20/09 09:41

Seine-Saint-Denis : Une enquête administrative ouverte après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un policier qui frappe un homme au sol à Noisy-le-Grand - Regardez

Une enquête administrative a été ouverte après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un policier qui frappe un homme au sol lors de son interpellation, vendredi 17 septembre, à Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, a indiqué la préfecture de police de Paris, dimanche.

« Une vidéo montrant une interpellation par des policiers à Noisy-le-Grand circule sur les réseaux sociaux. Une enquête administrative est ouverte », a tweeté la préfecture de police de Paris.

Sur ces images d’amateur prises du balcon d’un immeuble, deux policiers sont en train d’interpeller un homme, maintenu à terre. Arrive alors un troisième fonctionnaire qui lui assène un coup de poing puis un coup de pied au niveau de la tête.

Les faits se sont déroulés vers 20 h 30, alors que les policiers intervenaient pour un « attroupement avec tapage dans la rue », a indiqué à l’Agence France-Presse le parquet de Bobigny.

L’homme, âgé de 22 ans, a ensuite été placé en garde à vue et déféré en vue d’une comparution immédiate lundi pour violences et outrage, a précisé cette source.

Pendant leur intervention, les policiers ont reconnu cet homme, déjà connu pour outrage, et ont décidé de le mettre à l’écart. Mais celui-ci s’est énervé et a frappé les agents, selon une source proche de l’enquête. Deux fonctionnaires ont eu cinq et six jours d’ITT (incapacité totale de travail), a précisé le parquet.

De son côté, l’avocat de la famille du jeune homme, Me Arié Alimi, a annoncé à l’Agence France-Presse son intention de déposer une plainte pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique en réunion et avec armes ». L’avocat a estimé que son client avait fait les frais d’un « contexte conflictuel » dans ce quartier à la suite de la relaxe d’une autre personne. Me Alimi a indiqué qu’il était en train de « collecter tous les témoignages ».

« On regrette que le parquet, comme à son habitude, ait choisi de déférer après une garde à vue ce jeune homme sans ouvrir d’enquête sur les violences pourtant avérées au regard de la vidéo et illégitimes », a réagi Me Alimi. « Il s’agit d’une protection des policiers par le parquet de Bobigny », a-t-il affirmé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Azrael68
20/septembre/2021 - 23h02 - depuis l'application mobile

Ce doit être la seule façon de leurs faire rentrer quelque chose dans le crâne ! Perso je n’ai jamais volé ou vendu de la drogue ou autre, donc je ne me suis jamais retrouvé couché au sol tenu par des policiers donc jamais reçu de coup par ces derniers ! Donc tenez vous à carreau et pas de coup ! CQFD

Portrait de drumer44
20/septembre/2021 - 14h04

Un flic qui tape un mec au sol ok mais combien de racailles tapent des types innocents dans ces coins la ?

Portrait de Acker
20/septembre/2021 - 12h39

Vive la police !!!!!!

Portrait de sNow
20/septembre/2021 - 12h28 - depuis l'application mobile

Il a un passif énorme, à agressé des policiers et on pleurniche sur lui ?? Et les policiers blessés ??
Ce genre de racaille ne comprend que la loi du plus fort, pas la loi de la République, tout le problème est là.