07:14

Le PDG d'Orange depuis 2011, Stéphane Richard, quittera son poste au plus tard fin janvier, après sa condamnation en appel, dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais

Le PDG de l'opérateur Orange depuis 2011, Stéphane Richard, quittera son poste au plus tard fin janvier, après sa condamnation en appel, dans l'affaire de l'arbitrage controversé entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais. C'est ce qu'a annoncé, mercredi 24 novembre dans un communiqué, le groupe de télécoms. Son mandat à la tête du groupe arrivait initialement à son terme mi-2022.

Son départ "sera effectif à compter de la mise en place d'une nouvelle gouvernance et au plus tard le 31 janvier 2022", a précisé l'entreprise, ajoutant que Stéphane Richard continuait d'exercer ses fonctions jusqu'à ce départ.

S'il avait formulé le "souhait personnel" de rester président du groupe à l'issue de son troisième mandat, en lâchant la fonction de directeur général, son ambition a été brisée par sa condamnation par la cour d'appel de Paris à un an d'emprisonnement avec sursis et 50 000 euros d'amende.

En 2018, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait prévenu qu'en cas de condamnation, Stéphane Richard devrait remettre son mandat, alors que le géant français des télécoms a pour premier actionnaire l'Etat, avec plus de 20% du capital.

"Pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l'Economie, les règles du jeu doivent être claires : s'il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant", avait déclaré Bruno Le Maire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de nebuleuse75
25/novembre/2021 - 09h21 - depuis l'application mobile

Bon voyage...Ils y a des milliers d'offres d'emploi de serveurs dans la restauration !!!