24/02 15:14

"Touche pas à ma vitrine": Un collectif de commerçants dénonce l'article 7 du projet de loi Climat, qui prévoit d'encadrer davantage les publicités en vitrines pour faire face aux problématiques de "pollution visuelle"

"Touche pas à ma vitrine": un collectif de commerçants a dénoncé mercredi l'article 7 du projet de loi Climat, qui prévoit d'encadrer davantage les publicités en vitrines pour faire face aux problématiques de "pollution visuelle". Le projet de loi "propose de soumettre les dispositifs, notamment digitaux, installés derrière les vitrines des magasins visibles depuis la voie publique aux mêmes règles que les supports d'affichages publicitaires extérieurs", rappellent ces commerçants dans un communiqué. Cela aurait pour conséquence, selon eux, de soumettre leur vitrine "au régime de l'autorisation préalable des maires". C'est une "atteinte alarmante à la liberté d'entreprendre et de commercer", qui pourrait représenter "plus d'un million de demande d'autorisations chaque année", préviennent-ils.

Thierry Véron, président de la Fédération des Associations de Commerçants et Artisans Parisiens (FACAP), cité dans le communiqué du collectif, va plus loin en en faisant "une atteinte à la liberté d'expression", "qui plus est dans les lieux privés que sont nos commerces". "Les collectivités territoriales n'ont pas à s'immiscer dans la partie privée de l'entreprise."

L'article 7 de cette loi, qui traduit une partie des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) retenues par Emmanuel Macron, prévoit que les publicités et enseignes à l'intérieur des vitrines d'un local usage commercial "respectent des prescriptions en matière d'emplacement, de surface, de hauteur et, le cas échéant d'économies d'énergie et de prévention des nuisances lumineuses".

"Le règlement local de publicité peut soumettre l'installation de dispositifs de publicité lumineuse, autres que ceux qui supportent des affiches éclairées par projection ou par transparence, ainsi que d'enseignes lumineuses à l'autorisation du maire", stipule encore le projet de loi, qui a été présenté le 10 février en Conseil des ministres.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
25/février/2021 - 09h19

ce qui me choque le plus ce sont les vitrines vides des magasins fermés qui tombent en décrépitude au point que les mairies sont obligées de mettre des affiches pour cacher la misère

en ce qui concerne la pollution lumineuse on est pas tous logés a la même enseigne(si je puis dire) dans mon bled plus aucune lumière après 23h30, comme tous les magasins sont éteints il faut se déplacer, en période hors couvre feu, avec une lampe électrique..... c'est beau le progrès.

Portrait de ALAIN PERSIA
25/février/2021 - 00h06

Encore des parlementaires déconnectés de la réalité. Des dizaines de milliers de petits commerçants dits de proximité sont e souffrance depuis deux années : Gilets Jaunes puis confinements . Il faut les laisser gérer en toute quiétude .Je suggère à ces parlementaires d'interdire les panneaux publicitaires sur le domine public  communal . Tous ces panneaux agressifs polluent les yeux et l'esthétique urbain ..

Portrait de Raspoutine from South
24/février/2021 - 22h25
toutvabien a écrit :

Je vous retourne la question. En quoi cela vous dérange t-il, et surtout en quoi cela vous regarde t-il qu'ils laissent l’éclairage chez eux?  Je ne suis pas commerçant mais je parle pour eux, qui sont malmenés depuis un an et pour beaucoup  au bord de la faillite. S'ils veulent garder les lumières de leurs magasins, pourquoi les en empêcher? J'imagine qu'ils Ils espèrent simplement faire un peu de publicité, et aussi protéger leurs magasins.  Que je sache, ils payent leur électricité.Ils ne demandent pas la gratuité.

Cette écologie punitive est abominable. Pour le moment, macron laisse faire pour des raisons électorales. J’espère que le ou la prochaine mettra tous ces décrets a la poubelle. Il faut laisser vivre un peu les gens.

C'est pas avec des spots promos sur un écran lcd plutot qu'une affiche papier qui va faire qu'ils vont davantage vendre.

Portrait de Raspoutine from South
24/février/2021 - 22h22

Et dire que quand j'étais gamin je me prenais un coup de pied au cul si j'oubliais d'éteindre la lumière en sortant d'une pièce. L'oublie de la télé allumée c'était double dose. Et c'est vrai que maintenant à la place des pubs ou affiches papiers il y a des écrans lcd allumés partout 24h/24 7jours/7. Si j'avais été tiré au sort il y aurait de grandes chances pour que je vote cette proposition et qu'il faille la faire appliquer à tout le monde, gares, métro, centres commerciaux et aussi commerçants. Je pense que c'est une question d'éducation plutot que d'être un ayatollah.

Portrait de Leon48Leon
24/février/2021 - 16h14 - depuis l'application mobile

Et les publicités au bord des routes, sur les applications smartphones, dans les boîtes aux lettres partout partout de la pub alors une de plus ou une de moins...