21/06/2021 11:45

Le quotidien pro-démocratie Apple Daily à Hong Kong affirme ne plus pouvoir payer ses salariés à la suite du gel de ses actifs dans le cadre d'une loi sur la sécurité nationale

Le quotidien pro-démocratie Apple Daily à Hong Kong a affirmé ne plus pouvoir payer ses salariés à la suite du gel de ses actifs dans le cadre d'une loi sur la sécurité nationale, ce qui pourrait très vite le contraindre à cesser toute parution. Pendant des années, Apple Daily a affiché un soutien indéfectible au mouvement pro-démocratie et n'a pas manqué de critiquer vertement les dirigeants chinois.

Son propriétaire, le magnat de la presse, Jimmy Lai est actuellement en détention, condamné à plusieurs peines de prison pour son implication dans des manifestations pro-démocratie en 2019. Il est également inculpé en vertu de la loi sur la sécurité nationale, des faits passibles de la prison à vie. Mark Simon, un conseiller de M. Lai vivant à l'étranger, a indiqué que le gel des actifs du journal l'empêchait de poursuivre ses activités. Cette mesure avait été ordonnée la semaine dernière, quelques heures après une perquisition au sein de la rédaction du journal et l'arrestation de cinq de ses dirigeants.

"Notre problème n'est pas que nous n'avons pas de fonds, nous avons 50 millions de dollars (42 millions d'euros) en banque", a-t-il expliqué à CNN. "Notre problème est que le secrétaire en charge de la Sécurité et la police ne nous laissent pas payer nos journalistes (...) notre personnel (...) et nos fournisseurs. Ils ont bloqué nos comptes". Lam Man-chung, un responsable de la rédaction qui ne fait pas partie des personnes arrêtées, a indiqué à l'AFP qu'un conseil d'administration du groupe de presse devait se tenir lundi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions