09/01 08:31

Coronavirus - Reportage à Marseille où l'inquiétude monte chez les commerçants avant l'annonce d'un couvre feu dès 18h à partir de dimanche - Vidéo

Le département des Bouches-du-Rhône pourrait voir le couvre-feu avancé à 18h dès ce dimanche. L'officialisation pourrait avoir lieu ce samedi matin, mais des élus locaux font d'ores et déjà savoir qu'ils s'opposent à cette décision gouvernementale.

Une décision contestée avant même son officialisation par plusieurs élus locaux dont Renaud Muselier, président de la région PACA, Michèle Rubirola, ancienne maire et désormais première adjointe à la mairie de Marseille, ou encore Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence.

Pour ces élus locaux qui s'opposent vigoureusement à la perspective d'un couvre-feu avancé à 18h, la mesure, selon eux, n'a pas prouvé son efficacité contre la Covid-19. "Il y a un front commun de la totalité des élus pilotés par les docteurs Muselier et Rubirola", a déclaré à l'AFP le président LR de la région, Renaud Muselier. "On revient sur une verticalité absolue" dans la prise de décision et "nous n'avons aucune preuve que ça marche de gagner deux heures sur le couvre-feu".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ΣNIGMΛ
9/janvier/2021 - 22h37

Peuchère! Encore une cagade...

Portrait de Wouhpïnaise
9/janvier/2021 - 09h25
Talya a écrit :

C'est dur de restreindre sans cesse les libertés individuelles, mais sans mesures strictes, la situation de contagion devient vite incontrôlable comme on le constate dans la ville de Londres où la nouvelle variante du Coronavirus a fait des ravages (faute de mesures de restrictions strictes) . En France, chaque mesure est contestée ou critiquée systématiquement. Oui, le gouvernement a fait des grosses erreurs, mais on ne peut pas tout lui reprocher. La situation sanitaire est inédite et difficile à maîtriser en Europe et ailleurs dans le monde. Il faut serrer les dents pour l'instant, car le bout du tunnel est encore loin. Après la pandémie (quand ?), il faudra reconquérir de la liberté afin de ne pas basculer dans une société de contrôle permanent des individus ! Par contre, les conséquences de cette pandémie risquent de laisser des traces indélébiles dans  les comportements sociaux.

"Par contre, les conséquences de cette pandémie risquent de laisser des traces indélébiles dans  les comportements sociaux."

Je partage votre avis. Il y aura un avant et un après COVID.

Portrait de Talya
9/janvier/2021 - 09h17

C'est dur de restreindre sans cesse les libertés individuelles, mais sans mesures strictes, la situation de contagion devient vite incontrôlable comme on le constate dans la ville de Londres où la nouvelle variante du Coronavirus a fait des ravages (faute de mesures de restrictions strictes) . En France, chaque mesure est contestée ou critiquée systématiquement. Oui, le gouvernement a fait des grosses erreurs, mais on ne peut pas tout lui reprocher. La situation sanitaire est inédite et difficile à maîtriser en Europe et ailleurs dans le monde. Il faut serrer les dents pour l'instant, car le bout du tunnel est encore loin. Après la pandémie (quand ?), il faudra reconquérir de la liberté afin de ne pas basculer dans une société de contrôle permanent des individus ! Par contre, les conséquences de cette pandémie risquent de laisser des traces indélébiles dans  les comportements sociaux.

Portrait de Angelussauron
9/janvier/2021 - 08h56

Pour les commerces c'est quand même préférable un couvre feu qu'un confinement.

Il faut par contre leur donner les moyens d'ouvrir le dimanche pendant la crise.