07/05 11:02

L'Union Européenne est "prête à discuter" de la proposition américaine pour lever les protections de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid

L'UE est « prête à discuter » de la proposition américaine pour lever les protections de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid, afin d’en accélérer la production et la distribution, a déclaré jeudi la présidente de la Commission européenne. « L’UE est prête à discuter de toute proposition qui s’attaquerait à la crise de façon efficace et pragmatique. Nous sommes prêts à discuter de la façon dont la proposition américaine peut permettre d’atteindre cet objectif », a assuré Ursula von der Leyen .

Dans un discours en visioconférence à l’Institut universitaire européen de Florence (Italie), l’Allemande a cependant rappelé que l’UE était pour l’heure « le principal exportateur de vaccins du monde » et a appelé les autres pays producteurs à lever leurs restrictions pour exporter leurs doses. L’administration du président américain Joe Biden avait annoncé mercredi soutenir la levée des brevets sur les vaccins, précisant que Washington participait « activement » aux négociations menées en ce sens à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Une levée temporaire des brevets est notamment réclamée par l’Inde et l’Afrique du Sud pour pouvoir accélérer la production, mais certains pays, dont la France, y sont farouchement opposés. Jusqu’à présent, l’UE ne se disait pas favorable, arguant que cette solution prendrait du temps, faute de moyens de production immédiatement mobilisables. Mas Bruxelles avait semblé récemment entrouvrir la porte.

« Un transfert de brevet verrait la production démarrer d’ici un an à 14 mois (...) L’an prochain, lorsqu’on aura réussi à augmenter la production de nos usines, pourra se poser cette question », indiquait lundi Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur.

Pour autant, « dans l’immédiat, nous appelons tous les producteurs de vaccins à autoriser l’exportation et à éviter toutes les restrictions susceptibles de perturber les chaînes d’approvisionnement » pharmaceutiques, a insisté Mme von der Leyen jeudi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gillesdelors7571
7/mai/2021 - 15h45
hummerH2 a écrit :

Emmanuel Macron a assuré qu'il était "tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée" sur les vaccins anti-Covid. "Oui nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial", a ajouté le président de la République.

 

Angela Merkel a opposé une fin de non-recevoir, jeudi 6 mai, à l’offre américaine de lever les brevets sur les vaccins anti-Covid.

 

Entre la position de la "patronne" de l'Europe et celle de son "sous-prefet" Français, j'ai déjà une petite idée de la décision finale de l'UE ...

je suis d'accord avec merkel  y'a des labos qui ont fait un gros travaille  qui ont etes tres efficaces pour mettre au point des vaccins  rapidement et on veut leur enlever  le benefice de ce travaille en plus pifzer  a fait aussi le necessaire pour livrer et fabriquer des plus en plus de doses 

Portrait de croco
7/mai/2021 - 13h48 - depuis l'application mobile

Pour les Européens ça ne changeraient rien car toutes les usines Européennes sont déjà mises à contribution pour produire les vaccins, y compris les usines françaises. Ça concerne surtout les pays pauvres qui pour l'instant n'ont pas l'accès massif aux vaccins. Mais quoiqu'il en soit le temps que ces pays construisent les usines et le temps que le transfert de technologie se fasse, il se passeraient des mois, et nous on aura déjà été vaccinés depuis longtemps.

Portrait de hummerH2
7/mai/2021 - 12h45

Emmanuel Macron a assuré qu'il était "tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée" sur les vaccins anti-Covid. "Oui nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial", a ajouté le président de la République.

 

Angela Merkel a opposé une fin de non-recevoir, jeudi 6 mai, à l’offre américaine de lever les brevets sur les vaccins anti-Covid.

 

Entre la position de la "patronne" de l'Europe et celle de son "sous-prefet" Français, j'ai déjà une petite idée de la décision finale de l'UE ...

Portrait de ThierryG
7/mai/2021 - 11h56

Avec l'union européénne, la décision sera prise quand le vaccin ne sera plus efficace et qu'un autre aura vu le jour pour lutter contre un variant plus agressif !