08/10 07:46

Scandale dans la prestigieuse école d’ingénieur Centrale Supélec : Plus d'une centaine de harcèlements sexuels, agressions sexuelles et viols commis sur la seule année 2020-2021 - Vidéo

La prestigieuse école d’ingénieur Centrale Supélec au coeur d'un scandale de grande ampleur qui a été révélé par une association universitaire. L'école aurait été le théâtre de plus d’une centaine de faits de harcèlements sexuels, d’agressions sexuelles et de viols commis sur la seule année universitaire 2020-2021.

Selon une enquête menée par l’association de lutte contre le sexisme Çapèse, sur 2.386 élèves de l’institution, 51 femmes et 23 hommes ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel, 46 femmes et 25 hommes d'agression sexuelle et 20 femmes et 8 hommes de viol.

Parmi les étudiants qui se sont déclarés victimes, «près de 9 sur 10 ont indiqué que leur agresseur serait un autre élève et que les faits se seraient déroulés dans un contexte associatif ou au sein de la résidence étudiante», a indiqué Supélec.

«Les résultats de notre questionnaire sont alarmants mais il est nécessaire pour que tout le monde prenne conscience de l'ampleur du problème des violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur, a déclaré l’association dans un message sur les réseaux sociaux. Il s'agit de la raison pour laquelle Çapèse recommande vivement aux autres écoles de mener des questionnaires similaires».

Cette étude a mis «en évidence des situations de violences sexistes et sexuelles particulièrement préoccupantes», s’est alarmé la direction de l’école dans un communiqué.

«Les résultats de cette enquête nous ont sidérés», a aussi déclaré le directeur de CentraleSupélec, Romain Soubeyran, affirmant que l’établissement est pourtant «engagé de longue date» dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Face à la gravité des faits soulevés par cette étude, ce dernier a pris la décision d’alerter la procureure de la République d’Évry, à la fois pour aider à l’accompagnement des victimes, mais aussi pour envisager des sanctions à l’égard des auteurs de ces agressions.

Le parquet d’Évry a donc ouvert une enquête pour des faits de harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols.

Les investigations ont été confiées aux enquêteurs spécialisés de la brigade de recherches de Palaiseau

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FierCommeUnVaquer
8/octobre/2021 - 17h46
bergil a écrit :

" Le parquet d’Évry a donc ouvert une enquête pour des faits de harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols."

Bizarre , il n'y a eu aucune plainte de déposé !

Le procureur peut saisir de lui-même. Il n'y a pas forcément de plainte ou de partie civile nécessaire pour qu'une enquête soit ouverte.

Portrait de seb2746
8/octobre/2021 - 17h25
JF_Lacour a écrit :

Perso je doute beaucoup du sérieux des réponses d'une étude sur la base d'un questionnaire anonyme où il est possible de répondre absolument n'importe quoi. Les étudiants en écoles d'ingé ne sont pas les derniers en matière de déconnade et si ça se trouve 80 ou 90% des réponses ne sont qu'une énorme plaisanterie.

Il faut savoir que le questionnaire émanait de "Çapèse" qui est le "club féministe" du campus de CentraleSupélec. 

+ de 40 plaintes en 10 ans, le + souvent ça a été payé AVANT procès.

 

Avec des déménagement, des places dans des grandes entreprises, des gros chèques. Oublions pas que les parents contrôles la suite des carrières des victimes...

Portrait de canopee3
8/octobre/2021 - 16h38
JF_Lacour a écrit :

Perso je doute beaucoup du sérieux des réponses d'une étude sur la base d'un questionnaire anonyme où il est possible de répondre absolument n'importe quoi. Les étudiants en écoles d'ingé ne sont pas les derniers en matière de déconnade et si ça se trouve 80 ou 90% des réponses ne sont qu'une énorme plaisanterie.

Il faut savoir que le questionnaire émanait de "Çapèse" qui est le "club féministe" du campus de CentraleSupélec. 

"Si ça se trouve." Je trouve ça curieux de prendre les choses à la légère. Visiblement il y a encore du boulot pour faire entendre à certains que le harcèlement c'est bien un fait.

Portrait de JF_Lacour
8/octobre/2021 - 15h35
bergil a écrit :

" Le parquet d’Évry a donc ouvert une enquête pour des faits de harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols."

Bizarre , il n'y a eu aucune plainte de déposé !

Perso je doute beaucoup du sérieux des réponses d'une étude sur la base d'un questionnaire anonyme où il est possible de répondre absolument n'importe quoi. Les étudiants en écoles d'ingé ne sont pas les derniers en matière de déconnade et si ça se trouve 80 ou 90% des réponses ne sont qu'une énorme plaisanterie.

Il faut savoir que le questionnaire émanait de "Çapèse" qui est le "club féministe" du campus de CentraleSupélec. 

Portrait de bergil
8/octobre/2021 - 14h57

" Le parquet d’Évry a donc ouvert une enquête pour des faits de harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols."

Bizarre , il n'y a eu aucune plainte de déposé !

Portrait de axl59
8/octobre/2021 - 13h21
Le fric c est chic a écrit :

Eric zemmour doit bugger

Pourquoi ? Les arabes et les noirs n'ont pas le droit de faire d'études? 

Portrait de canopee3
8/octobre/2021 - 12h58
avalonze22 a écrit :

et si enlève ceux ou celle qui affabulent  , il doit pas rester grand chose

Vous voulez dire que la majorité sont des affabulateurs?

Portrait de seb2746
8/octobre/2021 - 10h42

Vu les revenus et pouvoirs des familles, il n'y aura AUCUNE suite. On protégera les violeurs (comme d'habitude) avec des arrangements et aucun casier, aucun soin ni surtout aucun suivi et ils sortiront libres de continuer ailleurs.

 

Idem pour ceux qui gèrent l'institution et pour certains qui savaient => rien, au "pire" du sursis sans inscription au casier.

Portrait de Le fric c est chic
8/octobre/2021 - 09h08
Le fric c est chic a écrit :

Eric zemmour doit bugger

Chacun sa délinquance 

Portrait de Le fric c est chic
8/octobre/2021 - 09h06

Eric zemmour doit bugger

Portrait de Karim el_Karim
8/octobre/2021 - 08h31

c'est toujours pareil... rien ne change, sous couvert de rituel et tradition, les étudiants se lâchent et font ce qu'ils ne feraient pas autrement, l'effet de groupe

voir en médecine certains aiment se mettre a poil donc prennent ca pour un amusement pour d'autres pudique, complexé ou juste pas envie, c'est une torture voire un viol