11/02 18:01

Le gouverneur de l'Etat de New York annonce que les grandes salles de spectacle et les stades pourront rouvrir, mais découvrez à quelles conditions !

Le gouverneur de l'Etat de New York a annoncé que les grandes salles de spectacle et les stades pourraient rouvrir avec une jauge de 10% de leur capacité d'accueil à partir du 23 février, une première après presque un an de fermeture. Le seuil de 10% s'applique aux salles capables d'accueillir plus de 10.000 personnes, a précisé Andrew Cuomo, sans donner plus d'informations quant aux bâtiments de moindre capacité, qui resteront, a priori, fermés. Pour assister au spectacle ou à la rencontre sportive, les spectateurs devront présenter à l'entrée l'attestation d'un test PCR négatif datant de moins de 72 heures et se faire prendre la température. Une fois dans la salle, ils devront porter un masque et respecter les règles de distanciation physique. Les premiers à ouvrir le bal seront, dès le 23 février, le Barclays Center, salle qui peut accueillir 17.700 spectateurs en configuration basket, et le légendaire Madison Square Garden, dont la jauge ordinaire est d'environ 19.800 places. A Brooklyn, l'équipe de la ligue professionnelle NBA des Brooklyn Nets aura l'autorisation d'accueillir du public pour son match contre les Sacramento Kings, tandis qu'à Manhattan, les Knicks recevront les Golden State Warriors. Ce sera la première fois depuis 352 jours que Nets et Knicks évolueront devant leurs spectateurs. Brooklyn et New York ont joué plusieurs fois à domicile cette saison, mais toujours à huis clos.

Dans un message posté sur Twitter, les New York Rangers, équipe de la ligue de hockey NHL qui évolue également au Madison Square Garden, ont annoncé qu'ils recommenceraient à accueillir des spectateurs à compter du match du 26 février contre les Boston Bruins. Knicks et Rangers prévoient de faire entrer "environ 2.000 spectateurs à chaque match", soit 10% de la jauge ordinaire. Pour faire face à la pandémie, Andrew Cuomo avait interdit, le 12 mars, tous les événements rassemblant plus de 500 personnes, une suspension élargie rapidement à tous les spectacles et événements sportifs. L'Etat de New York avait procédé à un premier test en autorisant le club des Buffalo Bills, de la ligue de football américain NFL, à accueillir 6.700 spectateurs pour un match de phase finale, le 9 janvier dernier. Tous devaient avoir été préalablement testés négatifs pour s'asseoir dans le stade qui compte 71.600 places au total. La formule a été reconduite la semaine suivante pour un autre match de phase finale des Bills. Le gouverneur et les autorités sanitaires de l'Etat ont jugé l'expérience concluante, a indiqué mercredi Andrew Cuomo. Plusieurs autres Etats américains autorisent déjà les grandes salles à accueillir du public, notamment en Floride, où s'est déroulé dimanche le Super Bowl, devant 25.000 personnes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions