01/03 20:36

Coronavirus - Olivier Véran : "Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus avec comorbidités pourront recevoir le vaccin AstraZeneca qui va être autorisé pour les 65/75 ans"

20h30: "Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus et qui ont des comorbidités" pourront recevoir le vaccin AstraZeneca chez leur médecin traitant, à l'hôpital ou en pharmacie "dans quelques jours", annonce Olivier Véran sur France 2, "le vaccin AstraZeneca va être autorisé pour les personnes âgées de 65 à 74 ans". Les personnes déjà positives au Covid, disposant d'un test PCR récent par exemple, n'auront plus besoin d'avoir besoin de deux injection de vaccin Pfizer ou Moderna, une seule suffira

 En France en 24 heures, 379 personnes sont mortes du Covid-19 à l'hôpital, selon le dernier bilan de Santé publique France. 1393 nouvelles admissions ont été enregistrées à l'hôpital entre dimanche et lundi, portant le nombre total de patients hospitalisés à 25.430.

347 nouvelles personnes ont été admises en réanimation en 24 heures, portant le nombre total de patients en réanimation à 3.544.

16h55: La maire Anne Hidalgo est en désaccord avec le confinement le week-end à Paris : c’est une « proposition inhumaine ». Une annonce faite lors d'un point presse cet après-midi. "Je propose aux enseignants de faire cours fenêtres ouvertes en profitant du retour des beaux jours. Je propose de faire classe en extérieur quand cela est possible. Nous mettrons à disposition les squares et jardins publics", a déclaré la maire de la capitale.

"Je propose d'ouvrir pour les étudiants des lieux supplémentaires de réviser au calme, en plus des bibliothèques, qui sont déjà ouvertes", a ajouté Anne Hidalgo. La maire de Paris annonce que "dès aujourd'hui, les parcs et jardins seront ouverts jusqu'à 18 heures, ce qui permettra aux Parisiennes et Parisiens de profiter des espaces aérés".

12h05: Emmanuel Macron a appelé lundi à «tenir» encore «4 à 6 semaines» avant de pouvoir desserrer certaines contraintes face à l'épidémie de coronavirus, lors d'un échange avec des jeunes dans un centre de formation aux métiers industriels à Stains (Seine-Saint-Denis).

Interpellé par un jeune homme qui lui demandait de «prolonger jusqu'à 19H00 le couvre-feu, parce que c'est dur», le chef de l'Etat l'a exhorté en souriant à «tenir encore quelques semaines», a constaté l'AFP. «Quatre à six semaines», a-t-il ajouté, au cours d'une visite sur le site de L'Industreet.

Alors que les indicateurs de l'épidémie sont repartis à la hausse, de nouvelles mesures de restriction pourraient être prochainement édictées dans une vingtaine de départements placés sous «vigilance renforcée».

Des concertations sont actuellement en cours entre préfets et élus locaux de ces départements, situés notamment en Ile-de-France et autour des grandes métropoles (Lyon, Marseille, Lille). Des confinements locaux le week-end, comme ceux prévalant à Nice et Dunkerque, pourraient être ordonnés à l'issue de ces consultations.

Parallèlement, l'exécutif mise sur la montée en puissance de la vaccination, notamment chez les plus vulnérables et les soignants, afin d'essayer d'atténuer la pression hospitalière. Jean Castex a annoncé jeudi qu'à la mi-mai, «la totalité des personnes de plus de 50 ans se seront vu proposer une première injection» contre le Covid-19.

Et d'ici fin mars, «les deux tiers des personnes de plus de 75 ans seront vaccinées», a encore indiqué le Premier ministre.

Le chef de l'Etat doit aussi tenir cette semaine une réunion avec des membres du gouvernement préparer la mise en place d'un «pass sanitaire», qui ne sera pas un «passeport vaccinal», en vue de la réouverture des lieux culturels et des restaurants fermés par la pandémie.

11h46: Il faut prendre des «mesures plus fortes» contre le Covid-19 en Ile-de-France mais un confinement de Paris seul serait «inefficace», a estimé lundi l'adjoint EELV à la mairie de la capitale David Belliard, tout en plaidant pour rouvrir les lieux culturels. D'éventuelles nouvelles mesures restrictives à Paris et en Ile-de-France seront au coeur de réunions séparées lundi après-midi, la mairie de Paris et la Région rencontrant chacune de leur côté les autorités préfectorales et sanitaires.

Pour David Belliard, toute décision de confinement doit être «une décision du gouvernement» car c'est «une décision très grave qui mérite aussi beaucoup de concertation». «Ce n'est pas au gouvernement, à l'Etat de décider tout seul mais ce n'est pas non plus à Paris de décider seul», sans les élus franciliens, a-t-il estimé sur RFI. Ces propos interviennent alors que «l'hypothèse» formulée jeudi par le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, de reconfiner la capitale pendant trois semaines pour «avoir la perspective de tout rouvrir» à son issue a suscité de fortes critiques dans l'opposition municipale comme au gouvernement, le Premier ministre Jean Castex évoquant des «fadaises».

Reconnaissant dans cet épisode «beaucoup de maladresse de communication», M. Belliard a jugé qu'«un confinement sur Paris serait évidemment inefficace, incompris (...), pas possible, surtout pas souhaitable». «Par contre» la «mauvaise» dynamique épidémique en Ile-de-France, notamment à Paris, appelle «sans doute» des «mesures plus fortes». Selon lui, le couvre-feu, générateur de «souffrance», n'est «pas efficace puisque la dynamique de l'épidémie repart à la hausse».

L'élu parisien a toutefois plaidé pour «apprendre à vivre avec le virus»: il faut selon lui «élargir les biens essentiels et notamment ouvrir les lieux culturels, mais aussi les lieux sportifs comme on le fait avec les librairies». Interrogé sur les images de foule massée sur les quais de Seine dimanche pour profiter du beau temps, M. Belliard a estimé qu'«il y avait sans doute trop de monde» mais que «les Parisiens ont besoin de prendre l'air». Ils «respectent globalement les règles sanitaires» et cela «ne nécessitait pas ce déploiement de forces de l'ordre qui était massif», a-t-il ajouté.

11h10: Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer assure que "l'objectif fondamental" de l'exécutif "est que les écoles de France restent ouvertes"

10h34: Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer est en visite ce matin à Lavoncourt en Haute-Saône pour le lancement des tests salivaires dans l’académie de Besançon

08h38: La France « pourrait enregistrer plus de 50.000 nouveaux cas de Covid-19 », selon les projections, dont le Journal du Dimanche a eu connaissance, d’un professeur et d’un maître de conférences en santé publique au CHU de Lille. Pour tenter de freiner l’épidémie, des mesures localisées ont été décidées. Nice et Dunkerque ont inauguré samedi un confinement le week-end. Le Premier ministre Jean Castex a aussi demandé aux préfets des 20 départements où l’épidémie de Covid-19 menace de flamber, de renforcer les contrôles des mesures en vigueur, dont les couvre-feux, en rappelant que l’objectif est de « tout faire pour éviter un confinement national ». De son côté, concernant un reconfinement, Luc Dauchet estime : « On a gagné du temps sur le moment où on n’aura pas d’autre choix que le confinement ». 

08h27: Près de 3.500 personnes atteintes de Covid-19 étaient soignées hier dans les services de réanimation en France, un indicateur en lente progression, selon les données publiées dimanche par Santé publique France. Avec 3.492 malades, dont 164 accueillis ces dernières 24 heures, le niveau d'occupation des services de réanimation, où sont soignés les cas les plus graves, retrouve celui de début décembre, à la sortie de la deuxième vague épidémique du coronavirus. Le nombre de malades en réa était redescendu à environ 2.600 début janvier, avant de repartir progressivement à la hausse depuis, conséquence de l'augmentation de la circulation du virus depuis le début de l'année 2021. Mais ce niveau reste éloigné du pic de la 2e vague de l'automne (4.900) et, surtout, de la 1e vague au printemps (7.000). Le total des personnes hospitalisées atteint lui 25.280 dimanche, un chiffre stable.

122 décès ont été enregistrés à l'hôpital entre samedi et dimanche, en baisse par rapport à dimanche dernier (160). Plus de 86.000 personnes malades du Covid-19 sont décédées depuis le début de l'épidémie, il y a environ un an. Alors qu'ils avaient diminué au début du mois de février, les cas de contaminations détectés sont ensuite repartis à la hausse, atteignant près de 140.000 la semaine du 15 février, contre un peu moins de 130.000 la semaine précédente, selon les données de Santé publique France. La tendance s'est confirmée ces derniers jours, avec plus de 30.000 cas enregistrés lundi. Face à la progression des variants plus contagieux du coronavirus, le gouvernement a instauré des confinements localisés le week-end sur tout le littoral des Alpes-Maritimes et pour la communauté urbaine de Dunkerque. Il a également placé 20 départements, qui couvrent notamment Paris, Lyon et Marseille, sous surveillance accrue, avec la possibilité d'y prendre les mêmes mesures.

07h49La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse attend que les préfets de la région lui "justifient" les mesures de restriction supplémentaires pour enrayer la progression du Covid-19, a-t-elle expliqué au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "Je souhaite qu'on fasse tout pour éviter ce reconfinement de l'Ile-de-France, mais je sais qu'il va falloir prendre de nouvelles mesures", a déclaré la présidente (Libres!) de région. Si elle "approuve la stratégie du gouvernement, qui constitue à tout faire pour l'éviter", elle va quand même "demander aux préfets de justifier les mesures de restriction supplémentaires". "Si le gouvernement me demande et me justifie des mesures de restriction dures, je ne m'y opposerai pas", a insisté Mme Pécresse. "Ce qui me paraît impensable, c'est qu'on puisse confiner Paris sans confiner la région", a-t-elle réagi après la suggestion faite jeudi par Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, de confiner la capitale pendant trois semaines afin de pouvoir tout rouvrir ensuite.

Pour enrayer la progression de l'épidémie, la présidente de région appelle à "revenir au maximum de télétravail", redescendu selon elle à un taux de 50% parmi les métiers qui peuvent y recourir. "Il faut que les entreprises refassent un effort", demande-t-elle. Mme Pécresse demande aussi au gouvernement de "changer les critères de vaccinations" afin de l'adapter "en fonction de la population hospitalisée". Il faut "flécher les vaccins là où la pandémie fait rage", dit-elle, rejoignant ainsi le président (PS) du département de Seine-Saint Denis Stéphane Troussel qui a réclamé jeudi des "doses supplémentaires" pour accélérer la vaccination dans cette zone fortement touchée par le Covid-19. Mme Pécresse, qui "souhaite que les écoles restent ouvertes", demande également de "tester massivement les élèves dans les écoles" avec des tests antigéniques. Cette stratégie doit permettre selon elle de "territorialiser les réponses" à la crise sanitaire, comme à Chambourcy (Yvelines) où les écoles primaires et le collège ne rouvriront pas lundi après la détection de 13 cas de variant sud-africain. Les 8 départements franciliens sont tous sous "surveillance renforcée", susceptibles de faire l'objet de mesures de confinements locaux à partir du week-end du 6 mars si la situation continuait à se dégrader, après des "concertations avec les élus", avait affirmé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
2/mars/2021 - 07h58
Azrael68 a écrit :

C’est pas de ce vaccin l’astrazeneca qu’on nous disait qu’il était moins efficace sur les personnes de plus de 65 ans ? Maintenant il l’est ? Comme c’est bizarre ! Ils ont sûrement dû changer la formule pour le rendre efficace je n’ai pas entendu l’info à la télé !

Attentions au raccourcis. Le consensus correct est : "Plusieurs autorités sanitaires ne recommandent pour l'instant ce vaccin qu'aux moins de 65 ans, en estimant qu'on manque de données sur son efficacité au-delà de cet âge."

Donc comme beaucoup de choses sur ce virus et ce qui gravite autour : on ne sait pas. Et "on manque de données" ce n'est pas la même chose que "il est moins efficace".

Portrait de Azrael68
2/mars/2021 - 06h36 - depuis l'application mobile

C’est pas de ce vaccin l’astrazeneca qu’on nous disait qu’il était moins efficace sur les personnes de plus de 65 ans ? Maintenant il l’est ? Comme c’est bizarre ! Ils ont sûrement dû changer la formule pour le rendre efficace je n’ai pas entendu l’info à la télé !

Portrait de Mikhail63
2/mars/2021 - 06h27
Nono75 a écrit :

C'est exactement ce que je m'étais dit en voyant la courbe injections / doses reçues qui n'était pas très flatteuse sur vaccin tracker.

Apparemment c'est un problème tout bête de logistique (je ne parle pas de la lenteur administrative qui fait notre charme) smiley .

1) tous les médecins ne sont pas volontaires, en plus il y avait les vacances scolaires.

2) c'est assez compliqué pour eux de gérer les rendez vous compte tenu des contraintes, entre les patients qui posent des lapins, les rendez vous à déplacer pour optimiser les injections, etc.

3) une fois la première dose prélevée le flacon ne dure que 6 heures sauf à le remettre au frais auquel cas c'est 48 heures.

4) L'AstraZeneca a mauvaise presse. Perso je suis éligible mais je me pose la question au sujet des variants. Et comme il y a trop d'incertitudes alors j'attends un peu qu'on avance sur le sujet avec notamment la réponse à la question de savoir si on peut se faire vacciner AZ puis si nécessaire en fonction de l'évolution des variants quelques mois plus tard faire un rappel Pfizer ou autre.

Je présume que pour les pharmacies cela devrait se passer un peu mieux même si le problème du flacon ouvert se posera de la même manière mais à la base les pharmacies sont équipées de réfrigérateurs mieux adaptés. Idem pour les médecins du travail pour lesquels ce sera plus simple car ils auront les salariés sur place, ou finalement pas si simple car le salarié qui n'a pas fait état de sa comorbidité à son employeur se verra un peu dévoilé même si le médecin doit respecter le secret médical.

Je plussoie. Tout est dit et bien dit!

Portrait de Nono75
1/mars/2021 - 23h18
hummerH2 a écrit :

20h30: "Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus et qui ont des comorbidités" pourront recevoir le vaccin AstraZeneca chez leur médecin traitant, à l'hôpital ou en pharmacie "dans quelques jours", annonce Olivier Véran sur France 2.

Il est grand temps !!!

Sur les 1,137 million de doses du vaccin AstraZeneca livrées en France, seulement 273.000 ont été administrées au 27 février selon les données du ministère de la Santé. On se demande pourquoi tous ces vaccins restaient en stock dans un hangar secret quelque part en France !

C'est exactement ce que je m'étais dit en voyant la courbe injections / doses reçues qui n'était pas très flatteuse sur vaccin tracker.

Apparemment c'est un problème tout bête de logistique (je ne parle pas de la lenteur administrative qui fait notre charme) smiley .

1) tous les médecins ne sont pas volontaires, en plus il y avait les vacances scolaires.

2) c'est assez compliqué pour eux de gérer les rendez vous compte tenu des contraintes, entre les patients qui posent des lapins, les rendez vous à déplacer pour optimiser les injections, etc.

3) une fois la première dose prélevée le flacon ne dure que 6 heures sauf à le remettre au frais auquel cas c'est 48 heures.

4) L'AstraZeneca a mauvaise presse. Perso je suis éligible mais je me pose la question au sujet des variants. Et comme il y a trop d'incertitudes alors j'attends un peu qu'on avance sur le sujet avec notamment la réponse à la question de savoir si on peut se faire vacciner AZ puis si nécessaire en fonction de l'évolution des variants quelques mois plus tard faire un rappel Pfizer ou autre.

Je présume que pour les pharmacies cela devrait se passer un peu mieux même si le problème du flacon ouvert se posera de la même manière mais à la base les pharmacies sont équipées de réfrigérateurs mieux adaptés. Idem pour les médecins du travail pour lesquels ce sera plus simple car ils auront les salariés sur place, ou finalement pas si simple car le salarié qui n'a pas fait état de sa comorbidité à son employeur se verra un peu dévoilé même si le médecin doit respecter le secret médical.

Portrait de YVESM
1/mars/2021 - 20h58
JtMm a écrit :

Tu ne serais pas un peu "bloqué" avec ton confinement.

Respire.

Oui bien sur ! On pourrait parler ciné plutôt que Covid. Un film sympa. Tiens une comédie : « la vérité si je mens ».  smiley Bon sinon quel que soit votre avis sur la question, faite gaffe de ne pas attraper cette saloperie de virus.

Portrait de JtMm
1/mars/2021 - 20h47
YVESM a écrit :

Journal de France 2 - 20h 

Olivier Veran : « il faudra le reconfinement » - lapsus révélateur à 20h20... et après bien sûr il se rattrape avec le couvre feu...

Tu ne serais pas un peu "bloqué" avec ton confinement.

Respire.

Portrait de hummerH2
1/mars/2021 - 20h33

20h30: "Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus et qui ont des comorbidités" pourront recevoir le vaccin AstraZeneca chez leur médecin traitant, à l'hôpital ou en pharmacie "dans quelques jours", annonce Olivier Véran sur France 2.

Il est grand temps !!!

Sur les 1,137 million de doses du vaccin AstraZeneca livrées en France, seulement 273.000 ont été administrées au 27 février selon les données du ministère de la Santé. On se demande pourquoi tous ces vaccins restaient en stock dans un hangar secret quelque part en France !

Portrait de YVESM
1/mars/2021 - 20h28

Journal de France 2 - 20h 

Olivier Veran : « il faudra le reconfinement » - lapsus révélateur à 20h20... et après bien sûr il se rattrape avec le couvre feu...

Portrait de Wouhpïnaise
1/mars/2021 - 19h50
Amos a écrit :

A vous avez aussi vu le film?

 

"si ma gueule vous plait" ? Non, je ne l'ai jamais vu. Mais je ne connais pas bien sa filmographie. A part "Banzaï", "Un crime au paradis" ou "Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ", ça s'arrête là. smiley

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 19h40
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Un femme frigide dans les années 70 ?  Pinaise !  Son nom de famille c'était "Frigidaire" (La marque a existé est elle était très solide et non dans l'obsolescence programmé, peut être cause de sa perte)? 

Vous voulez parler de Valérie Mairesse.  Elle a aussi joué (à la même époque) une fille fort volage. 

Le film s'appelle "si ma gueule vous plait" en 1981. 

C'est totalement mon genre de film : nul, soixantehuitard, élitiste ou qui veut le croire. 

Il faut dire que c'était une sacré période de nullité dans le cinéma français. 

Portrait de Harriet
1/mars/2021 - 19h35
Nerfertiti a écrit :

Hidalgo doit souffrir de schizophrénie

Un jour, elle veut un confinement strict pendant 3 semaines et aujourd’hui, un confinement le WE ’ c’est inhumain

Cette femme n’a pas les idées qui se suivent. 

Toute cette bande de gauchos est un naufrage 

Pour être honnête dans sa requête (absurde , car on ne peut confiner Paris sans "claustrer" l'Île -de-France  ) elle , souhaitait un confinement total de 3 semaines espérant que ça suffirait à ralentir les contaminations avec la promesse d'un printemps moins contraignant ....  Là, le souci du confinement de fin de semaine , c'est que dans les régions concernées , eh bien tout le monde (enfin ceux qui le peuvent) se barrent le vendredi soir ...  et vont potentiellement infecter l'arrière pays niçois (par exemple) ... De plus, le virus se transmettant moins à l'extérieur, est-il judicieux d'enfermer les gens alors que les températures vont devenir de plus en plus clémentes ? smiley

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 19h33
Wouhpïnaise a écrit :

Remarquez, c'est toujours mieux que "préféteuse" ou "préfétrice". Encore que... smiley

Ou commissairette.

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 19h32
Wouhpïnaise a écrit :

Très moche même. Mais ce n'est pas pire que préfète. smiley Quant à l'actrice que vous évoquez, est-ce Valérie Mairesse ?

A vous avez aussi vu le film?

 

Portrait de Wouhpïnaise
1/mars/2021 - 19h30
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Ahhh oui le mot "Préfète" le truc qui ressemble et rime avec pète.  

Remarquez, c'est toujours mieux que "préféteuse" ou "préfétrice". Encore que... smiley

Portrait de Mikhail63
1/mars/2021 - 19h28

Le vent soufflera et tout s’arrêtera! Une vraie girouette opportuniste cette foldingo!

Portrait de Nerfertiti
1/mars/2021 - 19h15

Hidalgo doit souffrir de schizophrénie

Un jour, elle veut un confinement strict pendant 3 semaines et aujourd’hui, un confinement le WE ’ c’est inhumain

Cette femme n’a pas les idées qui se suivent. 

Toute cette bande de gauchos est un naufrage 

Portrait de Wouhpïnaise
1/mars/2021 - 19h05
Amos a écrit :

Autant pour moi, mais je trouve le terme mairesse assez moche à l'oreille.

Ca me fait penser à cette actrice qui jouait le role d'une femme frigide dans les années 70.

Très moche même. Mais ce n'est pas pire que préfète. smiley Quant à l'actrice que vous évoquez, est-ce Valérie Mairesse ?

Portrait de MikaC29
1/mars/2021 - 19h02

Les camps de travail c'est inhumain.

Le confinement le w.e. pour des bobos indisciplinés c'est nécessaire. Donc elle se tait et elle applique.

Point.

 

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 18h41
Wouhpïnaise a écrit :

Mairesse ; définition du LAROUSSE : 1/ Femme d'un maire - 2/ Femme exerçant la fonction de maire.

Il semblerait donc qu'on puisse utiliser ce terme pour désigner une femme maire. Même si historiquement mairesse était bien le terme employé pour désigner la femme du maire. smiley

Autant pour moi, mais je trouve le terme mairesse assez moche à l'oreille.

Ca me fait penser à cette actrice qui jouait le role d'une femme frigide dans les années 70.

Portrait de Wouhpïnaise
1/mars/2021 - 18h27
Amos a écrit :

Non, la mairesse, c'est la femme du maire, et quand le maire est une femme et qu'elle à un mari, on ne l'appelle pas.

C'est pas elle qui voulait un confinement de 3 semaines à Paris? Elle change d'avis comme de paire de chaussettes? Il faudrait que la justice s'intéresse à sont cas ... quand elle en aura fini avec tous les politiciens de droite bien sur.

 

Quand à Macron, on peut le dire il n'a pas les capacités de la tache. 

Dans toutes les villes de France, il y a des bâtiments inoccupés, parfois rénové à grands frais qui appartiennent à l'Etat. On ne va pas me dire qu'on ne peut pas y faire des hôpitaux de campagne comme l'ont fait les chinois? Des hôpitaux où on aurait pu y mettre tous les malades Covid, avec du personnel qui serait coaché par un médecin compétent.

Non ce n'est pas possible, portant les chinois l'ont fait, mais ils sont bien moins intelligent que nous... 

Mairesse ; définition du LAROUSSE : 1/ Femme d'un maire - 2/ Femme exerçant la fonction de maire.

Il semblerait donc qu'on puisse utiliser ce terme pour désigner une femme maire. Même si historiquement mairesse était bien le terme employé pour désigner la femme du maire. smiley

Portrait de Harriet
1/mars/2021 - 18h17
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Elle a aussi un dédoublement de la notion de sa profession.  Elle était médecin du travail mais bizarrement à la Médecine du travail ils ne l'ont jamais vu. 

Il me semble qu'elle a été inspectrice du travail et non pas médecin ...  smiley

Portrait de hummerH2
1/mars/2021 - 17h44

Resumons:

Il y a 3 jours, Anne Hidalgo prônait pour un confinement dur à Paris.

Ce soir, Anne Demago affirme qu'un confinement le week-end serait inhumain !

Ça doit pas être simple de souffrir d'un dédoublement de la personnalité et de vivre avec ! smiley

Portrait de YVESM
1/mars/2021 - 17h44

Le ridicule ne tue pas, heureusement pour Anne Hidalgo, malheureusement le Covid oui.

Portrait de moije
1/mars/2021 - 17h27

C'est bien elle qui proposait la semaine dernière un confinement de 3 semaines !

Vous avez raison Amos , il y a quelque temps les israéliens ont transformé un parking en hôpital de 120 lits en une journée 

Portrait de Amos
1/mars/2021 - 17h21
Steyr∞Schœnauer. a écrit :

Mme Le Maire (j'accepte aussi Mme la Mairesse) Notre Drame de Paris trouve un confinement du W.E inhumain parce que les banlieusards ne prennent pas leur vélo pour se promener le long des quais du canal St-Martin pour partager une bibine. Eux  sont biens, confinés dans leur 2 pièces dès 18h et ne sont autorisés dans la capitale que la semaine pour faire les grouillots des bobos. 

Non, la mairesse, c'est la femme du maire, et quand le maire est une femme et qu'elle à un mari, on ne l'appelle pas.

C'est pas elle qui voulait un confinement de 3 semaines à Paris? Elle change d'avis comme de paire de chaussettes? Il faudrait que la justice s'intéresse à sont cas ... quand elle en aura fini avec tous les politiciens de droite bien sur.

 

Quand à Macron, on peut le dire il n'a pas les capacités de la tache. 

Dans toutes les villes de France, il y a des bâtiments inoccupés, parfois rénové à grands frais qui appartiennent à l'Etat. On ne va pas me dire qu'on ne peut pas y faire des hôpitaux de campagne comme l'ont fait les chinois? Des hôpitaux où on aurait pu y mettre tous les malades Covid, avec du personnel qui serait coaché par un médecin compétent.

Non ce n'est pas possible, portant les chinois l'ont fait, mais ils sont bien moins intelligent que nous... 

Portrait de LOIC 33
1/mars/2021 - 13h10

4 a 6 semaines ? Comment il le sait ? Il y en à qui n' aurons pas le temps d'attendre, la mort aura été plus rapide.....

Portrait de YVESM
1/mars/2021 - 12h26

Comme on dit en italien :      « Si non e vero e ben trovato »

Si ce n’est pas vrai c’est bien trouvé.

Portrait de YVESM
1/mars/2021 - 12h21

Macron 1er vous parle manants, le débat est clos : le soleil tourne autour de la terre.

C’est la révolution macronicienne.

Macron futur prix Nobel de médecine et de physique.

O tempora, o mores.

Portrait de muzo 28
1/mars/2021 - 11h50
YVESM a écrit :

Courage à vous.

merci, mais avec ce covid on oublie les autres malades qui sont très à risque. Il n'y a pas que des personnes agées, il y a aussi ceux qui souffrent de pathologie cancéreuses ou cardiaques, qui sont confinés dans leur chambre d'hôpital.  C'est dramatique pour eux la rupture avec l'entourage, Je ne parle pas politique, mais humainement je vais contre les valeurs d'accompagnement dans la maladie ou de  la fin  de vie.  

Portrait de ago47
1/mars/2021 - 11h30
VNBis a écrit :

500 milliards dépensés en 3 mois et toujours pas plus de lits d'hôpital . Au contraire on continue à en fermer ... Vous avez raison c'est là que le bas blesse.

Et le pire c'est qu'on se tape toujours cette tète de Salomon qui a tout foiré. Pour moi c'est le signe qu'il a tout fait avec l'accord du Président

Comment peut on douter que soit fait quelque chose sans l'accord de Jupiter.