03/12 15:16

Omicron: En Belgique, les vacances scolaires de Noël sont avancées d'une semaine - Neuf cas du nouveau variant ont été détectés en France, selon la Direction Générale de la Santé

15h12: Ce vendredi, le gouvernement belge a pris des nouvelles mesures face à l'apparition du variant Omicron. Les vacances scolaires de Noël sont avancées d’une semaine. Elles débuteront ainsi le lundi 20 décembre pour l’enseignement maternel et primaire. C'est une semaine plus tôt que prévu. Le masque devient obligatoire dès l'âge de six ans. A noter que les évènements intérieurs de plus de 200 personnes sont interdits, comme le rapporte le correspondant à Bruxelles de France Télévisions

14h45: Depuis l'allocution du ministre de la Santé Olivier Véran le 25 novembre dernier, près de 5,5 millions de rendez-vous ont été pris sur Doctolib pour la dose de rappel du vaccin Covid-19, selon Le Figaro. Environ 615.000 Français prennent rendez-vous quotidiennement. A noter qu’un pic de rendez-vous a été enregistré le lendemain des déclarations d’Olivier Véran : 1,1 million de prises de rendez-vous.

13h49: L’Organisation mondiale de la santé n’a pour l’heure pas d’information sur un éventuel décès liés au nouveau variant Omicron du virus donnant le Covid-19, a indiqué vendredi un porte-parole de l’organisation à Genève. « Je n’ai vu aucune information rapportant des décès liés à Omicron », a déclaré Christian Lindmeier, lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève.

Comme plus de pays font des tests pour tenter de détecter le nouveau variant, « nous aurons plus de cas, plus d’informations, et - bien que j’espère que non - possiblement des morts », a-t-il souligné. Le nouveau variant, classé inquiétant par l’OMS, a été détecté d’abord en Afrique australe mais depuis que les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté l’OMS le 24 novembre, des infections avec Omicron ont été constatées dans une trentaine de pays sur tous les continents.

Si en dehors de l’Afrique australe, les premières infections ont pu être rattachées en général à des personnes ayant voyagé dans la région, les premiers cas de transmission locale apparaissent désormais, aux Etats-Unis ou en Australie par exemple. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) juge « élevée » la « probabilité qu’Omicron se répande au niveau mondial », même si de nombreuses inconnues demeurent: contagiosité, efficacité des vaccins existants, gravité des symptômes.

Mais le porte-parole a tenu à rappeler que l’essentiel des cas de Covid-19 sont provoqués par le variant Delta, pour redonner un peu de perspective. « Les restrictions mises en place dans de nombreux pays, il y a tout juste deux semaines », c’est à cause « d’une hausse du nombre de cas liés à Delta. Il ne faut pas l’oublier », a-t-il insisté.

13h03: En Afrique du Sud, où les cas se multiplient avec le nouveau variant, un pic d'infections parmi les enfants a été signalé vendredi par les autorités de santé sans pouvoir dire si Omicron les touche davantage.
"L'incidence chez les moins de 5 ans est maintenant la deuxième plus élevée, juste derrière les plus de 60 ans", indiqué le Dr Wassila Jassat, spécialiste en santé publique de l'Institut national sud-africain pour les maladies contagieuses(NICD).
12h43:
L'un des sites majeurs des Jeux olympiques d'hiver de Pékin (4-20 février), le Palais national omnisports, imposera aux spectateurs d'être vaccinés, mais ces derniers pourraient être totalement interdits d'accès si l'épidémie s'aggrave en Chine, selon un média officiel.

12h03: Le point sur ce que l'on sait à la mi-journée

Le nombre de cas d'infection au variant Omicron détectés en France se monte désormais à neuf, selon le dernier bilan actualisé vendredi matin par le ministère de la Santé. "A ce stade, 9 cas ont été détectés en France dans les territoires suivants : La Réunion, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Ile-de-France, Pays de la Loire et Région Grand Est", a indiqué la Direction générale de la Santé dans un communiqué.

"Dès que les résultats des tests RT-PCR des patients ont été connus, et avant même l'obtention des résultats du séquençage, les patients se sont isolés à leur domicile et les mesures d'identification et d'isolement des personnes contacts à risque ont été mises en œuvre", poursuit la DGS. Après la Réunion, les trois premiers cas détectés en France métropolitaine avaient été annoncés dans la journée de jeudi, en Ile-de-France, dans le Haut-Rhin et en Vendée, à chaque fois chez des voyageurs rentrant d'Afrique.

Omicron a d'abord été repéré en novembre au Botswana et en Afrique du Sud, qui en a fait l'annonce le 25 novembre. A ce stade, il est présent dans une trentaine de pays sur tous les continents. Ce nouveau variant a fait souffler un vent de panique à travers le monde, mais il est trop tôt pour dire quel impact il aura sur la pandémie, s'accordent à dire les experts.

Sur le papier, le nombre inédit de mutations qu'il comporte laisse craindre qu'il soit plus transmissible et plus résistant aux vaccins.

Mais cela reste à confirmer et on ne sait pas s'il est en mesure de remplacer Delta, actuellement responsable d'une cinquième vague de l'épidémie en France, qui se traduit par une nette dégradation des indicateurs. Jeudi ont été recensés 48.416 cas, soit une moyenne quotidienne sur 7 jours de 36.700, contre moins de 6.000 un mois auparavant.

Plus inquiétant, cette hausse se répercute sur l'hôpital: 10.790 malades du Covid sont actuellement hospitalisés en France, dont 1.934 dans les services de soins critiques, contre environ 6.600 et 1.000 un mois auparavant. Un nouveau Conseil de défense sanitaire aura lieu lundi pour "voir s'il y a lieu de prendre des mesures complémentaires", a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

10h33: Au moins 17 personnes sont suspectées à ce stade d'avoir contracté le variant Omicron après une fête la semaine dernière à Oslo, à l'issue de laquelle plus de la moitié des quelque 100 participants, pourtant tous vaccinés, ont été testés positifs au Covid, a indiqué la municipalité ce vendredi. "Jusqu'à présent, 60 personnes ont été testés positives avec un test PCR et quatre autres avec un test rapide", ont indiqué les services de la ville d'Oslo dans un courriel à l'AFP. "Dix-sept sont probablement (des cas du variant) Omicron mais pas encore confirmés. Jusqu'à présent, un cas d'Omicron a été confirmé par le séquençage". Entre 100 et 120 personnes, dont l'une s'était récemment rendue dans le sud de l'Afrique, s'étaient réunies dans un restaurant d'Oslo vendredi dernier dans le cadre d'un repas de Noël organisé par leur employeur, le producteur d'énergie solaire Scatec.

09h18: "Si la Haute Autorité de Santé le recommande, nous ouvrirons la vaccination à tous les enfants d'ici le mois de janvier", a annoncé le ministre de la Santé. "Pour les enfants qui sont atteints de comorbidités, qui sont fragiles (...) entre la mi et la fin décembre, la vaccination leur sera sans doute ouverte", a ajouté Olivier Véran. 

"La cinquième vague liée au variant Delta monte vite", prévient Olivier Véran. "En France actuellement, c'est un malade qui est admis en réanimation toutes les dix minutes. On est bien au-delà de la quatrième, et on est même en train de rejoindre le pic de la troisième vague", celle du printemps dernier.

"Le variant Omicron circule probablement depuis plusieurs semaines", affirme Olivier Véran, qui explique que les laboratoires ont séquencé des cas positifs suspects qui "avaient été diagnostiqués il y a plus d'une semaine même avant que le variant Omicron soit traqué en Europe".

08h35 : La Direction Générale de la Santé (DGS) indique ce matin que neuf cas du nouveau variant Omicron ont été détectés en France. Ces neuf cas ont été détectés à la Réunion et dans cinq régions de la métropole. Après la Réunion, les trois premiers cas détectés en France métropolitaine avaient été annoncés dans la journée de jeudi, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Ile-de-France, dans le Pays de la Loire et la Région Grand Est, à chaque fois chez des voyageurs rentrant d'Afrique.

Un conseil de défense sanitaire se tiendra lundi «pour voir s’il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires», a fait savoir le Premier ministre, Jean Castex, ce jeudi. Cette cinquième vague de la pandémie est «particulièrement forte» et la situation est préoccupante», a-t-il ajouté, en citant des chiffres orientés à la hausse, dont une « progression de 60 % des cas constatés en une semaine ».

07h23: 48.416 cas ont été recensés hier, soit une moyenne quotidienne sur 7 jours de 36.700, contre moins de 6.000 un mois auparavant. Une hausse qui se répercute sur l'hôpital où 10.790 malades du Covid sont actuellement hospitalisés en France, dont 1.934 dans les services de soins critiques, contre environ 6.600 et 1.000 un mois auparavant.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 15h42
croco2 a écrit :

T'inquiète, ils vont bien trouver un nonagénaire positif qui meurt de vieillesse après avoir éternué...

je te rappel qu'ils ont fait le coup avec l'année 2020 !!

ou ils ont compter les gens en phase terminal de cancer  , et que l'ined à retirer des chiffres  30 000 morts pour l'année 2020 

on est passé de 70 000 à 40 000 morts  , et d'ailleurs toujours pas rectifié par santé publique france

Portrait de COLIN33
3/décembre/2021 - 15h39 - depuis l'application mobile

Macron a tellement peur a cause des élections, les français, préparent Noël , réveillon du 31 avec la plus grande insouciance, ou seront les gestes barrière lors de grandes tablées dans les réveillons organisés, le pass sanitaire ne suffira pas, c'est déjà le cas, il risque d'y avoir de nombreux déçus......

Portrait de COLIN33
3/décembre/2021 - 15h39 - depuis l'application mobile

Macron a tellement peur a cause des élections, les français, préparent Noël , réveillon du 31 avec la plus grande insouciance, ou seront les gestes barrière lors de grandes tablées dans les réveillons organisés, le pass sanitaire ne suffira pas, c'est déjà le cas, il risque d'y avoir de nombreux déçus......

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 15h34
croco666 a écrit :

@croco1 Tant mieux. C'est une bonne nouvelle. Croisons les doigts.

et d'ailleurs ils disent clairement que c'est peut etre le bout du tunnel  , les variants s'affaiblissent   , et d'ailleurs  le delta n'a rien a voir avec la première souche . 

et c'est pour ça que pour moi le nombre de personne hospitalisés sont moindre en général et pas grâce au vaccin 

Portrait de Seb 1977
3/décembre/2021 - 15h10 - depuis l'application mobile

il se contamine entre eux les vaccinés..... résistance vaincra tous des myto que des mensonge avec leurs virus......

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 15h07
croco666 a écrit :

@avalonze22 Il y a proportionnellement 9 fois plus de personnes non vaccinées en réanimation. Moi pour ma part je pense que le vaccin vaut le coup.

la nouvelle escroquerie de MACRON     = l'omicron 

 

Au micro de i24News, ce scientifique explique qu'en réalité, cette nouvelle souche du SARS-CoV-2 "est une variante très contagieuse mais peut-être pas aussi agressive qu'on ne le craint". Le chercheur appuie ses propos sur des données collectées en Afrique du Sud. Sur place, les scientifiques se sont penchés sur les symptômes ressentis par les patients contaminés par le variant : "légers", "bénins", et moins virulents que ceux qui sont ressentis par les malades contaminés par le variant Delta.

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 14h05
croco666 a écrit :

@avalonze22 Tu as raison. Ce chiffre de 3 personnes en reanimation n'est statistiquement pas suffisant pour en déduire quelque chose. Ça fait des mois que je me tue à te dire que c'est pas un cas particulier qu'il faut regarder mais l'ensemble des données pour toute la France. En France il y a 7000 Ehpads et 3000 hôpitaux ! Mais je ne fais que reprendre ton exemple particulier, même si il s'avère qu'il confirme les données globales de l'efficacité du vaccin.

et tout ce cirque  pour ''le tier d'une personne''' hospitalisé par établissement  , a coté de ça des dizaines de milliers pour les autres maladies 

 

c'est la qu'on s'aperçois l'escroquerie de cette maladie  et surtout l'énorme fake news de santé publique france qui n'a toujours pas rectifier les morts  , la ou l'ined  divise presque par 2 le nombre de mort 

Portrait de kioups
3/décembre/2021 - 13h43
avalonze22 a écrit :

je résume sur 24 personnes hospitalisés , 4 non non vaccinés 

le chiffre de 3 en réa  n'est pas suffisant pour conclure à quelque chose

sauf que ce genre de chiffre démontre les fakes news multiple que tu fais  croire  , sur les fameuses personnes qui remplissent les HP et qui ne sont pas vaccinés 

la ce sont de vrai chiffre qui ne sont pas trafiqué comme la déjà fait castex je te rappel , dénoncé par médiapart et le médecin lui même 

Les non non vaccinés, ce sont donc des vaccinés ?

Blague à part, 15 vaccinés depuis plus de 6 mois. 

Ceci étant, tu n'as pas tort, un si petit effectif ne permet pas d'avoir une vision globale.

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 13h38
croco666 a écrit :

Je corrige. Je pensais que tu étais de mauvaise foi car j'ai cru que tu avais coupé le passage concernant la réanimation. En fait j'avais lu trop vite, tu ne l'avais pas coupé, c'est donc ma 2e hypothèse qui est la bonne, tu es juste déficient. Car à chaque fois que tu mets une source, elle dit l'inverse de ce que tu prétends. A moins que tu sois dyslexique ?

je résume sur 24 personnes hospitalisés , 4 non non vaccinés 

le chiffre de 3 en réa  n'est pas suffisant pour conclure à quelque chose

sauf que ce genre de chiffre démontre les fakes news multiple que tu fais  croire  , sur les fameuses personnes qui remplissent les HP et qui ne sont pas vaccinés 

la ce sont de vrai chiffre qui ne sont pas trafiqué comme la déjà fait castex je te rappel , dénoncé par médiapart et le médecin lui même 

Portrait de PhilRAI
3/décembre/2021 - 13h29
RED2510 a écrit :

En Inde "ils n'ont pas de problème dépidémie" ! tu rigoles là. Mes amis en Inde sont térrorisés par la situation (ils sont à Bengalore, une des plus grosse ville industrielle du pays) et me disent que les ONG locales recensent plus de 4 millions de morts ! 

Mais arrête de lire uniquement tes sites de propagande anti-vax et regarde la réalité en face au lieu de nous sortir des aneries pareilles

Ah bon ? vous croyez vos "amis" ?  covid19.karnataka.gov.in/covid-reports/report

Commencez par leur demander s'ils utilisent ou pas les traitements précoces ... En Inde il n'y a que les états qui ne traitent pas qui ont des problèmes.

 

Portrait de kioups
3/décembre/2021 - 13h04
avalonze22 a écrit :

le centre hospitalier Victor-Jousselin joue la carte de la transparence sur les chiffres

 

Vendredi 26 novembre au matin, 24 personnes hospitalisées étaient positives au covid-19. Trois d’entre elles sont en réanimation pour une forme sévère, l’une n’est pas vaccinée, une autre a une vaccination incomplète et la dernière est vaccinée depuis plus de huit mois et présente de nombreuses comorbidités.

Les 21 autres patients ne présentent pas de forme grave, certains sont même asymptomatiques et sont hospitalisés pour une autre raison que le covid. Quatre sont non vaccinés ; deux ont une vaccination incomplète et quinze sont vaccinés depuis plus de six mois.

 

je résume sur 24 personnes hospitalisés  , uniquement 4 non vaccinés 

 

je suis juste MDR , d'ailleurs  cet exmple est parfaitement représentatif de la vidéo de l'autre jour , aucune corrélation entre être vacciné ou pas  et se retrouver en réa ou mourir   , et ceci dans beaucoup de pays du monde )

que va inventer croco ?   

Ca confirme que le vaccin est moins efficace au bout de 6 mois. Bravo Avalonze pour cette découverte primordiale !

Sinon, la corrélation vacciné/réa, permets-moi de rire. Un n'a pas une vaccination complète, celui qui en a une (à plus de 8 mois !!!)  a des comorbidités. 

Tu te relis parfois ?

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 12h54

le centre hospitalier Victor-Jousselin joue la carte de la transparence sur les chiffres

 

Vendredi 26 novembre au matin, 24 personnes hospitalisées étaient positives au covid-19. Trois d’entre elles sont en réanimation pour une forme sévère, l’une n’est pas vaccinée, une autre a une vaccination incomplète et la dernière est vaccinée depuis plus de huit mois et présente de nombreuses comorbidités.

Les 21 autres patients ne présentent pas de forme grave, certains sont même asymptomatiques et sont hospitalisés pour une autre raison que le covid. Quatre sont non vaccinés ; deux ont une vaccination incomplète et quinze sont vaccinés depuis plus de six mois.

 

je résume sur 24 personnes hospitalisés  , uniquement 4 non vaccinés 

 

je suis juste MDR , d'ailleurs  cet exmple est parfaitement représentatif de la vidéo de l'autre jour , aucune corrélation entre être vacciné ou pas  et se retrouver en réa ou mourir   , et ceci dans beaucoup de pays du monde )

que va inventer croco ?   

Portrait de babybleuet
3/décembre/2021 - 12h45
croco666 a écrit :

@Gregeagle C'est pas qu'il y en a beaucoup, ce sont juste des gens qui ne sont pas débordés par le travail, et qui ont beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps pour inonder les réseaux sociaux de leurs fakenews.

Les fakenews, c'est vous qui les colporter ! convaincre des décérébrés, mission impossible !!

On vous laisse avec vos médecins de plateaux.  L'avenir est bien triste pour vous  

Portrait de avalonze22
3/décembre/2021 - 12h43
Gregeagle a écrit :

Cela sert à rien d'essayer de convaincre des incultes. 

Mais le soucis c'est qu'il y en a beaucoup trop.

le centre hospitalier Victor-Jousselin joue la carte de la transparence sur les chiffres

 

Vendredi 26 novembre au matin, 24 personnes hospitalisées étaient positives au covid-19. Trois d’entre elles sont en réanimation pour une forme sévère, l’une n’est pas vaccinée, une autre a une vaccination incomplète et la dernière est vaccinée depuis plus de huit mois et présente de nombreuses comorbidités.

Les 21 autres patients ne présentent pas de forme grave, certains sont même asymptomatiques et sont hospitalisés pour une autre raison que le covid. Quatre sont non vaccinés ; deux ont une vaccination incomplète et quinze sont vaccinés depuis plus de six mois.

 

je résume sur 24 personnes hospitalisés  , uniquement 4 non vaccinés 

 

je suis juste MDR

que va inventer croco ?   

Portrait de Gregeagle
3/décembre/2021 - 12h26
RED2510 a écrit :

Tes connaissances semblent aussi approximatives que ton français quand on voit autant de fautes sur une seule phrase ! 

Le problème des non vaccinés est qu'ils encombrent les lits de réanimation (on a déjà démontré que, même en utilisant vos chiffres, il y a minimum 7 fois plus de risque de se retrouver en réanimation si on n'est pas vacciné) et donc cela favorise la saturation des hôpitaux car je rappelle qu'une personne en réanimation COVID reste entre 14 et 21 jours et donc empêche d'autres opérations qui nécessite ces lits. 

Cela sert à rien d'essayer de convaincre des incultes. 

Mais le soucis c'est qu'il y en a beaucoup trop.

Portrait de RED2510
3/décembre/2021 - 12h23
Seb 1977 a écrit :

@croco2 à tu te sens concerné donc vaccins et je fais se que je veux oui les vacciné se contamine entre eux

Tes connaissances semblent aussi approximatives que ton français quand on voit autant de fautes sur une seule phrase ! 

Le problème des non vaccinés est qu'ils encombrent les lits de réanimation (on a déjà démontré que, même en utilisant vos chiffres, il y a minimum 7 fois plus de risque de se retrouver en réanimation si on n'est pas vacciné) et donc cela favorise la saturation des hôpitaux car je rappelle qu'une personne en réanimation COVID reste entre 14 et 21 jours et donc empêche d'autres opérations qui nécessite ces lits. 

Portrait de RED2510
3/décembre/2021 - 12h17
PhilRAI a écrit :

Non, la vaccination n'a aucun effet probant à part des effets secondaires graves. Un site pour se faire une idée : gisanddata.maps.arcgis.com/apps/dashboards/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Les médicaments cités sont très efficaces, partout dans le monde dans les faits. Les pays qui les utilisent, comme en Afrique, en Egypte, en Inde n'ont pas de problème d'épidémie. Tous les médecins qui utilisent ces médicaments sont formels, ça marche. 

Les études ? il y en a des centaines dont la majorité sont favorables, mais cela n'a aucun intérêt, seuls les résultats du terrain comptent.

En Inde "ils n'ont pas de problème dépidémie" ! tu rigoles là. Mes amis en Inde sont térrorisés par la situation (ils sont à Bengalore, une des plus grosse ville industrielle du pays) et me disent que les ONG locales recensent plus de 4 millions de morts ! 

Mais arrête de lire uniquement tes sites de propagande anti-vax et regarde la réalité en face au lieu de nous sortir des aneries pareilles

Portrait de Seb 1977
3/décembre/2021 - 12h13 - depuis l'application mobile
croco666 a écrit :

@Seb 1977 C'est incompréhensible ce que tu as écrit. Mais quelque chose me dit que c'est mieux comme ça.

@croco2 à tu te sens concerné donc vaccins et je fais se que je veux oui les vacciné se contamine entre eux

Portrait de Seb 1977
3/décembre/2021 - 11h50 - depuis l'application mobile

c'est bien beau de dire toujours les non vaccins mais il doit plus en rester beaucoup alors c'est bien les vaccins qui nous contamine il ce croit tout permis...... le non vaccins lui c'est qu'il ne peut pas faire grand chose......

Portrait de PhilRAI
3/décembre/2021 - 10h49
croco666 a écrit :

@PhilRAI Visiblement tu fais de la propagande pour tes médicaments, mais je voudrais savoir une chose par curiosité. Tu souhaites convaincre qui exactement ? Surtout que même si tu arrives à convaincre 1 ou 2 personnes, pour ces médicaments il nous faut une ordonnance, et les médecins ne peuvent pas les prescrire.

Erreur, les médecins peuvent prescrire hors AMM, c'est leur droit. Le problème c'est que beaucoup refusent parce qu'ils sont menacés par l'ordre des médecins. Tous ceux qui prescrivent ces médicaments sont formels : ça marche, leurs patients guérissent, ils ne les envoient plus en réanimation. Beaucoup prescrivent azithromycine plus anti coagulant plus zinc et vitamines prescription Erbstein ), c'est actuellement moins polémique et autorisé par Véran du bout des lèvres au début de l'année.

Sinon pour en avoir, ils sont en vente libre dans de nombreux pays, il suffit d'y trouver une pharmacie en ligne et de commander.

Portrait de PhilRAI
3/décembre/2021 - 10h43
stbx00 a écrit :

Au contraire si on ne vaccinait pas la situation serait encore plus délicate surtout en milieu hospitalier... Des traitements sont en cours de tests. Pour ceux que vous citez, malheureusement ça a déjà été testé dans tous les sens par un grand nombre de chercheurs et ça ne fonctionne pas.

Non, la vaccination n'a aucun effet probant à part des effets secondaires graves. Un site pour se faire une idée : gisanddata.maps.arcgis.com/apps/dashboards/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Les médicaments cités sont très efficaces, partout dans le monde dans les faits. Les pays qui les utilisent, comme en Afrique, en Egypte, en Inde n'ont pas de problème d'épidémie. Tous les médecins qui utilisent ces médicaments sont formels, ça marche. 

Les études ? il y en a des centaines dont la majorité sont favorables, mais cela n'a aucun intérêt, seuls les résultats du terrain comptent.

Portrait de RED2510
3/décembre/2021 - 10h40
MS54840 a écrit :

Même si la France avait 100% de vaccinés, le virus continuera à circuler car le vaccin n'arrête pas sa contamination, juste les cas grave ! ce n'est pas la peine d'insulter le non-vacciné qui ne veulent pas s'injecter un produit fabriquer à la va vite sans aucun recul !

Encore ce matin, l'hôpital de Rennes annonçait qu'il avait 16 patients Covid en réanimation dont 14 non-vaccinés.Cela veut juste dire que la minorité non-vaccinée va finir par saturer les lits de réanimation et donc va mettre en danger les patients en attente d'opération faute de lits de réanimation disponibles et disant les choses telle qu'elles sont : certains en mourront !

Alors oui il faut se faire vacciner, cela ne résoudra pas tous les problèmes de circulation du virus mais cela empêchera la saturation des hôpitaux et donc limitera le nombre de morts à cause de l'égoïsme des non-vaccinés.

PS: il vous aura peut-être échappé qu'il y a eu plus d'1milliard de doses injectées et pas plus d'effets indésirables que pour tous les autres vaccins.

Portrait de stbx00
3/décembre/2021 - 10h13
PhilRAI a écrit :

Plus on vaccine, plus ça se passe mal ... Il faut arrêter d'urgence ces vaccins inefficaces, dangereux et inutiles puisqu'il existe des médicaments efficaces et sans danger comme le prouvent de nombreux pays dans le monde : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .

Au contraire si on ne vaccinait pas la situation serait encore plus délicate surtout en milieu hospitalier... Des traitements sont en cours de tests. Pour ceux que vous citez, malheureusement ça a déjà été testé dans tous les sens par un grand nombre de chercheurs et ça ne fonctionne pas.

Portrait de PhilRAI
3/décembre/2021 - 10h04

Plus on vaccine, plus ça se passe mal ... Il faut arrêter d'urgence ces vaccins inefficaces, dangereux et inutiles puisqu'il existe des médicaments efficaces et sans danger comme le prouvent de nombreux pays dans le monde : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .

Portrait de Spock
3/décembre/2021 - 10h03

Il faut vacciner en masse en rendant cette vaccination obligatoire pour tout le monde. Le gouvernement se montre trop laxiste 

Portrait de kennynos
3/décembre/2021 - 09h38
croco666 a écrit :

kennynos, et si certains pays n'avaient pas décidé de fermer les frontières avec l'Afrique du Sud, tu serais en train d'écrire de très long messages pour expliquer à quel point c'est honteux, et Macron ceci, et Macron cela...

non j'en ai strictement rien à faire, je veux qu'on revive normalement smiley

Portrait de Seb 1977
3/décembre/2021 - 09h36 - depuis l'application mobile

c'est bizarre la aucune association ne dire pour la vaccination pour les enfants alors que pour les 11 vaccins la il se sont manifeste que c'était dangereux que les enfants pouvait être handicapés voire autiste et la non avec ce vaccins les enfants risque rien.....on nous prend vraiment pour des cons......

Portrait de kennynos
3/décembre/2021 - 09h14
croco666 a écrit :

@kennynos Et bin, tu es bien sensible toi !

traduction des propos de celle qui a découvert ce variant en afrique du sud :  source: dailymail.

 

En tant que présidente de l'Association médicale sud-africaine et médecin généraliste depuis 33 ans, j'ai vu beaucoup de choses au cours de ma carrière médicale. Mais rien ne m'a préparé à l'extraordinaire réaction mondiale qu' a rencontré mon annonce cette semaine aprés que j'ai  vu un jeune homme dans mon cabinet qui avait un cas de Covid qui s'est avéré être le variant Omicron.

Cette version du virus circulait en Afrique australe depuis un certain temps, après avoir été identifiée auparavant au Botswana. [...]

Tout simplement, j'ai été abasourdi par la réponse - et en particulier de la Grande-Bretagne. Et permettez-moi d'être clair : rien de ce que j'ai vu à propos de ce nouveau variant ne justifie l'action extrême que le gouvernement britannique a prise en réponse. Personne ici en Afrique du Sud n'est connu pour avoir été hospitalisé avec le variant Omicron, et personne ici ne semble être tombé gravement malade. Pourtant, la Grande-Bretagne et d'autres pays européens ont réagi en imposant de lourdes restrictions de voyage sur les vols en provenance de toute l'Afrique australe, ainsi qu'en imposant des règles plus strictes à la maison sur le port du masque, les amendes et les quarantaines prolongées.

[...]

Si, comme le suggèrent certaines preuves, Omicron s'avère être un virus à propagation rapide avec des symptômes pour la plupart bénins pour la majorité des personnes qui l'attrapent, ce serait une étape utile sur la voie de l'immunité collective.

[...]

Prenez mon premier cas Omicron, le jeune homme dont j'ai parlé plus tôt. Il ne lui est pas venu à l'esprit qu'il avait le Covid : il pensait avoir pris trop le soleil après avoir travaillé dehors. Après avoir été testé positif, sa femme et son bébé de quatre mois aussi.

[...]

Pas plus tard qu'hier, j'ai vu cinq autres patients testés positifs pour le nouveau variant. Ils avaient tous une maladie très bénigne. Donc, pour le moment, je crains qu'il ne me semble que la Grande-Bretagne ne fait que sonner l'alarme sur ce variant inutilement.

 

c'est du google trad, pour les fautes de temps en temps

Portrait de MS54840
3/décembre/2021 - 09h13

Même si la France avait 100% de vaccinés, le virus continuera à circuler car le vaccin n'arrête pas sa contamination, juste les cas grave ! ce n'est pas la peine d'insulter le non-vacciné qui ne veulent pas s'injecter un produit fabriquer à la va vite sans aucun recul !

Portrait de kennynos
3/décembre/2021 - 09h00

il va falloir ressortir les paquets de mouchoirs