02/04 22:45

USA - Le Capitole attaqué une nouvelle fois: Un véhicule fonce sur une voiture de police tuant au moins un agent, un autre blessé - L'homme interpellé - L'attaque n'est pas liée au terrorisme - VIDEO

22h43 : Trois mois après l'assaut meurtrier du Capitole, un policier est mort et un autre a été blessé devant le siège du Congrès américain à Washington lorsqu'un suspect leur a foncé dessus en voiture, avant de brandir un couteau et d'être tué. L'attaque ne paraît pas liée au "terrorisme", a précisé la police. Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine, mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès, et des journalistes, étaient présents lors de ces faits, survenus en début d'après-midi. Tenant des boucliers, des militaires de la Garde nationale, déployée au Capitole depuis l'attaque du 6 janvier, se sont précipités depuis les immeubles de bureaux parlementaires à proximité vers le Capitole. D'autres se sont placés près de barrages de police qui bloquaient la route.

Des images de télévision ont montré un véhicule bleu écrasé contre une barrière de police dans la rue, et des blessés transportés dans des ambulances. Un hélicoptère s'est posé sur l'esplanade au pied du Capitole, avant de prendre à son bord des civières.

"Le suspect a percuté deux de nos agents avec sa voiture", avant de heurter une barrière, a expliqué la cheffe de la police du Capitole à Washington, Yogananda Pittman. "A ce moment-là, le suspect est sorti du véhicule avec un couteau à la main" et "a commencé à s'avancer vers les agents de la police du Capitole", après quoi les agents lui ont "tiré" dessus, a-t-elle précisé, lors d'une conférence de presse. Un des deux agents blessés "a succombé", a-t-elle indiqué, la voix brisée.

Le suspect est "décédé", a-t-elle annoncé. Cette attaque ne paraît pas liée au "terrorisme", a précisé un autre responsable de la police lors de cette conférence de presse organisée à la hâte devant le Capitole.

L'enceinte du Capitole avait été placée sous très haute protection après l'attaque du 6 janvier, menée par des manifestants pro-Trump. Certaines des barrières de protection avaient été retirées récemment, et le périmètre de sécurité resserré autour du siège du Parlement américain.

La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a ordonné de mettre les drapeaux en berne en hommage au policier décédé. Les faits se sont produits près d'un point de contrôle du côté du Sénat, là où entrent les parlementaires lorsque la chambre haute est en séance. La police a bouclé plusieurs avenues entourant le siège du Congrès "à cause d'une menace extérieure". P

lusieurs milliers de partisans de Donald Trump s'étaient jetés à l'assaut du siège du Congrès le 6 janvier, au moment où les élus certifiaient la victoire de son rival démocrate Joe Biden à la présidentielle. Cinq personnes sont mortes au cours de cette attaque, dont le caractère spontané est de plus en plus remis en cause, et plus de 300 personnes ont été arrêtées jusqu'ici en lien avec leur participation à l'assaut.20h48: Un policier mort lors de la nouvelle attaque au Capitole à Washington, annonce la police

20h19: LE POINT SUR CE QUE L'ON SAIT:

Deux policiers ont été blessés près du Capitole à Washington après avoir été heurtés par une voiture, selon la police, et le bâtiment, siège du Congrès américain, a été bouclé. "Un suspect a été arrêté", a indiqué la police du Capitole sur Twitter. "Les deux agents sont blessés. Tous les trois ont été amenés à l'hôpital."

L'enceinte du Capitole avait été placée sous très haute protection après l'assaut meurtrier du 6 janvier, mené par des manifestants pro-Trump. Certaines des barrières de protection avaient été retirées récemment, et le périmètre de sécurité resserré autour du siège du Parlement américain. La police du Capitole est intervenue "après avoir été informée que quelqu'un avait foncé avec un véhicule sur deux agents", a-t-elle précisé.

Les faits se sont produits près d'un point de contrôle du côté du Sénat. Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès et des journalistes étaient présents. Un hélicoptère s'est posé un temps sur l'esplanade au pied du Capitole puis est reparti, selon les images d'un journaliste filmées depuis l'intérieur. Des tirs ont retenti au moment de l'interpellation du suspect, selon des médias.

20h04: Selon CNN et MSNBC, le suspect aurait brandi un couteau en direction des officiers de police après avoir percuté une barrière située devant le Capitole avec son véhicule

20h02: Des tirs ont retenti au moment de l'interpellation du suspect, selon plusieurs médias américains

20h00: La police du Capitole est intervenue «après avoir été informée que quelqu'un avait foncé avec un véhicule sur deux agents», a-t-elle précisé. Les faits se sont produits près d'un point de contrôle du côté du Sénat.

19h44: Suite à cet incident, le bâtiment fédéral a été bouclé par les forces de l'ordre.

19h40: Le conducteur du véhicule a été arrêté, a indiqué la police du Capitole sur Twitter. "Les deux agents sont blessés. Tous les trois ont été amenés à l'hôpital."

19h38: Deux policiers ont été blessés aux abords du Capitole à Washington après avoir été heurtés par une voiture, selon la police américaine.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fred3000
3/avril/2021 - 01h25

C'est pas un Pro Trump, mais un noir black matter, nation of islam.

 

Portrait de axl59
3/avril/2021 - 00h24
mbagnick a écrit :

L’info pas politiquement correct: « Membre de la "nation of islam"… »

Oui, c'est un "BLM"... 

 

Portrait de mbagnick
2/avril/2021 - 23h28

L’info pas politiquement correct: « Membre de la "nation of islam"… »

Portrait de Ka
2/avril/2021 - 21h10

"L'enceinte du Capitole avait été placée sous très haute protection après l'assaut meurtrier du 6 janvier, mené par des manifestants pro-Trump."

J'aime beaucoup comment cette phrase est tournée, comme ça ceux qui n'ont pas suivi l'histoire en détails pourront penser que ce sont les pro-trump qui ont tué quelqu'un en janvier dernier.