06/07 18:17

Voici pourquoi le mari de Delphine Jubillar pourrait être libéré dans les prochains jours, ses avocats affirmant que "sa mise en cause ne repose sur aucune preuve" !

Mis en examen et écroué pour le meurtre de son épouse Delphine, Cédric Jubillar va-t-il être remis en liberté ? Ses avocats ont défendu mardi devant la cour d’appel de Toulouse la remise en liberté de leur client, dénonçant un dossier qui ne repose sur aucune preuve. Le corps de l’infirmière de 33 ans, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre à Cagnac-les-Mines (Tarn), n’a toujours pas été retrouvé.

La situation du couple, en instance de divorce, ainsi que certaines informations parues dans la presse, ont fait de son mari le principal suspect, bien que celui-ci ne cesse de clamer son innocence.

«On n’a pas réussi à réunir des preuves, alors on nous fait la preuve par la négative», s’est exclamé l’un de ses avocats, devant les magistrats de la chambre d’instruction. «On n'a rien trouvé, donc c’est lui. Tout ce qu’il va faire ou ne pas faire, sera retenu contre lui». Il faisait référence aux déclarations à la presse du procureur de Toulouse, qui, peu après la mise en examen de son client, avait dévoilé une liste d’indices présentés comme autant d’éléments à charge, rapporte l’AFP.

Un autre avocat de Cédric Jubillar s’en est pris également à cette conférence de presse. Il l’a jugée «désastreuse et honteuse». Il a été «cloué au pilori par un procureur qui s’est départi de toutes les règles de déontologie».

«Après six mois d’enquête, des centaines d’auditions, des écoutes téléphoniques, on a affaire à un dossier dans lequel il n’y a pas de scène de crime, ni aucun élément qui permette de dire si un crime a eu lieu», a-t-il ajouté. Les trois avocats de la défense ont par ailleurs dénoncés des «fuites continues et insupportables» dans la presse, «orchestrées par on ne sait qui».

Un article du journal Le Parisien est notamment visé. Il avance que la mère de Cédric Jubillar a déclaré pendant sa garde à vue que son fils lui aurait dit : «Je vais la tuer, je vais l'enterrer et personne ne la retrouvera», quelques semaines avant la disparition.

Selon l’avocate de la mère Jessica Chefaroudi, sa cliente «a été instrumentalisée du début jusqu’à la fin de cette garde à vue et en est sortie psychologiquement brisée».

L'avocat général a requis le maintien en détention provisoire de Cédric Jubillar. Il l’a décrit comme un homme «en totale et constante contradiction avec lui-même (…) afin de protéger les indices et pour qu’il ne soit pas en mesure de modifier des éléments de l’enquête ni d’exercer des pressions sur quiconque». La décision est attendue jeudi 8 juillet à 11h30.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stefe95
7/juillet/2021 - 10h51
jeanseb54 a écrit :

Pour l’instant rien ne prouve que le mari est coupable, d’ailleurs les derniers éléments de l’accusation n’avaient rien de convaincants , l’histoire de la machine à laver : combien de personnes programment pour laver le linge la nuit, après les 40 pas du téléphone: il suffit de se lever la nuit pour uriner et ils sont faits, donc résultat laissons les enquêteurs faire leur travail et s’il est coupable il payera mais pour l’instant on ne sait pas et encore moins les détectives des bacs à sables de ce site

Dans cette affaire, ce n'est pas une banale lessive de vêtements de tous les jours, c'est la couette dans laquelle dormait la jeune femme disparue...

Portrait de jeanseb54
7/juillet/2021 - 10h39 - depuis l'application mobile
Jeand a écrit :

vous ne connaissez ^manifestement pas votre sujet, c'est pas 40 pas qu'il devrait y avoir mais des centaines si il avait cherché...

@Jeand ok alors pourquoi pas le guillotiner tout de suite, car il est coupable parce que son téléphone n’affiche pas assez de pas!!! Une preuve c’est des taches de sang, l’arme du crime etc , vous c’est le podomètre imprécis d’un téléphone, là vous êtes un détective de haut vol

Portrait de Jeand
7/juillet/2021 - 10h22
jeanseb54 a écrit :

Pour l’instant rien ne prouve que le mari est coupable, d’ailleurs les derniers éléments de l’accusation n’avaient rien de convaincants , l’histoire de la machine à laver : combien de personnes programment pour laver le linge la nuit, après les 40 pas du téléphone: il suffit de se lever la nuit pour uriner et ils sont faits, donc résultat laissons les enquêteurs faire leur travail et s’il est coupable il payera mais pour l’instant on ne sait pas et encore moins les détectives des bacs à sables de ce site

vous ne connaissez ^manifestement pas votre sujet, c'est pas 40 pas qu'il devrait y avoir mais des centaines si il avait cherché...

Portrait de jeanseb54
7/juillet/2021 - 00h21 - depuis l'application mobile

Pour l’instant rien ne prouve que le mari est coupable, d’ailleurs les derniers éléments de l’accusation n’avaient rien de convaincants , l’histoire de la machine à laver : combien de personnes programment pour laver le linge la nuit, après les 40 pas du téléphone: il suffit de se lever la nuit pour uriner et ils sont faits, donc résultat laissons les enquêteurs faire leur travail et s’il est coupable il payera mais pour l’instant on ne sait pas et encore moins les détectives des bacs à sables de ce site

Portrait de Azrael68
6/juillet/2021 - 23h23 - depuis l'application mobile

Si il sort , ce sera plus facile pour la famille de Delphine de le choper et de l’enterrer lui aussi quelque part !

Portrait de Climato
6/juillet/2021 - 19h27 - depuis l'application mobile

Si ce sale type est libéré c'est que vraiment le juge veut faire payer au procureur sa conférence de presse au mépris de la famille de la victime, mais plus rien ne m'étonne avec la justice française.

Portrait de Climato
6/juillet/2021 - 19h27 - depuis l'application mobile

Si ce sale type est libéré c'est que vraimentle juge veut faire payer au procureur sa conférence de presse au mépris de ma famille de la victime, mais plus rien ne m'étonne avec la justice française.