15/01 07:29

Coronavirus - Faites-vous partie des 800.000 français dont le pass sanitaire va être automatiquement désactivé aujourd'hui, vous empêchant d'aller dans les bars, restaurants, cinéma ou de voyager ?

Selon le ministère de la Santé, ce sont plusieurs centaines de milliers de citoyens âgés de plus de 18 ans qui pourraient être interdits de bars, de restaurants ou encore de cinéma à partir de ce week-end. Et beaucoup n'en ont pas encore conscience ou ne savent pas comment faire s'ils sont concernés par ce nouvel ultimatum.

Toutes les personnes n’ayant pas fait leur dose de rappel dans les sept mois suivant l’injection des deux doses avec les vaccins Pfizer, Moderna ou AstraZeneca. Pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen, ce délai est de deux mois maximum après la première et unique injection. 

Pour éviter la désactivation du précieux sésame, il est désormais possible de faire sa dose de rappel dès trois mois après la deuxième injection. Le délai est d’un mois après la monodose pour le vaccin Janssen

Si vous avez reçu votre 2e dose de vaccin il y a sept mois ou plus et que votre carnet numérique (inclus dans l'application) comporte bien votre pass sanitaire (deux doses), alors TousAntiCovid doit arborer une alerte (colorée en jaune) en tête du pass indiquant que «ce pass ne sera plus valide à compter du 15 janvier 2022. Un rappel est nécessaire».

Cela signifie que vous avez reçu votre 2e dose le 15 juin 2021 ou avant. Le QR code de votre pass sur TousAntiCovid indique d'ailleurs dessous la date à laquelle vous avez reçu cette 2e dose.

Toutefois, dans le cas où vous auriez été contaminé par le virus entre temps et que vous avez reçu un QR code joint au document de votre test antigénique ou PCR, sachez que votre pass sanitaire est automatiquement prolongé de six mois à partir de la date à laquelle le test a été fait.

Ainsi, une personne ayant reçu deux doses de vaccin et qui a été testée positive le 3 janvier dernier, aura alors un certificat de rétablissement qui repoussera la date de validité jusqu'au 2 juillet 2022 inclus par exemple.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kraepelin
15/janvier/2022 - 10h58
soly a écrit :

Certains vaccinés se sont vraiment faits avoir... Il sont pris des risques en prenant un produit expérimental et maintenant ils sont désactivés... Les vaccinés réveillez vous !!!

De quel produit expérimental parlez vous ?

 

Portrait de typewriter2
15/janvier/2022 - 10h32

T'es une exception alors parce que c'est pas en leur bloquant l'accès à la culture qu'on va faire changer d'avis les non vaccinés, la plupart vont pas remarquer la différence.

Portrait de lumelec
15/janvier/2022 - 10h13

Je m'en tape des bars mais je ne peux plus aller à la bibliothèque . N'importe quoi ce pass !

Portrait de Bob28
15/janvier/2022 - 10h07
vincente2020 a écrit :

 je suis dans le présent moi, pas dans le turfu.

Vous avez un message du futur : "coucou, je suis là !".

smiley

Portrait de soly
15/janvier/2022 - 09h04
COLIN33 a écrit :

regrettable pour les retardataires !!!

Certains vaccinés se sont vraiment faits avoir... Il sont pris des risques en prenant un produit expérimental et maintenant ils sont désactivés... Les vaccinés réveillez vous !!!

Portrait de stbx00
15/janvier/2022 - 09h00
soly a écrit :

On dirait un mauvais film de science fiction dont le sujet est la mise en place d'un régime totalitaire.... ATTENTION si vous n'adherez pas aux idées de la dictature en place vous  allez bientôt être  désactivés... ATTENTION ! ...3...2...1... Nous n'êtes désormais plus un citoyen....Vos droits seront désormais très limités...Vous faîtes désormais parti des parias...

Des situations qui limitent les possibilités il y a beaucoup sans que ça soulève l'indignation: Plus de points sur mon permis: Je ne peux plus conduire. Pièce d'identité périmée: Je ne peux plus voyager. Pas encore 18: Je ne peux pas rentrer en boîte...

Les contraintes font partie du vivre ensemble. Qui plus est dans la situation actuelle on a un vaccin utile distribué gratuitement...

Portrait de stbx00
15/janvier/2022 - 08h54
Climato a écrit :

tout vacciné est un futur non-vacciné. pensez-y avant s'entrer dans ce delire.

Avant tout un vacciné prend moins de risque de se retrouver en réanimation...

Portrait de kennynos
15/janvier/2022 - 08h48

c'est l'heure de la désactivation pour les robots, en un claquement de doigt on vous enlève tous vos droits, voilà le monde que vous avez autorisé. Maintenant, vous ne pourrez plus jamais vous arrêter, peu importe le nombre de doses sinon toute votre vie sera réduite à néant en une seconde selon leur bon vouloir.

La fameuse démocratie smiley

Portrait de COLIN33
15/janvier/2022 - 08h38 - depuis l'application mobile

regrettable pour les retardataires !!!

Portrait de vincente2020
14/janvier/2022 - 16h04
Bob28 a écrit :

Avez vous entendu parlé du "pass vaccinal" ?

Un test PCR ne permettra plus d'ouvrir un grand nombre de portes, comme c'était le cas jusqu'à présent.

 je suis dans le présent moi, pas dans le turfu.

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 15h53
Cortex a écrit :

Hors (et vaste) sujet mais intéressant cependant.

Il ne vous aura pas échappé que la philosophie n'est pas une mais qu'il en existe plusieurs . La vôtre n'est pas la mienne, la mienne n'est pas celle d'Onfray, celle d'Onfray n'est pas celle de BHL (pour ne citer que deux contemporains - trop - médiatisés).

Le principe intrinsèque de la philosophie est l'expression de "je pense" et l'on pense que lorsqu'on sait et l'on sait qu'avec l'expérience. 

Lorsqu'on parle de philosophie (j'adore vraiment cette discipline), J'aime mettre en avant le principe de "qui fut le premier ? L'œuf ou la poule ?" ou encore "quel est la définition du bonheur ?".

Par conséquent, souffrez que mon libre-arbitre fait partie de ma philosophie smiley

Mais nous nous égarons là. C'est avec un réel plaisir que j'en débattrais avec vous malheureusement, ce n'est pas le lieu smiley

L'oeuf et la poule... Quelque heures de réflexion et de recherche pour que je puisse conclure qu'il s'agit...

 

[spoiler] d'une "presque" poule qui a fait le premier oeuf de poule, puisque l'inverse n'est pas possible [/spoiler] smiley

Oui, ce n'est pas le lieu...

 

Portrait de Cortex
14/janvier/2022 - 15h19
Kraepelin a écrit :

Hahaha smiley

Libre-arbitre et philosophie dites vous ? Lisez Spinoza 

Des heures et des heures de débats pour moi, qui y "croyais"

Mais depuis, je partage son avis sur le libre-arbitre. Celui-ci n'existe pas, ce terme est apparu avec les religions. Nous ne sommes libres de rien, chaque avis est dépendant d'un fait antérieure (pour résumer) Chaque décision est le résultat d'un évènement passé. C'est ce qui explique nos différences en tant qu'individu, et pour coller au sujet, votre obstination à mélanger contamination et vaccination smiley

 

Hors (et vaste) sujet mais intéressant cependant.

Il ne vous aura pas échappé que la philosophie n'est pas une mais qu'il en existe plusieurs . La vôtre n'est pas la mienne, la mienne n'est pas celle d'Onfray, celle d'Onfray n'est pas celle de BHL (pour ne citer que deux contemporains - trop - médiatisés).

Le principe intrinsèque de la philosophie est l'expression de "je pense" et l'on pense que lorsqu'on sait et l'on sait qu'avec l'expérience. 

Lorsqu'on parle de philosophie (j'adore vraiment cette discipline), J'aime mettre en avant le principe de "qui fut le premier ? L'œuf ou la poule ?" ou encore "quel est la définition du bonheur ?".

Par conséquent, souffrez que mon libre-arbitre fait partie de ma philosophie smiley

Mais nous nous égarons là. C'est avec un réel plaisir que j'en débattrais avec vous malheureusement, ce n'est pas le lieu smiley

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 14h22
Cortex a écrit :

Je pense qu'il n'y a pas de solution miracle tout simplement. C'est bien mon problème par rapport à la vaccination qu'on nous présente comme la seule solution miracle justement. Hors, ce n'est pas le cas et le nombre de contaminations quotidiennes le démontre.

Encore une fois, je ne suis absolument pas antivax. Mis à part l'anti-covid, j'ai même tous mes vaccins scrupuleusement à jour. 

J'entends bien et je comprends l'intérêt de la vaccination, le battage politico-médiatique ne cesse de nous le rappeler et je n'ai jamais été adepte des théories complotistes (Bilderberg, etc, très peu pour moi). Toutefois, je sais également que rien n'est tout blanc ou tout noir (il y a beaucoup de gris comme dirait l'autre smiley ) et qu'il y a, aussi, des intérêts qu'ils soient financiers/politiques/géopolitiques. Vous connaissez comme moi l'adage "le malheur des uns...".

Toutefois, je m'insurge lorsqu'on m'oblige à avoir une pensée unique. Je suis né avec un cerveau qui sans être celui d'Albert Einstein n'est pas non plus dénué de neurones donc fonctionne de manière relativement correcte (comprendre dans la moyenne) et mon éducation m'a appris à préserver coute que coute mon libre arbitre. C'est une question d'intégrité philosophique en ce qui me concerne.

Hahaha smiley

Libre-arbitre et philosophie dites vous ? Lisez Spinoza 

Des heures et des heures de débats pour moi, qui y "croyais"

Mais depuis, je partage son avis sur le libre-arbitre. Celui-ci n'existe pas, ce terme est apparu avec les religions. Nous ne sommes libres de rien, chaque avis est dépendant d'un fait antérieure (pour résumer) Chaque décision est le résultat d'un évènement passé. C'est ce qui explique nos différences en tant qu'individu, et pour coller au sujet, votre obstination à mélanger contamination et vaccination smiley

 

Portrait de Cortex
14/janvier/2022 - 14h08
Kraepelin a écrit :

Si on regarde avec la chine ou la Corée du Sud qui ont pratiqué un confinement stricte ou le port du masque et gestes barrières, on s'aperçoit qu'ils sont passé à la vaccination dès que cela a été possible. Je pense pour ma part, que c'est l'addition de toutes ces possibilités qui a limité le nombre de morts. J'imagine qu'attendre l'immunité collective était un paris bien trop risqué, ce que très peu de gouvernants ont fait. On sait également que ces maladies virales ont causés des millions de morts par le passé, justement avec cette seule immunité collective. (et malgré une population totale bien moindre et des déplacements sur longues distances quasiment inexistants).

Il faut aujourd'hui que nos expériences sur ce sujet servent, non plus a faire de la politique, mais adapter au mieux la vie de tous avec cette maladie. C'est là que l'on voit les conflits d'intérêts par exemple entre un ministre de la santé et un ministre de l'éducation ou de l'économie.

 

Je pense qu'il n'y a pas de solution miracle tout simplement. C'est bien mon problème par rapport à la vaccination qu'on nous présente comme la seule solution miracle justement. Hors, ce n'est pas le cas et le nombre de contaminations quotidiennes le démontre.

Encore une fois, je ne suis absolument pas antivax. Mis à part l'anti-covid, j'ai même tous mes vaccins scrupuleusement à jour. 

J'entends bien et je comprends l'intérêt de la vaccination, le battage politico-médiatique ne cesse de nous le rappeler et je n'ai jamais été adepte des théories complotistes (Bilderberg, etc, très peu pour moi). Toutefois, je sais également que rien n'est tout blanc ou tout noir (il y a beaucoup de gris comme dirait l'autre smiley ) et qu'il y a, aussi, des intérêts qu'ils soient financiers/politiques/géopolitiques. Vous connaissez comme moi l'adage "le malheur des uns...".

Toutefois, je m'insurge lorsqu'on m'oblige à avoir une pensée unique. Je suis né avec un cerveau qui sans être celui d'Albert Einstein n'est pas non plus dénué de neurones donc fonctionne de manière relativement correcte (comprendre dans la moyenne) et mon éducation m'a appris à préserver coute que coute mon libre arbitre. C'est une question d'intégrité philosophique en ce qui me concerne.

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 13h47
Cortex a écrit :

Une autre solution a été mise sur la table et ce dès le début : l'immunité collective. 

Je conçois que ce n'est pas la panacée mais finalement, pas pire que la vaccination non plus.

Une autre solution : les gestes barrières accouplés au port du masque  (FFP2 à présent) : c'est le duo gagnant et qui fonctionne le mieux !

 

Si on regarde avec la chine ou la Corée du Sud qui ont pratiqué un confinement stricte ou le port du masque et gestes barrières, on s'aperçoit qu'ils sont passé à la vaccination dès que cela a été possible. Je pense pour ma part, que c'est l'addition de toutes ces possibilités qui a limité le nombre de morts. J'imagine qu'attendre l'immunité collective était un paris bien trop risqué, ce que très peu de gouvernants ont fait. On sait également que ces maladies virales ont causés des millions de morts par le passé, justement avec cette seule immunité collective. (et malgré une population totale bien moindre et des déplacements sur longues distances quasiment inexistants).

Il faut aujourd'hui que nos expériences sur ce sujet servent, non plus a faire de la politique, mais adapter au mieux la vie de tous avec cette maladie. C'est là que l'on voit les conflits d'intérêts par exemple entre un ministre de la santé et un ministre de l'éducation ou de l'économie.

 

Portrait de Cortex
14/janvier/2022 - 12h48
Kraepelin a écrit :

Je comprends bien votre exemple mais il est très mal approprié. On parle ici de bénéfice/risque. Même si la phase trois n'est pas terminée, elle n'est en rien comparable à une conduite en état d'ivresse. Ensuite, il existe d'autres moyens (plus onéreux peut-être) d'emmener un enfant à un RDV sans se mettre en danger, vous, lui, les autres. (bon, vous avez reconnu une comparaison douteuse, je la trouve même boiteuse...)

Il faut plutôt débattre sur quelles autres solutions pouvions nous envisager avec ce que l'on connaissait sur cette pandémie à l'époque (important cette précision chronologique).

 

Une autre solution a été mise sur la table et ce dès le début : l'immunité collective. 

Je conçois que ce n'est pas la panacée mais finalement, pas pire que la vaccination non plus.

Une autre solution : les gestes barrières accouplés au port du masque  (FFP2 à présent) : c'est le duo gagnant et qui fonctionne le mieux !

 

Portrait de Cortex
14/janvier/2022 - 12h37
Kraepelin a écrit :

Le recul nécessaire a été remplacé dans l'urgence par un nombre bien plus important de primo-testeurs. On ne pouvait se permettre 5 années de recul.

La phase 3 vise surtout à mesurer l'efficacité du vaccin, elle se fait donc ici en condition réelle et surtout sur un panel qui n'aurait jamais pu être aussi important en temps normal. (en rappelant qu'à ce jour, aucune étude sérieuse n'a démontré des effets indésirables graves à long terme sur des vaccins, même sur celui de l'hépatite B et la SEP).

Pour l'autorisation d'urgence, je laisse libre à chacun d'évaluer le bénéfice/risque d'attendre 5 ans.

Les scientifiques ne sont effectivement pas tous sur la même ligne, si on enlève les extrêmes de tous bords, il reste une grande majorité pour la vaccination. La différence se fait surtout sur la mise en oeuvre de celle-ci et non sur le vaccin en lui-même. Ensuite, ils sont souvent dans des domaines différents avec des contraintes différentes. Celui qui travaille eaux urgences dans un hôpital n'a pas les mêmes attentes que celui qui travaille dans la recherche virale. Leurs regards changent en fonction de leurs biais sélectifs. C'est humain. La décision politique devrait tenir compte de tous ces critères.

Maintenant, Omicron bouleverse la donne avec un vaccin bien moins efficace (actuellement) mais le variant Delta est toujours présent en France. J'espère que le mois qui vient va permettre une vue bien plus claire sur ce qui va pouvoir être changé pour limiter les contraintes de tous.

 

Ah mais je vous rejoins. le recul nécessaire a été remplacéC'est effectivement l'un des problèmes que je mets en exergue.

Faisons une comparaison douteuse mais néanmoins parlante : Il est nécessaire de conduire un véhicule en étant titulaire d'un permis de conduire toutefois, il est urgent que j'aille conduire mon enfant à l'école ou chez le dentiste.

Pas de chance, j'ai largement abusé de la bouteille et je n'ai plus de points sur mon permis. Mais ce n'est pas grave. Finalement, l'urgence doit prendre le pas sur la nécessité. Cela fera très plaisir à la famille de la personne qui trépassera parce que j'aurais privilégié l'urgence à la nécessité.

Je vous l'avais dit, la comparaison est douteuse néanmoins, lorsqu'on y réfléchit, il y a un certain sens... Le choix des "urgences" a toujours été le mauvais choix historiquement parlant. C'est tout simplement jouer à la loterie : ça passe ou ça casse.

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 12h37
Cortex a écrit :

Ah mais je vous rejoins. le recul nécessaire a été remplacéC'est effectivement l'un des problèmes que je mets en exergue.

Faisons une comparaison douteuse mais néanmoins parlante : Il est nécessaire de conduire un véhicule en étant titulaire d'un permis de conduire toutefois, il est urgent que j'aille conduire mon enfant à l'école ou chez le dentiste.

Pas de chance, j'ai largement abusé de la bouteille et je n'ai plus de points sur mon permis. Mais ce n'est pas grave. Finalement, l'urgence doit prendre le pas sur la nécessité. Cela fera très plaisir à la famille de la personne qui trépassera parce que j'aurais privilégié l'urgence à la nécessité.

Je vous l'avais dit, la comparaison est douteuse néanmoins, lorsqu'on y réfléchit, il y a un certain sens... Le choix des "urgences" a toujours été le mauvais choix historiquement parlant. C'est tout simplement jouer à la loterie : ça passe ou ça casse.

Je comprends bien votre exemple mais il est très mal approprié. On parle ici de bénéfice/risque. Même si la phase trois n'est pas terminée, elle n'est en rien comparable à une conduite en état d'ivresse. Ensuite, il existe d'autres moyens (plus onéreux peut-être) d'emmener un enfant à un RDV sans se mettre en danger, vous, lui, les autres. (bon, vous avez reconnu une comparaison douteuse, je la trouve même boiteuse...)

Il faut plutôt débattre sur quelles autres solutions pouvions nous envisager avec ce que l'on connaissait sur cette pandémie à l'époque (important cette précision chronologique).

 

Portrait de Cortex
14/janvier/2022 - 12h20
soly a écrit :

On dirait un mauvais film de science fiction dont le sujet est la mise en place d'un régime totalitaire.... ATTENTION si vous n'adherez pas aux idées de la dictature en place vous  allez bientôt être  désactivés... ATTENTION ! ...3...2...1... Nous n'êtes désormais plus un citoyen....Vos droits seront désormais très limités...Vous faîtes désormais parti des parias...

Une fois n'est pas coutume, je vais paraphraser mon propre message (humoristique) posté plus tôt :

"Salutations aux futurs sous-citoyens.

Etant l'un des membres fondateurs de ce groupe d'individus, je tiens à votre disposition un guide et une FAQ pour vous aider à appréhender votre futur statut de sous-Hommes.

Attendez-vous à être qualifiés de complotistes, antivax, idiots et autres noms d'oiseaux très sympas.

Vous verrez, même si les élites veulent nous "emmerder", pour leur plus grand malheur, on arrive à vivre très correctement en étant mis au banc de la société. smiley"

Portrait de kennynos
14/janvier/2022 - 12h07

les moutons désactivés vont devoir se passer de restos pendant 2 semaines, vont ils survivre? la suite au prochaine épisode smiley

Portrait de soly
14/janvier/2022 - 11h55

On dirait un mauvais film de science fiction dont le sujet est la mise en place d'un régime totalitaire.... ATTENTION si vous n'adherez pas aux idées de la dictature en place vous  allez bientôt être  désactivés... ATTENTION ! ...3...2...1... Nous n'êtes désormais plus un citoyen....Vos droits seront désormais très limités...Vous faîtes désormais parti des parias...

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 11h50
avalonze22 a écrit :

je viens de lire tes messages plus bas , je ne dis pas le contraire  , j'utilisais le terme rhume aussi pour le delta et j'assume , par contre attention  , ce n'était pas pour les personnes à haut risque ou les anciens , quand je disais ça, on va dire que c'était pour les moins de 60 ans , en regardant simplement les chiffres de santé publique France et de la mortalité

Mais c'est le cas pour beaucoup de maladie virale, même la gastro peut aller d'une simple nausée à 220 00 morts en France par an. Il faut faire la différence entre une maladie mortelle et celle qui ne l'est pas. La minimiser ne fera que naître le doute dans l'esprit de certaine personne.

Parce que même "votre rhume" n'est pas une réalité puisqu'aujourd'hui, avec le nombre de test, on sait que beaucoup sont asymptomatiques, donc même pas de "nez qui coule". (Et je reste sur le variant Delta). 

 

Portrait de emsuppl_50
14/janvier/2022 - 11h38

Vous reprendrez bien une petite dose de Moderna,  il n'y en aura pas pour tout le monde, allez on se dépêche ! smiley

Portrait de ago47
14/janvier/2022 - 11h36
Kraepelin a écrit :

C'était une émission enregistrée de quelques mois déjà.

 

Merci.Je ne savais pas.

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 11h31
avalonze22 a écrit :

quand je dis un rhume j'exagère !  c'est même moins qu'un rhume , puisque dans le pire des cas tu as le nez qui coule , et dans la majorité  tu ne le sais même pas que tu as l'omicron. ça c'est le retour du terrain à l'hôpital pas loin de chez moi , 2 services complet ont été infectés aussi bien soignants que patients (en longue maladie et beaucoup avec probleme respiratoires)    ils n'ont rien eu 

 

Merci de confirmer pour @Cortex ce que je pensais de votre utilisation de ce mot.

 

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 11h30
ago47 a écrit :

SI Veran était vraiment infecté il ne serait pas dans la rue comme hier au soir à repousser E.L par exemple.

C'était une émission enregistrée de quelques mois déjà.

 

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 11h29
Cortex a écrit :

Débattons dans ce cas.

Je considère également que les vaccins anti-covid n'en sont pas réellement et cela n'a rien à voir avec l'immunité stérilisante ou effective mais bel et bien pour les deux causes suivantes :

- Il n'y a pas le recul nécessaire de minimum 5 ans. 

- Aucun des vaccins n'a obtenu d'autorisation définitive mais uniquement des autorisations d'urgences. Serait-ce à dire que ce qui s'applique depuis très longtemps aux autres n'a pas à s'appliquer aux vaccins anti-covid ?

A cela, je pourrais ajouter que même les scientifiques (donc ceux qui savent) n'arrivent pas à être sur la même ligne. Au delà des pros et des anti (c'est tellement facile de cataloguer/catégoriser), il y a ceux qui sont au milieux. Qui doutent sans être contre ou qui doutent sans être pour.

Le recul nécessaire a été remplacé dans l'urgence par un nombre bien plus important de primo-testeurs. On ne pouvait se permettre 5 années de recul.

La phase 3 vise surtout à mesurer l'efficacité du vaccin, elle se fait donc ici en condition réelle et surtout sur un panel qui n'aurait jamais pu être aussi important en temps normal. (en rappelant qu'à ce jour, aucune étude sérieuse n'a démontré des effets indésirables graves à long terme sur des vaccins, même sur celui de l'hépatite B et la SEP).

Pour l'autorisation d'urgence, je laisse libre à chacun d'évaluer le bénéfice/risque d'attendre 5 ans.

Les scientifiques ne sont effectivement pas tous sur la même ligne, si on enlève les extrêmes de tous bords, il reste une grande majorité pour la vaccination. La différence se fait surtout sur la mise en oeuvre de celle-ci et non sur le vaccin en lui-même. Ensuite, ils sont souvent dans des domaines différents avec des contraintes différentes. Celui qui travaille eaux urgences dans un hôpital n'a pas les mêmes attentes que celui qui travaille dans la recherche virale. Leurs regards changent en fonction de leurs biais sélectifs. C'est humain. La décision politique devrait tenir compte de tous ces critères.

Maintenant, Omicron bouleverse la donne avec un vaccin bien moins efficace (actuellement) mais le variant Delta est toujours présent en France. J'espère que le mois qui vient va permettre une vue bien plus claire sur ce qui va pouvoir être changé pour limiter les contraintes de tous.

 

Portrait de ago47
14/janvier/2022 - 11h12
Le--Grinch a écrit :

Et oui c'est partis pour faire ça tous les 3 mois les gens !

Véran infecté même avec 3 doses, ça ne vous suffit pas comme preuve franchement. Informez vous, ne restez pas étriqués par vos idées, faites vous votre propre opinion, croisez les infos. On nous prépare pire que tout ça, il faut réagir !

SI Veran était vraiment infecté il ne serait pas dans la rue comme hier au soir à repousser E.L par exemple.

Portrait de Kraepelin
14/janvier/2022 - 11h10
Cortex a écrit :

"On est encore loin d'un rhume qui n'a jamais fait placer quelqu'un en soins intensif."

Rassurez-moi. Vous aviez bien compris que ceux qui disent que c'est un "rhume" ne le pensent pas vraiment ? C'est ce qu'on appelle une figure de style.

Ne vous en déplaise, ces personnes ne sont pas assez stupides pour penser que c'est réellement un rhume. Néanmoins, même les scientifiques disent que ce variant est beaucoup moins létal. Vous en conviendrez donc ? Sinon, ce serait de la malhonnêteté intellectuelle smiley

Pour le terme "rhume", je visais tout spécialement @avalonze22 qui l'utilise a longueur de journée en lui additionnent régulièrement "nez qui coule". On est quand bien loin d'une figure de style dans son cas, surtout qu'il l'utilisait déjà pour les autres variants bien plus létales.

Pour le variant Omicron, ayant cité dans ce même sujet, les valeurs de l'étude américaine (même si celle-ci n'est pas encore validée par des pairs) je serais plutôt optimiste en comparaison de Delta.

 

Portrait de Cortex
14/janvier/2022 - 10h59
Kraepelin a écrit :

La fatigue peut-être... smiley

Je trouve surtout que l'on peut et l'on doit débattre de tout, mais il est essentiel d'en avoir les armes. Parler d'un vaccin quel qu'il soit demande un minimum de connaissance pour émettre une critique sur son efficacité. De là, on peut ensuite remettre en question certaines décisions gouvernementales, et encore, sans pour autant tout connaitre des rouages de ces décisions.

 

Débattons dans ce cas.

Je considère également que les vaccins anti-covid n'en sont pas réellement et cela n'a rien à voir avec l'immunité stérilisante ou effective mais bel et bien pour les deux causes suivantes :

- Il n'y a pas le recul nécessaire de minimum 5 ans. 

- Aucun des vaccins n'a obtenu d'autorisation définitive mais uniquement des autorisations d'urgences. Serait-ce à dire que ce qui s'applique depuis très longtemps aux autres n'a pas à s'appliquer aux vaccins anti-covid ?

A cela, je pourrais ajouter que même les scientifiques (donc ceux qui savent) n'arrivent pas à être sur la même ligne. Au delà des pros et des anti (c'est tellement facile de cataloguer/catégoriser), il y a ceux qui sont au milieux. Qui doutent sans être contre ou qui doutent sans être pour.