20/07 07:15

Coronavirus - Joe Biden s'efforce de calmer le jeu après avoir accusé Facebook de "tuer des gens": "Nous ne sommes pas en guerre contre Facebook, nous sommes en guerre contre le virus"

"Nous ne sommes pas en guerre contre Facebook", a assuré cette nuit la porte-parole de la Maison Blanche; le président Joe Biden s'efforçant lui aussi de calmer le jeu après avoir accusé vendredi le réseau social de "tuer des gens". "Nous ne sommes pas en guerre contre Facebook, nous sommes en guerre contre le virus", a dit lundi Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche. Un peu plus tôt, le président Joe Biden était lui revenu sur des propos très vifs qu'il avait tenus vendredi à propos des fausses informations sur la vaccination anti-Covid circulant sur Facebook.

"Facebook ne tue pas les gens", a-t-il déclaré lundi à la presse, après un discours à la Maison Blanche sur l'économie américaine. Il a fait valoir que des usagers du réseau social "diffusaient de fausses informations. Cela peut faire du mal à ceux qui les écoutent. Cela tue des gens". "Voilà ce que j'ai voulu dire", a ajouté le président.

Vendredi, Joe Biden avait, dans une sortie d'une rudesse inhabituelle, estimé que Facebook et d'autres réseaux sociaux "tuaient" des gens en laissant circuler de fausses informations sur la vaccination contre le Covid. "Ils tuent des gens. La seule pandémie que nous avons touche des personnes qui ne sont pas vaccinées. Ils tuent des gens", avait répondu le président américain à une question sur ce qu'était son message à destination de groupes tels que Facebook.

La réponse du groupe de Mark Zuckerberg avait été cinglante: "Les faits montrent que Facebook aide à sauver des vies, un point c'est tout". Inquiète de voir s'enliser la campagne de vaccination au moment même où la propagation du variant Delta provoque une recrudescence de cas, la Maison Blanche a nettement durci le ton la semaine dernière contre les grands groupes technologiques, leur demandant de lutter davantage contre les fausses informations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Parapluie
20/juillet/2021 - 14h44

Si l'ancien président US avait déclaré ça on en aurait bouffé H24 à la TV et tous les médias nous auraient expliqué combien il est dangereux et complotiste. Toujours prompt à lui sauter dessus au moindre fait et geste ou déclaration. Doit-on rappeler que le premier scandale venant de la presse était le soir de son investiture : il aurait demandé deux boules de crème glacée au lieu d'une comme les autres invités ! * shocking *

Portrait de remarques
20/juillet/2021 - 08h40
Pouffion a écrit :

 

Encore une remarque  marquée au coin du bon sens ! Tremble AMERICA !

Bravo Commissaire Maigret et merci d'éclairer nos modestes chaumières de vos lumières. Coeur sur vous.

“Il faut être suffisamment intelligent pour bien faire l'imbécile. Faut-il être bien imbécile pour faire l'intelligent suffisant ?” JEAN GOUNY

Portrait de remarques
20/juillet/2021 - 08h15

Fait le malin...

Les «audit complet » du Winconsin, Géorgie et Arizona arrivent.

Tiens ! vos médias véreux français préférés n'en parlent pas ?