04/03 09:41

Situation surréaliste dans l'Eure où des élèves de seulement 6 ans terrorisent une école et tyrannisent les autres enfants et les instituteurs - Vidéo

Dans l'Eure, la tension est à son maximum dans l’école de Saint-Eloi-de-Fourques, à tel point que la situation serait devenue ingérable pour les professeurs. Agés de seulement 6 ans, plusieurs élèves perturbent leur classe de CP/CE1 à tel point que des enfants prennent beaucoup de retard sur le programme et sont même victimes de violences, rapportent des parents. Ces derniers, très en colère, menacent désormais de bloquer l’école le 12 mars prochain pour se faire entendre.

Certains affirment que les enfants sont "en souffrance", évoquant même des agressions à la cantine, et des enfants qui prennent des couteaux.  Une petite fille aurait même été agressée deux fois avec des coups dans le ventre, rapporte une maman.

De son côté, l’académie, qui a été contactée par plusieurs parents d'élèves, évoque un seul enfant difficile, qui souffrirait d’un handicap psychologique, et une évaluation médicale serait en cours. Quant à l’inspecteur d’académie, Dominique Leporati, il se dit surpris de cette fronde, disant que ce dernier est un élève "qui a des besoins éducatifs particuliers", et "qui a du mal à respecter la règle, donc forcément il y a eu des perturbations en classe, peut-être dans la cour.” 

A noter que ces incidents ne sont pas nouveaux, car après des événements similaires en 2016 et 2019, l’inspection académique avait promis l’arrivée d’un maître expérimenté pour apaiser la situation.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sNow
5/mars/2021 - 10h28 - depuis l'application mobile

L’inspecteur académique : encore une autruche de gauche

Portrait de Paprium
4/mars/2021 - 21h06
Babibel a écrit :

Quel rapport ? 

N'essayez pas d'y voir un rapport si votre vision de la France d'aujourd'hui ne le permet pas.

Portrait de PhilRAI
4/mars/2021 - 17h47
Babibel a écrit :

Quel rapport ? 

La différence de culture !

Portrait de Jilou1994
4/mars/2021 - 16h32

Un enfant c'est une âme incarnée comme vous et moi qui a besoin de limites. Ne pas lui en donner c'est lui manquer de respect et c'est le condamner à une vie de souffrance. Alors soit on le reprend fermement avec affection pour le remettre sur le droit chemin du respect, de la tolérance et de l'humilité pour devenir heureux de jouer collectif, soit on lui donne l'excuse de l'enfant roi en pensant qu'on a un génie à la maison avec un mot à la mode, un autiste, alors qu'on a un actif crétin qui devient en fait un ennemi pour la planète et pour lui-même. 

Portrait de Babibel
4/mars/2021 - 15h31
Paprium a écrit :

Origine ethnique des enfants svp ?

Quel rapport ? 

Portrait de PhilRAI
4/mars/2021 - 15h24
Amos a écrit :

Non c'est la conséquence de 50 ans de Dolto ou Antier, ainsi que d'une certaine intelligentsia soixante-huitarde ( celle qui dit qu'il vaut mieux violer un enfant que de lui foutre une fessée s'il a fait une bêtise). Les enfants ont besoins de limite, si on ne leur en donne pas, on ne peut pas leur reprocher de faire n'importe quoi.

Oui, aussi, mais la politique qui consiste à répartir les élèves à problème dans toutes les classe est à mon avis encore plus préjudiciable.

Portrait de Hercule Poirot
4/mars/2021 - 13h41
fdupont a écrit :

Une bonne claque et un coup de pied au c.. a tous ces gosses et ont en parle plus. Où en sommes nous arrivés? Ça ne m’étonne pas qu’a 13/15 ans ils se tuent entre eux. Parents réveillez vous!!!

Quand j'avais une douzaine d'années, la seule fois où j'ai cherché la m.... C'était avec un camarade d'école qui avait redoublé et que je me plaisais à me moquer, cela a duré plusieurs semaines. Et l'inévitable est arrivé, il m'a cassé la figure. Arrivé à la maison, ma Maman qui a vu mon état était très remontée, et en me soignant Elle m'a demandé ce qui s'est passé, j'ai répondu sincèrement. Calmement elle a cessé de me soigner, elle a rangé le désinfectant et les sparadraps puis m'a dit sa deception que je me sois moqué d'un enfant qui avait moins de facilité que moi, Elle a exigé que je lui présente mes excuses le lendemain et que je l'invite à goûter... Pendant des semaines ma Maman me parlait avec distance et je voyais bien sa tristesse... Croyez-bien que cela m'a servi de leçon, non pas la raclée, mais sa réaction à elle... Depuis je suis devenu un Homme respectueux mais qui a toujours défendu son Honneur, se manière dure s'il le fallait... Si ma Maman m'avait soigné, aurait fait du foin à la direction en s'en prenant à cet elève, certainement que je serai devenu une racaille parmi tant d'autres

Portrait de Parapluie
4/mars/2021 - 12h56

Je suis pour repousser l'âge de l'avortement, 12/13 ans me semble une bonne solution de nos jours... smiley

Portrait de Palmer Louise
4/mars/2021 - 12h21
ThierryG a écrit :

Je ne comprends pas ou se situe le problème: Le ou les enfants problématiques qui perturbent le bon déroulement de la classe doivent être réprimandé par le corps proffessoral avec une information vers les parents dans le journal de classe. Si pas d'amélioration du comportement, on convoque les parents avec une deadline pour qu'ils recadrent efficacement le comportement de leur petit. Si pas d'amélioration, renvoi temporaire de l'élève.Après sa réintégration, si rien ne change, renvoi définitif de l'établissement.

Je ne vois pas pourquoi les enseignants et les parents se prennent plus la tête que ça. C'est aux parents des éléves disciplinés d'imposer à l'école d'offrir un environnement serein pour leur enfants. Si il y a des éléments perturbateurs ingérables, on les écarte c'est tout!

Si c'était si simple... Les enseignants du premier dégré n'ont pas le pouvoir de renvoyer des élèves. Les enseignants du 1er dégré doivent de plus en plus subir ce genre de situations particulièrement depuis la loi de 2005 sur le handicap où tous les élèves doivent être accueillis même s'ils ont un handicap lourd à gérer. Résultat de tout cela? de plus en plus de burn-out et de dépressions des enseignants. Travailler dans certaines classes est devenu un enfer.

Portrait de Gregeagle
4/mars/2021 - 12h10

Taper dans le porte monnaie des parents et vous verrez plus de soucis. 

Portrait de fdupont
4/mars/2021 - 12h01 - depuis l'application mobile

Une bonne claque et un coup de pied au c.. a tous ces gosses et ont en parle plus. Où en sommes nous arrivés? Ça ne m’étonne pas qu’a 13/15 ans ils se tuent entre eux. Parents réveillez vous!!!

Portrait de minnetonka
4/mars/2021 - 11h41
YVESM a écrit :

Message caché :

si vous n’êtes pas contents, mettez vos enfants dans le privé (et même sous entendu...comme nous).

Dans le privé....c'est pareil!!!! et en plus  c'est très cher!!!!

Portrait de th93100
4/mars/2021 - 11h08
ThierryG a écrit :

Je ne comprends pas ou se situe le problème: Le ou les enfants problématiques qui perturbent le bon déroulement de la classe doivent être réprimandé par le corps proffessoral avec une information vers les parents dans le journal de classe. Si pas d'amélioration du comportement, on convoque les parents avec une deadline pour qu'ils recadrent efficacement le comportement de leur petit. Si pas d'amélioration, renvoi temporaire de l'élève.Après sa réintégration, si rien ne change, renvoi définitif de l'établissement.

Je ne vois pas pourquoi les enseignants et les parents se prennent plus la tête que ça. C'est aux parents des éléves disciplinés d'imposer à l'école d'offrir un environnement serein pour leur enfants. Si il y a des éléments perturbateurs ingérables, on les écarte c'est tout!

malheureusement la socialisation à outrance du milieu scolaire favorise l'inverse...  les Français qui s'en sortent à l'international au niveau scolaire ont un p.... de mérite ! (mais représentent une très petite et regrettable minorité)

Portrait de Amos
4/mars/2021 - 11h07
ThierryG a écrit :

Je ne comprends pas ou se situe le problème: Le ou les enfants problématiques qui perturbent le bon déroulement de la classe doivent être réprimandé par le corps proffessoral avec une information vers les parents dans le journal de classe. Si pas d'amélioration du comportement, on convoque les parents avec une deadline pour qu'ils recadrent efficacement le comportement de leur petit. Si pas d'amélioration, renvoi temporaire de l'élève.Après sa réintégration, si rien ne change, renvoi définitif de l'établissement.

Je ne vois pas pourquoi les enseignants et les parents se prennent plus la tête que ça. C'est aux parents des éléves disciplinés d'imposer à l'école d'offrir un environnement serein pour leur enfants. Si il y a des éléments perturbateurs ingérables, on les écarte c'est tout!

L'enseignante est en arrêt maladie depuis qu'elle a reçu un bocal en verre dans la figure.

Je pense qu'ils ont déjà tout fait mais il y a certaines personnes avec des oeillères.

 

Portrait de ThierryG
4/mars/2021 - 10h55

Je ne comprends pas ou se situe le problème: Le ou les enfants problématiques qui perturbent le bon déroulement de la classe doivent être réprimandé par le corps proffessoral avec une information vers les parents dans le journal de classe. Si pas d'amélioration du comportement, on convoque les parents avec une deadline pour qu'ils recadrent efficacement le comportement de leur petit. Si pas d'amélioration, renvoi temporaire de l'élève.Après sa réintégration, si rien ne change, renvoi définitif de l'établissement.

Je ne vois pas pourquoi les enseignants et les parents se prennent plus la tête que ça. C'est aux parents des éléves disciplinés d'imposer à l'école d'offrir un environnement serein pour leur enfants. Si il y a des éléments perturbateurs ingérables, on les écarte c'est tout!

Portrait de Amos
4/mars/2021 - 10h51
PhilRAI a écrit :

C'est la conséquence d'une politique menée depuis des années qui consiste à vouloir obstinément répartir des enfants difficiles dans toutes les classe , au motif qu'ils seraient entraînés par la sagesse des autres .... C'est toujours l'inverse qui se produit, un gamin instable pourrit tout une classe , mais rien n'y fait, les idéologues persistent dans leur erreur.

Non c'est la conséquence de 50 ans de Dolto ou Antier, ainsi que d'une certaine intelligentsia soixante-huitarde ( celle qui dit qu'il vaut mieux violer un enfant que de lui foutre une fessée s'il a fait une bêtise). Les enfants ont besoins de limite, si on ne leur en donne pas, on ne peut pas leur reprocher de faire n'importe quoi.

Portrait de th93100
4/mars/2021 - 10h46

l'éducation est abandonnée par un grand nombre de parents... quant à l'enseignement Français, il est en pleine débâcle (cf les tests PISA et classements type IREF...) . Les gouvernements ont choisi le nivellement par le bas... nous n’allons pas vers le beau

Portrait de Francoisedupon
4/mars/2021 - 10h44

Bien contente d'avoir enlever mes enfants de l'école publique.

 

Portrait de cynou
4/mars/2021 - 10h38 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

C'est la conséquence d'une politique menée depuis des années qui consiste à vouloir obstinément répartir des enfants difficiles dans toutes les classe , au motif qu'ils seraient entraînés par la sagesse des autres .... C'est toujours l'inverse qui se produit, un gamin instable pourrit tout une classe , mais rien n'y fait, les idéologues persistent dans leur erreur.

@PhilRAI une pomme pourrie n'est jamais devenue saine au milieu des pommes mangeable

Portrait de cynou
4/mars/2021 - 10h36 - depuis l'application mobile

le plus aberrant c'est la réponse de l'académie. Si à 6 ans cet élève "malade" terrorise une classe, qu'est ce qu'il fera à 12 ans surtout sans réaction des responsables de l'éducation nationale et surtout des parents...

Portrait de geneva
4/mars/2021 - 10h29

OU SONT LES PARENTS et n'est-il pas possible de les RESPONSABILISER ! On nage vraiment en plein délire !

Tous ces gens qui font des gosses pour toucher des alloc devraient un peu être mis en cause, non ?

Portrait de PhilRAI
4/mars/2021 - 10h25

C'est la conséquence d'une politique menée depuis des années qui consiste à vouloir obstinément répartir des enfants difficiles dans toutes les classe , au motif qu'ils seraient entraînés par la sagesse des autres .... C'est toujours l'inverse qui se produit, un gamin instable pourrit tout une classe , mais rien n'y fait, les idéologues persistent dans leur erreur.

Portrait de jarod.26
4/mars/2021 - 09h48

6 ans et déjà racaille !

Portrait de YVESM
4/mars/2021 - 09h45

Message caché :

si vous n’êtes pas contents, mettez vos enfants dans le privé (et même sous entendu...comme nous).