29/07 06:55

Coronavirus - Le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé cette nuit un nouveau confinement de l’île à partir de demain pour une durée d’au moins trois semaines

Le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé cette nuit un nouveau confinement de l’île à partir de vendredi 19 h pour une durée d’au moins trois semaines, afin d’endiguer la flambée du nouveau coronavirus. « Nous sommes inquiets, la situation sanitaire s’aggrave et les chiffres de la Covid 19 explosent », ont assuré lors d’une conférence de presse Olivier Coudin, le directeur adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) et Stanislas Cazelles.

La Martinique passe de 2.241 cas positifs la semaine dernière à 3.537 cas selon la préfecture qui précise que la tendance à la hausse se confirme avec 1.100 cas positifs déjà enregistrés sur les deux premiers jours de la semaine.

Le taux d’incidence du Covid-19 passe de 280 cas à 995 pour 100.000 habitants, selon la préfecture.

Le couvre-feu en vigueur en Martinique à partir de 21 heures sera ramené à 19 heures jusqu’à 5 heures du matin avec des conditions de circulation plus strictes.

Le confinement qui sera mis en place dès ce week-end aura pour objectif « de casser la courbe, faire baisser le nombre de contamination et protéger le territoire en vue de la rentrée scolaire », a expliqué Stanislas Cazelles.

Pour défendre sa mesure, le préfet a rappelé que « le dernier confinement en Martinique a permis de baisser de 75 % le taux de contaminations ».

Stanislas Cazelles a précisé qu’il faudra se munir d’une attestation pour se déplacer au-delà d’un rayon de plus de 10 km du domicile.

Il a également indiqué que tous les commerces resteront ouverts, mais que les restaurants seront en revanche fermés.

L’accès aux plages est autorisé pour une baignade « dynamique et sportive ». Les regroupements de bateaux seront eux interdits.

Le préfet a par ailleurs appelé les habitants à respecter à nouveau « la règle des six » personnes dans la sphère privée. Pour lutter « contre les activités festives à domicile », les prestations à domicile, comme les traiteurs, les musiciens, etc., seront interdites, a-t-il ajouté.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions