29/12 20:54

Coronavirus: Le port du masque sera à nouveau obligatoire à l'extérieur à Paris dès vendredi, annonce la préfecture de police

20h53: Le masque redevient obligatoire dans les rues de Paris à partir de vendredi pour faire face au « raz de marée » du variant Omicron qui a entraîné une flambée des contaminations au Covid 19 en France, a annoncé mercredi la préfecture de police de la capitale. Cette obligation s’applique aux personnes âgées de plus de 11 ans, « à l’exception des personnes circulant à l’intérieur de véhicules, des cyclistes et des usagers des deux roues » ou des « personnes pratiquant une activité sportive », a précisé la préfecture dans un communiqué.

Le port du masque sera également obligatoire dans les lieux ouverts au public à Paris, « à l’exclusion des bois de Boulogne et de Vincennes, et sur les emprises des aéroports de Paris-Charles de Gaulle, du Bourget et de Paris- Orly », selon le communiqué. L’accès aux terminaux de ces aéroports reste interdit aux personnes accompagnant les passagers, a ajouté la préfecture.

« Des contrôles réguliers et renforcés vont être mis en place dès vendredi », a-t-elle également indiqué, « en particulier dans les lieux denses de la capitale ». Les contrevenants pourront se voir affliger une amende de 135 euros.

Parallèlement, la préfecture a annoncé la fermeture des débits de boissons samedi et dimanche à partir de 2h00 du matin, prohibant également « toutes activités de danse dans tous les établissements recevant du public ». Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, vont devoir garder portes closes trois semaines de plus en janvier.

Les rassemblements de personnes donnant lieu à la consommation d’alcool sur la voie publique sont aussi interdits à Paris. Près de 9.000 policiers et militaires seront mobilisés pour faire respecter ces mesures pendant la nuit de la Saint-Sylvestre. La France enregistre records sur records de contaminations au Covid-19 avec 208.000 nouveaux cas mercredi, après environ 180.000 pendant les vingt-quatre heures précédentes.

15h55: Olivier Véran précise : "Les élections se tiendront en temps et en heure et en toute sécurité"

14h50: Le ministre de la Santé, Olivier Véran, est auditionné en ce moment même à l'Assemblée nationale par la Commission des lois sur le pass vaccinal : "Vu les chiffres que nous enregistrons, j'aurais tendance à parler de raz-de-marée. Ce sont des chiffres qui donnent le vertige. J'ai fait un petit calcul. Chaque seconde, deux Français sont positifs au Covid-19. Je le dis aux personnes non vaccinées : il y a peu de chance que vous passiez cette fois-ci entre les gouttes, la circulation du virus est trop importante.  

70% des patients en réanimation dans les hôpitaux parisiens ne sont pas vaccinés. Sur ceux qui sont déjà vaccinés, 80% d'entre eux sont à la base immuno-déprimés. Ces chiffres attestent de l'efficacité du vaccin. Il y a trois catégories de personnes qui ne sont pas vaccinées dont des méfiants. C'est un magma de gens qui se sont enkystés dans une forme de contestation pouvant prendre parfois des allures pas loin d'une forme de délire. Ce sont 5 millions de personnes qui ne sont pas vaccinées en France.

13h55 : Le préfet de La Réunion annonce un couvre feu pour trois semaines dans l'île, de 21 heures à 5 heures du matin, à partir de samedi soir. Pointant le « risque de saturation » des capacités hospitalières de l’île, le préfet de La Réunion a annoncé, mercredi 29 décembre, la mise en place d’un couvre-feu sur l’île, entre 21 heures à 5 heures du matin, entre le 1er et le 23 janvier.

« Seules les personnes justifiant d’un motif impérieux pourront se déplacer pendant ces horaires de couvre-feu, a précisé Jacques Billant. Il conviendra, pour tout déplacement, de se munir d’une attestation de sortie, d’un justificatif et d’une pièce d’identité. »

Le préfet a également prononcé l’interdiction des rassemblements dans l’espace public, des rassemblements privés dans les salles des fêtes et le rétablissement des jauges dans les établissements recevant du public. Les restaurants, bars, cinémas, salles de spectacles, musées, bibliothèques, établissements sportifs seront soumis à une jauge de 75 % de leur capacité d’accueil maximale. Les tables sont limitées à six personnes dans les bars et restaurants.

11h56: Le monde a atteint de nouveaux records de contamination sur la semaine écoulée, avec plus de 935.000 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels. Ces chiffres, les plus hauts depuis le début de la pandémie fin 2019, se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays.

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays depuis le début de la pandémie. En outre, les politiques de tests diffèrent d’un pays à l’autre.

Avec 6.550.000 cas enregistrés entre le 22 et le 28 décembre, soit 935.863 par jour en moyenne, le virus circule actuellement à une vitesse inédite, nettement supérieure au précédent record, atteint entre le 23 et le 29 avril (817.000 cas quotidiens avaient alors été enregistrés). Les contaminations recensées, en hausse à l’échelle mondiale depuis la mi-octobre, ont augmenté de 37% sur les sept derniers jours par rapport à la semaine précédente.

« La croissance rapide est probablement liée à une combinaison entre la perte de l’immunité et l’augmentation intrinsèque de la transmissibilité du variant Omicron », a jugé l’OMS mardi, mettant en garde contre le risque « très élevé » présenté par ce variant particulièrement contagieux.

Pour l’heure, cette explosion du nombre de cas détectés ne se traduit pas par une augmentation globale du nombre de décès, en baisse depuis trois semaines dans le monde. Environ 6.450 nouveaux décès quotidiens ont été déplorés en moyenne ces sept derniers jours, au plus bas depuis fin octobre 2020. Au plus fort de la pandémie, 14.800 décès quotidiens avaient été enregistrés entre le 20 et le 26 janvier 2021.

La majorité des nouvelles contaminations sont actuellement constatées d’Europe, où plus de 3,5 millions de cas ont été enregistrés ces sept derniers jours, soit plus de 510.000 en moyenne par jour. Ce niveau est également inédit, alors que la région n’avait jamais recensé lors des vagues précédentes plus de 300.000 cas par jour.

En deux ans depuis la découverte du virus, plus de 282 millions de cas de Covid-19 ont été officiellement détectés dans le monde, pour plus de 5,4 millions de décès.

Le nombre de morts liées au Covid-19 pourrait selon l’OMS, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, être deux à trois fois plus élevé.

11h26: Le Mexique a affirmé mardi autoriser dans ses ports tous les navires de croisière qui « demandent à accoster », y compris celui refusé par les autorités de l’Etat de Jalisco (Ouest) en raison de cas de covid-19 à bord. « Le gouvernement du Mexique accueillera dans ses ports maritimes les navires de croisière qui demandent à accoster dans notre pays », a indiqué le ministère du Tourisme dans un communiqué.

Il est ajouté que le Carnival Panorama, qui s’est vu refuser de débarquer à Puerto Vallarta, l’une des destinations les plus populaires du pays dans l’Etat de Jalisco, sera accueilli au port de Guaymas, dans l’Etat de Sonora. Le ministère a précisé que si des personnes présentent des symptômes de Covid-19 elles recevront des soins médicaux, tandis que celles qui sont asymptomatiques ou présentent des symptômes légers « seront maintenues en quarantaine préventive ».

« Les personnes qui ne présentent pas de symptômes seront autorisées à exercer leurs activités touristiques en respectant les mesures barrières », est-il souligné. Le 24 décembre, au départ de Long Beach, en Californie, cinq cas de Covid ont été détectés parmi l’équipage du Carnival Panorama, un chiffre qui est ensuite passé à 69, selon un communiqué du ministère de la Santé de l’Etat de Jalisco.

Le ministère n’a pas confirmé s’il s’agissait du variant Omicron.

En vertu du protocole, il a été demandé aux touristes à bord de présenter un test antigénique négatif avant d’être autorisés à débarquer, mais la société propriétaire du navire a décidé que personne ne devait débarquer et a abandonné l’escale lundi soir. Le Carnival Panorama peut accueillir 3.936 passagers et 1.450 membres d’équipage, selon les données publiées par la compagnie sur son site web. Il s’agit du deuxième bateau de croisière empêché de débarquer en quatre jours.

10h12: L'Argentine a connu une accélération de la pandémie de Covid-19, avec près de 34.000 nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures, 10.000 de plus que la veille, six fois plus qu'il y a une semaine, mais le chef de l'Etat a pour l'heure écarté de nouvelles mesures restrictives.

09h53: Le variant Omicron est devenu dominant en Suisse (environ 55% des cas) et aux Pays-Bas, ont indiqué mardi les autorités, qui alertent sur une augmentation des admissions dans les hôpitaux.

09h28: Une "course contre-la-montre" face à Omicron: à peine deux semaines après l'annonce du gouvernement de vouloir transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, le projet de loi arrive mercredi en commission à l'Assemblée nationale, quinze jours avant son entrée en vigueur espérée.
Le gouvernement a accéléré son calendrier, malgré quelques critiques venant de l'opposition: initialement prévu pour une application fin janvier, le texte sera examiné par la commission des Lois au Palais Bourbon dès mercredi, après une audition à 14H30 du ministre de la Santé Olivier Véran.
Le texte sera ensuite discuté dans l'hémicycle au Sénat à partir du 5 janvier et son entrée en vigueur est prévue dès le 15 janvier. A ce stade, le projet de loi transforme le pass sanitaire en pass vaccinal "pour l'accès aux activités de loisirs, aux restaurants et débits de boisson, aux foires, séminaires et salons professionnels ou encore aux transports interrégionaux", notamment ferroviaires.
Il faudra donc justifier d'un cycle vaccinal complet et, contrairement à ce qui est en vigueur aujourd'hui, "un test ne suffira plus", a résumé lundi le Premier ministre Jean Castex. La seule présentation d'un test négatif demeurerait en revanche valable "pour l'accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux", ce que le Conseil d'Etat voudrait voir étendu également aux "motifs impérieux de nature familiale".
Dans un avis rendu lundi, le Conseil d'Etat relève que le pass vaccinal "est susceptible de porter une atteinte particulièrement forte aux libertés". Et suggère dès lors que "le certificat de rétablissement" du Covid-19 puisse être considéré "comme un substitut du justificatif de statut vaccinal", "dans des conditions définies".

08h51: Les examens et partiels des universités prévus en janvier seront "maintenus en présentiel" malgré le fort taux d'incidence de la pandémie de coronavirus chez les jeunes, a confirmé la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal. "La décision qui a été prise, c’est de maintenir les examens en présentiel, ce qui est la demande majoritaire des étudiants", a-t-elle déclaré sur France Info en précisant que des reports pourront être envisagés "au cas par cas".

08h32: Le risque posé par le très contagieux variant du coronavirus Omicron dans le monde reste « très élevé », a mis en garde mercredi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). « Le risque global lié au nouveau variant préoccupant Omicron reste très élevé », prévient l’OMS dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire.

« Des preuves fiables montrent que le variant Omicron possède un avantage de croissance par rapport au variant Delta avec un rythme de doublement de deux à trois jours », ajoute l’OMS, notant qu’une « augmentation rapide de l’incidence des cas est observée dans un certain nombre de pays ». « La croissance rapide est probablement liée à une combinaison entre la perte de l’immunité et l’augmentation intrinsèque de la transmissibilité du variant Omicron », a-t-on précisé de même source.

Toutefois, l’OMS a souligné la diminution de 29% de l’incidence des cas en Afrique du Sud, pays qui a été le premier à rapporter ce variant à l’OMS le 24 novembre.

L’OMS a indiqué auparavant que les données de Grande-Bretagne, Afrique du Sud et Danemark -- qui ont actuellement les plus important taux d’infection --, suggéraient une réduction du risque d’hospitalisation pour Omicron par rapport au variant Delta. Toutefois, davantage de données sont nécessaires pour comprendre la gravité représentée par Omicron en matière de marqueurs cliniques, parmi lesquels l’utilisation d’oxygène, la ventilation mécanique et les décès. Et également sur la manière dont cette gravité pourrait être impactée par une précédente infection au Covid ou une vaccination.

Selon l’OMS, au cours de la semaine qui s’est achevée dimanche, le nombre global de nouveaux cas a augmenté de 11% par rapport à la semaine précédente, tandis que le nombre de décès a diminué de 4%. « Cela correspond à un peu moins de 5 millions de nouveaux cas et à plus de 44.000 nouveaux décès », a ajouté l’OMS. Le plus grand nombre de cas ont été enregistrés aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France et en Italie.

08h12: La France a enregistré un nouveau record de contaminations au Covid-19 mardi avec près de 180.000 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, après avoir déjà franchi le seuil des 100.000 cas le jour de Noël. Précisément, 179.807 contaminations ont été enregistrées en 24 heures, en pleine cinquième vague, selon les données publiées mardi soir par Santé publique France. En moyenne, sur les sept derniers jours, ce sont 87.214 personnes qui ont été dépistées positives.

La tension continue de monter dans les hôpitaux: mardi, 2.110 nouvelles hospitalisations ont été dénombrées (contre 1.634 la ville), portant le total des lits occupés par des malades du Covid en France à 17.405. Du côté des services de soins critiques, 417 nouvelles hospitalisations ont été dénombrées mardi, contre 328 la veille, pour un total de 3.416 personnes prises en charge dans ces services spécialisées dans les cas les plus graves.

Près de 700.000 personnes ont en outre reçu une injection de vaccin contre la Covid-19 mardi: 46.589 premières injections, et 613.757 doses de rappel. Au total, 51.676.653 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet (76,6% de la population totale) depuis le début de la campagne de vaccination en France. Et 23.059.934 personnes ont reçu une dose de rappel.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
30/décembre/2021 - 08h47 - depuis l'application mobile

pourquoi Paris ? les autres régions ne sont pas en France, les français ne circulent pas ? On va voir en janvier quand chacun rentrera à son domicile les fêtes passées....

Portrait de vincente2020
30/décembre/2021 - 07h39

Macron : "nous sommes en guerre"

en temps de guerre, il y avait deux catégories d'hommes. les patriotes , prêts à mourir pour leur patrie et placés en première rangée des tranchées, servant de chair. à canon aux puissants.

et les déserteurs qui considéraient que leur vie individuelle avait + de valeur que la victoire à la guerre du  pays, que de terrasser l'oppresseur en le payant de sa vie , cela n'avait pas de sens. 

 

Chacun choisit son camp. je choisis d'être un déserteur et j'en suis fier, fier comme je suis fier de mes grands-pères et arrière grand pères , d'avoir déserté les guerres, s'ils ne les avaient pas déserté je ne serais meme pas là aujourd'hui. je leur serai reconnaissant à jamais, et ma descendance me sera reconnaissante d'avoir déserté cette guerre. Peut être ce qui me différencie de mes grands-pères, c'est qu'être aujourd'hui un déserteur comme moi, c'est légal ! je suis dans mon droit.

 

quant à ceux qui préfèrent jouer un role de chair à canon (car ça reste un choix) , grand bien leur fasse ! qu'ils continuent leur guéguerre et servir les intérêts des puissants, mais qu'ils s'en tiennent à leur choix, qu'ils l'assument jusqu'au bout, et qu'ils ne viennent pas emmerder les déserteurs ! chacun voit midi à sa porte et personne n'est  à même de me juger et encore moins de me condamner (même pas un juge).

Portrait de KEYZER
30/décembre/2021 - 05h45
Boubou69 a écrit :

Vous proposez quoi les gars ? 

Vous voulez dévacciner la population mondiale ? 

Le sujet du vaccin est dépassé. 

Les questions portent sur le fonctionnement de la société avec tous ces arrêts de travail, ces manques de personnel, la gestion des personnes malades.... 

 

Tu m'étonnes que le sujet du vaccin est dépassé puisqu'ursual van der leyen a fait acheter pratiquement 2 Milliards de doses pour les habitants de l' UE alors que son propre mari travaille comme dirigeant dans un labo de la big pharma ( conflit d'intérêt ?)

Concernant le fonctionnement de la sociéte, tout a été prévu à l'avance avec l'émergence du télé travail obligatoire. 

Quant au manque de personnels soignants, j'espère que c'est une blague de ta part , vu que Macron a toujours méprisé ceux ci lors de leurs diverses revendications , dans des manifestations ou les infirmières reçurent l'intervention des forces de l'ordre comme réponse. Et la réduction des lits dans les hôpitaux, c'est pas d'aujourd'hui que ça s'observe ? ...

Sérieux, ouvres les yeux, et regardes comment les politiques qui ont créés tous ces dysfonctionnement depuis des lustres veulent faire porter le chapeau à ceux qui vont pas dans leur sens. Et pour qu'eux n'en soient jamais les responsables mais les victimes.

Portrait de Aroun89
30/décembre/2021 - 04h02

Il faudrait surtout verbaliser les gens dans les transports en commun type RER D ou B qui ne porte pas de masque et bien évidemment non pas de titre de transport aussi

Portrait de Acker
29/décembre/2021 - 21h30
cruchon a écrit :

@Kuka tu rigoles mais pas mal d'antivax autour de moi ont plein de problèmes dans leur vie, c'est des galériens et très souvent fumeurs, et ils t'expliquent que le vaccin c'est pas bon pour la santé.

Ah oui effectivement... Je comprends mieux le personnage... Les non vaccinés touchent le RSA....... Merci pour cette information qui doit sûrement être fiable ! 

Portrait de Angelussauron
29/décembre/2021 - 19h31

Il faut que les hôpitaux privilégient ceux qui ont une maladie dont ils n'ont pas eu de choix d'avoir.

En aucun cas ils ne doivent reporter des personnes ayant un cancer, maladie cardiaque etc... Les non vaccinés ont fait un choix ou un pari si ils se retrouvent à l’hôpital c'est que leur pari est perdu tant pis pour eux...

Je suis dur mais je ne vois pourquoi on devrait reporter les opérations ou les soins des autres malades pour eux.

Après tout c'est qu'un simple rhume pour eux comme ils disent donc ils n'ont pas à aller à l’hôpital.

A l’hôpital d’Orléans par exemple sur 31 patients en réanimation COVID seulement 2 avaient les 2 doses... (et plus de 70 ans).

Portrait de Seb 1977
29/décembre/2021 - 19h23 - depuis l'application mobile

alors comment un vaccin qui et soit disant sortie il a 1ans peut être compatible avec les variant qui sont arrivé bien après la sortie du vaccin.... bizarre

Portrait de seb2746
29/décembre/2021 - 18h35
Kuka a écrit :

Le dernier rapport de la DREES appuyé par celui de l'ARS, indique que 87% des contaminations proviennent des non vaccinés, ce chiffre colle également avec un taux à présent de 89% des infectés en réanimations qui ne sont pas vaccinés. 10% sont ceux n'ayant qu'une dose, et le pourcentage récent celui des vaccinés totalement. Source et rapport disponible sur le site de la DREES et de l'ARS, sauf si vous ne savez pas lire ...

Merci au revoir.

On va vous dire que tout est faux, y'a personne dans les hôpitaux et que des malades vaccinés voyons. Si on supprime des lits c'est qu'il n'y a jamais eu de pandémie, cqfd.

 

Bref, tant que ça ne touche pas ces gens personnellement (famille où ami), ils ne comprendront pas (volontairement où pas).

Portrait de COLIN33
29/décembre/2021 - 18h08 - depuis l'application mobile

Puisqu'il dit "faites vous vacciner sinon on ne va pas s'en sortir" le gouvernement n'a qu'à rendre le vaccin obligatoire.... amendes dissuasives pour les récalcitrants.....

Portrait de Interstellar
29/décembre/2021 - 17h33
Kuka a écrit :

 

Vous êtes totalement crédible il n'y a pas à dire, mais vous avez oublier que ce sont les reptiliens qui sont derrière tout ça.

Excellent ! C'est bien de mettre un peu d'humour dans ce contexte ! Merci pour ce moment smiley

Portrait de Interstellar
29/décembre/2021 - 17h30
soly a écrit :

Pauvre Véran, il s'enlise dans ses mensonges. Lui qui, il y a quelques temps, disait vaccinés vous pour protéger les autres, avoue maintenant que c'est un raz de marée avec 90% de vaccinés... En clair, il avoue que le vaccin ne fonctionne pas. 10 % de non vaccinés n'y change rien, c'est mathématique. C'est vraiment risible, ces politiques n'ont plus aucune crédibilité, leurs paroles n'ont plus aucun intérêt, menteur un jour, menteur toujours...

Mais vous, vous n'êtes pas à une outrance près : Se faire vacciner nous protège et protège aussi les autres car cela libère de la place en Réa pour les non vaccinés en particulier. Ils devraient nous remercier !

PS : Dans les énormes chiffres de propagation d'Omicron, il y a plein de gens asymptomatiques vaccinés, qui sont également bcp moins contagieux pour les autres.

Portrait de Raspoutine from South
29/décembre/2021 - 17h29
Cortex a écrit :

Et combien sur les 70% restants sont immunodéprimés ?

Si vous avez les chiffres, il serait intéressant que vous les communiquiez parce que pour l'instant, le sinistre de la santé ne l'a toujours pas fait... 

Et pour vous répondre même si votre remarque ne m'était pas directement adressée : oui, je suis idiot, mais je me soigne ! Donc afin de ne pas mourir idiot (le Covid s'en chargera), j'aimerais apprendre avec les chiffres. TOUS les chiffres non uniquement ceux qui arrangent tels ou tels.

Moi aussi je me pose la question depuis longtemps des chiffres des immunodéprimés dans les 2 catégories. Après on peut penser que les immunodéprimés ne sont pas plus anti-vax que la population générale, instinctivement je dirais même vu leur fragilité causée par leurs maladies, qu'il aurait au contraire même plus tendance à vouloir se protéger et donc se vacciner que la moyenne.

Ceci dit, avec le chiffre que vient de donner de Véran j'ai maintenant la moitié de la réponse, 80% de 30% ça fait 24%, autrement dit seul 6% des patients en réa sont des vaccinés non immunodéprimés et donc 94% sont soit des non vaccinés soit des vaccinés mais malheureusement immunodéprimés. Donc la bonne nouvelle c'est pour le moment, contre les cas graves le vaccin continu à être très efficace sauf hélas pour les immunodéprimés mais ça on le savait déjà avant.

Portrait de soly
29/décembre/2021 - 17h28

Pauvre Véran, il s'enlise dans ses mensonges. Lui qui, il y a quelques temps, disait vaccinés vous pour protéger les autres, avoue maintenant que c'est un raz de marée avec 90% de vaccinés... En clair, il avoue que le vaccin ne fonctionne pas. 10 % de non vaccinés n'y change rien, c'est mathématique. C'est vraiment risible, ces politiques n'ont plus aucune crédibilité, leurs paroles n'ont plus aucun intérêt, menteur un jour, menteur toujours...

Portrait de Interstellar
29/décembre/2021 - 17h18
vincente2020 a écrit :

pardon mais 30% des malades en réa, je suis le seul à penser que c'est la preuve, c'est l'évidence, c'est l'aveu d'echec de ce vaccin. 30% c'est juste énorme. vous imaginez si 30% malades de l'hépatite etaient des vaccinés ? c'est juste impensable ! conclusion : essaye encore Pfeizer & cie , revoie ta copie.

Ben vous n'y connaissez visiblement pas grand chose question vaccin... Savez-vous que l'efficacité du vaccin contre la grippe varie entre 50 et 70 % selon les années ? Celui contre le Covid est nettement plus efficace quand les rappels ont eu lieu. Et puis, il n'a JAMAIS été dit que la vaccination protégeait à 100%.

Par ailleurs, si les vaccinés (90% de la population) ne représentent que 30% des gens en réa alors que que les non vaccinés (qui représentent 10% de la population) en représentent 70%, je vous laisse calculer tranquillement l'énorme avantage à être vacciné... A moins que vous ayiez besoin de revoir vos cours de maths ?

Portrait de Nerfertiti
29/décembre/2021 - 17h13

208 000 c’est le chiffre le plus bas 

Il y a tout ceux qui sont asymptomatiques et qu’ils ne se font pas tester

Portrait de vincente2020
29/décembre/2021 - 17h04

pardon mais 30% des malades en réa, je suis le seul à penser que c'est la preuve, c'est l'évidence, c'est l'aveu d'echec de ce vaccin. 30% c'est juste énorme. vous imaginez si 30% malades de l'hépatite etaient des vaccinés ? c'est juste impensable ! conclusion : essaye encore Pfeizer & cie , revoie ta copie.

Portrait de Interstellar
29/décembre/2021 - 17h02
La règle de 3 mdr a écrit :

Une fois encore, les covidiots démontrent leur appétence pour les mesures liberticides et la délation zélée.

Les heures les plus sombres.

Pendant ce temps, le Français moyen regarde les chiffres et se demande pourquoi il doit se faire inoculer un produit expérimental 3 fois par an...

Au lieu de traiter les autres d'idiots (très majoritaires au passage) et au lieu de vous poser des questions sur un vaccin qui a largement montré son inocuité et une efficacité évidente pour réduire la contamination et surtout les entrées à l'Hôpital et en réa, vous feriez mieux d'aller demander aux gens hospitalisés s'ils sont contents d'avoir suivi vos bons conseils anti vaccins. L'idiot n'est probablement pas celui que vous dénoncez.

La liberté consiste aussi à respecter celle d'autrui et plus particulièrement à respecter sa propre vie.

Portrait de Igor535
29/décembre/2021 - 16h54

Je suis moi-même vacciné (la dose de rappel le 12/12) mais là, j'ai la nette impression de ce que le Gouvernement et, notamment le ministre de la santé et des solidarités, semble complètement dépassé par la situation. Si cela continue comme cela, on déplorera très vite à nouveau 800 à 1 000 décès, voire plus, quotidiennement et on verra à nouveau des transferts de patients entre les hôpitaux saturés et même peut-être la création à la hâte d'hôpitaux militaires de campagne tels celui qui fut installé à Colmar il y a près de 2 ans au plus fort de la pandémie..

Il semble urgent que le Président de la République reprenne la situation en main et opère à un remaniement bien en amont de l'échéance électorale majeure à venir.

Portrait de Marine70
29/décembre/2021 - 16h50 - depuis l'application mobile
stbx00 a écrit :

9% de la population qui représente 54% des entrées en réanimation. Tout est dit. C'est assez dingue que tu ais l'impression d'avoir un argument contre la vaccination avec ça...

N'hésite à pousser un peu plus loin en page 6 du même rapport : Vaccinés + rappel: 4% en réa.

A population comparable (tu sais la fameuse règle de 3 avec laquelle tu as tant de mal): 573 non vaccinés en réanimation pour 1 millions à comparer avec seulement 28 vaccinés + rappel par millions... 20 fois plus de risques en étant non vacciné...

@stbx00
c’est bien, tu as bien appris ta leçon. Maintenant, coucouche panier et assis pour le café.

Portrait de stbx00
29/décembre/2021 - 16h18
Le Fêtard Invétéré a écrit :

Dernier rapport de la DREES le 24 décembre : les non-vaccinés représentent 54% des entrées en soins critiques.

Et seulement 24% des positifs symptomatiques.

L'omicron cible les vaccinés mdrrr

9% de la population qui représente 54% des entrées en réanimation. Tout est dit. C'est assez dingue que tu ais l'impression d'avoir un argument contre la vaccination avec ça...

N'hésite à pousser un peu plus loin en page 6 du même rapport : Vaccinés + rappel: 4% en réa.

A population comparable (tu sais la fameuse règle de 3 avec laquelle tu as tant de mal): 573 non vaccinés en réanimation pour 1 millions à comparer avec seulement 28 vaccinés + rappel par millions... 20 fois plus de risques en étant non vacciné...

Portrait de vraimentcompliqué2
29/décembre/2021 - 15h26

Donc plus il y a de vaccinés plus le virus circule ? C'est à se demander si les clusters n°1 ne seraient pas les lieux où on se fait "vacciner".

Portrait de Linoïe
29/décembre/2021 - 15h11

Merci Pfizer et Moderna,  les 30% d'hospitalisés vaccinés seront sauvés ....

Portrait de Seb 1977
29/décembre/2021 - 14h59 - depuis l'application mobile

bizarrement à clinique privée il se passe pas grand chose oui c'est vrai tout est payant par contre l'hôpital public il y a du monde bah comme d'habitude à oui les prix sont pas les mêmes limite gratuits pour la moitié des gens.....

Portrait de vraimentcompliqué2
29/décembre/2021 - 14h56

Après avoir fait exploser les déficits et la délinquance, fait fuir les électeurs des urnes, imposé de sortir faire pisser notre chien ou faire un footing, une balade à maxi 1 km de notre domicile, mis en place un couvre-feu et des autorisations de sortie, un pass vaccinal tracé, nous empêcher de danser, de boire et manger debout dans les pubs et les restos, de boire dans les trains et les avions, Macron est en train de tous nous monter les uns contre les autres. Il serait peut-être temps de se ressaisir non ? Vaccinés ou pas (je le suis) vous ne constatez pas que quelque chose est partie en couille et qu'aujourd'hui c'est la suspicion généralisée qui domine ? 

Portrait de kennynos
29/décembre/2021 - 12h24
LoutreDeMer a écrit :

Alors revenons sur la définition, puisque pour la vaccination, vous n'avez toujours pas compris après des mois de discussion et de recul sur le fonctionnement d'un vaccin, ses avantages, ses inconvénients, etc..

La définition du Larousse, bien qu'étant un peu vague me convient puisque vous l'avez choisi. Je la copie/colle directement du site en question:

1. Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population, qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité.

Histoire

2. Régime de ségrégation systématique des populations de couleur appliqué en Afrique du Sud entre 1913 et 1991.

Donc si on prend le point N°1, on s'aperçoit que ça ne correspond pas à la situation française puisque nous avons tous les mêmes droits, dont celui de se faire vacciner ou pas.

Le point N°2 est essentiel, mais vous l'aviez oublié, ce qui est dommage puisque c'est ce fait historique qui donne naissance au mot Apartheid :

L’apartheid (mot afrikaans partiellement dérivé du français, signifiant « séparation, mise à part ») était une politique de « développement séparé » (afsonderlike ontwikkeling) affectant, selon des critères raciaux ou ethniques, les populations du pays dans des zones géographiques déterminées. Il fut conceptualisé et introduit à partir de 1948 en Afrique du Sud...

D'où l'importance de bien maitriser les mots que l'on emploie, par respect de ce drame et des millions de personnes que cela a touché.

 

''Donc si on prend le point N°1, on s'aperçoit que ça ne correspond pas à la situation française puisque nous avons tous les mêmes droits, dont celui de se faire vacciner ou pas.''

Tu m'as bien fait marrer, comment tu rames pour tenter d'expliquer l'impensable dans une démocratie. On sent même que tu n'es pas convaincu en écrivant ces lignes, je suis sûr qu’après avoir envoyer ton message, tu as du te dire que ces 2 lignes étaient toutes sauf convainquantes

On discrimine bien une partie de la population en fonction de son état de santé> exclusion des lieux de vie sociale et bientot du travail et des déplacements si ça revient dans le débat. Une partie de la population est donc obligée d'arrêter toute forme d'existence ou presque. Tu pourras tourner ça comme tu veux, c'est l'incarnation même du texte que j'ai cité.

'' Le point N°2 est essentiel, mais vous l'aviez oublié, ce qui est dommage puisque c'est ce fait historique qui donne naissance au mot Apartheid ''

Le point 1 n'est pas dépendant du point 2, un contexte historique peut donner lieu à une définition plus globale comme c'est le cas pour l'apartheid qui peut dorénavant s'appliquer à plein  de type d'exclusion comme celle que l'on vit actuellement

''D'où l'importance de bien maitriser les mots que l'on emploie, par respect de ce drame et des millions de personnes que cela a touché.''

C'est un mot qui a toute sa place et qui s'inscrit dans un nouveau drame, l'abolition de la démocratie française avec l'accord des moutons serviles.

Prépare ton porte feuille à chaque fois que tu devras sortir une bouteille d'évian dans un train, et pense à donner la pâte au contrôleurs, ils seront peut être généreux envers le bon chien chien.

Portrait de kennynos
29/décembre/2021 - 11h06
LoutreDeMer a écrit :

Vous oubliez un point essentiel de votre définition d'apartheid, ce qui est d'ailleurs le point principal et rend caduque son utilisation ici :

Selon des critères raciaux ou ethniques.

Il ne suffit pas de brandir des symboles comme l'étoile jaune ou le mot "apartheid" pour vous donner raison, surtout quand ceux-ci sont complètement hors contexte. Mais vous n'êtes plus à un détournement de la vérité près...

C'est surtout de vous que l'on se souviendra pour tous ces morts de la COVID pour avoir refusé la vaccination suite aux commentaires de désinformation des réseaux sociaux.

Pour vous, on vous prive de vos droits, pour nous, on nous protège, c'est la différence fondamentale de notre désaccord. L'un préfère sa liberté avant tout, l'autre l'humanité en premier ( et je ne suis pas un gauchiste pour autant...)

 

C'est la définition du LAROUSSE, je n'ai pas enlevé un seul mot, tu peux aller voir par toi même.

C'est le contexte historique qui parle de l'ethnie et de la couleur de peau, la définition générale aborde tout aspect qui pourrait mener à une exclusion et en fait une généralité. C'est donc bien un apartheid.

 

Mais quand est ce que vous allez comprendre que votre vaccin n'empéche pas la contamination et que vous tuez tout autant que nous si ce n'est plus ? puisqu'au moins nous on devait se tester pour aller dans des lieux comme les hopitaux donc on était à peu près certain de ne pas transmettre. Alors que les vaccinés contaminés peuvent croiser plein de malades et leur refiler le covid.

elle est ou la logique dans tout ça? bon sang !

on l"a déja répété mille fois, au lieu de détruire la démocratie, il y avait juste à vacciner obligatoirement les personnes âgées et  quasiment plus personne ne mourrait du covid

Tu crois qu'on va tenir 20 ans avec 2 doses par an si l'immunité ne tient jamais? c'est juste impossible. On peut pas anéantir tous les droits pour un virus qui ne tue qu'un public ciblé, réveillez vous, bordel.

Et si tu es un homme soja soumis au système et qui est prêt à anéantir le modèle francais, tu es donc la définition pure du gauchiste.

Portrait de kennynos
29/décembre/2021 - 10h30
LoutreDeMer a écrit :

C'est vrai que ça ne va pas si mal malgré une pandémie, et grâce aux mesures prises, malgré une TOUTE PETITE MINORITE d'aigris qui continuent a geindre sur des sites et que très peu de monde lit smiley

 

ça va bien au delà d'un problème de santé publique (surtout avec un vaccin qui n'empêche pas la transmission en masse), c'est le socle des valeurs de ce pays.

On a pas a priver un citoyen de la majorité de  ses droits en fonction de son statut vaccinal, c'est la définition même de l'apartheid :

 Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population, qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité.

Tu consens donc à un système de ségrégation totale et à l'abolition de la démocratie qui ne peut pas subsister avec une telle mesure que ça te plaise ou non. Ca va bien au delà du débat antivax vs provax puisque plein de gens vaccinés sont totalement contre cette logique destructrice.

Mais ça ne m'étonne pas de toi, j'espère que l'histoire se souviendra de vous.

Portrait de vraimentcompliqué2
29/décembre/2021 - 10h05
kennynos a écrit :

il faut continuer la lutte contre ce système de ségrégation, j'espère que des vrais mouvements vont naitre en janvier, ça mériterait des manifs d'une ampleur inégalée si le peuple avait encore une conscience. Mais hélas leur volonté a été détruite, ils sont gouvernés par la peur au point d'accepter qu'on leur interdise de boire dans un train et ils  sont prêts à laisser détruire ce pour quoi nos ancêtres sont morts.

tristesse smiley

Bah voilà on est d'accord !!!

Portrait de kennynos
29/décembre/2021 - 09h44
vraimentcompliqué2 a écrit :

Ironie de l'histoire : Quelques jours après le décès de Monseigneur Desmond TUTU l'apartheid ressurgit sous une autre forme.

il faut continuer la lutte contre ce système de ségrégation, j'espère que des vrais mouvements vont naitre en janvier, ça mériterait des manifs d'une ampleur inégalée si le peuple avait encore une conscience. Mais hélas leur volonté a été détruite, ils sont gouvernés par la peur au point d'accepter qu'on leur interdise de boire dans un train et ils  sont prêts à laisser détruire ce pour quoi nos ancêtres sont morts.

tristesse smiley

Portrait de Alexdelouest
29/décembre/2021 - 09h41

Résumons :

télé travail obligatoire pour les actifs 

jauge + protocole compliqué + fermeture des classes rapide pour les enfants 

rien pour les étudiants mdr les amphis à 300 enfermés sans circulation d’air, des étudiants positifs par centaines qui ne pourront pas se présenter aux épreuves… en plus faut lui dire à la Vidal que ce n’est pas parce qu’on est 3x doses qu’on ne risque pas d’attraper le Covid ! Elle cherche à faire passer les étudiants pour des fainéants, comme dans une situation binaire alors qu’on propose des solutions alternatives!