05/11/2021 08:02

Affaire Daval : Le nouveau combat des parents d'Alexia qui veulent récupérer la maison du couple dont la moitié appartient toujours à Jonathann

C'est un nouveau combat des parents d'Alexia Daval et cette fois c'est pour récupérer la maison du couple, comme l'explique Le Parisien ce matin. Les parents et la sœur d’Alexia veulent en effet récupérer ce bien et pour se faire ils ont assigné en justice Jonathann Daval, qui de son côté, depuis sa prison, ne souhaite pas voir la maison vendue ou récupérer par les parents de sa femme.

Alors que Jonathann Daval a été condamné en novembre 2020 à 25 ans de prison pour le meurtre de sa femme Alexia en 2017, la question de l’indemnisation de ses proches n’a toujours pas été tranchée par la justice.

En mai 2021, celle-ci avait décidé de leur accorder 165 000 euros. Bien loin des 755 000 réclamés par les parents d’Alexia, sa sœur et son beau-frère. La famille avait donc fait appel.

Et c’est ce matin que se tient la nouvelle audience devant la chambre des appels correctionnels à Besançon.

« Par crainte que Jonathann ne cède sa part à sa mère, nous avons obtenu l’inscription d’une hypothèse provisoire pour sécuriser le bien », rassurent les avocats de la famille d’Alexia. Un notaire a estimé la maison entre 170 000 et 175 000 euros. Mais il faut y soustraire 15 à 20 % à cause du drame qui s’y est noué. Le bien est donc estimé à 150 000 euros, soit 75 000 € à chaque partie.

« Comme il ne veut pas céder sa part, il est important d’obtenir cette créance sur lui dans le cadre des intérêts civils », poursuivent les avocats.

A noter aujourd'hui une édition spéciale de la quotidienne de "Crimes et Faits Divers: La quotidienne" en direct sur NRJ12 puisque l'avocat emblématique de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, sera en direct sur notre plateau.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Julien92
6/novembre/2021 - 17h38
bergil a écrit :

Qui va payer l'indemnisation de 165 000 € le contribuable ou le meurtrier ?

Il existe un fond de pension d’indemnisation des victimes lorsque que le responsable est insolvable.Donc le contribuable paye.  Mais en l'occurence Daval n'est pas insolvable  puisqu'il est propriétaire de la moitié de la maison.

Portrait de Leon48Leon
5/novembre/2021 - 17h33 - depuis l'application mobile

C’est terrible tous ces commentaires de haine envers des parents endeuillés. Lors d’un divorce, le trompé veut tout l’argent, les gosses, le chien, la voiture, etc, pour se venger, uniquement !

Portrait de bergil
5/novembre/2021 - 15h36

Qui va payer l'indemnisation de 165 000 € le contribuable ou le meurtrier ?

Portrait de letarsier
5/novembre/2021 - 13h30
vraimentcompliqué2 a écrit :

Vous pensez, vraiment, que des Parents qui ont vu leur enfant massacré par un salopard qui les a ensuite manipulés n'ont comme sujet principal que l'argent ? Si votre réponse est oui c'est que vous êtes définitivement un enfant perdu de l'humanité. Perso, et si j'étais les Parents, j'exigerais la pleine propriété de cette maison uniquement pour la brûler ! Et pire ! Je m'arrangerais, oui je l'écris, pour que le salopard subisse les pires tourments là où il est emprisonné ! Et pour cela je paierais très, très cher !

Jonathann Daval a été confondu, jugé et condamné. On peut dire que justice a été bien rendue, même s'il restera l'ombre du doute quant aux motifs, et il faut tout de même remettre au coeur du débat que la victime s'appelle Alexia Daval et non pas Isabelle Fouillot.

La seule personne dont le comportement a frôlé l'indécence durant le procès était bien cette dernière, laquelle s'épanchait dans les médias à qui mieux-mieux, et qui depuis a sorti un bouquin là-dessus.

Et c'est encore probablement elle (et non pas son époux pour le moins falot) qui a dû calculer les dommages et intérêts délirants, et je pèse mes mots, au regard de la jurisprudence, sur lesquels la justice a quand même mis le holà. Mine de rien ça allait  jusqu'à la vente de leur débit de boisson qui lui était reproché ...

Maintenant, si vous avez une meilleure hypothèse que la mienne, pas de souci, mais pour moi le motif le plus probable de cette procédure est avant tout financier : rien au monde ne les empêche de laisser un huissier saisir le bien et le vendre aux enchères, vu que l'existence de la dette est reconnue par le tribunal lui-même !

Et je crains fort que l'objectif ne soit pas de brûler cette maison mais peut-être bien de la laisser telle quelle. Au point où en sont les choses, plus rien ne m'étonne dans cette affaire ...

 

Portrait de Chros65
5/novembre/2021 - 10h15 - depuis l'application mobile

L’argent toujours l’argent ! Ces gens ne pensent qu’au fric !!!

Portrait de KERCLAUDE
5/novembre/2021 - 09h56

Un nouvel épisode sur BFM TV ou C8 ???

Portrait de vraimentcompliqué2
5/novembre/2021 - 09h46
letarsier a écrit :

Il a déjà été condamné au civil, la dette est donc reconnue par un tribunal. Cette action est sans doute là juste pour éviter une saisie par huissier suivie d'une vente aux enchères, laquelle verrait la valeur du bien réduite comme peau de chagrin comparée à une vente par notaire.

Sauf erreur, une sordide histoire de fric.

Vous pensez, vraiment, que des Parents qui ont vu leur enfant massacré par un salopard qui les a ensuite manipulés n'ont comme sujet principal que l'argent ? Si votre réponse est oui c'est que vous êtes définitivement un enfant perdu de l'humanité. Perso, et si j'étais les Parents, j'exigerais la pleine propriété de cette maison uniquement pour la brûler ! Et pire ! Je m'arrangerais, oui je l'écris, pour que le salopard subisse les pires tourments là où il est emprisonné ! Et pour cela je paierais très, très cher !

Portrait de colmart18
5/novembre/2021 - 09h42

Jonathan Daval possédant la moitié du bien , les parents n'ont qu'à racheter sa part , trop cupide pour ça , et si il ne veut pas vendre , c'est son droit , ils ont besoin d'argent ces personnes pour calmer leur douleur ? C'est pas joli joli tout ça , mais ce n'est que mon opinion . 

Portrait de jarod.26
5/novembre/2021 - 09h07

prochainement la vente de cette maison ! 

Portrait de letarsier
5/novembre/2021 - 08h59
vraimentcompliqué2 a écrit :

Parce-que pour vous il apparait normal que celui qui a massacré votre enfant reste propriétaire du bien acheté à deux ? L'immense avantage qu'avait le Bagne dans de telles circonstances c'est que le criminel était dépossédé de tout (Droits civiques, droits civils et tous ses biens qui étaient versés soit en exclusivité à ses enfants soit, en l'absence d'enfants aux victimes !)

Il a déjà été condamné au civil, la dette est donc reconnue par un tribunal. Cette action est sans doute là juste pour éviter une saisie par huissier suivie d'une vente aux enchères, laquelle verrait la valeur du bien réduite comme peau de chagrin comparée à une vente par notaire.

Sauf erreur, une sordide histoire de fric.

Portrait de vraimentcompliqué2
5/novembre/2021 - 08h53
COLIN33 a écrit :

Encore eux ! même si le malheur les a frappé, ils se manifestent toujours pour des problèmes d'argent, c'est indescant, qu'ils règlent leurs affaires dans l'intimité familiale, mais ça leur fera l'occasion de passer à la télévision.........

Parce-que pour vous il apparait normal que celui qui a massacré votre enfant reste propriétaire du bien acheté à deux ? L'immense avantage qu'avait le Bagne dans de telles circonstances c'est que le criminel était dépossédé de tout (Droits civiques, droits civils et tous ses biens qui étaient versés soit en exclusivité à ses enfants soit, en l'absence d'enfants aux victimes !)

Portrait de COLIN33
5/novembre/2021 - 08h08 - depuis l'application mobile

Encore eux ! même si le malheur les a frappé, ils se manifestent toujours pour des problèmes d'argent, c'est indescant, qu'ils règlent leurs affaires dans l'intimité familiale, mais ça leur fera l'occasion de passer à la télévision.........