02/06 08:30

Le Général Emmanuel de Richoufftz, signataires de la tribune des généraux, annonce qu’il va passer devant un Conseil de Discipline

Le Général Emmanuel de Richoufftz, qui est l’un des signataires de la tribune des généraux publiée par Valeurs actuelles, a annoncé hier qu’il allait passer devant un Conseil de Discipline après ses propos concernant la situation en France. . Ce général a dirigé entre-autre les opérations de maintien de la paix en ex-Yougoslavie, il a été chef du bureau « Opérations » de la Force d'action rapide, dans le cadre de l'OTAN. «Nous n’avons pas à être récupérés » avait-il déclaré après la publication de sa tribune et les tentatives de récupération politique, ajoutant : «Nous sommes apolitiques. Moi, dans ma vie, je suis, j’ai été, j’espère, totalement apolitique. Et j’essaye d’apporter mon intelligence, ma réflexion, au débat national.»

Interrogé un peu plus tard, sur Europe 1 il avait fait un état terrible de la situation en France : "Quand, tous les jours, vous avez des tirs à la kalachnikov dans des quartiers de Montpellier ou de Nîmes, en toute impunité, on peut dire qu'on est en guérilla urbaine. On est habitué à voir tout ça régulièrement sur nos chaînes et nos radios, mais moi je ne m'y habitue pas."

Selon lui, le pays est engagé dans une voie de violence courante et permanente. Et si l'Etat ne fait pas ce qu'il faut, le risque est de voir une police et une gendarmerie dépassées par les évènements.

"Le premier travail qu'il faudrait faire, c'est un travail pour l'intégration. Quand l'insertion a raté, vous êtes marginalisés, et ça entraîne une révolte et le choix d'une voie qui n'est pas forcément celle de la loi", a-t-il jugé. "J'ai signé ces tribunes, parce que je pense que dans les banlieues, il y a lieu de faire quelque chose".

Le Général Emmanuel de Richoufftz sera en direct dans Morandini Live à partir de 10h35 sur Cnews et Non Stop.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
2/juin/2021 - 10h24

 ce militaire savait parfaitement qu'en apparaissant à visage découvert il finirait aux arrêts comme l'opposant Russe Navalny qui a peine guéri et se connaissant sous le coup d'une condamnation retourne illico en Russie, ce sont des comportements voulus, après pourquoi ? mais le fait de se présenter comme des victimes cela ne marche pas.