05/06 16:02

La pandémie de Covid-19 qui fait rage depuis 17 mois a plongé plus de 100 millions de travailleurs supplémentaire dans la pauvreté, révèle l'ONU

La pandémie de Covid-19 qui fait rage depuis 17 mois a plongé plus de 100 millions de travailleurs supplémentaire dans la pauvreté, révèle l'ONU, à cause de la chute des heures de travail et l'évaporation de bons emplois.

Et la crise est loin d'être finie, l'emploi ne devant retrouver son niveau d'avant la pandémie qu'en 2023, met en garde l'Organisation internationale du travail (OIT) dans un rapport annuel.

A la fin de 2021, le monde comptera encore 75 millions d'emplois de moins que si la pandémie, qui a démarré en Chine, n'avait pas eu lieu.

Et même fin 2022, le retard ne sera pas rattrapé, avec 23 millions d'emplois de moins qu'en l'absence de la crise sanitaire qui a déjà fait plus de 3,5 millions de morts.

"Se remettre du Covid-19 n'est pas seulement un problème de santé", a estimé le patron de l'OIT, Guy Ryder, soulignant "qu'il faudra aussi surmonter les dégâts sévères causés aux économies et aux sociétés".

"Sans un effort délibéré d'accélérer la création d'emplois décents, et de soutenir les membres les plus vulnérables de la société et la reprise dans les secteurs économiques les plus touchés, les effets de la pandémie pourraient se faire sentir pendant des années sous la forme de pertes de potentiel humain et économique et de plus de pauvreté et d'inégalité", a-t-il prédit.

Le rapport de l'OIT montre que quelque 205 millions de personnes devraient être sans emploi en 2022, soit bien plus que les 187 millions de 2019.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sibel430
5/juin/2021 - 19h27

Pourquoi JMM ne nous parle pas des émails de Fauci ?

"Dans ces mails on apprend que Fauci (médecin qui dirige la stratégie sanitaire des EU sur la covid) savait que :- les masques étaient inefficaces pour éviter les contagions- les asymptomatiques ne contaminent pas ou quasi- la chloroquine était un traitement prometteur- le génome du virus était possiblement manipulé et conçu comme une arme biologique- des travaux de gains de fonction étaient à l'oeuvre au labo de Wuhan- une immunité post infectionet qu'il a délibérément caché ces informations qui si révélées auraient réduit à néant tout le narratif covid qu'on subit depuis 1 an et demi ."