10/01 14:39

Australie - Le numéro un mondial du tennis Novak Djokovic s'exprime pour la 1ère fois: "Je veux rester et essayer de disputer l’Open d’Australie"

14h32: Cet après-midi, Novak Djokovic a posté un message sur son compte Twitter. "Je suis heureux et reconnaissant envers le juge pour avoir cassé l’annulation de mon visa. En dépit de tout ce qu’il s’est passé, je veux rester et essayer de disputer l’Open d’Australie", déclare le joueur.

Et d'ajouter : "Je reste concentré là-dessus. Je me suis envolé pour ici pour disputer l’un des événements les plus importants au monde devant des fans extraordinaires".

08h38: Après avoir été repoussée à cause d'un problème informatique, l'audience avait pour but de tirer au clair les derniers évènements survenus à l'arrivée du joueur serbe à Melbourne dans la nuit du 5 au 6 janvier. Ses avocats avaient d'abord expliqué que Novak Djokovic avait été testé positif au Covid-19 le 16 décembre dernier, ce qui expliquerait sa non-vaccination contre le virus.

Toujours retenu dans un centre de détention pour migrants, il attendait une décision du juge Kelly, censée lui permettra ou non de participer à l'Open d'Australie, et de remporter le 21e tournoi du Grand Chelem de sa carrière.

Dans des conclusions longues de 13 pages, les avocats du gouvernement australien avaient rappelé que le Serbe «n’est pas vacciné contre le Covid-19», ce qui est obligatoire pour entrer dans le pays, tout en rappelant que les personnes non-vaccinées ont plus de risques de contaminer d’autres personnes et donc d’alourdir la charge de travail des systèmes de santé.

«Cette demande de visa doit être refusée», ont-ils ainsi insisté. Novak Djokovic avait obtenu une exemption médicale pour pouvoir participer à l’Open d’Australie (17-30 janvier) de la part des organisateurs et s’était envolé en milieu de semaine dernière pour Melbourne. M

ais à son arrivée à l’aéroport, il avait vu son visa être annulé par les autorités avant d’être placé dans un établissement pour réfugiés illégaux. Ses avocats ont expliqué qu’il avait obtenu sa dérogation à la vaccination obligatoire au motif d’un test positif au Covid-19 le 16 décembre dernier en Serbie, lui qui avait déjà été contaminé en juin 2020.

Mais, selon les formulaires d’exemption de vaccination des autorités fédérales australiennes, une infection antérieure au Covid-19 n’était pas une raison valable pour entrer dans le pays sans être vacciné. Et cette raison est d’autant plus fragile que Djokovic a participé à plusieurs événements publics les jours suivants, sans porter de masque.

07h33: Le juge a ordonné la libération immédiate du numéro un mondial du tennis Novak Djokovic. Le juge de la Cour de circuit fédérale Anthony Kelly a ordonné la libération immédiate du numéro un mondial du tennis Novak Djokovic de la détention pour immigrés après avoir annulé la décision du gouvernement fédéral d'annuler son visa. Le juge Kelly a déclaré à l'audience que la décision d'annuler le visa temporaire devait être annulée et que le défendeur (le ministre de l'Intérieur) devait prendre "toutes les mesures nécessaires pour libérer immédiatement le demandeur". L'avocat de Djokovic, Nicholas Wood, SC, a confirmé que la star du tennis était actuellement physiquement avec l'équipe juridique à un endroit qui n'est toujours pas confirmé.

.

07h06: Le N.1 du tennis mondial Novak Djokovic défend lundi ses chances de jouer l'Open d'Australie: il lui faudra convaincre la justice locale qu'il a eu le Covid en décembre et que cela suffit à le dispenser de la vaccination obligatoire. Depuis que l'entrée du territoire lui a été déniée dans la nuit de mercredi à jeudi, Novak Djkovic est bloqué dans un centre de rétention pour étrangers de Melbourne. L'audience du tribunal fédéral, qui se tient en ligne, doit s'ouvrir à 10H00 heure locale (minuit heure de Paris dans la nuit de dimanche à lundi, 23H00 GMT dimanche). Quelle que soit la décision, un appel de l'une ou l'autre partie pourrait toutefois prolonger le séjour de Djokovic dans ce centre de rétention.

Personne à l'exception du personnel n'est autorisé à entrer ou sortir de l'établissement, situé dans un ancien hôtel, où sont également détenus 32 migrants, pris dans le système d'immigration australien, certains depuis des années.

Par le passé, les conditions d'accueil dans ce bâtiment ont été critiquées.

Une poignée de manifestants se sont rassemblés dimanche matin devant. Supporters, manifestants anti-vaccination et militants pour les droits des migrants s'y étaient déjà regroupés la veille dans une ambiance festive. Lors d'un rassemblement à Belgrade, la mère de Djokovic, Dijana, a déclaré que son fils était détenu "dans des conditions inhumaines".

"Ils ne lui donnent même pas de petit déjeuner, il n'a droit qu'à un déjeuner et un dîner, et il n'a pas de fenêtre normale, il regarde un mur", a-t-elle affirmé à la télévision régionale TV N1. Quant à l'ancien N.1 mondial Andy Murray, il espère que celui avec qui il a longtemps rivalisé au sommet du tennis mondial soit bien traité. "J'espère qu'il est OK", a déclaré le Britannique à un médial australien. "Ça n'est vraiment pas bon pour (l'image du) tennis et ça n'est pas bon pour qui que ce soit impliqué (dans cette affaire)", a ajouté Murray.

Pour Djokovic, le temps presse à huit jours de l'Open d'Australie (17-30 janvier), où il ambitionne de s'offrir un 21e tournoi du Grand Chelem, ce qui le placerait au sommet de l'histoire du tennis, devant ses deux rivaux historiques, Roger Federer et Rafael Nadal. La Première ministre serbe Ana Brnabic a déclaré ce week-end que la Serbie soutenait pleinement le champion et qu'elle avait eu des "entretiens constructifs" avec la ministre australienne des Affaires étrangères.

"Nous avons fait en sorte qu'il reçoive une alimentation sans gluten, des équipements sportifs, un ordinateur portable", a-t-elle expliqué à la télévision serbe Pink. Djokovic, 34 ans, a aussi reçu le soutien du plus haut dignitaire religieux de l'Eglise orthodoxe serbe.

"J'évoquerai celui qui est détenu parce qu'il voulait sa liberté et qui veut sa liberté", a-t-il dit dans un discours prononcé samedi depuis la capitale des Serbes de Bosnie, Banja Luka. Samedi, les avocats du N.1 mondial ont affirmé dans un document déposé auprès du tribunal fédéral qu'il avait été testé positif au Covid-19 le 16 décembre 2021.

Djokovic a cependant assisté à deux événements publics à Belgrade, sans masque, le jour-même et le lendemain de ce test, selon différentes publications sur les réseaux sociaux.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
10/janvier/2022 - 19h41
vraimentcompliqué2 a écrit :

Je ne comprends pas qu'il veuille rester dans le pays dont son Père a dénoncé des "actes de torture et d'atteinte aux droits de l'homme" (sic). Hâte de voir la réaction du Public quand il se présentera sur un court.

Il y aurait un conséquent intérêt financier caché quelque part, que cela ne m'étonnerait pas...

Portrait de Julien92
10/janvier/2022 - 17h03
vraimentcompliqué2 a écrit :

Je ne comprends pas qu'il veuille rester dans le pays dont son Père a dénoncé des "actes de torture et d'atteinte aux droits de l'homme" (sic). Hâte de voir la réaction du Public quand il se présentera sur un court.

C'est couru d'avance. Il sera sifflé tout au long de ses matches. Mais il a l'habitude ne ne pas être trop aimé par le public. Dommage.C'est un joueur hors normes.

Portrait de vraimentcompliqué2
10/janvier/2022 - 16h16

Je ne comprends pas qu'il veuille rester dans le pays dont son Père a dénoncé des "actes de torture et d'atteinte aux droits de l'homme" (sic). Hâte de voir la réaction du Public quand il se présentera sur un court.

Portrait de Greenday2013
10/janvier/2022 - 15h08
Kuka a écrit :

+1

Après l'échec de leur âneries et mytho sur les vaccins ( les rapports les ayant contredit ), il fallait trouver autre chose pour éviter l'humiliation, à présent les antivax se tourne vers un complot de Pfizer et s'invente des chiffres. Ils relayent comme des moutons ce troll né sur les réseaux sociaux. Ils sont mignons dans leur stupidité.

Et les hôpitaux font tous partie du complot, en racontant partout que les non vaccinés sont surreprésentés dans les personnes hospitalisées ? C'est bien ça ?

Portrait de mbagnick
10/janvier/2022 - 14h46

Il reste super positif malgré tout ce qu'il a subi. Un grand champion.

Portrait de Greenday2013
10/janvier/2022 - 14h01

Et donc, qu'en est-il de sa présence auprès du public alors qu'il était déclaré positif en décembre ?

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 13h24
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

Et la relativisation habituelle quand il n'a rien à répondre.

Je crois qu'on a fait le tour du covidiot ptdr

Essaye un jour de débattre sans insulter. Tu verras ça fait du bien...

Portrait de MICMAH458
10/janvier/2022 - 12h54

Si Djoko est en règle vis à vis de la loi, alors OK, rien à dire et tant mieux pour lui.  Par contre, ce qui m'a gêné c'est le lobbying forcené de la famille (père et mère) qui ont tenu des propos tout à fait disproportionnés concernant leur Dieu de fils, emblème divin de la Serbie et représentant auto-proclamé de tout un peuple, à qui on cherchait des noises.  J'ai même cru à un moment que la Serbie allait mobiliser toutes ses troupes en vue d'une déclaration de guerre contre l'Australie.  C'est totalement hallucinant !!

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 12h29
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

Seulement 2 300 décès en Australie depuis le début de ce sketch.

Rien qui ne justifie une telle dérive autoritaire.

Le réveil va être rude...

C'est certainement lié à un confinement assez rude qu'ils ont eu finalement assez peu de décès. Une densité de population assez faible et le fait d'être une île a permis de limiter la circulation virale. Normal qu'ils soient tatillons sur les entrées sur le territoire...  

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 11h54
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

Et toi, t'es médecin, le covidiot ?

Slater affirme avoir perdu 5 proches dans les jours qui ont suivi leur injection.

Misérable tocard.

Allons allons garde ton calme et tes insultes, tu vas encore devoir changer de compte et tes messages si précieux seront de nouveau effacés...

Mince cinq de ses connaissances sont mortes quelques semaines après leur vaccination... C'est bien triste mais malheureusement les gens continuent de mourir même vaccinés. D'ailleurs dans les cas en question il a bien été confirmé que la mort de ces personnes ne sont pas liés aux vaccins.

Ah mais c'est vrai que les médecins, les scientifiques, les médias, les politiciens du monde entier sont tous dans un complot pour mentir dans le but d'enrichir Pfizer et de nous asservir...

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 11h25
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

Message de l'immense champion de surf Kelly Slater :

« Peut-être que le syndrome de Stockholm peut être renommé syndrome de Melbourne. C’est très triste de voir comment les vaccinés “vertueux” célèbrent la division. Si vous êtes vacciné, pourquoi vous souciez-vous du statut vaccinal des autres ? Le vaccin ne vous protège pas ? Peut-être avez-vous peur d’attraper le covid ou êtes-vous en colère de vous être vacciné ? Trop de lavage de cerveau et de haine dans le cœur des gens concernant la vaccination. »

Kelly Slater le grand virologue ? Ah non... le surfeur... Vous achetez votre pain à boucherie non ?

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 11h23
Ce bon vieux Jean-Mi a écrit :

T'as son dossier médical, le covidiot ?

Et pourquoi se ferait-il vacciner contre un rhume ?

Disons que s'il était vacciné il n'aurait pas eu de problème pour entrer en Australie. Je me demande qui est l'idiot (non en fait je le sais...).

Portrait de vraimentcompliqué2
10/janvier/2022 - 09h20

Le Tribunal ordonne sa sortie du centre de détention pas son accréditation pour participer au Tournoi. La nuance est grande, très grande. Son honneur lui commanderait de prendre le premier avion au départ de sa résidence fiscale. Tricheur un jour tricheur toujours.

Portrait de COLIN33
10/janvier/2022 - 08h15 - depuis l'application mobile

Et alors il se passe quoi maintenant ?

Portrait de stbx00
10/janvier/2022 - 07h32

Le titre est trompeur. Il n'y a pas d'imbroglio au sujet de sa vaccination. Il n'est pas vacciné.