24/07 11:17

Coronavirus - Marche arrière du Maire de Nice, Christian Estrosi, qui renonce finalement à la mise en place du pass sanitaire pour les enfants dans les centres de loisirs et de vacances

Le maire de Nice, Christian Estrosi, renonce finalement à la mise en place du pass sanitaire pour les enfants dans les centres de loisirs et de vacances. Il recommande néanmoins aux familles d’effectuer des tests salivaires et ajoute que : « les animateurs et personnels qui ne seraient pas vaccinés devront présenter un test afin d’assurer la meilleure protection possible ».

Le maire de Nice avait annoncé hier « une remontée de cas de Covid dans les centres de loisirs et d’accueils » de la ville.  « Il y aura un centre d’accueil dédié où les tests pourront être effectués au Théâtre de Verdure dès ce samedi. Il pourra accueillir les enfants et les ados qui ont besoin d’effectuer un test PCR.

Dès lundi, une partie du centre leur sera entièrement dédiée pour les tests PCR et salivaires, au niveau du kiosque à musique », a détaillé Christian Estrosi, assurant que ces mesures ont été mises en place pour « que les enfants soient sécurisés et les parents rassurés au maximum ».

Le maire a par ailleurs indiqué que les centres de loisir seront fermés dès le premier cas positif au Covid-19 déclaré, par groupe d’âge, rapporte-t-il au quotidien « Jusqu’à présent on fermait à partir de trois cas », a rappelé Christian Estrosi.

« Seuls les personnels disposant d’un passe sanitaire pourront être en exercice et ce dès lundi », concernant les centres de loisirs et d’accueil. Des mesures de précaution qui seront étendues au personnel municipal qui accueille du public.

« Cela va être mis en place progressivement en 15 jours. Nous avons déjà 80 % du personnel accueillant du public vacciné », a précisé Christian Estrosi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
24/juillet/2021 - 12h37

La vidéo qui est visible ici ne comporte pas de date. C'est une erreur. Christian Estrosi a pourtant été ministre et il sait que toute intervention, depuis une quinzaine d'années, comporte un "écriteau", généralement sur le pupitre indiquant 1) le lieu où on se trouve mais surtout 2) la date... Il n'a pas l'air d'être si bien entouré que ça au niveau de la communication