28/09 10:02

Le chef martiniquais Marcel Ravin, qui a été refoulé du "Dîner des Chefs" avec Emmanuel Macron, dénonce une "discrimination inacceptable" : "Et on m'explique que nous ne sommes pas différents..."

Invité à un dîner de prestige en présence d'Emmanuel Macron dimanche soir à Lyon, le chef d'origine martiniquaise Marcel Ravin s'est finalement fait refouler. Une discrimination selon lui, une erreur regrettable selon l'organisateur. Ce chef étoilé d'un restaurant à Monaco disposait d'un carton d'invitation en bonne et due forme quand il s'est présenté à la préfecture du Rhône, où avait lieu une soirée organisée par la société d'événementiel GL Events en marge du Salon international de la restauration (Sirha).

Ce document, qu'il a produit sur les réseaux sociaux, indique que le président de la République, le patron de GL Events Olivier Ginon et Jérôme Bocuse, président du concours gastronomique du Bocuse d'Or, le priaient de participer à un dîner offert en l'honneur de grands chefs et pâtissiers. Mais l'entrée lui a été refusée sur les lieux par le personnel affecté au contrôle des invités.

« Ils m'ont dit que je n'étais pas sur la liste et leur responsable n'a rien voulu savoir », affirme M. Ravin, « choqué et déçu ». « Triste soirée. Être invité et finir sur un trottoir à bouffer une andouillette (...) Et on m'explique que nous ne sommes pas différents. Je vous raconterai ce qu'est l'humiliation », a-t-il écrit sur Facebook.

« J'ai l'espoir que notre profession se fédère et qu'aucun chef reconnu par ses pairs ne soit plus jamais laissé sur le pas de la porte. Je veux croire que l'organisation de cet événement s'excuse du manque de considération » a-t-il ajouté, tandis que le président de la collectivité territoriale de Martinique, Serge Letchimy, dénonçait « un acte inacceptable ».

« Il n'y a rien d'orienté là-dedans » Interrogé par l'AFP lundi soir, GL Events a évoqué « une erreur malencontreuse ». « On regrette cet incident évidemment involontaire de notre part, il n'y a rien d'orienté là-dedans », a déclaré Luc Dubanchet, directeur des marques Sirha Food.

Selon lui, « a priori », M. Ravin ne figurait pas sur les listes faute d'avoir répondu à son invitation.

D'autres personnes étaient dans son cas dimanche soir, « pour lesquelles on a pu rattraper le coup car on a été prévenu », a-t-il dit.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de NOEL687
29/septembre/2021 - 19h32

Encore un raciste complexé atteint de la maladie de la persécution. L'Elysée lui a envoyé un psychiatre?

Portrait de seb2746
29/septembre/2021 - 11h30
Parapluie a écrit :

D'autres personnes étaient dans son cas dimanche soir, « pour lesquelles on a pu rattraper le coup car on a été prévenu »

Autrement dit ce chef n'a jamais signifié sa présence pour l'événement, comme vous le dite on est pas au bal chez Bébert mais un dîner officel du coup la sécurité est plus que de rigueur surtout avec la présence du Président et en plein plan vigipirate. Aucun passe droit, il faut respecter les protocoles, point.

Sur les 18 personnes dans le même cas, 1 seule n'a pas répondu car n'a pas reçu la demande de confirmation.

 

Sur les 17 qu'il reste, 17 blancs.

 

De plus, il avait une invitation officielle et la moindre réception aurait corrigé DE SUITE le problème.

 

3 coïncidences à la suite... mettez-vous à sa place ce soir là, le "noir" il rentre pas, le "noir" y'a pas de solution malgré une invit valide et après on dit que ce n'est "QUE" des coincidences tout le long, du bon raciste hebdomadaire/habituel sur la couleur de peau. Là, ils ont juste oublié qu'il était meilleur ouvrier de France, invité par le gouvernement officiellement et étoilé, c'est pas jean-michel le sdf...

 

EDIT : la direction de l'organisation a présenté ses excuses sur la gestion catastrophique mais surtout la GESTION et le COMPORTEMENT ce soir là sur sa personne. (il y a avait donc bien un pb de couleur).

Portrait de Parapluie
28/septembre/2021 - 23h27
seb2746 a écrit :

Une erreur se corrige DE SUITE, on ne parle pas d'un bal chez bébert mais d'un diner officiel avec des gens POUR régler ce souci dans la minute, une simple boite de nuit y arrive, pas des professionnels de luxe ?

 

C'est un des seuls chef étoilé de COULEUR qui n'est pas rentré, bizarrement, les invités étaient bien blanc (avec 842 chefs étoilés de couleurs Français), ça fait beaucoup de coincidence.

 

Il y a bien eu une volonté de ne pas avoir ce "type de personne" à ce diner.

D'autres personnes étaient dans son cas dimanche soir, « pour lesquelles on a pu rattraper le coup car on a été prévenu »

Autrement dit ce chef n'a jamais signifié sa présence pour l'événement, comme vous le dite on est pas au bal chez Bébert mais un dîner officel du coup la sécurité est plus que de rigueur surtout avec la présence du Président et en plein plan vigipirate. Aucun passe droit, il faut respecter les protocoles, point.

Portrait de mikapat
28/septembre/2021 - 13h23

         Il a médiatisé et transformé  cette histoire en discrimination, alors que c’était juste un malentendu. Pourquoi n’a t-il pas répondu à l’invitation ?  Je comprends plus les gens. On a mal à l’orgueil,  allez on se victimise . Trop facile.

Portrait de Greenday2013
28/septembre/2021 - 13h03

En même temps s'il ne répond pas à l'invitation...

Portrait de seb2746
28/septembre/2021 - 12h30
avalonze2 a écrit :

il est pas sur la liste  , c'est juste une erreur , et lui parle d'une discrimination  , il est content , il fait parler de lui. en tout cas pour être aussi malhonnête dans son interprétation , je n'aurais pas trop confiance de ce qu'il pourrait mettre dans l'assiette lui

Une erreur se corrige DE SUITE, on ne parle pas d'un bal chez bébert mais d'un diner officiel avec des gens POUR régler ce souci dans la minute, une simple boite de nuit y arrive, pas des professionnels de luxe ?

 

C'est un des seuls chef étoilé de COULEUR qui n'est pas rentré, bizarrement, les invités étaient bien blanc (avec 842 chefs étoilés de couleurs Français), ça fait beaucoup de coincidence.

 

Il y a bien eu une volonté de ne pas avoir ce "type de personne" à ce diner.

Portrait de Parapluie
28/septembre/2021 - 11h29

Fallait peut-être répondre à l'invitation pour signaler sa présence non ? C'est le b.a-ba lors de grands repas comme les mariages par exemple...

Si la sécurité n'a rien voulu savoir il faut également rappeler que le Président était présent à cet événement et qu'on est à nouveau en plan vigipirate sécurité renforcée - risque d'attentat depuis le 19 juin.

Portrait de djbaxter
28/septembre/2021 - 11h09

Les Français sont honteusement discriminés aussi : ils n'ont pas droit aux hôtels gratuits comme les clandestins, pas de bouffe gratuite, transport gratuit, soins gratuits, aide juridique gratuite ! La honte quoi. smiley

Portrait de th93100
28/septembre/2021 - 10h23

Ben discrimination peut etre ??? mais pas à la couleur ! à la connerie de celui qui préfère traiter les autres de racistes, plutôt que d'admettre qu'il a été con au point de ne pas confirmer sa présence