09/10 10:16

L'humoriste américain Dave Chappelle suscite la polémique à la suite de blagues sur "le genre" dans un de ses shows diffusés sur Netflix - Vidéo

L'humoriste américain Dave Chappelle suscite a polémique à la suite de blagues sur "le genre" dans un de ses shows diffusés sur Netflix, dénoncées par des militants LGBTQ comme étant "transphobes".

"Le genre est un fait. Chaque être humain dans cette pièce, chaque être humain sur Terre a dû passer entre les jambes d'une femme pour être sur Terre. C'est un fait", lance notamment le comique dans "The Closer", sorti cette semaine aux Etats-Unis. Il y prend au passage la défense de l'auteure britannique J.K. Rowling, accusée par certains l'an dernier d'avoir tenu des propos insultants à l'égard des personnes transgenres sur Twitter.

Ces saillies n'ont pas été du goût d'associations de défense des LGBTQ, comme la National Black Justice Coalition, qui a demandé à Netflix de déprogrammer ce spectacle de Dave Chappelle. Jaclyn Moore, productrice pour Netflix de la série "Dear White People" et elle-même transgenre, a de son côté affirmé sur Twitter qu'elle ne travaillerait plus avec la plateforme de vidéo à la demande "tant qu'elle continuerait à diffuser et à profiter de contenus aussi ouvertement et dangereusement transphobes".

Loin de calmer le jeu, Dave Chappelle a remis de l'huile sur le feu jeudi soir lors d'un spectacle donné dans le gigantesque stade Hollywood Bowl de Los Angeles.

"Si c'est ce qu'on appelle être +effacé+ alors j'aime ça", a-t-il dit en référence à la "cancel culture" (culture de l'effacement) dont il s'estime victime.

L'humoriste, très célèbre dans le monde anglo-saxon, a été chaudement applaudi par les 18.000 spectateurs, selon The Hollywood Reporter et Deadline, deux médias spécialisés dans l'industrie du divertissement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
10/octobre/2021 - 09h07

A force de diviser, les associations avec beaucoup de lettres finiront par mettre chacun dans une bulle.

Portrait de alekine agnostique
9/octobre/2021 - 20h31
MikaC29 a écrit :

On ne choisi pas sa sexualité...

Désolé mais si. 

On ne choisit pas ses désirs, ce qui n'est pas la même chose.

Je vous donne un exemple avec Monsieur Frère de Louis XIV qui avait des désirs (assouvis) homosexuel mais qui a eu des enfants avec sa 2° épouse.

Portrait de th93100
9/octobre/2021 - 17h59
MikaC29 a écrit :

On ne choisi pas sa sexualité...

dommage pour vous.... personnellement, je n'ai pas de tabou à ce que vous préfériez homme, femme, les Deux, ou votre main droite

Portrait de celec
9/octobre/2021 - 15h50

Mais oui! C'est tellement ridicule de nier de telles évidences!!

Portrait de Super Zappeur
9/octobre/2021 - 15h26 - depuis l'application mobile

Il a tellement raison

Portrait de YVESM
9/octobre/2021 - 14h56

Thanks a lot Dave. 

Portrait de MikaC29
9/octobre/2021 - 13h19
th93100 a écrit :

Soutien à Dave Chapelle et à tout autre personne persécutées par le lobby hors de contrôle LGBT !  On a le droit de choisir librement sa sexualité et son orientation mais une parano systématique et irréfléchie est insupportable !

On ne choisi pas sa sexualité...

Portrait de th93100
9/octobre/2021 - 13h17

Soutien à Dave Chapelle et à tout autre personne persécutées par le lobby hors de contrôle LGBT !  On a le droit de choisir librement sa sexualité et son orientation mais une parano systématique et irréfléchie est insupportable !