26/06 08:31

Un séisme de magnitude 4,0 a touché l’agglomération de Strasbourg ce matin - Un second séisme a été enregistré cinq minutes plus tard de magnitude 2,0

08h31: Son épicentre était situé à 5 km sous la commune de La Wantzenau. Il s'il s'agit d'un événement induit, c'est à dire lié à l'activité humaine. Ces données ont été validées par un analyste. Il s'agit du plus fort de la série de séismes lié à la géothermie qu'ait connu la région depuis novembre 2019.

Ce séisme a été suivi par une réplique de magnitude 2 à 5h05, indique le Rénass.

Très tôt samedi matin, les commentaires ont afflué sur les réseaux sociaux. "J'ai cru qu'on me berçait... sacré réveil", relève Elisabeth, qui a senti tout son lit bouger.

L'internaute localisée dans le quartier du Neuhof à Strasbourg témoigne sur la page Facebook des DNA : "J'avais l'impression que l'immeuble allait tomber", écrit une autre, depuis Hautepierre. Le tremblement de terre a été ressenti à travers l'agglomération de Strasbourg, jusque dans le nord du Bas-Rhin, à Cleebourg.

"Toute la maison a craqué", écrit Déborah, à Gries, qui habite une maison alsacienne. Certains habitants font état de chutes d'objets.

Les sapeurs-pompiers du Bas-Rhin ont enregistré de "nombreux appels" pour des demandes de renseignements suite au tremblement de terre. Ce matin à 7h, ils n'avaient pas eu besoin d’intervenir.

07h55: Un séisme de magnitude 4,0 selon le réseau national de surveillance sismique (Renass), basé à Strasbourg, a  touché l’agglomération alsacienne, ce matin aux alentours de 5 heures. Un second séisme a été enregistré cinq minutes plus tard - de magnitude 2,0 - au nord de Strasbourg, à proximité de la commune de La Wantzenau.

Le département Analyse Surveillance Environnement du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) a indiqué de son côté une magnitude de 4,3 pour le premier séisme, dont il a situé l’épicentre au nord-ouest de Strasbourg.

La principale secousse a été classée comme « induite » par le Renass, c’est-à-dire provoquée par une activité humaine.

Il s’agit du plus fort séisme ressenti ces derniers mois dans la région. « C’était du vraiment costaud cette fois », a tweeté Alain Fontanel, l’un des leaders de l’opposition au conseil municipal strasbourgeois. « Toute la maison a tremblé pendant quelques secondes. Merci aux apprentis sorciers de la géothermie profonde pour ce réveil brutal ».

De nombreuses réactions similaires étaient visibles sur les réseaux sociaux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions