04/02 08:21

Regardez l'avocate de Richard Berry qui accuse: "C'est un tribunal médiatique qui dit que parce qu'il y a une accusation il est coupable. Non ! Une accusation n'est la preuve de rien !" - Vidéo

Maître Sophie Obadia, avocate de Richard Berry était hier soir invitée chez Pascal Praud sur CNews pour réagir aux accusations d'inceste portées par sa propre fille. Elle a souhaité dénoncer le tribunal médiatique qui s'est instauré et qui fait qu'une plainte est forcément la réalité. "Une plainte ce n'est rien" a précisé l'avocate en rappelant qu'il existait en France la présomption d'innocence !

L’acteur Richard Berry a lui fermement démenti  sur les réseaux sociaux les accusations d’inceste portées contre lui par une de ses filles qui a porté plainte auprès du procureur de Paris dans le sillage de l’affaire Duhamel. “Je démens de toutes mes forces et sans ambiguïté ces accusations immondes. Je n’ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline (sa fille de 45 ans), ni avec aucun de mes enfants”, a assuré l’acteur dans un long texte publié sur son compte Instagram.

Selon lui, les accusations de sa fille, née d’une précédente union avec la comédienne Catherine Hiegel, ont démarré “il y a sept ans”. “Alors que j’annonçais à ma famille que ma femme et moi attendions un enfant, Coline, elle-même enceinte, a réagi avec une violence extrême, puis, dans un mail envoyé à ma femme, elle a pour la première fois fait allusion au fait qu’elle aurait été ‘abusée’”. Pendant des années, j’ai tenté de lui parler sans succès. Je m’en suis ouvert à des psychiatres, à ma famille, à mes amis.

Après la parution (en janvier) du témoignage de Camille Kouchner” -qui a suscité une onde de choc en accusant son beau-père, le politologue de renom Olivier Duhamel, d’abus sexuels sur son frère jumeau dans un livre, “la Familia grande”- “ma fille a remanié à nouveau son récit”. Elle a d’abord contacté des journalistes au début du mois de janvier, puis elle a déposé une plainte”.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de HELLO
4/février/2021 - 18h44
Greenday2013 a écrit :

Faîtes-vous violer par un membre de votre famille, et vous résonnerez peut-être différemment.

Merci de respecter mon point de vue!

Surtout qu'en l'occurrence, sans décision de justice,  elle est une victime présumée et son père présumé innocent.

Il est certain que je n'aurais jamais étalé cela dans les médias, comme des milliers de victimes d'inceste qui saisissent la Justice en toute dignité, sans publicité nauséabonde et sans dommages collatéraux pour le reste de la famille. La cause doit être défendue dignement.

Je déteste et détesterais toujours de jeter en pâture, de hurler avec les loups etc etc.

 

 

 

Portrait de muzo 28
4/février/2021 - 17h15
Antidieux a écrit :

"En référence à la pitoyable affaire d'Outreau, heureusement que la justice est passée par là" ????

C'est justement la "justice" qui les a broyer ,la justice à été inhumaine ,heureusement que vous n'êtes pas journaliste ,faites un copier coller " affaire d'Outreau " avant d'écrire des inepties !

peut être me suis je mal fait comprendre. Cette histoire à balancé des gens innocents en pâture et il fallait des coupables, on a cru une menteuse. Les médias se sont emparés de l'affaire, la sauce a vite pris, l'instruction a été menée à charge. La justice a été rendue, trop tard en effet,  j'ai suivi  cette terrible histoire.   

Portrait de Greenday2013
4/février/2021 - 13h55
HELLO a écrit :

J'ai beau  retourner le truc dans tous les sens, je ne comprendrais jamais le fait de jeter en pâture un membre de sa famille à la vindicte populaire, quoi qu'il ait fait.

Je crois en une dignité à conserver pour soi et pour  le reste des membres de  la famille.

S'il est coupable c'est à la Justice et non pas au tribunal médiatique de se prononcer.

Il y a une chose qui m'intrigue, sans préjuger de quoi que ce soit en ce qui concerne la véracité des dires de la victime présumée, c'est pourquoi avoir accolé le nom de son père BERRY à son nom d'épouse ....!!!????

"Oui, en se mariant, une femme conserve son nom de famille.

Elle n'a aucune démarche à faire.

Toutefois, le mariage permet à chaque conjoint d'utiliser le nom de l'autre conjoint ou le double-nom : il s'agit d'un nom d'usage.

Cette démarche est volontaire."

Cela dit je préconise une bonne thérapie familiale à l'issue de cette déflagration publique.

Faîtes-vous violer par un membre de votre famille, et vous résonnerez peut-être différemment.

Portrait de HELLO
4/février/2021 - 13h42

J'ai beau  retourner le truc dans tous les sens, je ne comprendrais jamais le fait de jeter en pâture un membre de sa famille à la vindicte populaire, quoi qu'il ait fait.

Je crois en une dignité à conserver pour soi et pour  le reste des membres de  la famille.

S'il est coupable c'est à la Justice et non pas au tribunal médiatique de se prononcer.

Il y a une chose qui m'intrigue, sans préjuger de quoi que ce soit en ce qui concerne la véracité des dires de la victime présumée, c'est pourquoi avoir accolé le nom de son père BERRY à son nom d'épouse ....!!!????

"Oui, en se mariant, une femme conserve son nom de famille.

Elle n'a aucune démarche à faire.

Toutefois, le mariage permet à chaque conjoint d'utiliser le nom de l'autre conjoint ou le double-nom : il s'agit d'un nom d'usage.

Cette démarche est volontaire."

Cela dit je préconise une bonne thérapie familiale à l'issue de cette déflagration publique.

Portrait de muzo 28
4/février/2021 - 11h55
Ninie76700 a écrit :

Je dis qu'il y a de plus en plus de plainte d'affabulatrice et que pour les véritables victimes s'est grave! Toute cette méditation empêche certaines victimes de porter plainte et d'affronter leurs bourreaux par peur de retrouver leur histoire étaler sur la place publique. Et oui la justice est influencée par l'opinion publique ! Bien des enquêtes ont été ouvertes suite à une médiatisation ou sont expédiées à une rapidité incroyable comparée à d'autres enquêtes similaires qui mettent des années car anonymes. 

En référence à la pitoyable affaire d'Outreau, heureusement que la justice est passée par là, l'opinion publique les aurait lapidés, ils étaient innocents  mais pas connus. Pour eux, c'est une vie réellement gâchée, qui de soucie de ce qu'est leur vie à ce jour? Le problème c'est que les médias existent grâce à l'audience, c'est leur gagne pain. Si on ne s'intéresse pas au problème, il y a moins d'écho et qui influence l'opinion? L'actualité est pauvre, et les trucs graveleux ça attire toujours du monde.  En ce qui concerne les suites, je n'ai pas même d'inquiétude pour lui, il a ses supporters qui ont la certitude qu'il ne peut être qu'innocent.

Portrait de Nerfertiti
4/février/2021 - 11h41
cruchon a écrit :

Je ne sais pas s'il est coupable mais une chose est sûre c'est un type détestable dès que les projecteurs sont éteints.

Ha bon ? Vous le connaissez ? 

Ce n'est pas propre à lui dans le milieu du showbizz, ils ont l'air d'être un peu tous comme ça, ils ont à des degrés différents, des égos démesurés

Portrait de mikapat
4/février/2021 - 11h41

Je n’y crois pas du tout. Je suppose que la rancoeur ou même l’argent est le nœud de cette histoire. Je pense que l’avocate à raison : c’est trop facile. Il faut attendre.

Portrait de Ninie76700
4/février/2021 - 11h03
muzo 28 a écrit :

En prenant l'opinion publique à contrepied, elle fait son boulot d'avocate. Pour nous, spectateur, le principe,  si on  s'en  remet à la justice, c'est  de rester neutre, ce que vous ne faites pas. Affabulatrice? peut être. Accusé à tort? vraie victime? peut être aussi

Je dis qu'il y a de plus en plus de plainte d'affabulatrice et que pour les véritables victimes s'est grave! Toute cette méditation empêche certaines victimes de porter plainte et d'affronter leurs bourreaux par peur de retrouver leur histoire étaler sur la place publique. Et oui la justice est influencée par l'opinion publique ! Bien des enquêtes ont été ouvertes suite à une médiatisation ou sont expédiées à une rapidité incroyable comparée à d'autres enquêtes similaires qui mettent des années car anonymes. 

Portrait de cruchon
4/février/2021 - 10h47

Je ne sais pas s'il est coupable mais une chose est sûre c'est un type détestable dès que les projecteurs sont éteints.

Portrait de geneva
4/février/2021 - 10h24
muzo 28 a écrit :

En prenant l'opinion publique à contrepied, elle fait son boulot d'avocate. Pour nous, spectateur, le principe,  si on  s'en  remet à la justice, c'est  de rester neutre, ce que vous ne faites pas. Affabulatrice? peut être. Accusé à tort? vraie victime? peut être aussi

Le problème, c'est que le "pédophile incriminé" (ce qui reste à démontrer !)restera toujours dans l'esprit des gens, le coupable, sans que le moindre procès ait eu lieu... et même après !!!

Jeter l'opprobre sur quelqu'un est grave ! la justice est là pour juger, et non les médias qui ne se gênent pas. Et c'est en cela que c'est grave ! On juge avant la justice !

Richard Berry, comme d'autres avant lui, portera toujours ce "boulet" et jusqu'à maintenant, personne ne sait s'il s'agit d'une vengeance, d'une affabulation et de la vérité. C'est en cela que c'est grave !

Portrait de muzo 28
4/février/2021 - 10h07
Ninie76700 a écrit :

Le problème est que de nos jours internet et les médias ne font pas qu'informer mais donne des opinions et influence le jugement du public, on met la lumière sur des accusations sans attendre un jugement (de la justice). Si les plaintes restaient privées et que la justice pouvait faire son travail sans tribunal public, Je suis persuadé qu'il y aurait beaucoup plus de vraies victimes qui porteraient plainte et bien moins d'affabulatrice en manque de notoriété ou qui ont besoin de se faire plaindre. Là on se retrouve avec une tonne de personnes qui portent plainte ou dénoncent en public des agressions et cela devient extrêmement difficile de démêler le vrai du faux même pour la justice, ce qui est très préjudiciable pour les vraies victimes, pour la justice déjà surchargée et pour les personnes accusées a tort.

En prenant l'opinion publique à contrepied, elle fait son boulot d'avocate. Pour nous, spectateur, le principe,  si on  s'en  remet à la justice, c'est  de rester neutre, ce que vous ne faites pas. Affabulatrice? peut être. Accusé à tort? vraie victime? peut être aussi

Portrait de AAGUN
4/février/2021 - 09h58
Dédérinox a écrit :

Et le Code Pénal aussi. Je vous encourage à le lire si vous en avez le niveau, ça vous permettra d'éviter d'aligner beaucoup de contre-vérités. 

ou elles sont mes contres vérités, vos arguments ne sont mêmes pas au niveau des discussions de comptoirs 

Portrait de Dédérinox
4/février/2021 - 09h55
AAGUN a écrit :

vous voulez faire croire que les juges sont influencés par les réseaux sociaux ce qui est absolument faux. pour preuve tous ces délinquants qui sont relaxés ou relâchés au grand dam de l'opinion publique. la seule chose qui peux influencer les juges, ce sont leurs propres convictions politiques.

Et le Code Pénal aussi. Je vous encourage à le lire si vous en avez le niveau, ça vous permettra d'éviter d'aligner beaucoup de contre-vérités. 

Portrait de nina83
4/février/2021 - 09h51

Je suppose que la victime présumée va écrire un livre ? elle en aura le temps, car la justice est tellement rapide que l'on entendra parler longtemps .....

Portrait de AAGUN
4/février/2021 - 09h44
Ninie76700 a écrit :

Le problème est que de nos jours internet et les médias ne font pas qu'informer mais donne des opinions et influence le jugement du public, on met la lumière sur des accusations sans attendre un jugement (de la justice). Si les plaintes restaient privées et que la justice pouvait faire son travail sans tribunal public, Je suis persuadé qu'il y aurait beaucoup plus de vraies victimes qui porteraient plainte et bien moins d'affabulatrice en manque de notoriété ou qui ont besoin de se faire plaindre. Là on se retrouve avec une tonne de personnes qui portent plainte ou dénoncent en public des agressions et cela devient extrêmement difficile de démêler le vrai du faux même pour la justice, ce qui est très préjudiciable pour les vraies victimes, pour la justice déjà surchargée et pour les personnes accusées a tort.

vous voulez faire croire que les juges sont influencés par les réseaux sociaux ce qui est absolument faux. pour preuve tous ces délinquants qui sont relaxés ou relâchés au grand dam de l'opinion publique. la seule chose qui peux influencer les juges, ce sont leurs propres convictions politiques.

Portrait de Ninie76700
4/février/2021 - 09h32

Le problème est que de nos jours internet et les médias ne font pas qu'informer mais donne des opinions et influence le jugement du public, on met la lumière sur des accusations sans attendre un jugement (de la justice). Si les plaintes restaient privées et que la justice pouvait faire son travail sans tribunal public, Je suis persuadé qu'il y aurait beaucoup plus de vraies victimes qui porteraient plainte et bien moins d'affabulatrice en manque de notoriété ou qui ont besoin de se faire plaindre. Là on se retrouve avec une tonne de personnes qui portent plainte ou dénoncent en public des agressions et cela devient extrêmement difficile de démêler le vrai du faux même pour la justice, ce qui est très préjudiciable pour les vraies victimes, pour la justice déjà surchargée et pour les personnes accusées a tort.