14/03 11:30

Coronavirus - Les Etats-Unis permettent désormais aux étudiants en médecine, aux dentistes, vétérinaires, ou encore aux retraités de ces professions, de vacciner

Les Etats-Unis permettent désormais aux étudiants en médecine, aux dentistes, vétérinaires, ou encore aux retraités de ces professions, de vacciner. "Grâce à la mesure d'aujourd'hui, plus de personnel de santé (...) sera éligible pour participer à l'effort national pour vacciner la population américaine", s'est félicitée la Maison Blanche dans un communiqué. Le personnel désormais éligible inclut toute une nouvelle série de professions, dont les sages-femmes, les dentistes ou les vétérinaires.

Les personnes "récemment retraitées" de ces professions, ainsi que d'anciens pharmaciens, pourront également réaliser les piqûres "si elles jouissaient encore d'une bonne réputation au moment de l'expiration de leur licence", précise la Maison Blanche.

Les étudiants en médecine, en soins infirmiers, et des autres professions éligibles pourront aussi vacciner, "avec une formation appropriée et sous supervision professionnelle". Un site internet a été lancé pour que les personnes qui pensent entrer dans ces catégories puissent se porter volontaires. Les Etats-Unis et leurs quelque 330 millions d'habitants ont passé ce vendredi le cap des 100 millions de doses injectées, un seuil symbolique qui devrait être atteint ce week-end.

Deux des trois vaccins autorisés dans le pays nécessitent deux injections par personne. Le président américain Joe Biden a souhaité jeudi soir que tous les Américains adultes soient éligibles au vaccin d'ici le 1er mai, indifféremment de leur âge ou antécédents médicaux.

C'est déjà le cas en Alaska, et un autre Etat, le Michigan, a annoncé qu'il ouvrirait à son tour la vaccination à toutes les personnes de plus de 16 ans le 5 avril.

D'ici fin mai, les Etats-Unis auront reçu assez de doses pour couvrir l'ensemble de la population adulte, a promis l'exécutif.

Joe Biden a également annoncé jeudi le déploiement de 4.000 soldats supplémentaires pour participer à la campagne de vaccination, portant leur nombre total à 6.000.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LOIC 33
27/mars/2021 - 18h59

Ils devraient faire des contrôles a la frontière et dans les aéroports et verbaliser non pas les citoyens français mais le gouvernement, comment les gens peuvent circuler confinés ou pas ? 

Portrait de zig et puce
15/mars/2021 - 10h22
hummerH2 a écrit :

Tout simplement parce qu'ils sont habitués à faire des piqures . Un veto doit en faire je ne sais pas combien de fois par jour.smiley

Meme moi, qui ne suis ni medecin, ni infirmier, ni pompier... bref ne possède aucun diplôme pour le faire à un humain, j'ai fait tellement de piqures en intramusculaire à mes chiens durant ma vie, que ça ne m’inquiéterait pas le moins du monde d'en faire une à un humain.

Le principe est le même ! smiley

C'est une évidence ! curieux comme les gens ont une méconnaissance absolue de ce qu'est un vétérinaire , test et j'en passe ! des mois qu'on aurait du les associés au combat contre cette cochonnerie. 

Portrait de VNBis
14/mars/2021 - 15h01

Notre gouvernement d'incapables va maintenant pouvoir les singer

Portrait de hummerH2
14/mars/2021 - 13h48
tskynet a écrit :

bien... étonnant les vetos mais pourquoi pas c'est des toubibs après tout

Tout simplement parce qu'ils sont habitués à faire des piqures . Un veto doit en faire je ne sais pas combien de fois par jour.smiley

Meme moi, qui ne suis ni medecin, ni infirmier, ni pompier... bref ne possède aucun diplôme pour le faire à un humain, j'ai fait tellement de piqures en intramusculaire à mes chiens durant ma vie, que ça ne m’inquiéterait pas le moins du monde d'en faire une à un humain.

Le principe est le même ! smiley

Portrait de tskynet
14/mars/2021 - 13h14

bien... étonnant les vetos mais pourquoi pas c'est des toubibs après tout