11/11 13:16

Drame et mystère dans les Yvelines : Disparu depuis 10 jours, Antoine Seguin, 35 ans, président d'un club de judo retrouvé pendu dans la forêt de Plaisir - L'hypothèse du suicide écartée par les enquêteurs

Disparu depuis plus de dix jours, Antoine Seguin, le président du club de judo de Suresnes (Hauts-de-Seine) âgé de 35 ans et habitant de la commune, a été retrouvé pendu dans la forêt de Plaisir (Yvelines). Selon le Parisien, son corps portait des traces de coups et l'hypothèse d'un suicide a été écartée.

Lundi 8 novembre, une enquête pour «disparition inquiétante» avait été ouverte.

Ces derniers jours, le visage d'Antoine Seguin était apparu sur tous les réseaux sociaux. Ses amis diffusaient sa photo sans relâche, espérant obtenir des informations sur ce qu'il est advenu du trentenaire, introuvable depuis le 30 octobre dernier.

Ses parents, domiciliés dans les Deux-Sèvres, étaient les premiers à avoir donné l'alerte après avoir tenté, en vain, de joindre leur fils. Ils avaient fait appel aux gendarmes qui, de leur côté, étaient entrés en contact avec le commissariat de Suresnes. Selon les informations du Parisien, le domicile d'Antoine Seguin avait été découvert vide, tandis que son véhicule était toujours là, stationné comme à l'accoutumée.

La brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP) de la police judiciaire parisienne, en charge de l'enquête, avait retracé le parcours du Suresnois avant sa disparition.

D'après certains témoignages, Antoine Seguin aurait notamment proposé à quelques amis de participer avec lui à une soirée privée à Paris, le vendredi 29 octobre.

Il se serait en revanche connecté sur WhatsApp au milieu de la nuit, sans toutefois répondre aux messages qui lui avaient été adressés.

La plupart de ses proches indiquaient ne plus avoir eu aucun contact avec lui depuis lors, pourtant, quelques amis assuraient l'avoir croisé «la semaine dernière», selon une source proche de l'enquête. Des témoignages que la police s'applique maintenant à vérifier.

A en croire son entourage, Antoine Seguin était «quelqu'un de stable, entouré et apprécié». Employé en tant que cadre de la Banque postale, il vivait en région parisienne depuis environ dix ans et s'épanouissait grâce au judo, notamment au travers du club de Suresnes dont il venait de prendre la présidence. Il avait, en 2015, été candidat aux élections départementales pour le Parti socialiste, sur le canton de Suresnes et Nanterre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
11/novembre/2021 - 18h55
Azrael68 a écrit :

Quand est-ce que les politiques se pencheront enfin sérieusement sur le problème d’insécurité dans ce pays ?!

Insécurité ? On parle d'un probable homicide là.

Il n'y a même pas la moindre idée de ce qu'il s'est passé. Tout est imaginable à ce stade : de la mauvaise rencontre (y compris un guet-apens au cas où le jeune homme était gay, ce que j'ignore bien entendu) au mari jaloux, en passant par les dettes d'argent, la drogue, les jeux sexuels, les crimes passionnels, les crimes familiaux, etc.

C'est juste que le temps de ces foutus réseaux sociaux et autres blogs n'est pas le même que celui de la justice. Il va évidemment y avoir des investigations.

Pour en revenir aux homicides en 1994 on était à 1 400. Ça a bien baissé jusqu'en 2014 avec 660 puis cela a remonté pour tourner aux alentours de 800 / 900 par an depuis (en tenant compte des attentats de 2015 et 2016).

Portrait de toucan
11/novembre/2021 - 17h36
nebuleuse75 a écrit :

Conclusion : Le judo n'est pas un sport de défense...!!!

si ont vous attaque avec une arme que voulez vous faire

Portrait de Azrael68
11/novembre/2021 - 15h27 - depuis l'application mobile

Quand est-ce que les politiques se pencheront enfin sérieusement sur le problème d’insécurité dans ce pays ?!

Portrait de nebuleuse75
11/novembre/2021 - 14h54 - depuis l'application mobile

Conclusion : Le judo n'est pas un sport de défense...!!!

Portrait de nina83
11/novembre/2021 - 13h42

encore une bien étrange histoire....