27/04 07:16

L'audience de la cérémonie des Oscars s'effondre aux Etats-Unis avec 2,5 fois moins de téléspectateurs que l'année dernière... qui était déjà le plus mauvais score historique !

L'audience de la dernière édition des Oscars s'est effondrée avec un score de 9,85 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis, une chute de plus de 58% par rapport à l'année précédente et un plus bas historique, selon les chiffres communiqués par la chaîne ABC qui diffusait la cérémonie. Début 2020, avant la pandémie qui a bouleversé Hollywood et l'industrie du cinéma, la soirée de remise des Oscars avait attiré 23,6 millions de spectateurs américains, ce qui était déjà à l'époque le pire score d'audience enregistré par l'événement.

Ce très mauvais résultat était attendu par les experts et est conforme aux chiffres en berne réalisés cette saison par d'autres prix cinématographiques, comme les Golden Globes (6,9 millions de spectateurs aux USA) et les Grammy Awards (8,8 millions). Habituellement les Oscars sont l'événement non-sportif le plus suivi de l'année mais cette fois ils pâlissent en comparaison de la diffusion du premier épisode d'un remake de la série "The Equalizer", qui a attiré 20 millions d'Américains, et de l'interview du prince Harry et de Meghan Markle par Oprah Winfrey le mois dernier, avec plus de 17 millions.

Les salles de cinéma ayant été fermées pendant une grande partie de 2020, les studios ont repoussé les grosses productions, comme "West Side Story" de Steven Spielberg ou la nouvelle version de "Dune".

Les candidats en lice aux Oscars cette année n'étaient visiblement pas familiers d'une partie du public, à l'image du grand vainqueur de la soirée, "Nomadland", un film indépendant au budget modeste et avec une grande partie d'acteurs amateurs jouant leurs propres rôles.

A ce jour, le film aux trois Oscars a à peine rapporté deux millions de dollars au box-office américain.

Cette chute de l'audience des Oscars a été régulièrement observée ces dernières années. En 2014 encore, la soirée de gala attirait plus de 43 millions de spectateurs devant le petit écran.

Parmi les ratés relevés cette année par nombre d'experts, l'absence d'Anthony Hopkins, sacré meilleur acteur pour "The Father". Or exceptionnellement, les organisateurs avaient modifié l'ordre de remise des statuettes, qui s'achève traditionnellement par le meilleur long-métrage, pour finir par l'Oscar du meilleur acteur.

"A 83 ans, je ne m'attendais pas à recevoir ce prix, vraiment pas", s'est excusé depuis le pays de Galles Anthony Hopkins dans une vidéo publiée sur Instagram. Il a également salué la mémoire de Chadwick Boseman, mort l'an dernier d'un cancer après avoir tourné son dernier film "Le Blues de Ma Rainey".

La star était considérée comme le grand favori dans la catégorie du meilleur acteur. La cérémonie phare d'Hollywood se tenait exceptionnellement dans une gare historique du centre de Los Angeles, où stars en lice et équipes techniques pouvaient travailler en respectant les consignes sanitaires et la distanciation physique. Les avis des critiques sur la cérémonie étaient mitigés lundi, beaucoup regrettant le manque d'humour et de numéros musicaux qui sont la marque de fabrique de ces grands shows à l'américaine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ThierryG
27/avril/2021 - 16h31
Yanik65 a écrit :

Outre l'année catastrophique pour le cinéma mondial pour les raisons que l'on connait, la "politisation", sur fond d'antiracisme et avant cela, contre Trump, de ces cérémonies les ont rendues insupportables.

Tous ces oscarisés doivent se poser la question : est-ce mon talent ou la doxa qui m'a valu cette récompense ?

A partir du moment ou tu donnes des critères raciaux pour avoir droit à l'obtention de tel ou tel prix, à partir du moment ou tu annonces clairement vouloir privilégier la diversité la question n'a pas besoin d'être posée.Ce type d'évènements, gangrénés par l'idéologie racialiste n'a plus de valeur aux yeux des cinéphiles!

Portrait de Amos
27/avril/2021 - 12h26 - depuis l'application mobile

je crois que Glenn Close est nommé pour le même film aux razzie.

Portrait de Yanik65
27/avril/2021 - 09h26

Outre l'année catastrophique pour le cinéma mondial pour les raisons que l'on connait, la "politisation", sur fond d'antiracisme et avant cela, contre Trump, de ces cérémonies les ont rendues insupportables.

Tous ces oscarisés doivent se poser la question : est-ce mon talent ou la doxa qui m'a valu cette récompense ?