28/12 19:22

Coronavirus: Près de 180.000 nouveaux cas ont été enregistrés ces dernières 24h en France - Il s'agit d'un record depuis le début de la pandémie

19h18: La France a enregistré un nouveau record de contaminations au Covid-19 aujourd'hui avec près de 180 000 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, après avoir déjà franchi le seuil des 100 000 cas le jour de Noël. Précisément, 179 807 contaminations ont été enregistrées en 24 heures, selon les données publiées ce soir par Santé publique France.

12h12: Le point sur ce que l'on sait ce midi

Prime pour les infirmières, autotests au supermarché, tests pour retourner à l'école: au lendemain de l'annonce de nouvelles restrictions, le gouvernement a pris de nouvelles initiatives mardi pour faire face à la crise sanitaire et la flambée d'Omicron. A l'issue d'un Conseil de défense suivi d'un Conseil des ministres exceptionnels, Jean Castex a annoncé lundi soir plusieurs mesures - "punitives" selon Marine Le Pen, insuffisantes selon d'autres dans l'opposition - pour tenter de juguler une épidémie qui revient occuper le devant de la scène, à moins de quatre mois de la présidentielle.

Sans aller jusqu'au couvre-feu le 31 décembre ou un report de la rentrée scolaire, le Premier ministre a annoncé un retour des jauges, fixées à 2.000 personnes maximum en intérieur et 5.000 en extérieur, le recours "obligatoire" au télétravail "là où c'est possible", l'interdiction des concerts debout et de la consommation debout dans les bars et cafés. Dès mardi matin, Jean Castex était sur le terrain pour se rendre, toujours accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran, dans le service de réanimation du Centre hospitalier intercommunal de Créteil, au sud-est de Paris.

Le Premier ministre n'est pas arrivé les mains vides. Après s'être entretenu avec des soignants et avoir insisté une nouvelle fois sur l'importance de la vaccination, il a annoncé une prime mensuelle de 100 euros nets pour les infirmières des services de soins critiques et de réanimation dès janvier 2022. "Ces services exigent une qualification, une technicité tout à fait forte et la difficulté de cette tâche peut nuire à l'attractivité dans ces services", a-t-il expliqué, précisant que "notre intention est de suivre les orientations" d'un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur le sujet, qu'Olivier Véran présentera la semaine prochaine.

Environ 24.000 personnes sont concernées par cette revalorisation salariale, "une reconnaissance indispensable", a dit le chef du gouvernement. "Réponse conjoncturelle à un problème structurel: nos soignants sont sous-payés et le Ségur n'a rien réglé ! Il est temps de les augmenter vraiment (+30%) et de redonner sens à leur métier !", a réagi le candidat communiste Fabien Roussel.

Selon les données de Santé publique France, le nombre de malades du Covid-19 a continué à progresser lundi avec 16.921 personnes hospitalisées, dont 3.333 dans les services de soins critiques. Afin de limiter "l'impact sur la société d'une multiplication des contaminations et des cas contacts, qui peut entraîner une paralysie des services publics et privés", le gouvernement doit "ajuster" d'ici la fin de la semaine les règles d'isolement pour les personnes testées positives et leurs cas contacts.

En attendant, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a indiqué, à quelques jours de la rentrée scolaire, que les élèves des classes de primaire où un cas positif de Covid a été diagnostiqué devront présenter au moins deux tests négatifs à plusieurs jours d'intervalle, contre un actuellement, pour revenir à l'école.

09h40: Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mardi une prime mensuelle de 100 euros nets pour les infirmiers et infirmières des services de soins critiques et de réanimation dès janvier 2022, très fortement sollicités par la crise du Covid-19. Environ 24.000 personnes sont concernées par cette revalorisation salariale selon le chef du gouvernement qui s'exprimait à l'issue d'une visite, avec le ministre de la Santé Olivier Véran, d'un service de réanimation du Centre hospitalier intercommunal de Créteil.

"Ces services exigent une qualification, une technicité tout à fait forte et la difficulté de cette tâche peut nuire à l'attractivité dans ces services", a expliqué le Premier ministre, précisant que "notre intention est de suivre les orientations" d'un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur le sujet, que le ministre Olivier Véran présentera la semaine prochaine. "Nous allons mettre en oeuvre dès le mois de janvier 2022 l'une des mesures fortes que propose ce rapport, qui est d'accorder pour les infirmières de ces services de soins critiques, ça fait quand même 24.000 environ en France, une prime reconnaissant cette spécificité, cette technicité, de 100 euros par mois, qui sera donc versée dès janvier", a-t-il ajouté.

"C'est, dans le prolongement des efforts que la nation fait au titre du Ségur de la santé, une reconnaissance indispensable pour ces services dont on a évidemment éminemment besoin plus que jamais dans la crise actuelle que nous traversons avec l'arrivée du variant Omicron", a dit le chef du gouvernement, qui a insisté une nouvelle fois sur l'importance de la vaccination.

09h31: "Les patients covid dans leur immense majorité ne sont pas vaccinés", a déclaré le Premier ministre Jean Castex en visite dans un hôpital de Créteil. "La vaccination a cette différence essentielle qu’elle vous protège des formes graves", a-t-il ajouté. Jean Castex annonce une prime de 100 euros par mois pour les infirmiers en soins critiques dès janvier.

08h22: Les élèves des classes de primaire où un cas positif de Covid a été diagnostiqué devront présenter au moins deux tests négatifs à plusieurs jours d'intervalle, contre un actuellement, pour revenir à l'école, a annoncé mardi le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer.

La rentrée des classes aura lieu comme prévu le 3 janvier mais le dépistage du Covid-19 sera élargi dans les établissements scolaires, a indiqué lundi Jean Castex, maintenant la ligne gouvernementale de ne fermer les établissements qu'en "dernier recours".

Le protocole actuel, décidé fin novembre, ne prévoit plus la fermeture d'une classe dès le premier cas détecté. À l'école primaire, quand il y a un cas positif, les enfants ne reviennent à l'école qu'en présentant un test négatif. Il en faudra bientôt au moins deux. "Ce nouveau protocole fonctionne (...) Pour revenir à l'école, il ne faudra pas seulement avoir présenté une fois un test, mais au moins deux à plusieurs jours d'intervalle", a indiqué M. Blanquer sur France Inter.

08h18: A partir de mardi, les Français pourront recevoir leur rappel de vaccin anti-Covid, souvent qualifié de troisième dose, trois mois après leur vaccination initiale, a annoncé lundi le Premier ministre Jean Castex. Dès mardi, « il suffira de trois mois après votre deuxième injection ou votre première si vous avez eu le Covid pour bénéficier de votre rappel », a annoncé M. Castex lors d’une conférence de presse suivant un conseil de défense sanitaire.

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement a peu à peu réduit le délai de la dose de rappel, face à une flambée épidémique désormais renforcée par l’arrivée du nouveau variant Omicron, bien plus contagieux que les précédentes incarnations du virus. Initialement fixé à six mois, ce délai a été réduit à cinq puis, depuis quelques jours, à quatre mois.

En France, les doses de rappel sont forcément données à partir d’un vaccin à ARN messager, que ce soit celui de Pfizer/BioNTech ou celui de Moderna même si ce dernier est déconseillé aux moins de 30 ans à cause d’effets secondaires occasionnels sur le coeur.

En diminuant encore le délai, le gouvernement suit l’avis de la Haute autorité de santé (HAS). Celle-ci s’était prononcée, juste avant Noël, pour que les rappels puissent être donnés après trois mois.

Cette mesure vise à réagir à l’arrivée d’Omicron. Celui-ci est non seulement plus contagieux mais il résiste aussi en partie aux vaccins existants, même s’ils restent généralement efficaces contre les formes graves. Or, plusieurs études témoignent qu’une dose de rappel renforce la protection contre ce variant, même si l’on ignore encore combien de temps cet effet dure.

Dans ce contexte d’incertitude, la quatrième dose de vaccin « est une possibilité » a admis le ministre de la Santé, Olivier Véran.

« Cette question viendra en son temps (mais) pas maintenant », a-t-il ajouté. « On n’a pas le recul sur la durée de l’efficacité, (...) on verra ce qu’il est en est. »

08h15: Le nombre de malades du Covid-19 a continué à progresser lundi et le rythme des contaminations reste élevé, alors que le gouvernement a pris de nouvelles mesures pour tenter d’endiguer la forte propagation du virus. Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 16.921, contre 16.365 dimanche, avec 1.634 nouvelles admissions, selon les données de Santé publique France.

La progression concerne aussi le nombre de personnes soignées dans les services de soins critiques, avec 3.333 patients, contre 3.299 la veille et 328 nouvelles admissions. Le nombre de nouveaux cas de contamination s’élève à 30.383 nouveaux cas, après 27.697 dimanche et un record de plus de 100.000 samedi, avec aussi des records de tests pratiqués ce jour-là.

Grand nombre de pharmacies et centres de tests étaient fermés le jour de Noël et dimanche, ce qui peut expliquer la baisse du nombre de cas détectés depuis. Le nombre total de décès depuis le début de l’épidémie est de 122.898.

Depuis le début de la vaccination, 52.752.284 personnes ont reçu au moins une injection (78,2% de la population) et 51.640.772 personnes sont entièrement vaccinés (76,6% de la population totale). « 22.446.191 personnes ont reçu une dose de rappel », précise la Direction générale de la Santé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seki
29/décembre/2021 - 10h17
LoutreDeMer a écrit :

On répète encore et encore ce qu'est un vaccin :

Il faut savoir qu'il existe deux types d’immunité. La première est l'immunité dite "stérilisante". But ultime de la recherche médicale, elle prévient toute infection de l'organisme par le pathogène et permet donc l'éradication du virus.

La plupart des vaccins ne procurent qu'une immunité dite "effective". Celle-ci protège contre les symptômes les plus graves d'une maladie sans empêcher le virus d'entrer dans l'organisme. Ce qui ne les rend pas pour autant inefficaces. "Avec ces vaccins, le système immunitaire contient suffisamment l'agent pathogène pour prévenir la maladie, mais celui-ci peut persister dans l'organisme et potentiellement infecter d'autres personnes",

J'espère que c'est plus clair ?

 

C'est pourtant vraiment"pas"compliqué ^^ 

Portrait de COLIN33
29/décembre/2021 - 08h51 - depuis l'application mobile

Un record !!! c'est pour cela que l'on subit des mesures sanitaires ridicules...

Portrait de vraimentcompliqué2
29/décembre/2021 - 04h35
Aroun89 a écrit :

Malgré  le nombre important de personnes contaminé je ne comprends toujours les gens qui sont contre la vaccination  

J'ai reçu mes 3 doses (En moins de 7 mois...) d'acupuncture et je constate que ce vaccin n'en est pas un : Il ne sert en réalité à rien car je reste susceptible d'être contaminé et de contaminer les autres. 

Portrait de vraimentcompliqué2
29/décembre/2021 - 04h28

Il s'agit d'une opération de désinformation et de manipulation de masses de grande ampleur => Rattrapage des chiffres du week-end !

Portrait de kennynos
29/décembre/2021 - 02h01
seb2746 a écrit :

C'est bien de reprendre des listes du covid 19, juste que depuis le temps, on a eu d'autres variants nettement + compliqué et surtout qui se sont adaptés. Un exemple simple, nous n'avons eu que 46 personnes de + 60 ans depuis novembre pour une moyenne d'age de 32 ans et donc des décès "jeunes" on pourra dire et quasiment pas d' obèses diabétiques à risque, on parle bien de mr et mme tout le monde.

ben voyons, menteur professionnel

martin blachier est épidémiologiste et il dit lui même que la moyenne d'âge des décès/admission en réa n'a que très peu bougé et que les personnes concernées sont toujours avec le même profil

 

les fameux jeunes en bonne santé massivement en réa, ça n'existe que dans ta tête

Portrait de croco666
29/décembre/2021 - 01h06 - depuis l'application mobile
slaps given a écrit :

non c'est sur que le gouvernement ne nous incite pas vraiment a vite faire la troisieme dose,ça passe de 6 mois cette été a 5 mois mi  decembre et une semaine plus tard a 3 mois........c'est toi qui est vraiment bizarre a trouver des excuses a tout dés que les delais sur les doses diminuent....                                      De quel droit tu voudrais empêcher quelqu'un de se vacciner au bout de 3 mois si il le souhaite ? c'est marrant il y a quelques jours,tu nous disais encore que le vaccin etait efficace au moins 6 mois et certainement bien plus et qu'il n'y aura aucune raison d'avoir une nouvelle dose et là toi,maintenant ça ne t'etonne et choque meme pas que l'on passe le delai à 3 mois....c'est normal....tout va bien.....le vaccin est vachement efficace....

@slaps given Je pense que tu mélanges tout. Sur l'Omicron le vaccin n'a quasiment aucune efficacité sur la contamination avec 2 doses. Elle remonte avec la 3e dose mais retombe au bout de 3 mois. Quand j'ai parlé de l'efficacité du vaccin au bout de 6 mois, je ne faisais que citer des études quand il n'y avait que le Delta. Mais il est clair qu'il faudra un nouveau vaccin adapté à l'Omicron, à moins que l'épidémie s'arrête d'ici là. Mais pour l'instant il faut faire avec les moyens du bord. Tu proposes quoi de mieux toi ? Arrêter la vaccination ? Je ne pense pas que ça soit le moment.

Portrait de seb2746
29/décembre/2021 - 00h24
kennynos a écrit :

taux moyen de létalité du covid-19 par tranche d'âge:

5 à 9 ans : 0,01 %

9 à14 ans: 0,01%

15 à 19 ans: 0,02%

20 à 24 ans: 0,03%

25 à 29 ans: 0,04 %

30 à 34 ans : 0,06 %

35 à 39 ans: 0,1%

40 à 44 ans: 0,16 %

45 à 49 ans:0,24 %

50 à 54 ans:0,38 %

55 à 59 ans: 0,6%

60 à 64 ans: 0,94%

65 à 69 ans: 1,47 %

70 à 74 ans:2,31%

75 à 79 ans: 3,61 %

80 à 84 ans: 5,66 %

85 ans à 89 ans: 8,86 %

90 ans et +: 17,37 %

source impérial collège de Londres

 

On peut donc déduire que ce virus ne devient problématique qu'à l'aube des 60 ans et principalement à partir de 65/70 ans. On oblige donc des générations entière de jeunes à se vacciner 2 à 3 fois par an à vie avec un vaccin donc on ne connait pas les effets sur le moyen et long terme pour une probabilité entre 0,02% et 0,6% de mourir du covid 19.

Le vaccin n'empéchant que très peu  la transmission et même la 3 ème dose ( au bout de 2 mois et demi quasiment plus aucun intérêt d'aprés la dernière étude), il est totalement stupide de continuer cette politique de ségrégation et d'apartheid de tout une partie de la population.

De plus les enfants ont 20 fois plus de chance de mourir de bronchiolites et 0,01% de chance de mourir du covid et on nous explique que soit disant leur risque de faire des formes graves ne serait pas négligeable et qu'il faut donc les vacciner. Folie pure de la secte covidiste.

Vaccination obligatoire à partir de 60 ans et laissez les autres revivre, merci smiley

On ne va pas passer notre vie à nous sacrifier notre vie sociale et notre propre corps pour les boomers. Qu'ils se vaccinent 3 fois par an avec les quelques obèses à risque et on pourra revivre sans cette propagande du matin au soir.

Tu m'étonnes qu'on nous bassine avec ça du matin au soir dans les médias quand tu vois la moyenne d'âge des chroniqueurs et des politiques smiley

C'est bien de reprendre des listes du covid 19, juste que depuis le temps, on a eu d'autres variants nettement + compliqué et surtout qui se sont adaptés. Un exemple simple, nous n'avons eu que 46 personnes de + 60 ans depuis novembre pour une moyenne d'age de 32 ans et donc des décès "jeunes" on pourra dire et quasiment pas d' obèses diabétiques à risque, on parle bien de mr et mme tout le monde.

Portrait de croco666
29/décembre/2021 - 00h15 - depuis l'application mobile
kennynos a écrit :

hmm je pense que la limiter à 60 ans et peut etre la rendre aussi obligatoire à ceux de 45 - 60 ans qui ont des comorbidités aurait suffit

Et oui évidemment, laisser l'accès à ceux qui le veulent, ça c'est évident. Tant que ça reste un choix pour les populations qui ne sont pas à risque

de toute façon, ils finiront par accepter cette évidence vu qu'on ne va pas pouvoir vacciner toute la population à vie en boucle  si les doses deviennent toujours inefficaces tous les 4 à 6 mois.

C'est la population de 1 million de personnes agées non vaccinées qui pose problème, pas les autres

@kennynos Oui c'est sûr. Mais si les antivax n'avaient pas dissuadé les personnes fragiles de se vacciner à cause de leurs fakenews, il n'y aurait pas aujourd'hui une quasi obligation vaccinale pour tout Le monde. Car certains sont tellement effrayés par les fakenews qu'ils ont lu, que à moins de les attacher sur une chaise pour recevoir l'injection, ils ne se vaccineront jamais. Un gars comme Bigard qui est obèse, ancien gros fumeur, alcoolique, et diabétique, ne se vaccinera jamais car il l'a expliqué plusieurs fois; il est persuadé que le vaccin a pour but de tuer la moitié de la population mondiale et de contrôler l'autre moitié grâce à la puce électronique qu'il y a dedans.

Portrait de kennynos
29/décembre/2021 - 00h00
croco666 a écrit :

kennynos je suis en partie d'accord avec toi, mais je ne sais pas si tu regardes les infos, mais quasiment jamais j'entends parler des morts. Cela n'obsede que certaines personnes ici. Le problème c'est la saturation des réanimations et l'annulation des opérations chirurgicales. Et les personnes à partir de 45 ans commencent à être très concernées par les admissions en réa. Donc si ça avait été moi, j'aurais rendu la vaccination obligatoire à partir de 45 ans, afin de laisser tranquille les enfants et les jeunes, sans leur interdire bien sûr de se vacciner s'ils le souhaitent.

hmm je pense que la limiter à 60 ans et peut etre la rendre aussi obligatoire à ceux de 45 - 60 ans qui ont des comorbidités aurait suffit

Et oui évidemment, laisser l'accès à ceux qui le veulent, ça c'est évident. Tant que ça reste un choix pour les populations qui ne sont pas à risque

de toute façon, ils finiront par accepter cette évidence vu qu'on ne va pas pouvoir vacciner toute la population à vie en boucle  si les doses deviennent toujours inefficaces tous les 4 à 6 mois.

C'est la population de 1 million de personnes agées non vaccinées qui pose problème, pas les autres

Portrait de croco666
28/décembre/2021 - 23h55 - depuis l'application mobile

kennynos je suis en partie d'accord avec toi, mais je ne sais pas si tu regardes les infos, mais quasiment jamais j'entends parler des morts. Cela n'obsede que certaines personnes ici. Le problème c'est la saturation des réanimations et l'annulation des opérations chirurgicales. Et les personnes à partir de 45 ans commencent à être très concernées par les admissions en réa. Donc si ça avait été moi, j'aurais rendu la vaccination obligatoire à partir de 45 ans, afin de laisser tranquille les enfants et les jeunes, sans leur interdire bien sûr de se vacciner s'ils le souhaitent.

Portrait de kennynos
28/décembre/2021 - 23h53

taux moyen de létalité du covid-19 par tranche d'âge:

5 à 9 ans : 0,01 %

9 à14 ans: 0,01%

15 à 19 ans: 0,02%

20 à 24 ans: 0,03%

25 à 29 ans: 0,04 %

30 à 34 ans : 0,06 %

35 à 39 ans: 0,1%

40 à 44 ans: 0,16 %

45 à 49 ans:0,24 %

50 à 54 ans:0,38 %

55 à 59 ans: 0,6%

60 à 64 ans: 0,94%

65 à 69 ans: 1,47 %

70 à 74 ans:2,31%

75 à 79 ans: 3,61 %

80 à 84 ans: 5,66 %

85 ans à 89 ans: 8,86 %

90 ans et +: 17,37 %

source impérial collège de Londres

 

On peut donc déduire que ce virus ne devient problématique qu'à l'aube des 60 ans et principalement à partir de 65/70 ans. On oblige donc des générations entière de jeunes à se vacciner 2 à 3 fois par an à vie avec un vaccin donc on ne connait pas les effets sur le moyen et long terme pour une probabilité entre 0,02% et 0,6% de mourir du covid 19.

Le vaccin n'empéchant que très peu  la transmission et même la 3 ème dose ( au bout de 2 mois et demi quasiment plus aucun intérêt d'aprés la dernière étude), il est totalement stupide de continuer cette politique de ségrégation et d'apartheid de tout une partie de la population.

De plus les enfants ont 20 fois plus de chance de mourir de bronchiolites et 0,01% de chance de mourir du covid et on nous explique que soit disant leur risque de faire des formes graves ne serait pas négligeable et qu'il faut donc les vacciner. Folie pure de la secte covidiste.

Vaccination obligatoire à partir de 60 ans et laissez les autres revivre, merci smiley

On ne va pas passer notre vie à nous sacrifier notre vie sociale et notre propre corps pour les boomers. Qu'ils se vaccinent 3 fois par an avec les quelques obèses à risque et on pourra revivre sans cette propagande du matin au soir.

Tu m'étonnes qu'on nous bassine avec ça du matin au soir dans les médias quand tu vois la moyenne d'âge des chroniqueurs et des politiques smiley

Portrait de croco666
28/décembre/2021 - 23h45 - depuis l'application mobile
slaps given a écrit :

alors croco666,on est deja pas a 3 mois pour une troisieme dose....??heureusement que l'on disait qu'avec la deuxieme dose,on etait peinard pour au moins 6 mois....y'a quelques jours c'etait 5 mois....

@slaps given Bin non ! Tu es bizzare toi. Le passe sanitaire est toujours valable jusqu'à 7 mois après la 2e dose. De quel droit tu voudrais empêcher quelqu'un de se vacciner au bout de 3 mois si il le souhaite ? Avoir la possibilité de se vacciner au bout de 3 mois et être obligé de le faire, ce n'est pas pareil ! J'ai un peu mal à la tête, je voudrais prendre un Doliprane mais j'en ai déjà pris un à 16h. Tu m'autorises à le prendre ?

Portrait de croco666
28/décembre/2021 - 22h03 - depuis l'application mobile
Legend Brave 15 a écrit :

180 000 nouveaux cas... Ok on affole les gens mais pouvons nous avoir une courbe contenant les cas et l'hospitalisation sur le même graphique ? Ah non on ne sait faire que des copier coller de bout d'article ici. Ajouter un graphique relève du bac+50.

Faire peur c'est bien mais regardons surtout les cas grave dans les hôpitaux. Le reste on s'en fou. Il peut y avoir des milliers de cas... Si c'est majoritairement asymptomatique et que ça ne fait pas de cas grave ou est le problème ?

@Legend Brave 15 La courbe des admissions en réanimation existe puisqu'elle est publiée chaque semaine par la DREES. Et elle est très explicite. Et par ailleurs, on voit sur la courbe qu'à nombre égal de vaccinés et de non vaccinés, il y a 7 fois plus d'admissions en réanimation parmi les non vaccinés, par rapport aux vaccinés avec 3 doses. La preuve en image :
https://raw.githubusercontent.com/CovidTrackerFr/covidtracker-data/master/images/charts/france/sc_proportion_selon_statut_vaccinal.jpeg

Portrait de Aroun89
28/décembre/2021 - 21h07

Malgré  le nombre important de personnes contaminé je ne comprends toujours les gens qui sont contre la vaccination  

Portrait de kennynos
28/décembre/2021 - 20h27

cette épidémie de vaccinés est fulgurante, il va falloir leur apprendre à réutiliser les gestes barrières et à prendre des précautions

Portrait de Seb 1977
28/décembre/2021 - 20h01 - depuis l'application mobile

que tu myto vaccins qui sert à rien vite à 4ème dose et après ma 5ème doses vu qu'il me protège pas je veux des doses.....qui sertàrien... .

Portrait de Galileo.
28/décembre/2021 - 19h35

180 000 nouveaux cas !!!!!

Bon !!!! reste maintenant à attendre de voir si les courageuses et certainement éfficaces décisions de nos gouvernants qui se résument à ne plus manger du pop corn au cinéma, et à ne plus boire debout mais assis dans les bars, vont enrayer rapidement cette épidémie !!! smiley

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 17h15
BeOil a écrit :

Mais quelle salade russe inepte.

Écoute mec, si tu veux faire croire que deux injections réduisent de 12x le risque de contamination  ce que plus personne ne croit même les plus fanatiques des vaccinolâtres, je ne peux que te laisser glousser dans ton vomi et te ridiculiser tout seul.

J'attends tes sources.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 17h15
Le Fêtard Invétéré a écrit :

À mon boulot, les triple-vaxx sont tous malades mdr

Y a plus assez de monde pour assurer une production correcte.

T'es prêt pour les pénuries mon chouchou ?

C'est pas un argument ça, votre parole n'est pas objective, trouvez autre chose, 2 ans qu'on se tape ce virus, il y a beaucoup de données maintenant, de rapports, allez faites un effort.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 17h12
BeOil a écrit :

Tu vis dans une grotte où tu le fais exprès ?

Il n’y a jamais eu autant de cas avec 90% d’injectés. Si la proportion était réduite de 12x, le nombre de cas aujourd’hui serait d’environ 8000, pas 100000.

Ceci est un raccourci monumental.

Nombre de tests réalisés au cours de l'année :

drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2021-12/1a_1.png

Rappel, nous avons été restreints dans nos déplacements jusqu'à avril, puis confinés jusqu'à mai pour ensuite suivre plusieurs étapes de déconfinement.

2nd rappel, nous n'avons pas été confrontés aux mêmes variants depuis le début de l'année. Le variant Alpha, britannique est apparu en décembre 2020 puis s'est propagé, lui même déjà plus contagieux que le virus chinois. Ensuite le delta (indien) est arrivé le 5 octobre et est 60% plus contagieux que l'Alpha. Auj on se tape Omicron qui est beaucoup plus contagieux que le delta.

Maintenant quand on utilise des %, il faut prendre en considération le risque de contagiosité de chaque variant.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 17h08
Le Fêtard Invétéré a écrit :

Va falloir apprendre à lire mdr

Je vous invite à vous rendre sur l'étude que vous partagez, cliquez sur l'onglet "Full text" , éventuellement lisez l'étude sinon rendez-vous directement au paragraphe DISCUSSION. Copiez/collez le texte dans Google trad ou autre si vous pensez que le service de traduction de Google est à la botte des Big Pharma. Même le tweet ne parle pas de transmission.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 17h05
BeOil a écrit :

Oser ressortir les projections hasardeuses de l’institut pasteur du 28 juin qui s’est complètement décrédibilisé à l’international en évoquant un risque de transmission réduit de 12 fois après deux injections géniques, il n’y a qu’un golem pour faire ça smiley

Rien a prouvé le contraire. J'attends votre source.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 16h47
LoutreDeMer a écrit :

Mon petit doigt me dit qu'avec vous, je vais retrouver toutes les réponses que je lui ai déjà faites avec les mêmes arguments qu'il radote en boucle ici. 

Je vais chercher du pop-corn et je reviens smiley

 

smiley

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 16h34
Le Fêtard Invétéré a écrit :

Aucun problème.

Il l'augmente même significativement.

twitter.com/Covid19Crusher/status/1473911088827805696?s=20

Votre lien ne parle pas de transmission mais de l'efficacité du vaccin contre Omicron sur la durée, d'où le gouvernent qui réduit la durée à 3 mois pour la 3e dose.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 16h17
BeOil a écrit :

Je ne sais pas pour où commencer, je pourrais t’en citer des dizaines.

Voici la plus emblématique passée sur le plateau de Praud.

twitter.com/boutaour/status/1461813332734849042?s=20

Une étude publiée dans Nature en date du 25 octobre parle de cette possibilité infime liée à la vaccination du risque de Guillain-Barré. Le problème est qu'ils ont relevé plus de patients qui ont eu ces symptômes suite à la contamination par le virus.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 16h11
LoutreDeMer a écrit :

Ca ne sert à rien, je lui ai déjà prouvé par A + B que ces sources étaient fausses, comme son soit-disant document qui prouverait que le vaccin Moderna est en fait une thérapie génique. (qu'il appel "injection génique" parce qu'il n'a aucune connaissance médicale...). Son doccument date d'avant la COVID, ne parle pas du vaccin contre la COVID mais il préfère rester ridicule et s'obstiner dans son erreur comme un petit gamin... Moi j'ai abandonné toute discussion avec lui. Il ne sait que brandir ses épouvantails sans avoir la moindre réflexion. Il veut juste se montrer ici pour exister, et qu'importe le fond...

 

J'avoue, je voulais passer un peu le temps. Je suis toujours impressionné par les capacités du cerveau à te faire croire tout et son contraire. Je pourrais écouter des heures Stanislas Dehaene en parler.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 16h06
Le Fêtard Invétéré a écrit :

Comme Castex hier qui parlait d'efficacité contre la contamination dont il n'a jamais été question ?

Au cachot !!!

Sauf qu'il s'appuie sur des études menées, par exemple, entre autres :

Celle de l'institut Pasteur du 28 juin 2021, deux études anglaises publiées par Nature, celle d'Israel et j'en passe.

Et les chiffres remontés par nos hôpitaux au quotidien.

Mais vous savez, réduire la transmission de 40% (c'était le cas avec le delta par exemple) ou même ne serait-ce que 20%, c'est énorme.

Merci de me donner des études menées prouvant que la vaccination ne diminue pas le risque de transmission. Vous avez peur, c'est compréhensible, vous avez besoin de vous sentir moins fragilisé par la situation en convainquant les plus naïfs pas votre manque de contrôle émotionnel.

Portrait de seki
28/décembre/2021 - 15h42
BeOil a écrit :

C’est ceux ayant gravement handicapés voir tué des gosses avec ces injections hasardeuses alors qu’ils n’avaient aucun risque de décès qui devront rendre des comptes.

Concernant la saturation hospitalière, c’est ceux ayant cassé l’hôpital depuis des années qui seront jugés. Accuser de l’inefficacité d’un traitement ceux qui ne le prennent pas démontre bien que ton niveau tangente vers les pâquerettes.

"C’est ceux ayant gravement handicapés voir tué des gosses avec ces injections hasardeuses alors qu’ils n’avaient aucun risque de décès qui devront rendre des comptes."

Sources ?

Portrait de Auron16
28/décembre/2021 - 15h38

Vivement qu'on fasse les 4e, 5e et 6e ensemble. On gagnera du temps.

Portrait de stbx00
28/décembre/2021 - 13h51
BeOil a écrit :

C’est ceux ayant gravement handicapés voir tué des gosses avec ces injections hasardeuses alors qu’ils n’avaient aucun risque de décès qui devront rendre des comptes.

Concernant la saturation hospitalière, c’est ceux ayant cassé l’hôpital depuis des années qui seront jugés. Accuser de l’inefficacité d’un traitement ceux qui ne le prennent pas démontre bien que ton niveau tangente vers les pâquerettes.

Manifestement tu as des problèmes de lecture, tu mélanges tout. 1: "Le traitement" est efficace (démontré chaque jour avec les stat hospitalières) 2: J'accuse juste ceux qui empêchent les autres de se vacciner avec des fausses informations. 

Mais reste dans ton délire...