09/01 10:32

USA - Deux jours après les violences qui ont endeuillé le Capitole, ébranlé l'Amérique et sidéré le monde, la présidence Trump est au bord de l'implosion

Deux jours après les violences qui ont endeuillé le Capitole, ébranlé l'Amérique et sidéré le monde, la présidence Trump est au bord de l'implosion. Appels à la démission, projets de procédure de destitution, feu de critiques contre un président accusé d'avoir sapé les institutions et jeté de l'huile sur le feu: à 12 jours de la fin de son mandat, Donald Trump, reclus dans la Maison Blanche, est extraordinairement seul.

Dans un message vidéo diffusé jeudi soir, le tempétueux milliardaire a enfin reconnu sa défaite, même s'il n'a aucun moment cité - encore moins félicité - son successeur démocrate Joe Biden.

Dans cet exercice destiné à tenter de sauver la fin de son mandat, il a également dénoncé "une attaque odieuse" sur le Capitole, sans jamais évoquer sa responsabilité dans ce drame qui a durablement terni l'image de l'Amérique à travers le monde. "Trop tard", ont réagi à l'unisson nombre de responsables démocrates et républicains excédés, alors que les démissions au sein de son équipe rapprochée et de son gouvernement se multiplient.

Vendredi matin, il a annoncé d'un tweet laconique qu'il n'assisterait pas, contrairement à la tradition, à la prestation de son successeur le 20 janvier. Certains de ses détracteurs estiment que le plus simple serait que le 45e président se taise et laisse de facto le vice-président Mike Pence aux commandes jusqu'au 20 janvier, date à laquelle Joe Biden prêtera serment.

Pour Jeh Johnson, ancien ministre de la Sécurité intérieure, toute personne ayant un peu d'influence sur Donald Trump devrait lui faire passer un message simple: "Montez dans Air Force One, partez à Mar-a-Lago et restez-y."

"Moins il en fera sur les 12 derniers jours, mieux ce sera", a estimé en écho le sénateur républicain Ben Sasse sur la radio NPR. "Donald Trump a menti aux Américains et les mensonges ont des conséquences."

Le Wall Street Journal, propriété du magnat Rupert Murdoch, qui fut un allié de Trump, a appelé dans un éditorial ce dernier à prendre ses responsabilités et à démissionner. "C'est mieux pour tout le monde, y compris lui-même, s'il s'en va tranquillement."

Depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware, Joe Biden a endossé, sans attendre, le rôle du dirigeant chargé de panser les plaies d'une Amérique meurtrie qui a, selon lui, vécu "l'un des jours les plus sombres" de son histoire. Donald Trump a, depuis quatre ans, "multiplié les assauts" contre les institutions démocratiques américaines et sa campagne a "culminé" mercredi, a-t-il accusé.

Les ténors démocrates ont exhorté Mike Pence à déclarer, avec une majorité du gouvernement, que Donald Trump était "inapte" à remplir ses fonctions, sur la base du 25e amendement de la Constitution. Mike Pence n'y est toutefois pas favorable parce qu'il craint d'aggraver les tensions, selon un de ses proches cité dans le New York Times.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Norbert d'Inde
10/janvier/2021 - 03h12

Tout va bien, le plan est parfait et suit son cour...dormez tranquilles !

Portrait de Art-isto
9/janvier/2021 - 12h37
itsmeagainagain a écrit :

"donald trump a menti aux americains" ?? bien sur eux les democrasses ne mentent pas , c est bien connu !

si les americains avaient su la verité sur certains presidents democrates : les kennedy , clinton (qui passaient leur temps a sauter sur tout ce qui bouge)  par exemple ils auraient peut etre evité de voter pour eux ! 

et ca ose donner des lecons de morale ! 

Tout comme les Républicains qui ont voté pour Trump (les Ripoux-blicains), cet individu instable intellectuellement, il est capable d'avaler du détergent pour se nettoyer cet individu

Et CA donne des leçons de morale alors que d'après lui (aucune preuve à ce jour), il n'a même pas été capable de garantir des élections honnêtes bien qu’étant au pouvoir

Portrait de itsmeagainagain
9/janvier/2021 - 11h28

"donald trump a menti aux americains" ?? bien sur eux les democrasses ne mentent pas , c est bien connu !

si les americains avaient su la verité sur certains presidents democrates : les kennedy , clinton (qui passaient leur temps a sauter sur tout ce qui bouge)  par exemple ils auraient peut etre evité de voter pour eux ! 

et ca ose donner des lecons de morale ! 

Portrait de itsmeagainagain
9/janvier/2021 - 11h23

ils en ont si peur que ca les democrasses ?  qu est ce que trump sait qui pourraient contrarier leur plan 

et dans quelques mois, ils destitueront le vieux pour senilité ! 

Portrait de Sorj
9/janvier/2021 - 11h02
L'ECUME DES CHOSES a écrit :

une destitution permettrait qu'il ne puisse plus se représenter à une élection.

Si le 5 février 2020 , Donald Trump a été certes acquitté du chef d'accusation d'abus de pouvoir par le Sénat à 52 voix contre 48, il a été également acquitté du second chef d'accusation (obstruction au Congrès) par 53 voix contre 47.

Il en faut donc peu pour le virer par la procédure d'impeachment 

A dix jours de la fin de son mandat seulement, c’est dangereux.

Une fois que le dur de sa base, persuadé d’avoir été floué et volé comprendra que la candidature Trump est définitivement finie et n’a plus rien à perdre, on risque un embrasement.

Portrait de bib
9/janvier/2021 - 11h01

Ils ont tous bien pris du temps à se rendre compte qu'ils étaient dans un remake de l'Apprenti sorcier.

Que les censeurs de la dernière heure prennent aussi leurs responsabilités, cela les rendra crédibles.