27/08 11:46

Coronavirus - Après des agressions, un pharmacien à Rambouillet suspend la vaccination: "Je n’avais jamais vu un tel niveau de violence au quotidien"

Depuis la mise en place du pass sanitaire, le 9 août dernier, un pharmacien de Rambouillet (Yvelines) constate que ses conditions de travail se sont fortement dégradées. Au Parisien, Alexandre Bonnuit explique que, le mercredi 18 août dernier, une de ses collaboratrices a été victime d'une agression. Un homme qui est venu se faire vacciner contre le Covid-19 sans rendez-vous s'en est pris à l'employée au comptoir en déclarant "Vaccine-moi, sinon t'es mort".

Durant quinze minutes, l'individu "a proféré des menaces tout en gardant sa main dans la poche de son pantalon, j’avais peur qu’il ait un couteau", se souvient le patron qui a appelé la police. Le pharmacien explique que les agents le connaissaient déjà. "C’est un homme qui travaille à Rambouillet et a l’habitude de faire parler de lui, ils l’ont simplement laissé repartir", ajoute-t-il.

Le lendemain, dans un train reliant la gare Montparnasse à Rambouillet, l'homme reconnait une collaboratrice de la pharmacie et "l’a menacée avant de la suivre dans le wagon et de l’agresser sexuellement", indique Alexandre Bonnuit en précisant que l'employée a déposé plainte qui n'a pas été prise au commissariat.

Depuis le début du mois, le pharmacien constate que ses conditions de travail ont changé. "Jusqu’à présent les gens venaient se faire vacciner de leur plein gré, là ils le font sous la contrainte et ça génère beaucoup de frustration", confie-t-il. Et d'ajouter : "Depuis dix ans que je travaille à Rambouillet, je n’avais jamais vu un tel niveau de violence au quotidien, même s’il s’agit d’une minorité de personnes".

Face à cette situation, Alexandre Bonnuit a décidé de ne plus délivrer de vaccin contre le Covid-19 dans son officine. Le ministre de la Santé Olivier Véran a appelé le professionnel pour lui assurer de son soutien. Le pharmacien doit rencontrer aujourd'hui la députée LREM de sa circonscription Aurore Bergé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de alex t'es rieur
27/août/2021 - 21h57

Agresser ainsi un docteur en pharmacie qui tente de sauver des vies est un non sens.

C'est gravissime et criminel. 

Ces fous dangereux ne devraient pas pouvoir continuer à nuire et rester en liberté...

Portrait de Libertas
27/août/2021 - 19h08

L'agresseur qui voulait être vacciné sans rendez-vous n'a pas eu de chance, s'il était tombé sur une pharmacienne anti-vax, il aurait été vacciné (elle est subtile celle-là smiley )

Portrait de Libertas
27/août/2021 - 19h08

-

Portrait de Greenday2013
27/août/2021 - 13h34

Peut-on avoir le prénom de l'agresseur ?

Portrait de th93100
27/août/2021 - 12h59

Empêche t'on les cons d'antivax de l'étre ?

Qu'ils fassent leurs choix, les assument et nous foutent la paix

Portrait de mbagnick
27/août/2021 - 12h49

Il y en a beaucoup sur ce forum qui ne sont pas conscients de la violence dans la rue…