01/01 00:27

Réveillon 31 décembre - Malgré les interdictions, des milliers de personnes sont réunies sur les Champs-Elysées depuis plusieurs heures - Regardez

00h27 : Festivités annulées ou sévèrement encadrées, musique interdite, réveillons limités à la "bulle" familiale: le monde s'apprête à entamer en 2022 une troisième année de pandémie, alors que les contaminations explosent mais que de timides signes d'espoir apparaissent. Ces douze derniers mois ont vu l'arrivée d'un nouveau président américain, des rêves de démocratie s'évanouir de l'Afghanistan à la Birmanie en passant par Hong Kong ou la Russie, et les premiers Jeux olympiques sans spectateurs.

Mais c'est la pandémie qui a de nouveau régi le quotidien de la majeure partie de l'humanité. Officiellement, plus de 5,4 millions de personnes sont mortes depuis que le virus a été identifié pour la première fois en Chine en décembre 2019. D'innombrables autres personnes ont été contaminées, soumises à des confinements, des couvre-feu et une panoplie de tests.

L'émergence du variant Omicron, particulièrement contagieux, à la fin de l'année 2021, a fait dépasser le million de cas quotidiens de coronavirus pour la première fois, selon un décompte de l'AFP.

La France a annoncé à son tour jeudi soir qu'Omicron était désormais majoritaire sur son territoire, après une progression fulgurante ces derniers jours. Mais dans ses traditionnels vœux à la nation, le président français Emmanuel Macron s'est déclaré "résolument optimiste", souhaitant que 2022, "année décisive", soit aussi "l'année de sortie de l'épidémie".

La Grande-Bretagne, les Etats-Unis et même l'Australie, qui était longtemps restée à l'abri de la pandémie, battent des records de nouveaux cas. La distribution de vaccins à environ 60% de la population mondiale laisse pourtant entrevoir une lueur d'espoir, bien que certains pays pauvres n'y aient toujours qu'un accès limité et qu'une frange de la population y reste réticente.

Les îles Kiribati, dans le Pacifique, ont été les premières à célébrer la nouvelle année à partir de 10h00 GMT. Mais de Séoul à Paris ou San Francisco, les célébrations du Nouvel An ont de nouveau été annulées ou réduites. A Sydney, ville qui se vante habituellement d'être la "capitale mondiale du Nouvel An", la foule était inhabituellement peu nombreuse sur le port pour assister au traditionnel feu d'artifice.

"J'essaie juste de me concentrer sur les choses positives survenues cette année plutôt que sur les négatives", disait Melinda Howard, étudiante en médecine de 22 ans qui attendait devant l'Opéra le début du spectacle.

Les célébrations à Rio de Janeiro, qui rassemblent habituellement trois millions de personnes sur la plage de Copacabana, sont également maintenues.

Comme à Times Square à New York, les événements officiels seront réduits, mais de grandes foules sont tout de même attendues. "Les gens n'ont qu'une envie, sortir de chez eux, célébrer la vie après une pandémie qui a obligé tout le monde à s'enfermer", a déclaré Francisco Rodrigues, 45 ans, serveur à Copacabana.

Certains Brésiliens sont plus dubitatifs, dans un pays où la pandémie a tué près de 619.000 personnes, le pire bilan au monde après celui des Etats-Unis.

A Dubaï (Emirats arabes unis), 36 feux d'artifice sur 29 sites ont embrasé la ville. Les fêtards se sont rassemblés dès le début de la soirée pour assister au spectacle de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa. Les autorités avaient toutefois prévenu que le port du masque était obligatoire, sous peine d'amende.

00h01: Enorme clameur de déception sur les Champs-Elysées de la foule qui espérait un feu d'artifice et une mise en lumière sur l'Arc de Triomphe ! Mais rien n'est venu, conformément aux règles en vigueur !

00h00 : BONNE ANNEE !

23h02 : Alors que le feu d'artifice a été annulé à paris et les rassemblement interdits des centaines de personnes sont réunies sur les Champs Elysées. Sur les Champs-Elysées, des milliers de touristes et badauds sont sortis, masqués pour l'occasion, pour la Saint-Sylvestre en déambulant sur la plus belle avenue du monde avant de prendre une dernière photo pour célébrer le passage vers 2022. Couples, familles et groupes de touristes enchaînent les selfies, parfois de manière créative avec des ballons "2022".

Après un regard alentour, certains tombent le masque pour immortaliser le moment, l'Arc de Triomphe dans le dos. "On est quand même mieux ici. Tout est fermé aux Pays-Bas, donc on est mieux ici. Je vais rester jusqu'à minuit, voir les lumières, après on ne sait pas trop", explique à l'AFP Koen, un touriste néerlandais de 22 ans venu à Paris pour le réveillon avec sa petite amie. "Tout à l'heure en marchant, j'avais le masque sous le nez et un policier m'a demandé de le relever", raconte-t-il. Le long de l'avenue aux arbres rouges scintillants, les policiers contrôlent le port du masque, à nouveau obligatoire à Paris et dans de nombreuses villes pour contrer le variant Omicron, désormais majoritaire en France.

"Je pensais que c'était à partir du 3 janvier", s'étonne un jeune homme sans masque sur le visage, en train de déambuler sur l'avenue très fréquentée en ce soir de fête.

"Vous avez utilisé votre joker pour la soirée", prévient Virgile, capitaine de police du commissariat du VIIIe arrondissement, lui rappelant les mesures en vigueur depuis le jour-même dans la capitale, où 9.000 agents ont été déployés pour la soirée.

Avant la pandémie, entre 250.000 et 300.000 personnes se rassemblaient sur les Champs-Élysées pour célébrer le passage à la nouvelle année. En ce vendredi soir, ils sont bien moins nombreux. Un groupe de touristes assis sur le trottoir met de la musique sur une enceinte. Dix secondes plus tard, des policiers viennent lui demander de couper le son.

En début de soirée, la plupart des personnes qui déambulaient sur la célèbre avenue étaient affublées d'un masque. Restent quelques irréductibles que repère la patrouille de six fonctionnaires.

"Pour une petite minorité effectivement, il y a encore de la pédagogie à faire, certains ignorent cette obligation et une infime minorité encore revendique éventuellement le non-port du masque et ces personnes-là seront verbalisées", explique à l'AFP le capitaine de police.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de soly
1/janvier/2022 - 10h52

Ils ont raison. D'ailleurs, si l'on suit le gouvernement, si plus personne ne se teste il n'y aurait plus de pandémie puisque presque plus de cas positifs ?.... Quelle mascarade....

Portrait de DixèmeDose
1/janvier/2022 - 10h50
YVESM a écrit :

Bonne année... Bonne chance.

Avec Macron , aucune chance !

Portrait de Talya
1/janvier/2022 - 09h34
Triangle Amoureuse a écrit :

 

Bonne Année 2022.

Allez tous faire la fête dans une RAVE PARTY - TEKNIVAL - FREE PARTY !!!

Pas de jauge, de pass sanitaire vaccinal, de masque, de distanciation, de geste barrière, de discrimination à l'entrée, de fouille corporelle.

Non seulement vous pourrez danser, vous frottez les uns aux autres, manger, boire, vous saoulez, mais surtout vous droguez en toute liberté sous les yeux des spectateurs de la police, la gendarmerie, les journaux télévisés, les scientifiques, le gouvernement... sans qu'aucun ne bouge le petit doigt de peur que çà parte en vrille (ces faibles)

L'année dernière, 2 énormes soirées pour drogués, antivax, complotistes, antifas et autres déchets de la société se sont déroulées sans cluster (d'après les experts et médias)

 

Les boîtes de nuit, c'est fini : vive les fêtes libres dans des champs, hangars, squats...

La vrai liberté.

Merci La Chine pour ce Covid Dansant !

Vous appelez cela la vraie liberté ? Cette forme de "contestation" s'apparente à une prison physiologique (drogue, alcool, sexe non protégé), une dépendance psychologique et idéologique (faiblesse d'esprit utilisée par les "gourous" et complotistes en tous genres). La santé mentale des jeunes et des moins jeunes s'est beaucoup dégradée pendant la crise du covid-19.  Force et courage à ceux et celles qui vacillent pour vivre plus sereinement en 2022 !

Portrait de remarques
1/janvier/2022 - 08h40
Cfoutoutca a écrit :

Les gens ont bien raison.

Arrêtez de regarder Bfmtv...

Je suis vaccine, j'ai eu le covid cette année. Rien d'insurmontable. La 3eme dose par contre je ne la prendrai pas. Ni la 4eme...

Bref, profitez de la vie et bonne annee a tous.

Bravo ! Un vacciné redevient un non vacciné....LIBRE en refusant l'abonnement

Portrait de Julien92
1/janvier/2022 - 08h40
Cubalibre21 a écrit :

Les racailles zemmouriennes se sont donnés rendez vous hier soir avec les racailles des cités à ce que je vois dans la vidéo des champs élysées!

Et toi? Tu es une racaille de qui ou de quoi?

Portrait de remarques
1/janvier/2022 - 08h37

C'est un bon signe que les citadins commencent à comprendre qu'on les prends pour des cons avec ce Covid et ne veulent plus obéir aveuglément.

2022, enfin l'éveil général ?

Portrait de MICMAH458
1/janvier/2022 - 08h18

C'est tout à l'image de ce qu'est devenue la France : les autorités (qui n'en ont plus aucune) interdisent, et les gens le font quand même.  Et ils ont bien raison.

Portrait de jarod.26
1/janvier/2022 - 07h58

bonne année aux derniers survivants sur terre !

Portrait de canopee3
1/janvier/2022 - 01h36

Bon ben au delà de tout ça, je souhaite une très bonne année à tous ici, que ce soient les gauchistes, les droitistes, les zemmouriens, et au delà.

Portrait de Cfoutoutca
1/janvier/2022 - 01h26

Les gens ont bien raison.

Arrêtez de regarder Bfmtv...

Je suis vaccine, j'ai eu le covid cette année. Rien d'insurmontable. La 3eme dose par contre je ne la prendrai pas. Ni la 4eme...

Bref, profitez de la vie et bonne annee a tous.

Portrait de YVESM
1/janvier/2022 - 00h50

Bonne année... Bonne chance.

Portrait de camille35
1/janvier/2022 - 00h44

Vous prenez des vacances quelquefois ? Plutôt que de semer le cynisme et le pessimisme en permanence ? Je ne viens jamais ici, (ou alors 1 fois tous les 2 ans...).

Oui j'ai eu le variant cette semaine, ah la belle affaire, le nez qui coule pendant 2 jours... et il faudrait arrêter le pays pour cela !! ???

Mais réveillez-vous. Cessez votre coma et jetez vos télés par la fenêtre.

Informez-vous par vous-même et cherchez à comprendre comment on vous manipule. Je vous le dis sans haine, sans pression mais s'il-vous-plaît, plutôt que de ressasser en permanence vos narratifs récurrents (je vous lis de temps en temps) oui, évoluez un peu dans vos discours primaires et incohérents.

Les gens qui font la fête sur les Champs-Elysées ont bien raison. Ne soyez pas jaloux d'eux.

Je vous souhaite une belle année 2022 et tout le bonheur du monde.

Je ne déconnecte, car être connectée m'insupporte... Les commentaires sont tellement insipides, grotesques, haineux.

Soyez JUSTE heureux et de grâce renseignez-vous plutôt que de déblatérer et d'adhérer aux inepties que vous semblez écouter en boucle toute la journée .

 

 

Portrait de COLIN33
1/janvier/2022 - 00h08 - depuis l'application mobile

Évident ! il fallait s'y attendre, les paroles et mesures des politiques n'ont aucun effet, ras le bol général.....