11/02 10:46

La télévision publique espagnole TVE s'attire les foudres de l'opposition de droite après la diffusion en direct d'un bandeau jugé offensant pour la famille royale - VIDEO

La télévision publique espagnole TVE s'est attiré les foudres de l'opposition de droite après la diffusion en direct d'un bandeau jugé offensant pour la famille royale. Durant un sujet sur le départ l'année prochaine de l'héritière du trône Leonor, 15 ans, au Pays de Galles pour poursuivre ses études, ce bandeau indiquait "Leonor quitte l'Espagne comme son grand-père". Une allusion à l'ancien roi Juan Carlos qui s'est exilé en août à Abou Dhabi et fait l'objet de plusieurs enquête judiciaires portant sur des soupçons de corruption. Ce bandeau a immédiatement provoqué une levée de boucliers de l'opposition de droite. Elle accuse le groupe audiovisuel public RTVE, qui détient la télévision TVE et la radio RNE, d'être à la solde du gouvernement du socialiste Pedro Sanchez.

En Espagne, la direction de ce groupe est toujours nommée par le gouvernement. "La dérive de RTVE n'a pas de limites. Elle attaque désormais la Couronne. (...) TVE ne peut pas être la chaîne officielle du gouvernement mais doit être celle de tous les Espagnols. Assez de manipulations", a dénoncé le Parti Populaire sur Twitter. Dans un communiqué "urgent", la directrice de TVE, Rosa María Mateo, a regretté une "grave erreur" et annoncé que les responsables de la diffusion de ce bandeau allaient être "démis de leurs fonctions". Cette "grave irresponsabilité ne peut ternir l'engagement inébranlable de RTVE envers la défense des valeurs constitutionnelles et des institutions de l'Etat et en particulier de la Couronne", a-t-elle ajouté. Pour sa part, la formation de gauche Podemos, ouvertement républicaine et membre du gouvernement de coalition de Pedro Sanchez, a ironisé sur cette affaire. "Le bandeau de TVE ne devrait pas déranger les royalistes qui pensent que Juan Carlos est innocent et est parti d'Espagne pour changer d'air. S'il les dérange, c'est parce qu'ils reconnaissent qu'effectievement, Juan Carlos est corrompu", a indiqué ce parti sur son compte Twitter.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
11/février/2021 - 10h49

Si les Podemos payaient eux seuls le coût réel de laisser venir les clandestins par milliers en Espagne, ils refuseraient de payer parce que çà coûte effectivement un bras, et forcément on a moins de volontaires pour les amputations.