16:31

EXCLU - Tuerie de Chevaline: La colère en direct dans "Crimes" ce midi de l'avocat du motard qui a été placé en garde à vue: "On a frôlé une erreur judiciaire dramatique !" - VIDEO

Le témoin interrogé depuis mercredi dans l’enquête sur la « tuerie de Chevaline », un quadruple meurtre non élucidé qui a décimé une famille britannique en 2012, a été libéré et mis hors de cause hier. "Les explications données et les vérifications opérées ont permis d’écarter son éventuelle participation aux faits », a indiqué dans un communiqué le parquet d’Annecy.

Ce midi, Jean-Christophe Basson-Larbi, l'avocat du motard qui a été placé en garde à vue, était l'invité en exclusivité de la quotidienne de "Crimes et faits divers" sur NRJ12. "Mon client était plus qu’abattu [quand il a été mis en garde à vue]. Le ciel venait de lui tomber sur la tête puisque c’est un homme qui, depuis 2015, a répondu à toutes les sollicitations des enquêteurs, s’est rendu disponible pour contribuer à la manifestation de la vérité. C’est un homme qui était présent à la mise en situation en septembre dernier. Sans rien lui expliquer, on l’a fait passer du statut de témoin qui aide la justice à faire son travail à celui de suspect numéro 1, et même d’unique suspect", a-t-il débuté, en colère, sur le plateau de l’émission.
Et d’ajouter : "Cette garde à vue intervient concernant un homme qui a déjà tout dit. Puisqu’il a tout dit, il est dans une vulnérabilité qui est encore plus importante que l’ensemble des justiciables qui sont placés en garde à vue. On est passé à deux doigts d’une erreur judiciaire. Peut-être la plus grande erreur judiciaire de ces vingt dernières années".
"Si jamais le nom de cet homme avait été révélé - ce risque existe encore -, imaginez quelle aurait été sa vie ! Si cet homme ne m’avait pas fait confiance, j’affirme que cet homme serait peut-être en prison maintenant. Il a fallu se battre à chaque instant contre les enquêteurs (…) Le directeur de l’enquête a expliqué à mon client que leur avis avait totalement changé entre le moment où ils l’ont placé en garde à vue et le moment où ils lui ont annoncé que sa garde à vue était finie", a continué l’avocat en précisant que "pour la justice, il y avait des raisons qui justifiaient ce placement en garde à vue".
"Si mon client ne m'avait pas suivi sur la stratégie de défense et fait confiance, il serait en prison sans doute au moment où l'on parle (...) Mon client ne se souvient pas d'avoir croisé un cycliste. Il n'est certain de rien. Mon client n'a pas vu de scène de crime", a expliqué l'avocat du motard en précisant que, pour lui, le portrait robot qui circule "ne ressemble pas à [son] client, il n'y a aucune ressemblance !". Regardez l'interview de Me Jean-Christophe Basson-Larbi ce midi en direct dans la quotidienne de "Crimes et faits divers" sur NRJ12 (voir vidéo ci-dessus).

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
14/janvier/2022 - 18h20
ManuAntiFrance a écrit :

Heu , si ce type n'a rien fait ,je le comprends ainsi que son avocat ,imaginer ses voisins ,ses collègues etc. ."Il n'y a pas de fumée sans feu ,pas étonnant ,je l'ai toujours su ,etc." , la rumeur et la médisance vont toujours plus vite que la vérité et la justice !

De toute manière ses connaissances étaient au courant puisqu'il a déjà été interrogé en 2015 ! Les enquêteurs doivent continuer leurs interrogatoires !

Portrait de L Écume Des choses .
14/janvier/2022 - 17h14
ManuAntiFrance a écrit :

Heu , si ce type n'a rien fait ,je le comprends ainsi que son avocat ,imaginer ses voisins ,ses collègues etc. ."Il n'y a pas de fumée sans feu ,pas étonnant ,je l'ai toujours su ,etc." , la rumeur et la médisance vont toujours plus vite que la vérité et la justice !

c'est surtout de le com de la part de l'avocat...

Portrait de ManuAntiFrance
14/janvier/2022 - 16h56
L Écume Des choses . a écrit :

on est passé a deux doigts d'une erreur judicaire....

il n y a donc par d'erreur judiciaire...ou est le souci ?

Heu , si ce type n'a rien fait ,je le comprends ainsi que son avocat ,imaginer ses voisins ,ses collègues etc. ."Il n'y a pas de fumée sans feu ,pas étonnant ,je l'ai toujours su ,etc." , la rumeur et la médisance vont toujours plus vite que la vérité et la justice !

Portrait de L Écume Des choses .
14/janvier/2022 - 16h33

on est passé a deux doigts d'une erreur judicaire....

il n y a donc par d'erreur judiciaire...ou est le souci ?