17/09/2021 11:16

Var: Un octogénaire tente de mettre fin à ses jours après avoir reçu un faux mail de la police l’accusant de pédophilie et de pédopornographie

Un octogénaire a tenté de mettre fin à ses jours, dans le Var, après avoir reçu un faux mail de la police l’accusant de pédophilie et de pédopornographie.

Agé de 82 ans, l’homme, qui était en week-end avec sa femme à Bandol, a sauté dans le vide du deuxième étage. Il souffre de multiples fractures et a été hospitalisé, rapporte Var-Matin.

Quelques jours plus tôt, il a découvert dans sa boîte mail, un courrier frauduleux soi-disant envoyé par la brigade de protection des mineurs (BPM) et rédigé par Christophe Molmy, l’ancien chef de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Paris.

Je vous contacte peu après une saisie informatique de cyber-infiltration (…). Vous faites l’objet de plusieurs accusations judiciaires en vigueur : Pédopornographie, Pédophilie, Exhibitionnisme, cyber-pornographie», est-il notamment écrit.

La victime est ensuite menacée de poursuites judiciaires si elle ne répond pas au message dans un délai de 72 heures à une adresse de messagerie Google (gmail). Pour rappel, les administrations publiques communiqueront toujours en utilisant leur nom de domaine comme @interieur.gouv.fr pour le ministère de l’Intérieur.

L’octogénaire a été victime d'hameçonnage ou «phishing», une technique frauduleuse destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles et lui dérober de l’argent.

Paniqué, il s’est rendu dans un commissariat après réception du message. Une fois sur place, les policiers l’ont alors rassuré en lui expliquant qu’il s’agissait d’une arnaque. «Malgré ça, il a tenté de mettre fin à ses jours», a déclaré auprès de nos confrères le commissaire de police de Sanary-sur-Mer, précisant que «cette histoire l’a totalement anéanti».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Blondissime
17/septembre/2021 - 14h34
Slaps a écrit :

Pourquoi s'inquiéter si on n'a rien à se reprocher, quelque chose m'échappe ?

Parce que ma messagerie a été piratée tout simplement

Portrait de Bigareau
17/septembre/2021 - 13h26 - depuis l'application mobile

reçu aussi.
vérifier l'adresse mail de l'envoyeur qui doit comporter intérieur.gouv.

Portrait de Blondissime
17/septembre/2021 - 11h25

Je l'ai reçu également, mais venant soit disant de la Gendarmerie. J'ai contacté le brigade près de chez moi qui m'a bien sur rassuré. Mais il faut dire que ces mails sont plus vrais que nature et que cela m'"a inquiété bien que n'ayant rien à me reprocher. Pas plus tard qu'hier j'ai reçu une convocation que je n'ai pas ouverte. tout cela est parti dans les indésirables et à la poubelle. La Police Nationale de mon département, via Facebook a publié un démenti