17/11 15:02

Dans sa sélection de nouveaux mots, le dictionnaire Le Petit Robert déclenche de vives réactions en intégrant le néo-pronom neutre "Iel", contraction de "il" et de "elle"

Dans sa sélection de nouveaux mots, le dictionnaire «Le Petit Robert» a décidé d'intégrer le néo-pronom neutre «Iel», contraction de «il» et de «elle». Un choix qui a fait bondir certains politiques, dont le ministre de l'Education nationale.

«C'est un pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre. L'usage du pronom iel dans la communication inclusive», a expliqué Le Petit Robert.

Chaque mois, les lexicographes du dictionnaire y ajoutent des mots et expressions. Si «antivax» ou «passe sanitaire» n'ont pas fait réagir, le nouveau pronom à caractère inclusif a fait bondir certains politiques.

François Jolivet, député LREM de l'Indre a déploré cette «initiative malheureuse» du Petit Robert et l'a fait savoir sur Twitter. L'élu a également demandé l'avis de l'Académie française via une lettre manuscrite partagée sur ses réseaux sociaux, dénonçant notamment «une intrusion idéologique manifeste qui porte atteinte à notre langue commune et à son rayonnement». François Jolivet a, une petite heure plus tard, obtenu le soutien de Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Education nationale a, lui aussi, regretté ce nouveau pronom, ajoutant que l'écriture inclusive «n'était pas l'avenir de la langue française». 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
18/novembre/2021 - 13h26

N'est-ce pas discriminatoire de mettre le "il" avant le "elle" dans la contraction ?

J'espère que le Petit Robert sera sévèrement puni pour cet outrage !

Portrait de Ayato-Ji
18/novembre/2021 - 09h24

Le(a) Petit(e) Robert(e)

Portrait de gillesdelors7571
17/novembre/2021 - 19h37

ce dictionnaire  n'est pas la  pour faire un travaille politique  mais un travaille de referencement  d'inventaire  et d'explications de la langue  a chacun son  travaille 

Portrait de YVESM
17/novembre/2021 - 17h06

Le petit Robert...est tombé bien bas.

Portrait de Jse
17/novembre/2021 - 17h03

N'importe quoi  !!!!!!!!

Portrait de .Kazindrah.
17/novembre/2021 - 16h52

Détruire, déconstruire une langue c'est aussi, d'une certaine façon, détruire, déconstruire l'âme de son pays ; comme cela s'est déjà vu dans le passé.

Portrait de Penni
17/novembre/2021 - 16h29

La gauche détruit même la langue française.

Vivement l'élection de Zemmour, qu'on en finisse avec cette maladie mentale.

Portrait de Karim el_Karim
17/novembre/2021 - 16h29
djbaxter a écrit :

Cà fait déjà plus de 8 ans qu'on nous emmerde avec ces histoires de genres, et tu crois que les gens se sont habitués ? Qu'ils ne seront plus choqués dans 2 ans ?

On dit même que dans 1 an, tout le monde devra sucer des bites à l'entretien pour bien montrer qu'on n'est pas homophobe.

propos très misogyne de croire que seuls les hommes font les entretiens d'embauche, beaucoup de femmes sont cheffes d'entreprise ou drh... y a encore du chemin a faire a ce que je lis

Portrait de .Kazindrah.
17/novembre/2021 - 16h07

" IEL "  est encore bien trop sexiste puisque le masculin précède le féminin.  " EI " ou " EIL " serait encore mieux !  smiley

Portrait de Karim el_Karim
17/novembre/2021 - 16h06

sauf qu'il est dit que il et elle ne doivent plus apparaitre car ca stigmatise et peut heurter les gens qui ne se définissent pas tel, alors que iel c'est neutre et c'est bien

dans 10 ans il/elle n'existera plus... c'est comme les photos sur le cv, on s'habitue et ca ne choque pas de ne pas voir de photo sur le cv

 

Portrait de MICMAH458
17/novembre/2021 - 15h42

Cela devient vraiment n'importe quoi, et ça va finir par ne plus ressembler à rien.  Nos chères têtes blondes, selon l'expression consacrée, ont déjà bien du mal à "hortaugrafié" leur langue maternelle, alors évitons d'encore compliquer les choses.

Portrait de KEYZER
17/novembre/2021 - 15h20

Lol