23/05 18:30

Scandale international - Le Bélarus a envoyé un chasseur intercepter un avion de ligne de la Ryanair à bord duquel se trouvait un militant de l'opposition qui a été interpellé

Le Bélarus a envoyé dimanche un chasseur intercepter un avion de ligne de la Ryanair à bord duquel se trouvait un militant de l'opposition qui, selon cette dernière, a été interpellé à son arrivée à Minsk par les services de sécurité du régime d'Alexandre Loukachenko.

Le média d'opposition Nexta a affirmé que son ancien rédacteur en chef Roman Protassevitch avait été arrêté après l'atterrissage d'urgence à l'aéroport de la capitale du Bélarus de cet appareil, un Boeing 737 de la compagnie Ryanair en provenance d'Athènes et avec pour destination Vilnius en Lituanie.

Nexta a affirmé que l'atterrissage d'urgence avait été suscité par une "bagarre" déclenchée par des agents des services de sécurité bélarusses, présents à bord et qui affirmaient qu'un engin explosif se trouvait dans l'appareil.

L'aéroport de Minsk, cité par l'agence de presse officielle Belta, a affirmé que l'alerte à la bombe s'était révélée "erronée" après une fouille du Boeing.

Le président Alexandre Loukachenko a quant à lui donné l'ordre personnellement à un avion de chasse MiG-29 d'intercepter l'avion après cette alerte, a dit son service de presse.

A l'été et à l'automne derniers, M. Loukachenko a été confronté à mouvement de contestation historique ayant rassemblé pendant plusieurs semaines des dizaines de milliers de personnes à Minsk et dans d'autres villes, une mobilisation énorme pour un pays d'à peine 9,5 millions d'habitants.

Mais la protestation s'est progressivement essoufflée face à des arrestations massives, des violences policières ayant fait au moins quatre morts, un harcèlement judiciaire permanent et de lourdes peines de prison infligées à des militants et à des journalistes.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a qualifié d’« acte de terrorisme d’État » l’arrestation dimanche de l’opposant bélarusse Roman Protassevitch après que son vol a été forcé d’atterrir à Minsk par un avion de chasse du Bélarus. « Je condamne dans les termes les plus forts l’arrestation de Roman Protassevitch par les autorités bélarusses, après qu’un vol de passagers de Ryanair a été détourné. Ceci est un acte de terrorisme d’État criminel », a-t-il écrit sur Twitter.

L’UE appelle Minsk à laisser repartir l’avion dérouté avec « tous les passagers ». Paris dénonce une situation « inacceptable », appelle à une « réponse ferme et unie » des Européens

Ailleurs sur le web

Vos réactions