02/01 17:03

L'Andorre a ouvert ses stations de ski uniquement pour les résidents de cette principauté indépendante enclavée entre la France et l’Espagne

L'Andorre a ouvert timidement ses stations de ski samedi, uniquement pour les résidents de cette principauté indépendante enclavée entre la France et l’Espagne, avec des jauges réduites et beaucoup d’incertitudes sur le reste de la saison. Le gouvernement andorran a évoqué jeudi un possible retour sur les pistes des voisins français et espagnols à partir du 9 janvier, en fonction de l’évolution des données épidémiologiques dans leur pays.

A la station de Pal Arinsal, les skieurs pouvaient profiter samedi de 43% du domaine skiable, après avoir présenté un document d’identité prouvant qu’ils étaient bien Andorrans ou résidents. Le masque était obligatoire dans les remontées mécaniques, limitées à 50% ou deux-tiers de leur capacité, et une distance d’1,5 m entre chaque personne devait être respectée dans la queue, a constaté un journaliste de l’AFP. Pour encourager les skieurs, les stations ont décrété la gratuité des pistes ce weekend.

« Nous ne demandons qu’à terminer la saison. Mais ce sera de toute façon une année choc, très compliquée », a indiqué à l’AFP le directeur de la station Grandvalira, Juan Ramón Moreno. « Si nous suivions une approche commerciale, nous n’aurions pas ouvert la station, car nous traversons une période financière très complexe », a pour sa part affirmé le directeur de Vallnord-Pal Arinsal, Josep Marticella, mettant cependant en avant « l’engagement auprès du client ».

Selon lui, l’ouverture tardive des stations de ski cet hiver a déjà entraîné une perte de sept millions d’euros. Pour la principauté qui compte quelque 80.000 habitants, la saison de sports d’hiver pèse 30 à 40% du PIB.

Ailleurs sur le web

Vos réactions