03/12 07:22

Violences : La judokate Margaux Pinot et son compagnon Alain Schmitt règlent leurs comptes en direct sur les chaînes infos au travers de conférences de presse - Regardez

C'est dans les médias et lors de conférences de presse que les deux judokas ont décidé de régler leurs comptes, des conférences diffusées en direct sur les chaînes infos. Dans la nuit de mardi à mercredi, le tribunal correctionnel de Bobigny a relaxé l'ex-membre de l'équipe de France de judo à l'issue d'une audience en comparution immédiate, estimant "n'avoir pas assez de preuves de culpabilité".

Le parquet a fait appel. Ce jugement a soulevé l'indignation dans le monde du judo et sur les réseaux sociaux, où la justice s'est retrouvée accusée de laxisme envers les violences conjugales.

Dans une conférence de presse auprès de son avocat, le visage couvert d’ecchymoses, Margaux Pinot, 27 ans, a décrit un déchaînement de violence de la part de son compagnon, alors alcoolisé, quand elle se trouvait au lit. « Il s’est mis à califourchon sur moi, il a commencé à me mettre des coups de poings, droite, gauche… Je ne me suis même pas défendue pour éviter les coups, je lui disais “Alain, arrête, arrête !” », a-t-elle relaté.

« Je me suis dit “tu dois te dégager de lui, sinon t’es morte.” (…) J’ai cru que j’allais y laisser ma vie. Ses coups ont été nombreux, je n’avais jamais fait face à une violence comme ça. » Alain Schmitt a également tenu une conférence de presse quelques heures avant celle de la jeune femme. S’estimant érigé en archétype de l’homme violent malgré sa relaxe, il a fustigé un « lynchage médiatique ».

« Il y a eu un appel du parquet, c’est la justice. Ils ont le droit de le faire et ils l’ont fait. Maintenant, ce que je ne respecte pas, par contre, c’est le lynchage médiatique qui a été fait autour de ça. Instagram, Twitter, c’est tout sauf un tribunal », a estimé l’entraîneur de 38 ans, un bleu couvrant la partie supérieure droite du visage.

Devant les journalistes, le médaillé de bronze aux Mondiaux de 2013 (moins de 81 kg) a catégoriquement nié avoir asséné des coups à Margaux Pinot, ou frappé sa tête contre le sol. Selon lui, amère de son départ pour Israël prévu quelques heures plus tard, Margaux Pinot se serait jetée sur lui et ils se seraient alors battus comme dans un combat de judo, roulant au milieu de l’appartement.

« Elle m’a percuté fort dans la porte, ensuite on est allés de droite à gauche, dans le mur, dans le radiateur… On a vraiment percuté partout », a déclaré Alain Schmitt. Margaux Pinot a fermement rejeté cette version : « Il ment ! »

Mercredi après-midi, la judoka s’était exprimée publiquement pour la première fois sur l’affaire, en publiant une photo de son visage tuméfié sur les réseaux sociaux. Dans une légende, elle s’indignait de la relaxe prononcée à l’encontre d’Alain Schmitt : « Que vaut leur défense calomnieuse face à mes blessures, et le sang jonchant le sol de mon appartement ? Que manquait-il ? La mort au bout, peut-être ? »

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de yann5978
3/décembre/2021 - 15h22

Ils vont nous em..tout le week end avec leur affaire ?

Portrait de seb2746
3/décembre/2021 - 12h46
Gregeagle a écrit :

Pas du tout  il à jamais avouer cela. Arrêtez avec vos fakes.

Cela dois rester entre eux.

C'est ce qu'il a pourtant reconnu APRES son arrestation (et son dégrisement surtout). Oublions pas qu'elle avait réussi à fuir chez sa voisine et qu'il a essayé de fracasser sa porte à cette dame + menaces.

 

Qu'il dise que c'était qu'un jeu, puis qu'ils se sont battu, puis que maintenant c'est elle, 3 versions en 2 jours... la voisine est parti civile et a demandé à être protégé de ce monsieur suite aux menaces physiques.

 

C'est donc pour vous qu'un complot ? avec la voisine et des policiers dans le coup ?...

Portrait de Gregeagle
3/décembre/2021 - 12h18
seb2746 a écrit :

Incroyable tout de même, il avoue l'avoir tabassé lors de l'interpellation + alcool, elle est prise en charge par l'hopital, la police constate que 'il y a son sang à elle partout dans l'appart. Il arrive grâce à son avocat à ne PAS avoir de peine de prison (pas de casier, le monsieur a ne bonne situation, excuses habituelles des mecs violents).

 

Suite à ça, elle le balance dans les médias pour qu'on sache ce qu'il fait (et là elle dit tout haut au lieu de ne RIEN dire), c'était pas prévu par lui vu qu'il voulait gardé ça secret pour pouvoir se barrer en Israel avec la fédé (et d'autres femmes en plus). Là il se fait mettre de coté par la fédé et Monsieur n'est pas content donc nous fait la pleurniche en essayant même de dire que défoncer sa nana "c'est un jeu"...

Pas du tout  il à jamais avouer cela. Arrêtez avec vos fakes.

Cela dois rester entre eux.

Portrait de seb2746
3/décembre/2021 - 10h50

Incroyable tout de même, il avoue l'avoir tabassé lors de l'interpellation + alcool, elle est prise en charge par l'hopital, la police constate que 'il y a son sang à elle partout dans l'appart. Il arrive grâce à son avocat à ne PAS avoir de peine de prison (pas de casier, le monsieur a ne bonne situation, excuses habituelles des mecs violents).

 

Suite à ça, elle le balance dans les médias pour qu'on sache ce qu'il fait (et là elle dit tout haut au lieu de ne RIEN dire), c'était pas prévu par lui vu qu'il voulait gardé ça secret pour pouvoir se barrer en Israel avec la fédé (et d'autres femmes en plus). Là il se fait mettre de coté par la fédé et Monsieur n'est pas content donc nous fait la pleurniche en essayant même de dire que défoncer sa nana "c'est un jeu"...

Portrait de gillesdelors7571
3/décembre/2021 - 10h20

je suis  favorable  au vote  d'une nouvelle loi  soit on a acces  a la justice soit on se repend dans les medias et on fait du lynchage mediatique du  pseudo proces mediatique mais dans  ce cas on perd le droit   de porter l'affaire en justice 

Portrait de Jse
3/décembre/2021 - 09h43

Ils se sont battus tous les 2   : ça ne se fait pas !! 

Portrait de fifeur
3/décembre/2021 - 09h11

Il est a souhaité que les indignés féministes professionnels toujours prompt à réagir vont enfin comprendre la réalité avant de hurler à la mort!!

Portrait de vraimentcompliqué2
3/décembre/2021 - 09h04

En première instance Mme le Juge du Tribunal Correctionnel de Bobigny a relaxé M. Schmitt, appel a été interjeté par le Parquet. La décence imposerait donc aux 2 parties, ainsi et surtout qu'à leurs soutiens, d'attendre la décision en Appel. Au lieu de cela tant l'une que l'autre prennent le public à témoin à coup de photos, déclarations et refont le procès ! STOP au tribunal médiatique !

Portrait de Harriet
3/décembre/2021 - 08h58

Paradoxe que de se plaindre d'un lynchage médiatique et sur  les réseaux (dits) sociaux alors qu'on s'épanche sur eux ... Le linge sale ne se lave pas forcément en famille mais en tout cas publiquement , c'est malaisant ... smiley

Portrait de Angelussauron
3/décembre/2021 - 08h23

Qu'ils se quittent et on en parle plus. Cela devient chiant de régler tout avec la justice et encore plus de médiatiser un combat de rue...

Portrait de soly
3/décembre/2021 - 08h15

Ils ont l'air malin chacun avec un oeil au beurre noir.

Portrait de nina83
3/décembre/2021 - 08h14

Ca se règle en privé leur histoire, elle utilise les médias.... du coup il fait pareil, mais cela ne nous regarde pas. Le tribunal tranchera mais c'est pitoyable de leur part de se servir des journalistes !