13/10/2010 10:04

Le camp de M. Le Pen accuse Minute de rouler pour Gollnisch

Le camp de Marine Le Pen a attaqué l'hebdomadaire d'extrême droite Minute, accusé de rouler pour Bruno Gollnisch, après que le journal a consacré mercredi sa Une aux appétits des "marinistes" pour le contrôle du Front national. 

Le journal reproduit un "organigramme" qu'il présente comme émanant "de l'entourage" de Marine Le Pen, où son équipe aurait la part belle dans la future direction du parti en cas de victoire contre Bruno Gollnisch lors du congrès des 15 et 16 janvier 2011. 

"En réalité, la direction de Minute a des intérêts dans la campagne interne de Bruno Gollnisch", a accusé dans un communiqué Steeve Briois, secrétaire départemental du FN dans le Pas-de-Calais et proche de Marine Le Pen. 

M. Briois indique notamment que le directeur de la publication du journal, Jean-Marie Molitor, "a fait embaucher sa fille" dans l'équipe de campagne de Bruno Gollnisch -- au poste d'attachée de presse -- et que "depuis, le revirement de Minute est spectaculaire". 

"Il est tout de même étonnant que Steeve Briois, secrétaire général virtuel du Front national en cas de victoire de Marine Le Pen, ne trouve pas d'autre argument à opposer à nos informations que celui de la vie privée. Nous n'avons, nous, jamais exploré la sienne", a répliqué dans un autre communiqué le directeur de Minute, Jean-Marie Molitor. 

"Puisque Steeve Briois, auquel nous avons souvent ouvert nos colonnes, s'intéresse maintenant aux +conflits d'intérêts+, je lui conseille d'en parler à Jean-Marie Le Pen. Je doute que le président du Front national trouve cet angle d'attaque judicieux. Surtout en ce moment", ajoute M.

Molitor, dans une allusion au soutien affiché du président du FN à sa fille pour lui succéder.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de le mal aimé
15/octobre/2010 - 00h25

ça ne fait pas recette les retraites...le mieux c'est les étrangers ..ça réveille le racisme latent de certains

Portrait de Misterhound
14/octobre/2010 - 10h28

Juste pour remettre le terme Fasciste dans son contexte et que les ados/bobos/cocos qui l'emploient à tort, le fassent à bon escient.

"Le fascisme (en italien fascismo) est un mouvement politique d'origine italienne apparu en 1919. Ce terme, très utilisé, a par la suite pris un sens beaucoup plus large. Le terme même vient du mot « fascio » (« faisceau ») désignant le rassemblement des fusils au repos ou l'attribut du licteur dans la Rome antique[1]. Il est nécessaire de cerner ses différents niveaux d'acception.

Au sens strict, le terme désigne le mouvement politique fondé par Benito Mussolini, ainsi que le régime qui était en vigueur sous la monarchie italienne quand Mussolini était au pouvoir, de 1922 à 1945. Adversaire de la démocratie, du parlementarisme, de l'individualisme, de la société libérale héritée du 19ème siècle, du capitalisme et de la liberté économique[2][3], du socialisme[4] et du marxisme, le fascisme mussolinien est autoritaire, nationaliste, a recourt à la violence et ne croit pas en l'égalité des êtres humains. Ce sens strict est notamment utilisé par les historiens de l'Italie.

Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s'est étendu à tout mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. Le nazisme s'est en partie inspiré du fascisme.

Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l'ennemi politique. Cette acception a été employée par les Soviétiques durant la guerre froide, dans le cadre de la « tactique du salami »[5]. Dans la discussion politique contemporaine, le terme fasciste continue d'être employé comme une injure. Cependant, le fascisme est encore revendiqué par certaines mouvances d'extrême droite (les néofascistes)."

Wikipédia

Portrait de todde
14/octobre/2010 - 02h23

Les extrémistes se sont les dingues qui ont bousillé la France en trente ans. Ceux qui ont détruit le tissu industriel, éradiqué les paysans, les pécheurs, les commerçants, contraints les Français à s’endetter au raz des narines pour un toit en carton, fait exploser la criminalité en important des criminels, laisser volontairement croitre un chômage endémique pour précariser tout le monde bac plus cinq inclus, importé des chômeurs professionnels, distribué du sang contaminé, jamais enquêté sur l’argent volatilisé du Crédit Lyonnais, filé des aides à tous les clandestins, mis les finances publiques en faillite tout en multipliant les impôts, réduit la Défense nationale à une ONG humanitaire, etc … Ce n'est qu'un bref aperçu.L'extrème droite, c'est la droite des finances qui est au pouvoir depuis bien trop longtemps déja, et la droite des finance travaille avec la gauche bobo.

Portrait de SuperBeauMec
13/octobre/2010 - 15h00

C'est çà le problème ,la démocratie ne marche que dans un seul sens ,le site de fdsouche par exemple ,n'a jamais autorisé mes commentaires .

:mrgreen:

Portrait de Ulysse69
13/octobre/2010 - 12h36

Comme dirait L.Gerra en imitant le Pen "Merci à messieurs les journalistes qui me font de la publicité"