27/09 07:54

Coronavirus : Les habitants vaccinés de Sydney vont enfin sortir d'un confinement de plus de trois mois, ont annoncé les autorités

Les habitants vaccinés de Sydney vont enfin sortir d'un confinement de plus de trois mois à la mi-octobre, ont annoncé les autorités, dévoilant un «plan pour la liberté» au moment où le nombre de cas diminue dans la ville. L'obligation de rester chez soi doit être levée à Sydney et dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud lorsque le taux de vaccination complète dépassera 70%, un objectif que la Première ministre de l'État Gladys Berejiklian pense atteindre le 11 octobre.

Pour la première fois depuis plus de trois mois, les pubs, restaurants et magasins pourront alors rouvrir aux clients vaccinés et les amis et les familles vivant dans la plus grande ville australienne pourront à nouveau se réunir.

«Il n'y a plus que cette semaine et la semaine prochaine à tenir», a encouragé Gladys Berejiklian. «On y est presque, presque, n'abandonnons pas à la dernière minute».

Le «plan pour la liberté» autorisera les voyages à travers la Nouvelle-Galles du Sud lorsque 80% des plus de 16 ans seront vaccinés, seuil qui pourrait être atteint fin octobre, a précisé le Premier ministre adjoint John Barilaro.

La limitation du nombre d'invités aux enterrements et aux mariages sera levée au même moment et les rencontres sportives pourront reprendre. Les adultes non vaccinés devront quant à eux attendre au moins jusqu'au 1er décembre pour jouir de ces mêmes libertés, date à laquelle 90% de la population en âge d'être vaccinée devrait l'être.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de RED2510
30/septembre/2021 - 11h28
PhilRAI a écrit :

Une belle démonstration de l'inefficacité voire la nocivité du vaccin. L'Australie comme de nombreux autres pays a subi un pic important à la mise en route de la vaccination. Ce n'est plus un hasard ! L'épidémie avec ce variant s'essouffle naturellement, elle reprendra avec le suivant, vaccin ou pas, contraintes ou pas. La seule solution ce sont les médicaments efficaces hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres, comme l'Inde l'a largement prouvé.

T'es de retour de réa ? Cela faisait longtemps que tu ne nous avais pas abreuvé de tes fakenews.

C'est tout le contraire,  l'Australie pensait s'en sortir sans vaccination en fermant ses frontières et a dû faire machine arrière. Comme dans tous les autres pays, les vaccins à ARN Messager ont fait leurs preuves et maintenant les personnes vaccinées vont pouvoir mettre fin à leur confinement. 

Notes que maintenant 84% des français sont vaccinés et qu'il n'y a pas eu l'explosion de décès que tu avais annoncée et que hier 90% des personnes entrées en réanimation étaient des non vaccinées. Encore une fois les faits te donnent tort.

Portrait de PhilRAI
27/septembre/2021 - 14h34
stbx00 a écrit :

Plus le temps passe et moins vous êtes nombreux avec vos certitudes... L'Inde n' a rien prouvé du tout, ils ont même sérieusement morflé et ce n'est pas terminé.

Il suffit de consulter les statistiques hospitalières pour comprendre que sans le vaccin on serait malheureusement toujours dans une situation beaucoup plus compliquée qu'aujourd'hui. Même votre dieu Raoux n'est plus aussi catégorique sur "son traitement" et les vaccins anti covid...

Vous dites vraiment exactement le contraire de ce qui se passe en réalité. L'Inde a eu des problèmes quand ils ont accepté les pressions de l'OMS et des laboratoires pour vacciner et arrêter les traitements. Ils se sont vite rendu compte de leur erreur (sauf quelques états dont la comparaison est édifiante) et ont vite repris les traitements. Ils ont très vite éradiqué la maladie malgré leurs problèmes sanitaires importants. 

Dans les hôpitaux on a un grand nombre de malades covid vaccinés plus des malades à cause de la vaccination. Comme en Israël, où maintenant ils obligent la 3° vaccination suite à l'échec cuisant des deux autres. Aux dernières nouvelles ça ne fait que s'aggraver.

Raoult continue toujours ses traitements avec succès, même s'il a dû sous les pressions arrêter de taper sur la vaccination. Et il est toujours à la tête de l'IHU ! 

 

Portrait de stbx00
27/septembre/2021 - 13h33
Noifuop a écrit :

L'ivermectine est reconnue comme efficace par les médecins nippons.

Rappelons que le Japon a 115 de QI moyen.

Et vous ?

Moi justement je n'ai pas de compétence particulière pour remettre en cause les consensus scientifiques. Je ne connais pas mon QI mais professionnellement mon expertise n'est pas remise en cause (mais quel est le rapport ?).

Il y a pas mal d'études en cours concernant l'Ivermectine et si son efficacité est avérée tant mieux (et peu importe quel sera le pays qui sera le premier à le démontrer - pas sur d'ailleurs que ce soit celui avec le QI moyen le plus important !).

Je trouve toujours étrange que les mêmes qui remettent en cause l'efficacité d'un vaccin qui a bénéficié d'études et de tests avancent l'argument du principe de précaution mais sont prêt à prendre des traitements sans étude préalable... 

Portrait de stbx00
27/septembre/2021 - 11h00
PhilRAI a écrit :

Une belle démonstration de l'inefficacité voire la nocivité du vaccin. L'Australie comme de nombreux autres pays a subi un pic important à la mise en route de la vaccination. Ce n'est plus un hasard ! L'épidémie avec ce variant s'essouffle naturellement, elle reprendra avec le suivant, vaccin ou pas, contraintes ou pas. La seule solution ce sont les médicaments efficaces hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres, comme l'Inde l'a largement prouvé.

Plus le temps passe et moins vous êtes nombreux avec vos certitudes... L'Inde n' a rien prouvé du tout, ils ont même sérieusement morflé et ce n'est pas terminé.

Il suffit de consulter les statistiques hospitalières pour comprendre que sans le vaccin on serait malheureusement toujours dans une situation beaucoup plus compliquée qu'aujourd'hui. Même votre dieu Raoux n'est plus aussi catégorique sur "son traitement" et les vaccins anti covid...

Portrait de PhilRAI
27/septembre/2021 - 10h01
RED2510 a écrit :

C'est un pays qui avait fait le choix de se refermer sur lui même, plus facile quand on est une île,  et qui malgré tout n'a pas pu arrêter le virus. 

N'en deplaise à Avalonze, Tommyrose et confrères,  fermer les frontières n'y a rien changé,  ils ont dues se confiner eux aussi et n'ont trouvé comme solution de sortie de crise que la vaccination. 

Une belle leçon aux antivax critiquant les choix français 

Une belle démonstration de l'inefficacité voire la nocivité du vaccin. L'Australie comme de nombreux autres pays a subi un pic important à la mise en route de la vaccination. Ce n'est plus un hasard ! L'épidémie avec ce variant s'essouffle naturellement, elle reprendra avec le suivant, vaccin ou pas, contraintes ou pas. La seule solution ce sont les médicaments efficaces hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres, comme l'Inde l'a largement prouvé.

Portrait de RED2510
27/septembre/2021 - 09h33

C'est un pays qui avait fait le choix de se refermer sur lui même, plus facile quand on est une île,  et qui malgré tout n'a pas pu arrêter le virus. 

N'en deplaise à Avalonze, Tommyrose et confrères,  fermer les frontières n'y a rien changé,  ils ont dues se confiner eux aussi et n'ont trouvé comme solution de sortie de crise que la vaccination. 

Une belle leçon aux antivax critiquant les choix français 

Portrait de alex t'es rieur
27/septembre/2021 - 09h29

Je préfère chez nous que chez eux...

avec ou sans sous-marins!