27/01 20:12

Coronavirus - En France, le couvre-feu à 18h "ne freine pas suffisamment" le virus et un "confinement très serré" est une hypothèse - 350 morts en 24h en France et plus de 3.000 personnes en réanimation

20h10: 350 morts en 24h en France selon Santé Publique France et plus de 3.000 personnes sont désormais en réanimation

16h39: Plus de 18.000 décès des suites du Covid-19 ont été recensés en 24 heures dans le monde, un nouveau record, selon un comptage réalisé mercredi à 11H00 GMT par l'AFP à partir des bilans communiqués par les autorités sanitaires.Sur la journée de mardi, 18.109 décès ont été enregistrés. En une semaine, du 20 au 26 janvier, le monde a enregistré 101.366 décès, soit 14.000 décès en moyenne chaque jour. C'est la semaine la plus meurtrière depuis le début de l'épidémie.

16h26: Le variant britannique s'étend à 70 pays et celui sud-africain se propage dans 31 pays, prévient l'OMS. Le nombre de pays et territoires où se trouve dorénavant le variant britannique du coronavirus s'élevait à 70 au 25 janvier, soit 10 de plus qu'au 12 janvier, a annoncé l'OMS mercredi. Le variant sud-africain qui, comme le britannique, est beaucoup plus contagieux que ne l'était le virus SARS-CoV-2 originellement, poursuit aussi sa propagation, et est désormais présent dans 31 pays et territoires, soit dans 8 pays de plus, détaille l'Organisation mondiale de la santé dans sa revue épidémiologique hebdomadaire.

13h44: Le couvre-feu instauré à 18H « ne freine pas suffisamment » la propagation du virus du Covid-19 pour être « pleinement efficace », a déclaré mercredi Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement qui, a-t-il dit, étudie des « différents scénarios ». Ces « scénarios » vont « du maintien du cadre actuel jusqu’à un confinement très serré », a-t-il précisé à l’issue du conseil des ministres ayant suivi un conseil de défense sanitaire à l’Elysée.

Le président Emmanuel Macron a demandé « des analyses supplémentaires » sur ces différents scénarios avant de prendre des décisions, a précisé Gabriel Attal. Mais « le maintien du cadre actuel paraît peu probable », selon le porte-parole, qui a promis « une concertation avec le Parlement et les syndicats » dans les prochains jours.

Le couvre-feu a, selon lui, « une efficacité relative, qui est réelle mais qui n’est pas suffisante à ce stade ». Elle « ralentit la progression du virus », mais ce dernier « continue à progresser » tandis que « les variants se développent à un rythme important », a-t-il expliqué. L’épidémie, a-t-il rappelé, a atteint « un plateau haut », avec « une incidence qui augmente et une pression sur l’hôpital qui augmente ». Le porte-parole a également reconnu qu’il y avait « une lassitude chez beaucoup de Français » et « chez nos soignants » face à la crise sanitaire.

13h13: Selon Libération, le variant britannique représente un cas sur dix détecté en Ile-de-France. "L’analyse de 1 080 tests PCR positifs, réalisés entre le 11 et le 21 janvier dans huit sites de dépistage franciliens, conclut que 9,4% correspondent au variant anglais, indiquent des médecins de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP)", rapportent nos confrères. Pour un virologue à la Pitié-Salpêtrière, il faut prendre "ces résultats avec précaution".

12h00: Un haut responsable de l’UE a « contesté » mercredi « nombre » des arguments présentés par le patron d’AstraZeneca pour expliquer les retards de production de son vaccin anti-Covid, démentant notamment le principe de réserver au Royaume-Uni la production des usines britanniques.

« L’accord britannique a été conclu en juin (2020), trois mois avant l’accord européen (...) Londres a stipulé que l’approvisionnement provenant de la chaîne d’approvisionnement britannique irait d’abord au Royaume-Uni », a déclaré le PDG du laboratoire, Pascal Soriot, dans un entretien donné mardi à plusieurs quotidiens membres de l’alliance LENA (Leading European Newspaper Alliance).

Dans le contrat de précommande conclu par l’UE en août, portant jusqu’à 400 millions de doses du vaccin AstraZeneca/Oxford, « il est mentionné que les sites de fabrication britanniques étaient une option pour l’Europe, mais seulement plus tard », a précisé M. Soriot.

Dans un passage publié par le quotidien italien La Repubblica, le patron du groupe insiste: « De toute façon, nous ne sommes aucunement engagés auprès de l’UE (...) Ce n’est pas un engagement contractuel. On a dit: on fera notre mieux, mais sans garantie de réussir ».

« L’UE voulait plus ou moins autant de doses que le Royaume-Uni alors qu’ils signaient trois mois après. On a donc dit: on fera notre mieux, mais nous n’allons pas nous engager contractuellement », observe-t-il.

Après ces propos, Bruxelles s’est insurgé: « Nous contestons nombre d’éléments de cette interview, y compris l’idée que la production des usines britanniques serait réservée à des livraisons au seul Royaume-Uni. Ce n’est pas exact », a indiqué à l’AFP un haut responsable de l’UE.

« Sur l’idée de "faire de son mieux": le contrat prévoit l’existence de capacités de production supplémentaires. De telle sorte que s’il y a un problème dans une usine en Belgique, nous puissions recourir aux capacités d’autres usines en Europe ou au Royaume-Uni », insiste-t-il.

Alors que le feu vert réglementaire de l’UE pour ce vaccin est attendu vendredi, AstraZeneca a annoncé la semaine dernière que les livraisons seraient moins importantes que prévu au premier trimestre en raison d’une « baisse de rendement » sur un site de fabrication européen.

Le laboratoire a été convoqué lundi pour s’expliquer auprès de représentants des Etats membres et de la Commission. Une autre réunion doit se tenir mercredi.

Pour Pascal Soriot, les difficultés de « rendement » rencontrées dans son usine européenne s’expliquent par le retard pris par rapport au Royaume-Uni: les partenaires du groupe devaient « apprendre » le processus de production et « n’étaient pas aussi efficaces que les autres (...) Ce n’est vraiment pas de chance. Rien de mystérieux là-dedans ».

10h54: Plus de 100 millions de personnes ont officiellement été infectées par le nouveau coronavirus depuis son apparition en Chine en décembre 2019, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir des bilans fournis par les autorités, mardi à 21H30 GMT.

Au total, 100.010.798 cas ont été officiellement détectés, responsables de 2.151.242 décès. L’immense majorité des personnes infectées guérissent, mais une part conserve des symptômes durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

La région Europe (incluant 52 pays et territoires dont la Russie et la Turquie) compte le plus de cas (32.449.888, 710.599 décès). Suivent les Etats-Unis et le Canada (26.142.605 cas, 443.015 décès), l’Amérique latine et les Caraïbes (18.313.560, 577.385) et l’Asie (14.981.661, 236.477). Puis le Moyen-Orient (4.618.806, 96.023), l’Afrique (3.472.636, 86.798) et l’Océanie (31.642, 945).

Depuis l’arrivée de la seconde vague - notamment en Europe - à l’automne, le nombre d’infections au niveau mondial oscille autour d’un plateau « haut » entre 600.000 et 700.000 cas quotidiens en moyenne. Le nombre de décès quotidiens continue lui d’augmenter lentement, passant de 10.000 environ début décembre à près de 14.000 ces sept derniers jours.

Les Etats-Unis, qui ont dépassé le weekend dernier le seuil des 25 millions de cas confirmés, sont en valeur absolue le pays le plus touché du monde, loin devant l’Inde (10,7 millions de cas) et le Brésil (8,9 millions). En proportion de la population, le Monténégro (près de 9,4 cas pour 100 habitants), la République tchèque (8,8) et le Luxembourg (7,9) sont les pays ayant enregistré le plus de cas. Selon cet indicateur, les Etats-Unis restent le 5e pays le plus touché, avec près de 7,7 cas pour 100 habitants.

10h43: Le laboratoire français Sanofi va produire le vaccin contre le Covid-19 de ses concurrents Pfizer-BioNTech au second semestre, « une première » dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, a affirmé Olivier Bogillot, patron France du laboratoire sur la radio RTL mercredi, tout en défendant la stratégie de son groupe.

Sanofi a annoncé mercredi matin dans un communiqué, après l’avoir dévoilé dans un entretien à la presse la veille, qu’il donnera au groupe américain Pfizer et à la biotech allemande BioNTech l’accès à son outil de production à partir de l’été 2021. Les producteurs de vaccins autorisés contre le Covid-19 rencontrent en effet des difficultés de production à très grande échelle.

Dans ces conditions, Sanofi « prendra en charge les dernières étapes de la fabrication pour fournir plus de 125 millions de doses de vaccin Covid-19 pour l’Union européenne », selon ce communiqué.

Produire pour un concurrent « est une première », a souligné Olivier Bogillot mercredi sur la radio RTL, ajoutant que « l’enjeu n’est pas du tout économique mais la capacité de les distribuer le plus vite possible ».

M. Bogillot a par ailleurs défendu les choix stratégiques de son laboratoire, vivement critiqué depuis le retard de son principal candidat-vaccin.

« Moderna et BioNtech ont fait ce choix-là (de la technologie novatrice de l’ARN messager, NDLR) aussi car c’était la seule technologie qu’ils avaient. Nous, on avait plusieurs options. On a choisi une option qu’on maîtrisait », a-t-il indiqué à propos du vaccin utilisant la technologie de la protéine recombinante qu’il développe avec le britannique GSK.

Mais ce vaccin, qui était initialement annoncé pour l’été 2021, a essuyé un revers après des essais cliniques décevants. Il « va arriver d’ici à la fin de l’année. On s’attend à avoir une très bonne efficacité », a affirmé M. Bogillot.

« On va aussi explorer l’efficacité de ce vaccin sur les variants » du virus, a-t-il précisé.

09h32: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Un énième conseil de défense Covid-19 se tient mercredi à l'Elysée. Il ne devrait pas déboucher sur l'annonce redoutée d'un troisième confinement, le gouvernement se laissant quelques jours pour trancher sur de nouvelles restrictions acceptables pour les Français.

«Le couvre-feu est-il suffisant ou pas? C'est la question que l'on se pose», résume un conseiller de l'exécutif.

Pour y répondre, le gouvernement attend de pouvoir examiner les résultats de deux études d'impact: l'une sur le couvre-feu à 18H, l'autre sur la progression des variants du virus, dont les données complètes sont attendues vendredi.

Les prochains jours seront donc «décisifs», a prévenu une source gouvernementale. Car «à ce stade», il n'y a «pas de raison» de décider un confinement, a indiqué mardi la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

La France «reste dans une période ambiguë où la situation sanitaire se dégrade mais pas de manière exponentielle», résume un cadre de la majorité.

En témoigne l'évolution des données quotidiennes de l'épidémie: le nombre de patients hospitalisés a continué d'augmenter mardi, à 27.005, dont 2.006 malades arrivés au cours des précédentes 24 heures. 3.071 se trouvaient dans les services de réanimation contre 2.829 une semaine plus tôt, selon Santé publique France.

Par ailleurs, 352 décès supplémentaires ont été répertoriés à l'hôpital au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de morts causées par l'épidémie à 74.106 en France, soit nettement moins qu'au Royaume-Uni, à la population comparable, qui a été mardi le premier pays européen à passer la barre des 100.000 morts du Covid.

Le variant anglais, particulièrement contagieux, a représenté 9,4% des cas dépistés en Ile-de-France entre le 11 et le 21 janvier, selon des médecins de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), pour qui sa progression augure d'une prochaine hausse «très significative» du nombre de malades.

Pour tenter de limiter sa propagation, le conseil de défense pourrait examiner de nouvelles restrictions pour les déplacements internationaux, alors que l'Allemagne a annoncé mardi envisager, comme Israël, de réduire «presque à néant» le trafic international aérien à destination de son territoire.

Le gouvernement se penchera aussi sur les «clauses de revoyure» fixées à la fin du mois, comme celle sur les stations de ski, Jean Castex devant recevoir les élus et professionnels de la montagne lundi prochain.

07h02: Un nouveau Conseil de défense sanitaire est prévu aujourd'hui à 9h à l'Élysée. Si en début de semaine, les rumeurs indiquaient qu'il pourrait être suivi par une nouvelle allocution du Président de la République, cette supposition semble aujourd'hui écartée. Quoi qu'il en soit, le gouvernement doit tout de même suivre de près l'évolution de la pandémie en France. Parmi les sujets à l'ordre du jour, des mesures plus restrictives pour lutter contre la hausse des contaminations au Covid-19. Les effets du couvre-feu devraient désormais être connus. De plus, les inquiétudes vis-à-vis des variantes anglaises et sud-africaines pourraient précipiter des décisions en faveur d'un reconfinement.

Le Parisien rapporte que des mesures importantes devraient être prises dans les jours qui viennent : « s'il y a des décisions importantes à prendre, ça va être maintenant », avoue un interlocuteur du ministère de la Santé.

Après un couvre-feu à 18h étendu sur toute la France, les rumeurs d'un reconfinement inévitable se font de plus en plus entendre. On s'attend à la mise en place de restrictions fortes pour le mois de février, pour contrer la propagation de l'épidémie. Bien que le gouvernement préfèrerait éviter un troisième confinement, l'idée semble déjà présente chez de nombreuses personnes, qui se préparent à une nouvelle limitation des déplacements.

06h28: Les voyages récréatifs et/ou touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont désormais interdits et ce, jusqu'au 1er mars. La décision avait été officialisée lors du comité de concertation du 22 janvier, et l'arrêté ministériel a été publié au Moniteur belge ce mardi. L'interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien maritime que ferroviaire. Jusqu'au 1er mars, seuls les déplacements dits "essentiels" seront donc autorisés.

Les motifs suivants ont été retenus comme conformes: raisons familiales impérieuses (regroupement familial, visite à un conjoint ou partenaire ne vivant pas sous le même toit pour peu que des preuves plausibles d'une relation stable et durable puissent être fournies, déplacements liés à la co-parentalité, mariages civils et religieux, funérailles ou crémations de proches); raisons humanitaires (raisons médicales, assistance à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable, visite à des proches en soins palliatifs); raisons d'étude et enfin, les frontaliers pourront toujours traverser la frontière pour des activités qui sont également autorisées en Belgique ou pour raisons professionnelles.

06h01: Le gouvernement néerlandais a assuré qu'il ne ferait pas marche arrière sur le couvre-feu imposé pour lutter contre la pandémie, malgré les émeutes qui secouent les Pays-Bas depuis son entrée en vigueur samedi soir. Une forte présence policière dans différentes villes du pays semblait mardi soir avoir empêché de nouveaux troubles.

En Israël, après de premiers heurts lundi, des violences ont à nouveau éclaté mardi entre policiers et juifs ultra-orthodoxes opposés aux mesures sanitaires.

En Grèce, tous les rassemblements seront interdits pendant une semaine, alors qu'une manifestation étudiante est prévue jeudi et une autre de l'extrême gauche vendredi.

L'Irlande va prolonger son troisième confinement jusqu'au 5 mars et adopter pour la première fois des mesures de quarantaine obligatoires.

L'Islande a délivré ses premiers "certificats" de vaccination destinés à faciliter le voyage des personnes vaccinées contre le Covid-19, ont indiqué les autorités, alors que la question divise les membres de l'Union européenne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
28/janvier/2021 - 10h17

L'escroquerie covid continue ! Alors qu'il suffirait de soigner rapidement tous les malades avec les médicaments efficaces : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine et d'autres. 

Portrait de VNBis
28/janvier/2021 - 09h07
Wouhpïnaise a écrit :

"Plus de 3000 personnes sont désormais en réanimation"

C'est déjà le cas depuis depuis plusieurs jours : 3041 lundi, 3071 hier et 3107 aujourd'hui. Bref, je pense qu'on échappera pas au reconfinement.

Tout juste !

Flute habituelle en Macronie ...rien de nouveau

5000 lits de réa en France, peut-être possible de monter à presque 6000 comme l'an dernier finalement

Un reconfinement ne changera rien, tout comme les précédents

Portrait de KEYZER
27/janvier/2021 - 23h46
L' écume des choses a écrit :

seul ce qui est cité m'interpelle, je n'ai pas parlé du reste, ca ne m'intéresse pas.

Si il vous dit que le ciel est bleu, vous allez lui affirmez que non il est rouge ? simplement pour ne pas être d'accord avec lui ?

 

Mille fois d'accord, et j'ai pu découvrir plusieurs méditations  de cet homme que je ne connaissais pas smiley

Portrait de KEYZER
27/janvier/2021 - 23h44
Amos a écrit :

@bellross Un Myung Moon a dit : je suis innocent de l'attaque à la ricine du métro de Tokyo

Non, il a dit ; "terminus, tout le monde descend" smiley

Portrait de KEYZER
27/janvier/2021 - 23h27
croco a écrit :

@L' écume des choses je n'ai pas vraiment l'impression que les gens aient peur. En tout cas il faut bien faire quelque chose pour éviter que les hôpitaux soient saturés. Car à tout moment on peut tous avoir besoin, pour une raison ou pour une autre, d'être hospitalisé, y compris les plus jeunes.

Cela fait un petit moment que les hôpitaux se consacrent au covid plutôt qu'aux autres interventions , qui sont sans cesse repoussées/

Portrait de Oh Yes It's Good
27/janvier/2021 - 21h15
croco a écrit :

@Azrael68 Je comprends. On est tous dans le même bateau. Mais je ne sais pas si on vivrait normalement si il y avait des milliers de morts par jour dus au covid et dus à la saturation des hôpitaux.

On retrouverait exactement les mêmes personnes à râler. "Mais que fait le gouvernement", "c'est scandaleux de laisser autant de gens crever", etc, etc...

Perso la seule chose qui m'intéresse maintenant ce sont les déclarations de Macron et de son gouvernement et les mesures qu'ils prennent. Le reste, c'est-à-dire les Français qui se foutaient bien du masque l'été dernier, l'opposition, les médecins de plateaux télé, etc, je m'en contrefous royalement.

Portrait de LOIC 33
27/janvier/2021 - 20h43

Assez de ces déclarations stériles, tout le monde a ses raisons de contester le confinement, mais ceux qui sont en réanimation si ils ont la chance de s'en sortir aurons une vision réelle de la situation....tout comme les soignants.

Portrait de Wouhpïnaise
27/janvier/2021 - 20h35

"Plus de 3000 personnes sont désormais en réanimation"

C'est déjà le cas depuis depuis plusieurs jours : 3041 lundi, 3071 hier et 3107 aujourd'hui. Bref, je pense qu'on échappera pas au reconfinement.

Portrait de Amos
27/janvier/2021 - 20h09 - depuis l'application mobile
bellross a écrit :

smileysmiley

Si on commence à citer Osho, le "Sex Guru" et sa collection de Rolls Royce !!! smiley

Hâte de lire une citation de Sun Myung Moon prochainement  smiley

@bellross Un Myung Moon a dit : je suis innocent de l'attaque à la ricine du métro de Tokyo

Portrait de bellross
27/janvier/2021 - 19h52
L' écume des choses a écrit :
COMMENT ÉVITER LA PANDÉMIE?Osho a été interrogé à ce sujet il y a environ 40 ans, lorsque le SIDA se propageait. - Osho a répondu:«Vous posez la mauvaise question - la bonne question devrait être: COMMENT ÉVITER LA PEUR DE LA MORT PARCE QUE L'ÉPIDÉMIE EST LÀ ? Il est très facile d'éviter un virus, mais c'est très difficile d'éviter la peur en vous et l'éviter dans le monde. Les gens mourront plus de peur que d'épidémie. Aucun virus dans ce monde n'est plus dangereux que la peur.Comprenez cette peur, sinon vous deviendrez un cadavre avant que votre corps ne meure.L'atmosphère effrayante que vous ressentez dans ces moments est une folie collective. Cela s'est produit des milliers de fois et cela se reproduira. Si vous ne comprenez pas la psychologie humaine et la peur, votre conscience peut être complètement perdue. Vous ne saurez même pas quand vous avez perdu le contrôle. Alors la peur peut vous faire faire n'importe quoi .Faites attention. Ne regardez pas les nouvelles qui font peur. Arrêtez de parler d'épidémie.Répéter la même chose encore et encore, c'est de l'autohypnose. LA PEUR EST UN TYPE D'AUTOHYPNOSE. Elle provoque des changements chimiques dans le corps. Et si vous l'entretenez encore et encore, cela peut provoquer un changement chimique si toxique que ça peut vous tuer.Pendant une épidémie, l'énergie dans le monde devient irrationnelle. Vous pouvez tomber dans un trou noir à tout moment. La méditation ou plutôt la paix cérébrale, le silence mental peut alors créer une aura protectrice dans laquelle aucune énergie négative ne peut pénétrer. "~ Osho ~

smileysmiley

Si on commence à citer Osho, le "Sex Guru" et sa collection de Rolls Royce !!! smiley

Hâte de lire une citation de Sun Myung Moon prochainement  smiley

Portrait de Azrael68
27/janvier/2021 - 19h49 - depuis l'application mobile
croco a écrit :

@Azrael68 Je comprends. On est tous dans le même bateau. Mais je ne sais pas si on vivrait normalement si il y avait des milliers de morts par jour dus au covid et dus à la saturation des hôpitaux.

@croco je comprend... si ce n’est pas des milliers de mort du covid mais des milliers de suicides ?

Portrait de Amos
27/janvier/2021 - 19h46
L' écume des choses a écrit :

C'est un peu le bordel au niveau de l'organisation logistique pour la vaccination, mais il faut avouer que c'est un peu normal, il n'y a pas assez de monde pour gérer le problème, pour gérer la situation on ne trouve que :

 

Le Ministère de la Santé,

La Direction Générale de la Santé,

La Direction Générale de la Santé Publique

Santé Publique France,

La Direction de la Haute Autorité de Santé,

La Direction des Agences Régionales de Santé,

La Direction de l'Agence Nationale Sanitaire,

La Direction de l'Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé,

L'agence Epidémiologiste de France,

Le Centre de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire,

L'Agence de Sécurité du Médicament et de la Santé,

Le Conseil Scientifique de la Présidence de la République,

La Haut-Commissariat de Lutte contre les Epidémies, 

le Haut Conseil de Veille Sanitaire,

l'Agence Nationale de Sécurité Logistique Médicale,

 

Mais rassurons-nous, pour pallier aux carences actuelles, vient d'être créé 

le Haut Conseil d'Orientation pour la Stratégie.

 

Dormez braves gens… dormez … tout va bien …. 

 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

Et je vois surtout que notre V° est vraiment en bout de course, j'ai l'impression que nous avons les mêmes hommes politiques qu'en 40, de la gueule mais pas de compétence.

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 19h38 - depuis l'application mobile
Azrael68 a écrit :

Y en a plus que marre de ces confinement sur confinement ! Ils feraient mieux de tout réouvrir qu’on puisse revivre normalement... pour ceux qui vont me tomber dessus ... je laisse ma dose de vaccin à qui la veut, je laisse sans problème ma place en réa sans problème ! Je préfère y passer plutôt que de devoir vivre reclus comme une bête ,et encore , les bêtes sont mieux loti que nous !

@Azrael68 Je comprends. On est tous dans le même bateau. Mais je ne sais pas si on vivrait normalement si il y avait des milliers de morts par jour dus au covid et dus à la saturation des hôpitaux.

Portrait de Azrael68
27/janvier/2021 - 19h18 - depuis l'application mobile

Y en a plus que marre de ces confinement sur confinement ! Ils feraient mieux de tout réouvrir qu’on puisse revivre normalement... pour ceux qui vont me tomber dessus ... je laisse ma dose de vaccin à qui la veut, je laisse sans problème ma place en réa sans problème ! Je préfère y passer plutôt que de devoir vivre reclus comme une bête ,et encore , les bêtes sont mieux loti que nous !

Portrait de nantes55
27/janvier/2021 - 19h15
Nerfertiti a écrit :

Je veux bien  qu’on tape sur Macron & Co  mais désolée si on en est là, c’est bien à cause des gens qui ne font pas attention.

Les raves party, les fêtes entre potes...

Dernièrement, 2 500 fouteux décérébrés à Lyon à  touche touche sans masque

Il ne faut pas chercher bien loin la cause

 

Et on parle de la sous préfète des Ardennes qui a réuni plus de 60 personnes pour son pot de départ??

l'exemple viens d'en haut....

Portrait de Nerfertiti
27/janvier/2021 - 18h57

Je veux bien  qu’on tape sur Macron & Co  mais désolée si on en est là, c’est bien à cause des gens qui ne font pas attention.

Les raves party, les fêtes entre potes...

Dernièrement, 2 500 fouteux décérébrés à Lyon à  touche touche sans masque

Il ne faut pas chercher bien loin la cause

 

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 18h54 - depuis l'application mobile
lily6228 a écrit :

On sait très bien que la raison réelle de l'ouverture des écoles est l'impact des fermetures sur l'économie car contrairement à ce que certains croient encore, ce sont très rarement les grands-parents qui gardent les enfants désormais. Ce sont justement les parents qui sont obligés de ne pas travailler à tour de rôle quasi systématiquement (ou de se mettre en télétravail) avec les problèmes que ça posent sur l'économie.

@lily6228 oui c'est clair. Mais pour payer les aides et le chômage partiel à ceux qui ne travaillent pas, il faut bien qu'il y ait encore des gens qui travaillent. De toute façon si l'épidémie continue à monter avec les écoles ouvertes, et malgré le confinement, ils n'auront ensuite pas d'autre choix que de les fermer.

Portrait de lily6228
27/janvier/2021 - 18h51
croco a écrit :

@lily6228 oui je sais. C'est surprenant. Mais pendant les vacances on voit plus d'amis et de membres de la famille que lorsqu'il y en a pas. Et qui gardera les enfants si il n'y a pas d'école? Si c'est pour les faire garder par les grands parents c'est un peu risqué pour eux! En tout cas je ne fais que répéter les raisons qui ont fait que le gouvernement souhaite garder les écoles ouvertes. Sans parler des autres raisons que je n'ai pas citées. Elles ne fermeront qu'en dernier recours si l'épidémie continue à monter malgré le confinement. Et entre ceux qui voudraient tout fermer et ceux qui voudraient laisser tout ouvert, ça va être difficile de contenter tout le monde.

On sait très bien que la raison réelle de l'ouverture des écoles est l'impact des fermetures sur l'économie car contrairement à ce que certains croient encore, ce sont très rarement les grands-parents qui gardent les enfants désormais. Ce sont justement les parents qui sont obligés de ne pas travailler à tour de rôle quasi systématiquement (ou de se mettre en télétravail) avec les problèmes que ça posent sur l'économie.

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 18h50 - depuis l'application mobile
L' écume des choses a écrit :
COMMENT ÉVITER LA PANDÉMIE?Osho a été interrogé à ce sujet il y a environ 40 ans, lorsque le SIDA se propageait. - Osho a répondu:«Vous posez la mauvaise question - la bonne question devrait être: COMMENT ÉVITER LA PEUR DE LA MORT PARCE QUE L'ÉPIDÉMIE EST LÀ ? Il est très facile d'éviter un virus, mais c'est très difficile d'éviter la peur en vous et l'éviter dans le monde. Les gens mourront plus de peur que d'épidémie. Aucun virus dans ce monde n'est plus dangereux que la peur.Comprenez cette peur, sinon vous deviendrez un cadavre avant que votre corps ne meure.L'atmosphère effrayante que vous ressentez dans ces moments est une folie collective. Cela s'est produit des milliers de fois et cela se reproduira. Si vous ne comprenez pas la psychologie humaine et la peur, votre conscience peut être complètement perdue. Vous ne saurez même pas quand vous avez perdu le contrôle. Alors la peur peut vous faire faire n'importe quoi .Faites attention. Ne regardez pas les nouvelles qui font peur. Arrêtez de parler d'épidémie.Répéter la même chose encore et encore, c'est de l'autohypnose. LA PEUR EST UN TYPE D'AUTOHYPNOSE. Elle provoque des changements chimiques dans le corps. Et si vous l'entretenez encore et encore, cela peut provoquer un changement chimique si toxique que ça peut vous tuer.Pendant une épidémie, l'énergie dans le monde devient irrationnelle. Vous pouvez tomber dans un trou noir à tout moment. La méditation ou plutôt la paix cérébrale, le silence mental peut alors créer une aura protectrice dans laquelle aucune énergie négative ne peut pénétrer. "~ Osho ~

@L' écume des choses je n'ai pas vraiment l'impression que les gens aient peur. En tout cas il faut bien faire quelque chose pour éviter que les hôpitaux soient saturés. Car à tout moment on peut tous avoir besoin, pour une raison ou pour une autre, d'être hospitalisé, y compris les plus jeunes.

Portrait de Cortex
27/janvier/2021 - 18h48
L' écume des choses a écrit :
COMMENT ÉVITER LA PANDÉMIE?Osho a été interrogé à ce sujet il y a environ 40 ans, lorsque le SIDA se propageait. - Osho a répondu:«Vous posez la mauvaise question - la bonne question devrait être: COMMENT ÉVITER LA PEUR DE LA MORT PARCE QUE L'ÉPIDÉMIE EST LÀ ? Il est très facile d'éviter un virus, mais c'est très difficile d'éviter la peur en vous et l'éviter dans le monde. Les gens mourront plus de peur que d'épidémie. Aucun virus dans ce monde n'est plus dangereux que la peur.Comprenez cette peur, sinon vous deviendrez un cadavre avant que votre corps ne meure.L'atmosphère effrayante que vous ressentez dans ces moments est une folie collective. Cela s'est produit des milliers de fois et cela se reproduira. Si vous ne comprenez pas la psychologie humaine et la peur, votre conscience peut être complètement perdue. Vous ne saurez même pas quand vous avez perdu le contrôle. Alors la peur peut vous faire faire n'importe quoi .Faites attention. Ne regardez pas les nouvelles qui font peur. Arrêtez de parler d'épidémie.Répéter la même chose encore et encore, c'est de l'autohypnose. LA PEUR EST UN TYPE D'AUTOHYPNOSE. Elle provoque des changements chimiques dans le corps. Et si vous l'entretenez encore et encore, cela peut provoquer un changement chimique si toxique que ça peut vous tuer.Pendant une épidémie, l'énergie dans le monde devient irrationnelle. Vous pouvez tomber dans un trou noir à tout moment. La méditation ou plutôt la paix cérébrale, le silence mental peut alors créer une aura protectrice dans laquelle aucune énergie négative ne peut pénétrer. "~ Osho ~

Très intéressant. J'adhère !

Portrait de preshovich
27/janvier/2021 - 18h43

Les rues de Paris sont bondées à 18h

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 18h39 - depuis l'application mobile
LOIC 33 a écrit :

Tout ça pour ça, un confinement total et une vaccination continue c'est le seul moyen de s'en sortir, les vaccins            sont là ?.........

@LOIC 33 Non ils ne sont pas là les vaccins. En décembre on a tous dit qu'on vaccinait trop tôt et qu'il ne fallait pas se précipiter. Et bien dès début décembre les laboratoires ont envoyé les vaccins au Royaume Uni et en Israël. Et bien maintenant on les a au compte goutte car il faut attendre qu'ils soient produit. C'est bien ce qu'on voulait non?

Portrait de Cortex
27/janvier/2021 - 18h39
L' écume des choses a écrit :

C'est un peu le bordel au niveau de l'organisation logistique pour la vaccination, mais il faut avouer que c'est un peu normal, il n'y a pas assez de monde pour gérer le problème, pour gérer la situation on ne trouve que :

 

Le Ministère de la Santé,

La Direction Générale de la Santé,

La Direction Générale de la Santé Publique

Santé Publique France,

La Direction de la Haute Autorité de Santé,

La Direction des Agences Régionales de Santé,

La Direction de l'Agence Nationale Sanitaire,

La Direction de l'Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé,

L'agence Epidémiologiste de France,

Le Centre de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire,

L'Agence de Sécurité du Médicament et de la Santé,

Le Conseil Scientifique de la Présidence de la République,

La Haut-Commissariat de Lutte contre les Epidémies, 

le Haut Conseil de Veille Sanitaire,

l'Agence Nationale de Sécurité Logistique Médicale,

 

Mais rassurons-nous, pour pallier aux carences actuelles, vient d'être créé 

le Haut Conseil d'Orientation pour la Stratégie.

 

Dormez braves gens… dormez … tout va bien …. 

 

C'est même carrément le bordel.. 2021 s'annonce bien pire que 2020 et je ne parle pas de l'économie...

Personnellement, j'enrage de cette situation. J'enrage de voir nos jeunes qui doivent mettre leur avenir en suspend, j'enrage de constater que nos "vieux" ne pourront vivre leurs derniers moments sereinement, j'enrage pour les familles qui s'aiment tant et qui ne peuvent se voir et finalement, j'enrage tout simplement.

Toutefois, si quelqu'un avait la véritable solution, ça se saurait.. Nous attendons tous le messie mais nous sommes, tous, simplement des êtres humains donc en attendant, la seule chose à faire est de faire avec. Oui, ce n'est pas suffisant mais quel autre choix ?

Portrait de nonostradamus
27/janvier/2021 - 18h38
LOIC 33 a écrit :

Assez des conseils, réunions.... une décision ferme et définitive avec confinement et vaccination (si il y a des vaccins !!!), quand on voit dans les villes l'affluence de samedi dernier dans les magasins à cause des soldes c'est pas sérieux, avant de se retrouver dans la situation des anglais et tant d'autres malheureusement, il faut faire un effort collectif....

Ton vaccin tu peux te le foutre dans le fion. Appelle moi si tu as besoin d'aide, je te garanti qu'il est pas près de ressortir ...

Portrait de Kratusse
27/janvier/2021 - 18h37

Il suffit de vivre en France métropolitaine tous les jours en plein hiver comme c'est le cas actuellement pour savoir largement à l'avance que ce couvre-feu à 18h n'aurait aucun effet... Surtout avec tous les restaurants fermés comme c'est le cas

   Et comme les gens se sont adaptées à ne  rien changer non plus concernant leur manière de vivre en cas de confinement, ça n'aura plus d'effet non plus

 

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 18h35 - depuis l'application mobile
lily6228 a écrit :

Je disais justement que quand l'école est ouverte, ils n'ont pas le masque 15h par jour à la maison (et accessoirement pendant le repas de midi à l'école). Donc de penser que ça fait une différence de contamination familiale par rapport aux vacances est pour le moins surprenant.

@lily6228 oui je sais. C'est surprenant. Mais pendant les vacances on voit plus d'amis et de membres de la famille que lorsqu'il y en a pas. Et qui gardera les enfants si il n'y a pas d'école? Si c'est pour les faire garder par les grands parents c'est un peu risqué pour eux! En tout cas je ne fais que répéter les raisons qui ont fait que le gouvernement souhaite garder les écoles ouvertes. Sans parler des autres raisons que je n'ai pas citées. Elles ne fermeront qu'en dernier recours si l'épidémie continue à monter malgré le confinement. Et entre ceux qui voudraient tout fermer et ceux qui voudraient laisser tout ouvert, ça va être difficile de contenter tout le monde.

Portrait de lily6228
27/janvier/2021 - 18h27
croco a écrit :

@lily6228 non justement. Les enfants ne mettent pas le masque à la maison. Mais à l'école ils l'ont. Et les montées epidemiques chez les enfants se sont passées au retour des vacances. Apres avoir passé 2 semaines en famille sans le masque. De toute façon il n'y a pas de mystère. Moins longtemps on a le masque, et plus il y a de risques de contamination.

Je disais justement que quand l'école est ouverte, ils n'ont pas le masque 15h par jour à la maison (et accessoirement pendant le repas de midi à l'école). Donc de penser que ça fait une différence de contamination familiale par rapport aux vacances est pour le moins surprenant.

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 18h21 - depuis l'application mobile
lily6228 a écrit :

Quand l'école est ouverte, les enfants mettent le masque à la maison en rentrant de l'école jusqu'au lendemain matin, ainsi que les week-ends? Je n'étais pas au courant.

@lily6228 non justement. Les enfants ne mettent pas le masque à la maison. Mais à l'école ils l'ont. Et les montées epidemiques chez les enfants se sont passées au retour des vacances. Apres avoir passé 2 semaines en famille sans le masque. De toute façon il n'y a pas de mystère. Moins longtemps on a le masque, et plus il y a de risques de contamination.

Portrait de croco
27/janvier/2021 - 18h17 - depuis l'application mobile
lysniais a écrit :

Déconfinement mi mai après fermeture des écoles, moins de cinq milles cas quotidien, déconfinement mi décembre avec écoles restées ouvertes, jamais descendu en dessous de quinze milles cas par jour.

@lysniais c'est difficile de comparer le nombre de cas en mai et en novembre. Car en mai, les tests venaient à peine d'être autorisés pour le grand public et étaient beaucoup moins accessibles qu'en novembre. Et puis c'est un virus hivernale. C'est normal qu'en novembre il circule plus. Et enfin, les écoles étaient ouvertes en mai. C'est donc un contre exemple que vous donnez. En tout cas si vous regardez la courbe de novembre, malgré les écoles ouvertes, la courbe a baissé continuellement jusqu'au deconfinement.

Portrait de lily6228
27/janvier/2021 - 18h16
croco a écrit :

@Tulipe007 Lors du confinement de novembre, les écoles étaient restées ouvertes et la courbe épidémique avait baissé jusqu'au déconfinement du 15 décembre. Alors que chez nos voisins européens, les écoles étaient fermées, et la 2e vague a été beaucoup plus forte que chez nous. D'après les études, il a été constaté que lorsqu'il y avait une poussée épidémique chez les enfants, c'était à chaque fois au retour des vacances scolaires, car ils se contaminent en famille car ils ne mettent pas le masque, alors qu'à l'école le masque est obligatoire. Sans compter que si les écoles fermaient, ça serait souvent les grands parents qui garderait les enfants, avec un grand risque de transmission mortelle pour eux.

Quand l'école est ouverte, les enfants mettent le masque à la maison en rentrant de l'école jusqu'au lendemain matin, ainsi que les week-ends? Je n'étais pas au courant.