05/02 07:03

Droits du foot récupérés par Canal+ : Après son fiasco en France, Médiapro va fermer dimanche sa chaîne Téléfoot, à la fin de la 24e journée

La Ligue 1 est sauvée ! Dès le 12 février prochain, pour la 25e journée, et jusqu'à la fin de la saison 2020-21, le diffuseur du football français s'appellera Canal+.  Canal+ et le football français ont trouvé un accord inattendu jeudi pour la diffusion de la Ligue 1 jusqu'à la fin de la saison, soulageant le secteur à court terme sans néanmoins effacer les pertes drastiques entrevues par les clubs après une crise audiovisuelle sans précédent.  La Ligue 1 est sauvée, au moins pour l'instant ! Dès le 12 février

prochain, pour la 25e journée, et jusqu'à la fin de la saison 2020-21, le diffuseur du football français s'appellera Canal+.

Cet accord va signer pour de bon le départ de Mediapro du marché, avec la fermeture de sa chaîne Téléfoot, qui doit émettre jusqu'à la fin de la 24e journée, dimanche. Le diffuseur sino-espagnol avait signé une entrée fracassante sur le marché français en 2018, en promettant plus de 800 millions d'euros par an au foot français contre 80% de la L1 et de la L2, dont les 10 meilleures affiches de l'élite. Mais il s'était montré incapable d'honorer ses échéances à l'automne, arguant la crise sanitaire, et avait négocié son retrait en décembre.

Le long chemin vers le sauvetage du football français ne fait en revanche que débuter. L'accord ne court en effet que jusqu'à la fin de la saison: il faudra ensuite renégocier la commercialisation des droits des prochaines saisons, avec les différents opérateurs intéressés. Mais aucun nouvel appel d'offres n'est prévu à date par la Ligue, selon plusieurs sources.

Cet accord va signer pour de bon le départ de Mediapro du marché, avec la fermeture de sa chaîne Téléfoot, qui doit émettre jusqu'à la fin de la 24e journée, dimanche. Le groupe Canal+ "disposera à chaque journée des droits audiovisuels exclusifs, en direct et en intégralité", précise en effet la Ligue dans son communiqué. Le diffuseur sino-espagnol avait signé une entrée fracassante sur le marché français en 2018, en promettant plus de 800 millions d'euros par an au foot français contre 80% de la L1 et de la L2, dont les 10 meilleures affiches de l'élite. Mais il s'était montré incapable d'honorer ses échéances à l'automne, arguant la crise sanitaire, et avait négocié son retrait en décembre.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ced101
5/février/2021 - 08h15

25€ pour une chaine qui ne diffuse que du foot c'était perdu d'avance