21/03 07:50

Coronavirus - Allemagne : Des heurts ont éclaté samedi entre la police et des opposants aux mesures restrictives prises contre le Covid-19 à Cassel - Vidéo

Des heurts ont éclaté samedi entre la police et des opposants aux mesures restrictives prises contre le Covid-19 à Cassel, une ville du centre de l'Allemagne, au cours d'un des plus grands rassemblements de ce type depuis le début de l'année dans ce pays. Entre 15.000 et 20.000 personnes ont participé à la manifestation, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police locale.

Les affrontements se sont produits quand des contestataires qui s'étaient retrouvés, serrés les uns contre les autres et ne portant pas de masque de protection, sur une place du centre de Cassel - la Friedrichsplatz -, le principal point de ralliement, ont tenté de se frayer un passage à travers un cordon de policiers pour se joindre à d'autres mécontents, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les forces de l'ordre ont alors fait usage de gaz au poivre pour les disperser. Ailleurs dans la ville, la police a répliqué à coups de matraque et à l'aide d'un canon à eau à des groupes qui tentaient de franchir des barrières et qui jetaient des bouteilles. Il y a par ailleurs eu des bagarres avec des contre-manifestants quand les contestataires ont essaimé à partir des lieux autorisés pour leur rassemblement dans les rues de Cassel.

"Ce n'est pas ce à quoi une action de protestation pacifique doit ressembler", a tweeté le police du nord de la Hesse, un des Etats régionaux allemands. Elle a notamment accusé les manifestants d'"attaques répétées" contre les employés des services d'urgence. "Nous ne tolérons pas de telles attaques", a ajouté la police, qui a prématurément mis fin au rassemblement sur la Friedrichsplatz en raison des violations des règles d'hygiène.

Cette manifestation s'est déroulée à l'appel du mouvement "Querdenker" ou "Anticonformiste", qui a organisé quelques-uns des plus grands rassemblements "anti-corona" en Allemagne depuis le début le début de la pandémie.

Il fédère des membres de l'extrême gauche, des adeptes des théories du complot, des détracteurs de la vaccination ainsi que des partisans de l'extrême droite.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de remarques
21/mars/2021 - 11h09
Kakadu a écrit :

Faut arrêter de penser que ces manifestations ne sont menées que par des complotistes ! Il y a aussi beaucoup de personnes qui y participent, car inquiètent pour l'avenir.

A chaque manifestation, c'est le même résumé (extrême droite, extrême gauche et complotistes), juste pour décrédibiliser les mouvements. Ca devient de la désinformation et c'est grave.

En Allemagne ou en Autriche (qui sont loin d'être des pays qui manifestent d'ordinaire), tous les weekends ou presque, il y a des manifestations de ras-le-bol, qui se font généralement sans violence, de personnes qui veulent juste pouvoir bosser ou qui ont peur pour l'avenir de leurs enfants. Est-ce inacceptable ? Mais les journalistes ne font plus leur boulot depuis des années, et là on le voit chaque jour. Insupportable. 

Pas complotiste mais questionniste libre si l'expression existait !  

Portrait de Kakadu
21/mars/2021 - 09h39

Faut arrêter de penser que ces manifestations ne sont menées que par des complotistes ! Il y a aussi beaucoup de personnes qui y participent, car inquiètent pour l'avenir.

A chaque manifestation, c'est le même résumé (extrême droite, extrême gauche et complotistes), juste pour décrédibiliser les mouvements. Ca devient de la désinformation et c'est grave.

En Allemagne ou en Autriche (qui sont loin d'être des pays qui manifestent d'ordinaire), tous les weekends ou presque, il y a des manifestations de ras-le-bol, qui se font généralement sans violence, de personnes qui veulent juste pouvoir bosser ou qui ont peur pour l'avenir de leurs enfants. Est-ce inacceptable ? Mais les journalistes ne font plus leur boulot depuis des années, et là on le voit chaque jour. Insupportable. 

Portrait de remarques
21/mars/2021 - 09h00
Amos a écrit :

Donc on est le peuple le plus indocile, qui rale, se plaint tout le temps n'arrête pas de manifester et en même temps on est l'inverse.

Il faut choisir.

Nous ne sommes plus depuis peu de temps avec les méthodes actuelles de gestion des masses....hélas !

Portrait de Amos
21/mars/2021 - 08h52
remarques a écrit :

Faut dire qu'en France, c'est le syndrome de Stockholm depuis la fin des gilets jaunes avec les black block et le Covid pour mater tout cela. Triste France !

Donc on est le peuple le plus indocile, qui rale, se plaint tout le temps n'arrête pas de manifester et en même temps on est l'inverse.

Il faut choisir.

Portrait de remarques
21/mars/2021 - 08h28

Faut dire qu'en France, c'est le syndrome de Stockholm depuis la fin des gilets jaunes avec les black block et le Covid pour mater tout cela. Triste France !