18/11/2010 15:53

Pétition de scientifiques en faveur de l'AFM et du Téléthon

Une pétition vient d'être lancée en ligne par 24 pointures de la recherche en faveur de l'Association française contre les Myopathies (AFM), organisatrice du Téléthon, ont annoncé jeudi les premiers signataires.  

Sur le Web (www.genopole.fr/Temoignage.html) ces responsables scientifiques "se mobilisent en faveur de l'AFM et du Téléthon" qui font l'objet de critiques récurrentes, dont celle de drainer des fonds au détriment d'autres associations.  

Ils rappellent que la recherche biologique, biomédicale et génétique, n'aurait pas atteint en France son niveau actuel sans l'engagement militant des malades et de l'AFM "qui, au travers du Téléthon, entraîne chaque année des millions de nos concitoyens".  

"Les plus importantes parmi les infrastructures de notre recherche génétique n'auraient pas été construites sans leur esprit toujours novateur, parfois visionnaire, des opportunités offertes par l'alliance de la recherche fondamentale, de la technologie et de la recherche clinique", écrivent les signataires dans un texte de témoignage. "Des recherches parmi les plus fructueuses n'auraient eu ni la puissance ni le retentissement qu'elles ont montrés sans leurs choix décisifs".  

"Cette émission sort la maladie et les malades de l'isolement, du ghetto des hôpitaux", a expliqué à la presse une signataire, Marina Cavazzana-Calvo, qui s'émeut de "cette société de marginalisation du handicap" physique et psychiatrique.  

"Faire disparaître le Téléthon serait une catastrophe", ajoute la chercheuse qui a participé aux premiers succès de thérapie génique (bébés-bulles et thalassémie, maladie du sang héréditaire).   

"L'argent du Téléthon est indispensable à de très nombreuses équipes de recherche", renchérit Marc Peschanski, précurseur des greffes neuronales, directeur de l'institut I-stem dédié aux cellules souches.  

Ont notamment signé aussi les généticiens Axel Kahn, Jean-Louis Mandel et Jean Weissenbach, Philippe Ménasché (recherche sur le coeur), Philippe Moullier (recherche sur la cécité génétique), Margaret Buckingham (Pasteur), José-Alain Sahel (Institut de la vision), Pierre Tambourin, (Génopole), François Gros (Académie des Sciences) et Patrick Aubourg (Inserm, thérapie génique réussie dans une maladie du cerveau frappant des enfants).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de titi85
18/novembre/2010 - 22h14

Bonjour,
Arrêtons tous ces commentaires soupçonneux, tout d'abord, avant de condamner, il faut savoir de quoi l'on parle, la personne qui est à l'origine de la polémique c'est Pierre Bergé. Oui il y eu des placements immobiliers et heureusement qu'il y en a eu, car sans la construction de nouveaux bâtiments, il n'y a plus de nouvelles recherches avec de nouvelles technologies de recherche, entre autre celui dédié à la fabrication de médicaments de thérapie génique pour les maladies rares, les constructions d'appartements près d'Angers qui sont des "lieux de répit pour les familles", et contrairement à ce que vous dites, ce M. Pierre Bergé est attaqué en diffamation par l'AFM.
Je veux quand même dire que sans l'AFM et le téléthon, la France ne serait pas leader mondiale dans la recherche génétique.
Grâce à L'AFM et au téléthon, la carte du génome humain a été offerte gratuitement aux chercheurs du monde entier et classé patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.
Voilà ci cela a pu éclairé quelques lanternes.

Portrait de Fred5959
18/novembre/2010 - 17h15

Il est clair que si le téléthon disparait, les financements disparaitront en meme temps. Il est clair egalement que si les dons du téléthon sont répartis entre plusieurs asociations (j'en ai entendu parler je ne sais ou ...), nombreux sont les donateurs, dont moi, qui ne donneront plus rien. Je choisis de donner MOI MEME au téléthon et c'est mon choix. Il est hors de question qu'une autre personne, par exemple le gouvernement, décide de ce que je dois faire de mes dons, et à qui il faut donner !!