28/12 10:02

Après le suicide de Mava Chou, une nouvelle Youtubeuse publie les messages de harcèlement qu’elle reçoit sur les réseaux sociaux

Quelques jours après le suicide de Mava Chou, une nouvelle Youtubeuse a publié les messages de harcèlement dont elle est victime. Il s'agit de la YouTubeuse Emma CakeCUp, suivie par plus d'un million d'abonnés. Sur Instagram, en story, les internautes peuvent découvrir les messages insultants qu'elle reçoit. «Ferme ta g****», «N*que ta race», «Tu es grosse meuf», «sale p*te»... sont autant d’insultes qui lui sont adressées au quotidien par des inconnus.

Dans un message, la jeune femme rappelle que "le harcèlement tue" et publie les numéros d'urgence à appeler en cas de besoin si vous êtes dans cette situation. Emma CakeCUp a tenu à rassurer ses abonnés en précisant que "tout va bien". "C’était un message de sensibilisation. Courage à tous ceux qui subissent du harcèlement ou du cyber-harcèlement", ajoute-t-elle.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de grounddd
29/décembre/2021 - 10h37
DocteurNO a écrit :

Internet devrait apprendre à pousser les gens médiocres comme ces "influenceuses" de merde à fermer enfin leur grande gueule mais SANS LES INSULTER.

Pas mal pas mal mais n'oubliez pas que vous etes sur un site de débile, les gens ne comprendrons pas l'humour de votre prétérition smiley

Portrait de Enjoyyourlife
29/décembre/2021 - 01h25
Laetitia-moiii a écrit :

Typique du « elle s’est fait violé parce qu’elle porté une jupe» incroyable cette mentalité de retourner les situations en France ! Non les responsables ne sont pas les youtubeurs et autres blogueurs, les responsables sont les abrutis sans éducation qui harcèlent et insultes ces gens. il faut grandir ! Quand on aime pas on ne regarde pas !! Cette mentalité me désole.

Rien à voir, si c'est de cette manière que vous interprétez mon message, cela en dit long sur votre mentalité et sur votre façon de penser des femmes qui portent des jupes. 

Je dis simplement que le meilleur moyen d arrêter le harcèlement VIRTUEL c'est  d'arrêter de vivre dans un monde VIRTUEL où se sentir exister est en fonction du nombre de like reçus du nombre de commentaires reçus etc.  

Si ces "influenceurs" apprenaient à vivre dans le monde réel et arrêtaient de vivre dans ce monde virtuel, perfide et nauséabond que sont les réseaux sociaux. Cela ne pourrait que leur faire du bien au ciboulot, plutôt que de s'attarder sur des commentaires haineux, de gens qui se cachent derrière leur petit écran. 

 

Portrait de canopee3
28/décembre/2021 - 18h56
DocteurNO a écrit :

Internet devrait apprendre à pousser les gens médiocres comme ces "influenceuses" de merde à fermer enfin leur grande gueule mais SANS LES INSULTER.

lourd.

Portrait de Pierre henry 125
28/décembre/2021 - 16h53
vraimentcompliqué2 a écrit :

Quelles insultes ? De dire que la connerie n'est pas une exclusivité masculine ? De dire que les 3 personnes citées desservent irrémédiablement la cause qu'elles prétendent servir ? Quelles insultes ?

Quelles insultes? Quand vous traitez les gens qui ne votent pas comme vous de collabos, vu la connotation infamante du mot à cause de l’histoire du pays, à mon avis ça vaut bien toutes les insultes reçues par cette youtubeuse. Certes, vous n'êtes pas tout seul, puisque c'est certainement l'insulte préférée sur ce blog mais je réponds à votre question.

Portrait de bozo75
28/décembre/2021 - 16h19

Le triste revers de la médaille d'une célébrité désirée mais si perverse smiley

Portrait de Laetitia-moiii
28/décembre/2021 - 15h13
Enjoyyourlife a écrit :

Sauf que ces influenceurs/euses de pacotille peuvent arrêter le harcèlement virtuel. Comment? En arrêtant de se pavaner ou d'utiliser les réseaux sociaux, et profiter de sa vie pour vivre dans le monde réel. 

 

Typique du « elle s’est fait violé parce qu’elle porté une jupe» incroyable cette mentalité de retourner les situations en France ! Non les responsables ne sont pas les youtubeurs et autres blogueurs, les responsables sont les abrutis sans éducation qui harcèlent et insultes ces gens. il faut grandir ! Quand on aime pas on ne regarde pas !! Cette mentalité me désole.

Portrait de Paflebasilien
28/décembre/2021 - 14h26

Après les neuneus de la télé-réalité, voici le merveilleux monde des youtubeurs et autres influenceurs... Pathétique tous ces gens !!!

Portrait de Enjoyyourlife
28/décembre/2021 - 13h43

Sauf que ces influenceurs/euses de pacotille peuvent arrêter le harcèlement virtuel. Comment? En arrêtant de se pavaner ou d'utiliser les réseaux sociaux, et profiter de sa vie pour vivre dans le monde réel. 

 

Portrait de canopee3
28/décembre/2021 - 13h01
Julien92 a écrit :

Ici on prend bien des insultes sans toucher 20000 euros par mois smiley

Héhé, bien vu!

Portrait de Julien92
28/décembre/2021 - 12h58
DUSCO a écrit :

selon différentes sources elle revendique entre 1 et 1,4 millions d'abonnés, ses revenus mensuels sont estimés autour de 20.000 euros par mois et elle voudrait échapper a quelques neuneus qui se défoulent sur internet, ce sont les risques du métier. Sans les réseaux sociaux ces influenceurs ne sont rien.

Ici on prend bien des insultes sans toucher 20000 euros par mois smiley

Portrait de Nerfertiti
28/décembre/2021 - 12h03

"Que tu crêves sur le coran"

Bon ba on voit encore à qui on a à faire 

Portrait de canopee3
28/décembre/2021 - 11h38
vraimentcompliqué2 a écrit :

Quelles insultes ? De dire que la connerie n'est pas une exclusivité masculine ? De dire que les 3 personnes citées desservent irrémédiablement la cause qu'elles prétendent servir ? Quelles insultes ?

ABRUTIES.

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h38
canopee3 a écrit :

et en ce qui concerne les "abruties"?

Si vous voulez je vais vous faire un glossaire RS sur 6 mois des déclarations faites par ces 3 personnes ! Et vous verrez qu'elles sont des abruties certifiées, validées et normalisées ! 

N'est pas Mme Elisabeth BADINTER ou Mme Simone VEIL qui veut !

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h36
canopee3 a écrit :

Vous avez peut-être raison, mais du coup vos insultes ne donnent pas envie de vous croire sur parole.

Quelles insultes ? De dire que la connerie n'est pas une exclusivité masculine ? De dire que les 3 personnes citées desservent irrémédiablement la cause qu'elles prétendent servir ? Quelles insultes ?

Portrait de eLLioTT Z
28/décembre/2021 - 11h36

Emma CakeCUp a raison : ce n'est pas parce que l'on donne dans la pratique commerciale qui frise l'arnaque que l'on a le droit de nous insulter.C'est à la justice de décider, et a priori, le dropshiping est malheureusement une pratique toujours légale. De plus, Emma CakeCUp n'est pas responsable des éventuels actes frauduleux des sites dont elle fait la promotion (actes qu'elle ne pouvait pas prévoir).Cette femme, tout aussi méprisable soit-elle (comme tant d'autres), ne mérite pas les insultes qu'elle reçoit et qui tombent, elles, sous le coup de la loi.

Portrait de canopee3
28/décembre/2021 - 11h34
vraimentcompliqué2 a écrit :

Vous évoquez les réseaux sociaux à diffusion large avec un niveau général équivalent à celui d'une huître au repos smiley Par exemple je suis sur des RS Pros ultra-straight (donc parfaitement identifié personnellement) mais...Comme tout "hype hooligan" j'ai aussi besoin, depuis le premier confinement, de lieux de défoulement où je peux me "lacher" => MAIS Attention sans jamais proférer une insulte ou une menace ! 

et en ce qui concerne les "abruties"?

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h32
祝大家新年快樂 a écrit :

C'est hélas le lot quotidien des réseaux sociaux : 3/4 d'insultes, pour 1/4 de compliments.

La solution : porter plainte, aller voir un psy et arrêter d'exposer sa vie sur les réseaux sociaux. 

Vous évoquez les réseaux sociaux à diffusion large avec un niveau général équivalent à celui d'une huître au repos smiley Par exemple je suis sur des RS Pros ultra-straight (donc parfaitement identifié personnellement) mais...Comme tout "hype hooligan" j'ai aussi besoin, depuis le premier confinement, de lieux de défoulement où je peux me "lacher" => MAIS Attention sans jamais proférer une insulte ou une menace ! 

Portrait de canopee3
28/décembre/2021 - 11h31
vraimentcompliqué2 a écrit :

Oser affirmer que, par exemple, Sandrine Rousseau, Alice Coffin ou Marlène Schiappa font plus de mal à la Femme que n'importe quel macho est-il misogyne ? 

Non car la connerie n'est pas une exclusivité masculine. Et pourtant c'est de ce terme de misogynie dont je serais affublé par les 3 abruties ci-dessus !

La misogynie est le point Godwin des féministes.

Vous avez peut-être raison, mais du coup vos insultes ne donnent pas envie de vous croire sur parole.

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h23
DUSCO a écrit :

selon différentes sources elle revendique entre 1 et 1,4 millions d'abonnés, ses revenus mensuels sont estimés autour de 20.000 euros par mois et elle voudrait échapper a quelques neuneus qui se défoulent sur internet, ce sont les risques du métier. Sans les réseaux sociaux ces influenceurs ne sont rien.

Et dans 2 mois elle va à Dubai pour échapper au Fisc...20.000 € par mois pour montrer mes miches et mes carences cérébrales, tout en subissant quelques insultes, je signe dans 10 sec smiley Clic droit "Bloquer", Clic droit "Blacklister", Clic Droit "signaler".

Le beurre, l'argent du beurre et les cuisses de la crêmière ça n'existe pas : Je n'arrive même pas à comprendre à qui s'adressent ces "influenceurs" qui sont à la Communication ce que le pâté de foie est au foie-gras.

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h16
Talya a écrit :

1000 fois d'accord avec vous, sauf que beaucoup d'intervenants mentiraient sur leur nom et leur localisation. L'honnêteté n'est pas la grande caractéristique des RS, on préfère les haters, les clashs et le buzz permanent. 

Malheureusement vrai...

Portrait de Talya
28/décembre/2021 - 11h14
vraimentcompliqué2 a écrit :

Quand on prend la décision de s'exposer on s'expose à toutes sortes de comportements. Et force est de constater que sur les RS il y a une immense majorité de gens équilibrés et une minorité de gens déséquilibrés. Le problème, sur les RS comme ailleurs, c'est que le comportement de ces minorités écoeurent la majorité qui, du coup, devient elle aussi agressive. 

Une seule solution : Mettre fin à l'anonymat en contraignant chaque intervenant à rendre visible son prénom, la première lettre de son patronyme et sa Région de localisation; Par exemple pour moi cela ferait Pierre B. AURA

1000 fois d'accord avec vous, sauf que beaucoup d'intervenants mentiraient sur leur nom et leur localisation. L'honnêteté n'est pas la grande caractéristique des RS, on préfère les haters, les clashs et le buzz permanent. 

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h13
Triangle Amoureuse a écrit :

Sinon l'inverse, un mec qui vient pleurnicher parce que des femmes font de la misandrie, çà existe aussi LOL smiley

Triste vie pour cette influenceuse de décérébrés de s'en prendre à la gente masculine, elle ferait mieux de changer de métier et d'accepter la critique quand on sert de son image pour faire de l'argent

Si t'es pas capable d'accepter les critiques ET/OU que ta santé mentale est faible, tu t'éloignes de ces réseaux sociaux. Mais tu le fais pas, car tu sinon tu gagnes plus d'argent grâce à ces followers-haters...

 

On en vient quand même à un point où la femme est sacralisée, personne n'a le droit de la critiquer. C'est l'opposé de la liberté d'expression et une forme de nouvelle dictature moderne imposée.

Oser affirmer que, par exemple, Sandrine Rousseau, Alice Coffin ou Marlène Schiappa font plus de mal à la Femme que n'importe quel macho est-il misogyne ? 

Non car la connerie n'est pas une exclusivité masculine. Et pourtant c'est de ce terme de misogynie dont je serais affublé par les 3 abruties ci-dessus !

La misogynie est le point Godwin des féministes.

Portrait de vraimentcompliqué2
28/décembre/2021 - 11h01

Quand on prend la décision de s'exposer on s'expose à toutes sortes de comportements. Et force est de constater que sur les RS il y a une immense majorité de gens équilibrés et une minorité de gens déséquilibrés. Le problème, sur les RS comme ailleurs, c'est que le comportement de ces minorités écoeurent la majorité qui, du coup, devient elle aussi agressive. 

Une seule solution : Mettre fin à l'anonymat en contraignant chaque intervenant à rendre visible son prénom, la première lettre de son patronyme et sa Région de localisation; Par exemple pour moi cela ferait Pierre B. AURA

Portrait de Yanik65
28/décembre/2021 - 10h13

C'est quand même inquiétant le nombre de conn*rds qu'on trouve sur les RS. Les mecs suivent des comptes d' "influenceuses" (déjà rien que ça, ça mériterait de s'y pencher sérieusement dessus), juste pour aller les insulter en privé. Ca relève de la psychiatrie à ce niveau.