27/01 09:40

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour "abus de confiance" et "blanchiment" visant la Cité des arts visuels fondée par le réalisateur muti-récompensée Ladj Ly

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire en février 2020 pour "abus de confiance" et "blanchiment" visant la Cité des arts visuels, association fondée par le réalisateur muti-récompensée Ladj Ly.  Ils cherchent aussi à déterminer le rôle éventuel de Ladj Ly, réalisateur primé à Cannes pour le film Les Misérables, fondateur de l'association, et de son frère qui la préside.

 Une perquisition a eu lieu jeudi 21 janvier à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) dans cette structure fondée par le réalisateur du film Les Misérables, a appris France Télévisions de sources concordantes. Les enquêteurs cherchent à vérifier si des dépenses ont été réglées depuis le compte de la CAV hors du cadre prévu par ses statuts.

C’est un signalement de Tracfin qui a alerté la justice. Il y a un an, la cellule rattachée à Bercy, chargée notamment de lutter contre les circuits financiers clandestins et le blanchiment d'argent, a relevé plusieurs anomalies comptables, pouvant laisser penser à une mauvaise gestion, voire à des détournements de fonds. En février 2020, le parquet de Bobigny a donc ouvert une enquête préliminaire pour "abus de confiance" et "blanchiment".

Celle-ci a été confiée au service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Selon une source proche de l’enquête, le montant de ces dépenses litigieuses est estimé à environ 200.000 euros. Le rôle éventuel du réalisateur et de son frère, président de l’association, devra être précisé. "

L'association Cité des arts visuels, qui abrite notamment l’école Kourtrajmé, a pour mission de former aux métiers de l'image, de l'audiovisuel et du cinéma. Elle propose notamment une formation gratuite et sans condition de diplôme, qui a pour objectif de permettre à ceux qui n'en ont pas les moyens d'intégrer le monde du cinéma. Elle est financée à la fois par des subventions publiques et par du mécénat privé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
27/janvier/2021 - 14h29

Ce n'est pas la première fois que le monsieur a affaire avec la justice, si on regarde sa biographie.

Portrait de djbaxter
27/janvier/2021 - 11h58
Yanik65 a écrit :

Est-ce que parler de "blanchiment" est raciste ?

Je pense que nos experts dans les cabinets ministériels pensent déjà à dissoudre ces lois, çà évitera normalement de parler de ces problèmes déjà. Et puis, ce sera un grand pas contre la violence et la haine... de ces mots intolérables. On est en 2021 bordel smiley

Portrait de Yanik65
27/janvier/2021 - 11h07

Est-ce que parler de "blanchiment" est raciste ?

Portrait de YVESM
27/janvier/2021 - 10h51

Les Misérables...