16/09 10:16

Selon un sondage, 62% des Français estiment que la France est en déclin: Incertitudes économiques, tensions sociales, fractures identitaires, crise sanitaire...

Incertitudes économiques, tensions sociales, fractures identitaires, crise sanitaire... Après ces longs mois d’instabilité, la France est fourbue, éprouvée, fragilisée. En déclin ? D'après un sondage réalisé par l'Institut CSA pour CNEWS,  c'est en tout cas ce que pensent 62% des Français

Agées d'au moins 18 ans, les 1.000 personnes interrogées dans le cadre de cette enquête ont répondu à un questionnaire auto-administré en ligne, du 14 au 15 septembre. Parmi les deux propositions suivantes, ils ont dû choisir celle qui leur semblait la plus juste : La France est en déclin ou la France n'est pas en déclin.

La première affirmation a donc récolté le plus de suffrages (62%), quand 37% des interrogés ont opté pour la seconde et 1% seulement a choisi de ne pas se prononcer. Ces résultats font écho à ceux d'une précédente étude sur les «Fractures françaises», menée il y a tout juste un an par l'Institut Ipsos. A l'époque, en septembre 2020, elle montrait un écart encore plus creusé, avec 78% de déclinistes parmi les interrogés.

L'épidémie de Covid-19 était sans surprise la première source d'inquiétude invoquée concernant la situation du pays. Venait ensuite les difficultés liées au pouvoir d'achat, l'avenir du système social (santé, retraites...) ou encore la protection de l'environnement. Aujourd'hui, le sondage CSA montre un déclinisme toujours majoritaire mais dont la part est réduite par rapport aux chiffres observés il y a un an.

Cela est peut-être dû aux récents rapports de l'Insee et de la Banque de France, qui ont tous deux noté un rebond de l'économie française plus rapide qu'attendu. Ainsi, les deux instances ont respectivement relevé leurs prévisions de croissance pour 2021 d'un quart de point (à 6,25%) et d'un demi-point (à 6,3%). Tous deux estime que l'activité devrait rattraper son niveau d'avant la pandémie au quatrième trimestre, soit en fin d'année.

Mais la crise n'est pas derrière nous et l'optimisme est toujours minoritaire chez les Français. Si l'on en croit les résultats du sondage CSA pour CNEWS, les hommes y sont néanmoins plus enclins que les femmes. 41% des premiers considèrent que la France n'est pas en déclin, contre seulement 34% des secondes. L'âge des interrogés ne semble en revanche pas déterminant pour trancher la question puisque le rapport déclinistes/optimistes est à peu près le même pour chaque génération, de l'ordre de 60/40%. Seuls les 25-34 ans se montrent un peu plus tranchés, à 69% du côté d'une France en déclin.

Parmi les catégories socioprofessionnelles, les CSP- se distinguent avec une part plus large de déclinistes que celle de l'échantillon total, à 71%. Les CSP+ et les inactifs sont presque parfaitement d'accord, avec respectivement 42 et 40% des interrogés considérant que le pays n'est pas en déclin.

Sur l'échiquier politique, le déclinisme est souvent considéré comme l'apanage des électeurs de droite et extrême droite. Les résultats du sondage de l'Institut CSA ne viennent pas contredire cela puisque cette opinion est clairement majoritaire à droite : à 82% contre 48% à gauche. Sa part grimpe même à 94% dans les rangs de l'extrême droite.

A noter que La France insoumise et la gauche radicale de manière générale se distinguent au sein de leur couleur politique en étant les seules à se montrer plus déclinistes qu'optimistes (à 55 et 60%). Au centre, le rapport s'inverse totalement, avec 67% d'électeurs qui ont foi en l'avenir. D'ailleurs, le parti le plus optimiste n'est autre qu'LREM, celui du président Emmanuel Macron. Parmi les sympathisants interrogés, 70% considèrent que la France n'est pas en déclin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
16/septembre/2021 - 21h30

Des arguments SVP.

Portrait de YVESM
16/septembre/2021 - 21h29
bravli a écrit :

quand la justice va elle fermer ce site de Morandini, qui incite au racisme, au machisme, aux fake news, entre autres

Oh un troll !

Portrait de lucieat
16/septembre/2021 - 18h44

Beaucoup n'aiment pas travailler tout simplement,ils ont tant d'aides de toutes sortes que ça les conforte dans leur  fénéantise, il arrive qu'on touche plus au chômage que de retrouver du travail.

Je connais des boîtes qui cherchaient des employés dont la première question a été "et pour les congés , ça marche comment ? " avant même de travailler.

En France, il y a du travail, des milliers de postes n'arrivent pas à être fournis, mais trop fatiguant, trop prenant, trop loin, trop tout ...

il faut un peu se sortir les mains des poches et bosser, il faudra le faire plus longtemps, c'est inéluctable pour payer les futures retraites, mais les tout puissants syndicats, disent systématiquement NON à toutes propositions, comment voulez vous qu'on s'en sorte ?

Portrait de Bigpower
16/septembre/2021 - 18h18
RED2510 a écrit :

En clair tout ce qui dépend de l'Etat ne fonctionne plus. A qui la faute ? peut être aux syndicats qui pour préserver leurs statuts hyperprivilégiés font grève pour ne pas se réformer et bloquent le pays. Résultat : l'Education Nationale a le budget par enfant le plus élevé au monde et les enseignants mal payé car trop d'administratif et pas assez d'heures travaillées (un prof allemand gagne 2 fois plus mais travaille 40h par semaine) - Idem pour les hôpitaux et encore pire dans notre mille feuilles électoral (région/departement/super régions).

Par contre notre industrie se porte de mieux en mieux avec de vrais champions (3 banques "too big to fall", PSA (devenu Stellantis) affiche des profits records devant Porsche (excusez du peu), l'Industrie du luxe continu de créer beaucoup d'emploi (LVMH va embaucher, si il les trouve, 1200 personnes sur son nouveau site de Vendôme dans le Loir et Cher, l'aéronautique repart fort après une forte crise).... Quand à l'Agriculture, la qualité de nos produits est saluée dans le monde entier alors je ne suis pas d'accord avec vous sur ce point.

Donc non tout n'est pas noir, mais les français adorent se flageller.

Je suis d'accord avec vous.  Concernant l'agriculture, ce n'est évidemment pas la qualité des productions que je critique. Ce sont les conditions dans lesquelles travaillent nos agriculteurs.  Ils sont de moins en moins nombreux, travaillent de plus en plus, pour gagner de moins en moins.  Ce que je dénonce, c'est le fait que dans notre pays les agriculteurs qui sont primordiaux car ils nous nourrissent, n'arrivent pas à vivre décemment de leur travail. Et ça, ce n'est pas normal.

Portrait de alex t'es rieur
16/septembre/2021 - 17h29

ça c'est le résultat de tous les opposants négatifs tendance nocifs ne désirant pas que la France gagne ou aille mieux, en particulier des extrémistes et haineux manifestant depuis des années chaque samedi pour casser le pays, son économie, le moral et la confiance, la démocratie et la république...

"moi ou le chaos" étant leur principe et plus ça va mal mieux eux ils se portent.

avec des français qui se savent que râler, rager, ne sont jamais contents, n'en ont jamais assez, ne sont plus demandeurs mais exigeurs, ne savent que hurler, invectiver, menacer, injurier et avoir recours à la violence verbale puis physique...

Dans ces conditions évidemment!

Alors qu'on a su passer la crise et pandémie, s'en sortir, et que les bonnes nouvelles notamment économiques ne cessent de s'enchaîner!

Après la planète n'ira pas mieux elle, la pollution, les resources naturelles sont épuisées, et on est entré dans la dernière extinction animale dont nous faisons partie puisque nous sommes des animaux, la race dominante détruisant tout, faune, flore...

Donc en mode suicide collectif de la planète sans réduire population et consommation, pollution et excès, certain qu'on va vers notre fin: comment avoir le moral avec ça?! c'est général pas que l'Europe et la France!!!

Portrait de RED2510
16/septembre/2021 - 17h00
Bigpower a écrit :

L'enseignement ?  >  Situation catastrophique ! La justice ?  >  Catastrophique ! La santé ?  >  Catastrophique !  La police ?  >  Catastrophique !  L'agriculture ?  >  Catastrophique !  L'état des routes ?  >  Catastrophique !  La sécurité ?  >  Catastrophique !  L'armée ?  >  Catastrophique !  L'administration ?  >  Catastrophique !Partout où l'on regarde, c'est catastrophique et de pire en pire !  Donc oui, on peut dire que la France en en déclin, et pas qu'un peu...

En clair tout ce qui dépend de l'Etat ne fonctionne plus. A qui la faute ? peut être aux syndicats qui pour préserver leurs statuts hyperprivilégiés font grève pour ne pas se réformer et bloquent le pays. Résultat : l'Education Nationale a le budget par enfant le plus élevé au monde et les enseignants mal payé car trop d'administratif et pas assez d'heures travaillées (un prof allemand gagne 2 fois plus mais travaille 40h par semaine) - Idem pour les hôpitaux et encore pire dans notre mille feuilles électoral (région/departement/super régions).

Par contre notre industrie se porte de mieux en mieux avec de vrais champions (3 banques "too big to fall", PSA (devenu Stellantis) affiche des profits records devant Porsche (excusez du peu), l'Industrie du luxe continu de créer beaucoup d'emploi (LVMH va embaucher, si il les trouve, 1200 personnes sur son nouveau site de Vendôme dans le Loir et Cher, l'aéronautique repart fort après une forte crise).... Quand à l'Agriculture, la qualité de nos produits est saluée dans le monde entier alors je ne suis pas d'accord avec vous sur ce point.

Donc non tout n'est pas noir, mais les français adorent se flageller.

Portrait de bergil
16/septembre/2021 - 14h54

Ce n'est pas la perte du contrat de vente des sous-marins qui va la remonter !

Portrait de lucieat
16/septembre/2021 - 14h28

Depuis les années 80 (années Mittérand ?) la France est en déclin , progressivement mais durablement.

Tout baisse que ce soit le niveau des élèves, l'école ne fabrique que des enfants ignares, incapables d'écrire sans fautes, nuls en tout: histoire, géo, langues, français, maths, on est les plus mauvais du monde,de l'enseignement supérieur,( les médecins ne savent que regarder leur ordinateur et plus les patients) ,la santé publique en général, la formation , la télé, la jeunesse, il faut les voir, tous le nez dans leur portable dès la porte du lycée franchie, perdus sans leur précieux instrument qui les abêtit, la musique, l'obsolescence programmée de nos appareils, la nourriture qui n'a plus de goût etc... même le climat se détraque

Heureusement quelques exceptions font encore espérer que tout n'est pas perdu

Il n'y a que les prix qui augmentent

Portrait de Yanik65
16/septembre/2021 - 13h25

Le plus triste dans tout ça c'est que le constat semble sans appel et qu'il n'y aucune raison d'espérer que cela s'arrange. Comme si la descente vers un futur très compliqué était irrémédiable ...

Portrait de SuperTV
16/septembre/2021 - 13h10

Hélas je le crain également, et rien n'est fait  pour que cela s'arrange avec le temps,c'est catastrophique 

Portrait de Bigpower
16/septembre/2021 - 12h10

L'enseignement ?  >  Situation catastrophique ! La justice ?  >  Catastrophique ! La santé ?  >  Catastrophique !  La police ?  >  Catastrophique !  L'agriculture ?  >  Catastrophique !  L'état des routes ?  >  Catastrophique !  La sécurité ?  >  Catastrophique !  L'armée ?  >  Catastrophique !  L'administration ?  >  Catastrophique !Partout où l'on regarde, c'est catastrophique et de pire en pire !  Donc oui, on peut dire que la France en en déclin, et pas qu'un peu...

Portrait de Députéhonnête_mdr5
16/septembre/2021 - 12h02

Et ces 62% … ce sont des lucides !!

Portrait de djbaxter
16/septembre/2021 - 11h47
Buenas a écrit :

La Politique de macron pendant le covid, en donnant des aides à tire l'argot, a bien révélé que l'immense majorité des français est constituée d'assistés permanents, vivant de la générosité de l'état, et cela a révélé en plus la feignantise légendaire des français, dont beaucoup ne veulent plus bosser, parce que c'est trop contraignant. Si la France décline, c'est surtout à cause des français eux même 

Plus généralement et moins culpabilisant sur la supposée fainéantise des Français, sachez que 3 millions de travailleurs bénéficient de la prime d'activité qui complètent le salaire de l'employeur. C'est le symbole qu'on ne vit pas correctement de son travail en France, trop taxé, trop prélevé, trop normé.. pour au final financer une usine à gaz qui distribue des aides sociales. Quel système! 

13% des salariés soit 3,3 millions de personnes sont payés juste au SMIC. C'était moins de 8% il y a 30 ans. La proportion augmente très vite car c'est le niveau de salaire le plus subventionné par l'Etat avec très peu de charges.

Le travail précaire à durée limitée ou à temps partiels, les bas salaires, c'est ce qui se développe le plus. On n'augmente pas la richesse produite par habitant et le niveau de vie général avec de telles pratiques. Résultat, la France est 29ème au rang mondial, et la richesse produite par habitant a augmenté de 24% en 20 ans en Allemagne contre 12% en France.

Portrait de BeOil
16/septembre/2021 - 11h33
Buenas a écrit :

La Politique de macron pendant le covid, en donnant des aides à tire l'argot, a bien révélé que l'immense majorité des français est constituée d'assistés permanents, vivant de la générosité de l'état, et cela a révélé en plus la feignantise légendaire des français, dont beaucoup ne veulent plus bosser, parce que c'est trop contraignant. Si la France décline, c'est surtout à cause des français eux même 

Très juste.

La france est le dernier pays collectiviste occidental. Ajoutez à cela une crasse prégnante et sa propension à disséminer ses miasmes à la face du monde entier, vous avez une situation économicosanitaire apocalyptique. Ce pays est en train de s’effondrer aux yeux de tous mais les mougeons veulent continuer à croire et à jouir des « plaisirs » de la vie avec une aiguille dans chaque membre.

Ils ont les dirigeants qu’ils méritent, je ne m’apitoierai pas sur leur sort et 2022 n’y changera strictement rien.

Portrait de Buenas
16/septembre/2021 - 11h23

La Politique de macron pendant le covid, en donnant des aides à tire l'argot, a bien révélé que l'immense majorité des français est constituée d'assistés permanents, vivant de la générosité de l'état, et cela a révélé en plus la feignantise légendaire des français, dont beaucoup ne veulent plus bosser, parce que c'est trop contraignant. Si la France décline, c'est surtout à cause des français eux même