16/03 09:40

Harcèlement scolaire : Après le meurtre d'Alisha, revoir le témoignage bouleversant d'Anneliz hier dans "Crimes" en direct sur NRJ12 : "Mes camarades de classe m'ont aspergée d'essence et ont voulu me brûler vivante" - Vidéo

Alisha, 14 ans, est morte noyée dans la Seine et ce drame a fait la Une des journaux et bouleversé les Français. Les suspects sont deux adolescents, camarades de classe de la victime. Ils lui auraient tendu un guet-apens sur fond de rivalité et de dérapage sur les réseaux sociaux. C'est dans ce contexte qu'a témoigné hier, dans "Crimes et Faits Divers" sur NRJ12, Anneliz. Cette jeune fille a grandi dans l’est de Paris, dans le 20ème arrondissement. A 11 ans, elle fait son entrée au collège. C'est une élève brillante et sportive, alors lorsqu’elle rentre en 6ème, ses proches ne sont pas inquiets de sa réussite.

Et effectivement la petite fille a rapidement d’excellent résultats, et s’attire les félicitations de ses professeurs. Mais avec ses camarades de classe, tout n’est pas si rose. Les autres élèves sont jaloux de ses exploits, et commencent à faire de la vie d’Anneliz, un enfer. Au départ, ce sont simplement des insultes et des brimades.

Mais rapidement, Anneliz est également victime de coups, et même de passages à tabac. Sa famille alerte l’établissement scolaire et des mesures sont prises par le corps enseignant. Mais cela ne calme pas les harceleurs de la jeune fille, bien au contraire. En souffrance, Anneliz commence à se scarifier et pense même au suicide.

Mais elle n’est malheureusement pas au bout de ses peines. Car un mercredi après-midi, ses bourreaux vont aller encore plus loin et tenter de l’immoler par le feu en la recouvrant d’essence.

Anneliz a témoigné hier en direct dans "Crimes et Faits Divers" sur NRJ12, en direct à 13h35, face à Jean-Marc Morandini et son témoignage est bouleversant. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bibilababiole
16/mars/2021 - 13h14

Personne très touchante. Témoignage édifiant. Même si le premier de la classe a toujours été une tête de turc toute désignée ( ce qui en dit long sur la nature humaine, dès le plus jeune âge), on atteint ici des sommets de barbarie. Et le pire dans tout ça, c'est le corps enseignant, incapable de comprendre et de protéger.